Rénovation globale : ce qui change depuis 2024

Réaliser un bilan énergétique et débuter ma rénovation globale
Introduction

La rénovation globale désigne la réalisation d’un bouquet très complet de travaux de rénovation dans un logement. Sujette à de très nombreuses évolutions, découvrez ce qui change dans le domaine de la rénovation à compter de 2024.

Ce qu’il faut savoir sur la rénovation globale

  • Une rénovation globale concerne aussi bien l’intérieur que l’extérieur de l’habitation. Elle vise à rénover l’ensemble d’un logement, de l’isolation des combles au remplacement du système de chauffage, en passant par une remise aux normes du circuit électrique et de plomberie.

    Il s’agit donc d’une action de grande envergure visant à améliorer non seulement les performances énergétiques du logement, mais aussi le confort de ses occupants.

  • Une rénovation globale est plus avantageuse qu’une rénovation partielle, car elle permet d’observer de nettes améliorations de performances énergétiques, et ce bien plus rapidement. En effet, en considérant le logement dans son ensemble, la rénovation globale prend en compte chacun de ses aspects et de ses faiblesses afin d’y remédier plus efficacement.

    À l'inverse, une rénovation partielle ou trop ciblée risque de ne pas être satisfaisante si d’autres défauts de l’habitation sont laissés en l’état. Typiquement, pour lutter contre les déperditions thermiques, refaire l’isolation des combles est primordial, mais si vos fenêtres ont un simple vitrage, les déperditions continueront.

  • Outre les évidents avantages financiers (économies d’énergie sur le long terme et plus-value significative dans le cas d’une vente), une rénovation globale est particulièrement pertinente en 2024.

    De nouvelles réglementations vont progressivement être mises en place dans les prochaines années (notamment l’interdiction à la location des logements trop énergivores), il est donc grand temps d’envisager des travaux de rénovation énergétique.

    La rénovation globale est ainsi la solution idéale pour améliorer rapidement et efficacement les performances énergétiques des “passoires thermiques”.

  • Il n’y a aucune obligation vis-à-vis des artisans certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) dans le cadre de la réalisation de vos travaux de rénovation globale.

    Sachez toutefois que les aides financières à la rénovation sont réservées aux propriétaires faisant appel aux artisans certifiés RGE pour la réalisation de leurs travaux de rénovation énergétique. À vous de voir si vous souhaitez bénéficier de ces aides !

Ma rénovation globale

En résumé :

  • Isolation des murs, du plancher, des combles, remplacement des dormants, nouvelle chaudière, installation d’une pompe à chaleur… Les travaux de rénovation sont essentiels pour réduire les déperditions thermiques et pour obtenir une classe énergétique optimale au DPE (Diagnostic de Performance Énergétique).
  • Le coût d'une rénovation globale est important, d'autant plus qu’il faut compter celui de l’audit énergétique et/ou du bilan thermique dans le montant total des travaux.
  • Heureusement, plusieurs aides et primes à la rénovation globale existent afin de vous permettre de financer en grande partie vos projets : MaPrimeRénov’, l’éco-PTZ, les primes CEE (ou primes énergie), la TVA à 5,5 %, le prêt Avance Rénovation (PAR), le chèque énergie et les aides locales.
  • En 2024, nombre de ces aides ont subi des mutations. MaPrimeRénov’, notamment, a énormément évolué et se divise maintenant en deux parcours : le parcours efficacité axé sur les rénovations monogestes et le parcours performance, axé sur les rénovations multigestes, dites “rénovations d'ampleur”.
  • Attention à bien choisir l’entreprise pour vos travaux de rénovation : seuls des travaux réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) vous permettront de bénéficier de ces aides et primes.

Rénovation globale : en quoi consiste-t-elle ?

Les travaux compris dans une rénovation globale

La rénovation globale consiste à remettre à neuf l’intérieur comme l’extérieur d'un bien, en améliorant sa performance énergétique et en modernisant ses équipements et ses matériaux. Cela inclut des travaux tels que :

  • l’isolation ;
  • la remise aux normes électriques et de plomberie ;
  • le remplacement des fenêtres et des portes ;
  • le remplacement du système de chauffage par un autre moins énergivore (Pompe à chaleur, poêle ou chaudière à granulés entre autres) ;
  • la pose de panneaux solaires photovoltaïques ;
  • l'installation de nouveaux revêtements de sol et de murs.

Faites le bilan !

Évaluez les performances de votre bien immobilier et planifiez vos travaux de rénovation.

Mon projet de rénovation

Un domaine en mutation constante

Ces travaux visent non seulement à améliorer le confort des occupants, à réduire les coûts énergétiques, mais aussi à augmenter la valeur du logement dans l’optique d’une vente.

Par ailleurs, le secteur de la rénovation énergétique évolue constamment, afin d'atteindre les objectifs du Gouvernement concernant le secteur du bâtiment : MaPrimeRénov’, MonAccompagnateurRénov’ (MAR)CEE, autres aides à la rénovationfusion des types d'audits énergétiques, DPE... On vous donne les détails de ces mutations tout au long de cet article.

Rénovation globale : pour quels biens s’impose-t-elle ?

On préconise une rénovation globale dans les cas où de multiples postes d’amélioration peuvent être trouvés. C'est notamment le cas du type de logements ci-dessous.

Les passoires thermiques

Sans surprise, les biens souvent soumis à des rénovations globales sont les passoires thermiques. C’est-à-dire des logements très mal classés au DPE (classe F ou G).

Pour ce type de logement, la rénovation globale est la solution idéale. En effet, changer simplement les fenêtres d’une passoire thermique sera largement insuffisant pour réaliser des économies d'énergie importantes ou pour bénéficier d'un confort thermique convenable.

La rénovation globale devient donc indispensable lorsqu’un bouquet de travaux ne suffit pas à réduire le montant de vos factures ni à améliorer votre confort au quotidien.

Qu’est-ce qu’une passoire thermique ?

Une passoire thermique est un logement sujet à d'importantes pertes de chaleur dues à une mauvaise isolation. Classées au plus bas dans le DPE (étiquettes énergétiques F et G), elles entraînent inconfort thermique, surconsommation de chauffage et factures énergétiques démesurées

Les biens visant une performance énergétique maximale

La rénovation globale est également intéressante pour tous ceux résidant dans une demeure classée C ou D au DPE par exemple et voulant la transformer en maison basse consommation (BBC).

Afin d’atteindre un tel gain énergétique, la rénovation globale est souvent la solution qui s’impose. Plusieurs solutions peuvent être trouvées comme la pose de panneaux solaires, l'acquisition d’une PAC et des travaux d'isolation.

Pourquoi effectuer une rénovation globale de mon logement ?

Une obligation selon la loi

La rénovation des habitations est une véritable préoccupation de l’État.

Depuis le 1ᵉʳ janvier 2023, les logements les plus énergivores (avec une consommation supérieure à 450 kWh/m²/an) sont interdits à la location

La même interdiction s’appliquera :

  1. en 2025 pour l’ensemble des logements ayant une étiquette énergétique G ;
  2. en 2028 pour les étiquettes F ;
  3. en 2034 pour les étiquettes E.

Au total, cela représente actuellement 1,8 million de logements du parc locatif privé français, et 4,8 millions de logements (soit 15,7 % du parc de résidences principales).

Le DPE, obligatoire pour vendre un bien :

Depuis 2022, l’audit énergétique est obligatoire avant une mise en vente, pour les logements avec une classe énergétique F ou G au DPE (Diagnostique de Performances Énergétiques).

Vous réalisez des économies

La rénovation de maison est une alternative économique et intelligente à l'achat et à la location. Vous pouvez rénover votre bien pour augmenter sa valeur marchande, dans la perspective d'une revente à court ou à moyen terme (résidence principale ou résidence secondaire) par exemple.

De plus, des appareils plus performants ou une isolation efficace entraîneront des factures d’énergie réduites, et donc des économies importantes !

Vous pouvez même transformer votre logement en maison BBC (Bâtiment Basse Consommation). Ce type de logement rejette peu de gaz à effet de serre et utilise des équipements qui ne polluent pas la planète.

Vous améliorez votre santé et votre confort

Rénover votre maison vous promet une meilleure isolation globale, mais vous aide également à lutter efficacement contre la déperdition thermique. Votre confort thermique et acoustique en sera, de fait, grandement amélioré.

Quant au changement de ventilation pour des systèmes très performants tels que des VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée), il vous permet d’améliorer la qualité de l’air de votre logement (apparition de moisissures limitée et air moins vicié).

Vous souhaitez rénover votre logement ?

Simulez gratuitement le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre.

Simuler mes aides

Comment bien se préparer pour effectuer une rénovation globale performante ?

Planifier et anticiper les différentes étapes

Se lancer dans la rénovation énergétique de sa maison nécessite souvent des travaux importants, d’autant plus si votre maison est ancienne. Il faut anticiper d’éventuels obstacles ainsi que d’éventuelles futures envies comme l’extension de votre logement.

Ci-dessous, les différentes étapes à respecter :

  1. l’état des lieux ;
  2. l’audit énergétique avec bilan thermique ;
  3. le devis ;
  4. le financement ;
  5. la réalisation des travaux ;
  6. la vérification des économies d'énergie réalisées (nouveau DPE ou audit énergétique).

Comment puis-je bénéficier d’une offre de rénovation globale ?

Vous êtes prêt à vous lancer dans un projet de rénovation globale de votre logement ? Parfait ! Nous vous accompagnons pour vous garantir une rénovation énergétique complète et efficace !

Voici les types de projets pour lesquels nous proposons un accompagnement :

  • changement de fournisseur de gaz ou d’électricité ;
  • isolation du logement (toiture, murs, sol, ouvertures) ;
  • changement ou entretien du système de chauffage ;
  • pose de panneaux solaires.

Nos équipes pilotent aussi certains de vos projets en ce qui concerne les travaux d’isolation, le choix du système de chauffage et le développement de l’autoconsommation à travers la pose de panneaux solaires.

Plus précisément, nous intervenons sur :

  • la modélisation de travaux ;
  • la fourniture de devis ;
  • la demande d’aides pour financer votre projet ;
  • la sélection des artisans et le suivi des travaux.

N’hésitez donc pas à appeler nos conseillers afin d’entamer vos travaux en toute sérénité au 09 78 46 70 64 (appel 100 % gratuit). 

Vous pouvez également appeler un conseiller de l’agence France Rénov’ (agence de référence de la rénovation en France) pour vous guider.

L’évolution des aides visant à réduire le coût de sa rénovation globale

Afin d’encourager les propriétaires à s’investir dans la transition énergétique, plusieurs nouvelles aides, primes et prêts ont vu le jour. 

Ces initiatives font également suite aux décisions prises par l’État pour lutter contre la précarité énergétique et notamment les passoires thermiques. Ces aides ne sont donc pas seulement là pour permettre aux propriétaires de faire des économies, elles sont les outils pour une transition énergétique forte et rapide !

MaPrimeRénov’

Le parcours performance et le parcours efficacité

MaPrimeRénov’ remplace le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) depuis janvier 2021. À compter du 1ᵉʳ janvier 2024, le dispositif a été scindé en deux parcours bien distincts :

  1. le parcours performance : qui concerne les rénovations multigestes, dites rénovations “d'ampleur” (deux gestes d’isolation minimum + remplacement de la ventilation). L’appel à un Accompagnateur MAR (Mon Accompagnateur Rénov’ est obligatoire ;
  2. le parcours efficacité : axé sur les rénovations monogestes (remplacement de chauffage par un chauffage décarboné). Le MAR est ici facultatif.

Les PAC air-air toujours exclues de MaPrimeRénov'

Les pompes à chaleur air-air (pompes à chaleur permettant de climatiser son logement en été en plus de le chauffer en hiver) sont exclus du dispositif MaPrimeRénov’ et ce, quel que soit le parcours.

En effet, les PAC air-air sont davantages utilisées en tant que climatiseurs par les particuliers et non en tant que systèmes de chauffage central à part entière.

Pour rappel, les PAC air-air ne sont pour l'instant éligibles qu'aux aides suivantes :

  • la TVA à taux réduit de 10 % (sur la pose uniquement) ;
  • les primes CEE ;
  • les aides locales.

Pour plus de clarté et d’organisation, les ménages ont été classés suivant les plafonds de montants de leurs ressources annuelles et à chaque catégorie de ressources correspond une couleur.

  • MaPrimeRénov’  bleu (foyers très modestes) ;
  • Ma PrimeRénov‘ jaune (foyers modestes) ;
  • MaPrimeRénov’  violet (foyers intermédiaires) ;
  • MaPrimeRénov’  rose (foyers aisés).

Voici deux tableaux détaillant ces plafonds en fonction de la localisation géographique : en Île-de-France et hors IDF (et en Outre-Mer).

MaPrimeRénov’ Sérénité : une ancienne aide pour les plus modestes

Jusqu’à 2024, les ménages modestes et très modestes pouvaient se tourner vers une aide spécifique du dispositif MaPrimeRénov’ : MaPrimeRénov’ Sérénité

Évolution du dispositif “Habiter Mieux Sérénité” de l’Anah (Agence nationale de l’habitat), elle permettait à ces catégories de ménages de pouvoir effectuer des travaux de rénovation énergétique à prix réduits. La présence d’un Accompagnateur Rénov’ était, dans ce contexte), obligatoire

MaPrimeRénov’ Copropriétés

Par ailleurs, afin de soutenir la rénovation globale des copropriétés, MaPrimeRénov’ Copropriétés a vu le jour. Le but ? Aider les petites copropriétés et les copropriétés confrontées à des contraintes architecturales et techniques à se lancer dans des travaux de rénovation énergétique. 

Afin de bénéficier de la prime, la copropriété doit être composée de :

  • 65 % de résidences principales : pour celles de 20 lots ou moins ;
  • 75 % de résidences principales : pour celles de plus de 20 lots.

En outre, pour les copropriétés souhaitant obtenir MaPrimeRénov' Copropriétés, l'AMO (Assistance à maîtrise d’ouvrage) est obligatoire. Celle-ci est prise en charge à 50 % du montant de la prestation, avec un plafond de :

  • 600 € (HT) par logement : pour les résidences collectives de plus de 20 logements ;
  • 1 000 € (HT) par logement : pour les résidences collectives de 20 logements ou moins.

Maîtrise d’oeuvre obligatoire pour certains projets de rénovation :

La maîtrise d'œuvre (MOE) est également obligatoire pour les projets de rénovation dont le coût est supérieur à 100 000 €.

L’éco-PTZ

Aussi appelé éco-prêt à taux zéro, il s’agit d’un prêt sans intérêts (ils sont remboursés par l’État) pouvant monter jusqu’à 50 000 € ! Ce prêt vous aide donc à financer vos travaux de rénovation énergétique et vous permet de bénéficier d’une trésorerie sans forcément avoir d’apport initial. Profitez-en, il reste en place jusqu’au 31 décembre 2027 !

Sachez par ailleurs que le montant emprunté doit être remboursé sous 20 ans, sachant que ce dernier diffère selon le nombre de travaux à mener :

  • 15 000 € maximum pour une action menée ;
  • 25 000 € maximum pour 2 travaux ;
  • 50 000 € maximum pour 3 travaux ou plus.

Depuis le 1er janvier 2024, le prêt a connu des évolutions. Voici ses nouvelles modalités :

  • couplage de l’éco-PTZ Copropriétés avec MaPrimeRénov’ Copropriétés ;
  • hausse des plafonds d’aide et de la durée de remboursement maximale pour certaines opérations ;
  • accord possible par les sociétés de tiers‑financement, en plus des banques.

Le prêt Avance Rénovation (PAR)

D’après l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), de nombreux ménages renoncent à entamer des travaux de rénovation malgré les aides existantes à cause d’un reste à charge trop élevé.

Pour résoudre ce problème, le prêt Avance Rénovation (PAR) voit le jour en 2022 en tant qu’alternative à l’éco-PTZ. Destiné, à sa création, aux ménages modestes et très modestes, il est distribué par les banques qui bénéficient d’une garantie d’État à hauteur de 75 % afin de les encourager à le proposer à leur clientèle. 

Son fonctionnement est le même que celui du prêt viager hypothécaire. Cela implique que le remboursement du capital emprunté, et des intérêts le cas échéant, s’opère lors de la transmission ou de la vente du bien rénové.

Tout comme l’éco-PTZ, le PAR a subi quelques changements en janvier 2024. En effet, il est désormais accessible à tous sans conditions de ressources. Tous les types de ménages, sous couvert d’être éligibles, peuvent en bénéficier (donc plus simplement les ménages modestes et très modestes).

La TVA à taux réduit de 5,5 %

Il s’agit d’une TVA à 5,5 % qui concerne la fourniture et la pose du matériel. Elle s’applique directement sur le devis et vous n’avez pas d’autres démarches à effectuer

En revanche, elle ne s’applique pas si vous achetez votre propre équipement (par exemple un nouveau poêle) pour réaliser la pose vous-même.

Un artisan RGE sinon rien !

Il est impératif de faire appel à un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour réaliser votre chantier et ainsi être éligible aux aides, primes et prêts d’aide à la rénovation.

Les primes CEE

Les primes CEE s’inscrivent dans le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (les fameux CEE). Ce dernier oblige les entreprises considérées comme polluantes à soutenir financièrement les particuliers afin de les encourager à entamer des travaux de rénovation.

À partir de 2024, les primes CEE seront plus élevées pour l'installation de pompes à chaleur, au détriment notamment des chaudières gaz THPE Très Haute Performance Énergétique).

Par ailleurs, les primes CEE seront légèrement plus importantes pour le chauffage électrique tandis qu'elles baisseront de 35 % en moyenne pour les autres types de chauffage.

Enfin, les primes CEE voient leurs conditions d’obtention modifiées pour l’isolation, notamment des fenêtres. Afin d’obtenir les primes, il faudra mesurer les surfaces des fenêtres ainsi que les fermetures isolantes, en plus de mentionner le nombre de ces dernières.

Une aide spécifique à la rénovation globale : le Coup de pouce “Rénovation globale”

De son nom complet “Rénovation performante d’une maison individuelle”, cette prime a été mise en place le 12 octobre 2020. Elle est attribuée à tout ménage réalisant un bouquet de travaux au sein d'une maison individuelle construite il y a plus de 2 ans.

Le dispositif repose sur le principe des CEE (Certificats d'Économies d'Énergie), qui constituent une obligation de financement imposée à certains acteurs économiques pollueurs. Il s’agit par exemple des fournisseurs d'énergie et de carburant, ou encore des acteurs de la grande distribution (type Auchan ou Leclerc).

Pour cette prime Coup de pouce “Rénovation globale”, le montant dépend :

  • des ressources du foyer, avec un tarif spécial prévu pour les ménages modestes ou précaires ;
  • de la nature des travaux avec notamment un bonus si les travaux incluent le remplacement d'une vieille chaudière au charbon ou fioul ;
  • de la quantité d'énergie finale économisée grâce aux travaux, exprimée en kWh/m²/an.

Le dispositif a été grandement simplifié pour les opérations engagées au 1ᵉʳ janvier 2022 ou achevées à compter du 1ᵉʳ janvier 2023. Idem si elles sont incluses dans un dossier de demande de CEE déposé à compter du 1ᵉʳ avril 2023.

Pour le moment, le dispositif est reconduit pour les opérations dont la date d’engagement intervient jusqu’au 31 décembre 2025 et la date d’achèvement d'ici au 31 décembre 2026. La rénovation globale de l’habitat constitue en effet une priorité durable des autorités publiques, réaffirmée par la loi Climat et résilience de 2021.

Les aides locales diffèrent suivant les régions !

Vos collectivités locales investissent également dans l’opération transition énergétique. Renseignez-vous auprès de votre mairie, peut-être qu’une offre pour faire des économies vous attend.

rénovation globale

Le chèque énergie classique

Avec un montant compris entre 48 € et 277 € par an en fonction des ressources annuelles par ménage et du nombre de personnes du foyer. Il sera versé de façon automatique entre le 21 avril et le 30 mai 2024.

Fin du chèque énergie exceptionnel !

Le chèque énergie exceptionnel, qui était réservé exclusivement aux ménages modestes, disparaît totalement en 2024.

Union des audits énergétiques : incitatif et réglementaire

Le 1er avril 2024, l'audit incitatif va fusionner avec l'audit réglementaire, afin d’optimiser la cohérence entre les diagnostics énergétiques. Voici les cas où cet audit unique sera obligatoire :

  1. bénéficier des aides : MaPrimeRénov', primes CEE et éco-PTZ concernant les rénovations multigestes ;
  2. mettre en vente une passoire énergétique en monopropriété.

De la même façon que le DPE et l'audit réglementaire, le nouvel audit sera opposable et sa méthode de calcul devient la méthode 3CL-2021.

FAQ sur la rénovation globale

Quelles sont les aides que je peux obtenir pour la rénovation globale de ma maison ?

Plusieurs aides financières existent afin de vous permettre de rénover votre maison en toute tranquillité : MaPrimeRénov', l’éco-PTZ, les primes CEE, le prêt Avance Rénovation (PAR), la TVA à taux réduit, le chèque énergie et les aides locales.

Pourquoi est-ce important d’effectuer une rénovation globale de ma maison ?

Effectuer une rénovation globale de sa maison est important, et ce, à plusieurs titres. En effet, une isolation efficace ou un système de chauffage plus performant permettent de limiter les déperditions de chaleur et donc de réduire la facture énergétique. Sans compter que certains systèmes peuvent être moins chers que d’autres (par exemple les poêles à granulés de bois).

Rénover votre maison vous permet aussi de pouvoir la revendre dans les années suivantes en réalisant une plus-value conséquente. De plus, en équipant votre habitation d’appareils plus économes en énergie et plus efficaces, vous participez à la protection de l’environnement !

Aliénor Guibert
Aliénor Guibert

Rédactrice experte rénovation énergétique

Après des études littéraires et commerciales, Aliénor rejoint Hello Watt en 2021 et se spécialise dans la rédaction d’articles et de billets de blog sur la rénovation énergétique et les primes énergie.