Faut-il faire isoler le sol de son logement ?

Avantages, prix et aides en 2021.

Êtes-vous éligible à des aides pour isoler votre sous-sol ?
Introduction

Une bonne isolation du sol d'un logement est indispensable pour conserver la chaleur à l'intérieur, réduire sa consommation énergétique et pour réaliser de belles économies sur sa facture de chauffage !

Les avantages à réaliser l'isolation du sol de sa maison

Pourquoi isoler le sol d’un logement ?

Les planchers bas sont une zone primordiale à isoler. En effet, une mauvaise isolation du sol de votre logement peut entraîner jusqu’à 10 % de déperditions thermiques. Au final, c’est votre facture de chauffage qui en pâtira, si le sol de votre logement n’est pas bien isolé.

Que ce soit en termes de déperditions énergétiques ou d’économies, isoler le sol de son logement correctement est devenu une nécessité pour améliorer le confort de votre maison.

Quelles sont les économies réalisables en isolant le sol d’un logement ?

  • Comme expliqué plus haut, réduire les déperditions de chaleur grâce à une bonne isolation permet de réaliser de belles économies sur sa facture. Une installation de bonne qualité permet également une isolation phonique du sol de votre logement, pour vous protéger des bruits extérieurs à votre logement !

Fin de l'isolation à 1 € pour les sols et planchers

L'État a mis en place de nouvelles aides pour subventionner l'isolation de votre sous-sol. Découvrez si vous pouvez en bénéficier !

Calculer mes aides

Lorsque l’on pense à des travaux d'isolation, on pense souvent à l’isolation des fenêtres ou du toit, ou encore à l’isolation du garage. Mais l’on oublie souvent le sol, vers lequel une grande partie de l’énergie thermique se diffuse. Bien que ce type de travaux ait un coût, cela reste malgré tout très rentable sur le long terme. Cela permet notamment :

  • Une amélioration du confort : dans une maison ancienne ou mal isolée, il arrive parfois d’avoir des sensations de courant d’air, ou de sols froids. La chaleur a en effet souvent tendance à quitter votre logement par les sols, surtout si le sol est en béton. En isolant correctement vos planchers bas, vous supprimez ces sensations désagréables.
  • Une réduction des factures : limiter les déperditions thermiques d’un logement, c’est aussi réduire les besoins en chauffage d’une maison. En réduisant la puissance de ses radiateurs, cela se ressentira naturellement sur la facture de chauffage.
  • Un entretien moins fréquent : l’isolation permet de réduire fortement l’humidité au sein d’un logement, d’éviter l’apparition de moisissures et de conserver un sol et des murs propres.
  • Une amélioration de la valeur du logement : en isolant correctement votre maison, vous améliorez sa classification sur le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE), un argument de vente et de valorisation.

Quelle technique utiliser pour isoler le sol ?

À ce jour, il existe trois techniques principales pour isoler un sol, à savoir l’isolation du sol par le dessus, par le dessous et à l’intérieur même de la structure du plancher. Chacune d’entre elles ont leurs avantages et inconvénients, et les caractéristiques de votre logement déterminent la méthode à employer.

Isolation du sol par le dessus

Cette technique consiste tout simplement à poser votre isolant sur le sol de votre logement. Rien de bien compliqué, si ce n’est la nécessité de devoir enlever le revêtement déjà existant. Cette solution sera donc à privilégier si vous ne possédez pas de vide sanitaire ou de sous-sol. Pour plus de simplicité, mais aussi pour limiter les coûts, il est conseillé d’isoler votre sol par le dessus lors de travaux de rénovation. Le principal critère auquel prêter attention est l’épaisseur de l’isolant, ajouté à celui du sol. Les deux additionnés peuvent atteindre une dizaine de centimètres, une mesure à prendre en compte au niveau des portes par exemple.

Isolation du sol par le dessous

Si vous disposez d’un vide sanitaire (d’au moins 30cm) ou d’un sous-sol, l’isolation par le dessous sera à privilégier. En effet, elle consiste non plus à isoler directement le sol, mais le bas du plancher, soit le plafond du vide sanitaire. Si vous choisissez cette option, vous n’aurez pas besoin de casser le sol de votre logement, un avantage non-négligeable ! 

Vous pouvez donc isoler le dessous de votre plancher à tout moment, et n’êtes pas obligé d’attendre une potentielle rénovation. Dans la majeure partie des cas, cette opération est réalisée en installant un isolant rigide ou semi-rigide, mais d’autres techniques existent comme la pose d’une chape flottante ou la création d’un plancher hourdis.

Pour des raisons évidentes, ce type d’installation de l’isolation de votre sol n’est pas possible si vous habitez en appartement. A ce sujet, il est important de choisir une isolation phonique pour le sol de votre appartement, en plus de l’isolation thermique !

Concernant l’isolation des appartements, il peut aussi être intéressant de poser un panneau isolant ou plusieurs panneaux sur tout le sol de votre appartement. Un panneau isolant est plus facile à poser et ne nécessite pas forcément de lourds travaux, souvent impossibles en appartement !

Isolation par l’intérieur du plancher

Cette technique, plus rare, consiste à insérer un isolant en vrac à l’intérieur même de votre plancher. Elle a l’avantage de ne pas abaisser la hauteur du plafond de votre sous-sol, ou de réhausser le sol de votre logement. Sa capacité d’isolation est elle aussi très bonne, puisque l’isolant en vrac peut s’insérer dans le moindre espace du plancher et procure une isolation complète et uniforme de votre sol.

Une des solutions d’isolation par l’intérieur du plancher les plus fiables est l’isolation projetée. Cette mousse de polyuréthane a des pouvoirs d’isolation phonique et thermique, et gonfle pour recouvrir tout le volume de l’intérieur de votre plancher.

Choisir l'isolant d'un sol : ce qu'il faut savoir

Dernier critère à prendre en compte : la nature du matériau. Outre la matière et sa forme, il est important de vérifier que l’isolant choisi respecte les différentes normes, certifications et réglementations en vigueur en France.

Combien coûte l’isolation du sol d’un logement ?

Il est difficile de déterminer ce que vous coûtera précisément l’isolation des sols de votre maison. En effet, ce calcul est le fruit de différents facteurs.

Tout d’abord, le produit ou la plaque d’isolation que vous choisirez pour isoler vos planchers bas impactera évidemment le prix des travaux. Ensuite, l’importance de l’isolation thermique à effectuer, l’urgence des travaux et évidemment la surface de sol à isoler influeront sur le devis.

En moyenne, il faut compter entre 20 € et 30 € par mètre carré pour isoler correctement votre logement. Ce prix au mètre carré peut être divisé grâce à de multiples aides de l'État, qui peuvent réduire de 12 € par mètre carré maximum le coût des travaux d’isolation thermique du sol de votre logement !

Le prix de l’isolation du sol de votre logement dépendra également des caractéristiques du sol de votre maison. Si votre logement n’est pas neuf et qu’un sol est déjà existant, son isolation sera peut-être plus compliquée, par exemple.

Les caractéristiques de l’isolant

Dans la majorité des cas, les isolants thermiques sont utilisés aussi bien pour les sols, murs ou combles. Si vous avez été satisfait d’une marque ou d’une matière pour l’isolation d’une autre zone de votre logement, rien ne vous empêche de le réutiliser. Il faudra simplement faire attention à ce qu’il respecte quelques critères :

  • La résistance : notée R, elle garantit la suppression des échanges thermiques entre deux milieux. Plus la valeur de la résistance est élevée, meilleure sera l’isolation : en France elle doit être au minimum de 2,7 m².K/W pour un plancher bas.
  • La conductivité : liée à la résistance, elle correspond à la capacité d’un isolant à conduire la chaleur. Plus la conductivité du matériaux est faible, meilleure est l’isolation.

Une fois ces critères pris en compte, il faudra aussi vous assurer de la bonne qualité de l’isolation et du respect de certaines normes. Parmi les certifications, on peut retrouver :

  • La certification ACERMI : ce marquage délivré par l’Association pour la Certification des Matériaux Isolants garantit que les performances de résistance et de conductivité inscrites sur l’étiquette de l’isolant soient bien exactes.
  • Le marquage CE : il permet de certifier que le produit respecte la réglementation en vigueur et doit être obligatoirement apposé sur un produit destiné au marché européen.
  • La certification Keymark : elle offre un niveau de respect des réglementations plus élaboré que le marquage CE, qui se veut plus basique.

Le saviez-vous ?

Pour garantir la qualité de l’isolation de votre sol, il est fortement conseillé de se tourner vers un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cela vous permettra aussi de bénéficier de plusieurs primes, tel que MaPrimeRenov’. Attention cependant à ne pas vous faire avoir avec les offres d’isolation à 1 €, devenues obsolètes !

Quel matériaux isolant choisir pour son sol

Tout comme les différentes techniques d’isolation, les matières existantes pour isoler votre sol ne manquent pas. Naturelles ou synthétiques, en panneaux, en rouleaux ou en vrac, vous avez le choix ! Voici ce que vous pouvez trouver sur le marché :

  • Isolant animal : de plus en plus utilisés, ces isolants ont l’avantage d’être écologique puisqu’ils n’utilisent pas de matière synthétique (ou presque). Ils sont dans la majorité des cas composés de laine de mouton et de plumes de canard, et parfois mélangés à du polypropylène ou du polyester.
  • Isolant végétal : laine de bois, de chanvre, de coton,de lin ou ouate de cellulose, de nombreuses solutions sont accessibles. Elles ont la particularité d’être respectueuses de l’environnement, et d’avoir un très bon rapport qualité/prix.
  • Isolant minéral : c’est le classique de l’isolation, rendu célèbre par la laine de verre et la laine de roche. C’est un des isolants les plus abordables et peut être utilisé sous toutes les formes et pour n’importe quelle zone de la maison.

Isolant synthétique : polystyrène ou polyuréthane, cet isolant se démarque par ses très bonnes performances. Composé principalement de pétrole et moins écologique que ceux cités ci-dessus, il reste un des isolants les plus efficaces.

Vous avez d’autres questions sur l’isolation des sols ?

Comment réaliser l’isolation de mon sol ?

L’isolation d’un sol peut se faire aussi bien par le dessus, en isolant votre plancher, que par le dessous, en isolant le plafond de votre vide sanitaire ou de votre sous-sol. Une troisième technique consiste à insérer un isolant en vrac à l’intérieur même de votre plancher, supprimant les inconvénients de perte d’espace.

Quelles sont les économies réalisables en isolant le sol de mon logement ?

Isoler le sol d’un logement permet de réduire de 10% les déperditions thermiques d’un logement. Et cela se ressent sur votre facture de chauffage ! Une isolation performante permet de supprimer les déperditions de chaleur, et donc de réduire vos factures de 10%.

Quels sont les différents types d’isolants adaptés pour l’isolation d’un sol ?

L’isolation du sol à l’avantage de pouvoir accueillir tous types d’isolants. En vrac, en panneaux ou en rouleau, c’est vous qui choisissez ! Différentes matières sont aussi disponibles, et vous pouvez vous tourner vers un isolant synthétique, d’origine minérale, végétale ou même animale !

Bertrand

Bertrand

Marketing digital

Diplômé d’un Master en stratégie publicitaire, Bertrand s’est pris de passion pour les nouvelles énergies renouvelables. Rédacteur web chez Hello Watt, il s’est spécialisé dans l’isolation et le déménagement, venez découvrir ses articles !