Isolation des murs : pourquoi ? Quelles méthodes utiliser ?

Avantages, techniques, prix et aides en 2021.

J'améliore l'isolation de mes murs
Introduction

L'isolation des murs, c'est important. Elle permet de réaliser jusqu’à 25 % d’économies d’énergie, soit près du quart de sa facture de chauffage ! Grâce aux nombreuses aides dont elle fait l'objet, l'isolation des murs est désormais accessible à tous.

Ce qu’il faut savoir sur l'isolation des murs

  • 25 % des déperditions énergétiques s’effectuent par les murs. L’isolation des murs est donc nécessaire afin de conserver un confort de vie quotidien et de réduire le montant des factures d’énergies. Des murs bien isolés, c’est la garantie d’une solide protection thermique et acoustique dans le foyer.

  • Il existe deux grandes méthodes pour isoler ses murs : par l'intérieur (ITI) et par l'extérieur (ITE). Chacune des études peut être choisie selon la configuration du bâtiment, le budget et les contraintes du chantier.

    1. L’isolation de la façade a l’avantage d’éliminer les ponts thermiques et donc de générer une isolation thermique très performante. 
    2. L’isolation intérieure des murs est, quant à elle, la plus répandue. Moins chère, elle est aussi plus rapide à mettre en œuvre.
  • L’isolation des murs est une opération qui coûte relativement cher. Plusieurs aides ont été créées afin d’aider les particuliers dans leur projet et notamment : MaPrimeRénov’, l'éco-prêt à taux zéro, ou encore la prime CEE.

J'améliore l'isolation de mes murs

En résumé :

  • Les murs peuvent être responsables de près de 25 % des pertes thermiques d’un foyer. 
  • Deux méthodes pour isoler ses murs : l’isolation des murs par l’intérieur (ITI) et l’isolation des murs par l’extérieur (ITE).
  • Plusieurs isolants thermiques sont disponibles sur le marché : matériaux isolants naturels et minéraux (fibre de bois, laine de verre, laine de roche, cellulose, laine de mouton) ou synthétiques, issus de la pétrochimie (polyuréthane et polystyrène)
  • Le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire a imposé, et ce, depuis 2017, des normes thermiques strictes qui exigent des constructions neuves et anciennes une résistance thermique minimale.

Combien coûte une isolation des murs ?

Abordons d’entrée de jeu la question qui fâche : le prix de l’isolation des murs. Car oui, des travaux de ce type peuvent coûter relativement cher. 

Isolation des murs : votre devis gratuit

Hello Watt vous accompagne de A à Z pour isoler vos murs : calcul des aides, devis détaillé et vérification des artisans !

Je demande mon devis

Les critères qui font varier le prix d’une isolation des murs

Dans le cadre d'une isolation de maison, le coût d'une isolation des murs peut varier considérablement en fonction d'un certain nombre de facteurs, notamment :

isolation murs rentable

Prix moyen d’une isolation des murs par l'intérieur 

Le coût d’une isolation des murs par l’intérieur est d'environ 20 à 60 € par m². Cependant, si vous devez également rénover les murs avant l'isolation, cela peut augmenter considérablement le coût.

Prix moyen d’une isolation des murs par l'extérieur

Cette méthode est souvent plus coûteuse que l'isolation par l'intérieur en raison des coûts supplémentaires liés à la protection de la façade pendant les travaux d'isolation. 

Le coût moyen pour l'isolation par l'extérieur est d'environ 100 à 150 € par m². Cependant, il peut y avoir des coûts supplémentaires liés à la réparation de la façade ou à la pose d'un bardage pour protéger l'isolant.

Prix moyen d’une isolation des murs creux

Cette méthode consiste à insuffler de l'isolant dans l'espace creux entre les murs extérieurs et intérieurs. 

Cette méthode est généralement moins coûteuse que les autres méthodes d'isolation, car elle ne nécessite pas de travaux importants sur la façade. Le coût moyen pour l'isolation des murs creux est d'environ 15 à 25 € par m².

Isoler ses murs : une étape nécessaire

Les murs : un rôle essentiel dans l’isolation 

Pour qu’un logement bénéficie de bonnes performances thermiques, l’isolation de ses structures est un élément essentiel à mettre en place. 

En effet, isoler ses murs (y compris ceux de son garage), ses sols (voire son sous-sol), sa toiture, ses fenêtres (et ses volets), ou encore ses combles est nécessaire pour vivre confortablement dans son logement et faire des économies sur sa facture d’énergie. Pourtant, grand nombre d’habitations en sont encore totalement ou partiellement dépourvues.

Pour cette raison, le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire a imposé, et ce depuis 2017, des normes thermiques strictes qui exigent des constructions neuves et anciennes une résistance thermique minimale. 

Cela permet d’encadrer d’éventuels travaux de rénovation entrepris par les particuliers tout en améliorant l’impact énergétique du parc immobilier français. Et dans cette stratégie, les murs jouent un rôle quasi-principal puisqu’ils peuvent être responsables de 25 % des pertes thermiques d’un foyer, soit presque autant que les combles

Isoler son mur : un enjeu écologique et économique important 

Isoler votre mur représente alors un véritable enjeu à la fois écologique et économique pour l’État, mais aussi, et surtout, pour les ménages. 

Pour vous aider à y voir plus clair, on vous dit tout sur l’importance de l’isolation des murs et sur les bonnes pratiques à adopter lorsque l’on souhaite entamer des travaux de rénovation énergétique !

isolation mur techniques

Pourquoi faire isoler ses murs ?

Il existe de nombreuses raisons d’améliorer l’isolation de ses structures et plus particulièrement celle d’un mur. Si les travaux peuvent sembler importants et onéreux, croyez-nous, le jeu en vaut la chandelle ! 

Un logement ancien gagnera toujours à être rénové. Qu’il s’agisse de paramètres financiers, écologiques ou de confort, vous trouverez une bonne raison d’entamer vos premiers travaux de rénovation et d’isolation des murs.

L’isolation des murs pour améliorer le confort du logement

Le but premier d’une isolation est de vous protéger des variations de température. Cependant, une isolation de qualité permet de vous offrir un confort bien plus important, qui prend en compte à la fois des paramètres thermiques, mais aussi phoniques

L’isolation forme alors une barrière entre le milieu extérieur et vous, vous préservant de tout inconfort. 

Fini le froid glacial de l’hiver ou la chaleur étouffante de l’été, fini les nuisances sonores d’une soirée (trop) festive ou des nouvelles compositions de votre voisin musicien : votre foyer devient un véritable havre de paix, où calme et confort seront les maîtres-mots.

Le saviez-vous ? 

Afin de réaliser une isolation plus efficace, n'hésitez pas à isoler également votre porte d'entrée. En effet, les interstices ("jours") peuvent laisser passer des courants d'air, ce qui nuit au confort thermique du foyer. On estime par ailleurs que près de 15 % des déperditions thermiques d'un logement sont liés aux menuiseries (portes et fenêtres) mal isolées. 

L’isolation des murs pour réaliser des économies sur votre facture d’énergie

Si l’isolation de votre mur permet de vous protéger des variations de température, elle permet également de réaliser des économies, souvent conséquentes. 

En effet, moins vos surfaces murales laisseront s’échapper la chaleur produite par votre système de chauffage, moins vous aurez besoin de consommer d’énergie et vous ferez, in fine, davantage d’économies

Un cercle vertueux qui demande certes, une petite impulsion financière, mais qui saura se montrer rentable sur la durée en réduisant de manière significative vos factures. L’environnement et votre portefeuille vous remercieront de cette bonne action !

L’isolation des murs pour valoriser votre logement

Ainsi, plus votre maison sera confortable et économique pour ses occupants, plus cette dernière prendra de la valeur. 

Cela se matérialise par le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) de votre logement, qui caractérise ses performances énergétiques. 

Vos travaux seront donc pleinement rentabilisés grâce aux économies réalisées, mais également en cas de revente. En effet, les acheteurs sont plus facilement convaincus par un bien calme et peu énergivore. Un critère qui peut faire toute la différence. 

L’isolation des murs pour protéger vos structures

Dernier bénéfice de l’isolation des murs et pas des moindres : la protection contre l’humidité.

Qu’il s’agisse de murs en pierre anciens ou de nouvelles bâtisses, votre façade peut en souffrir. Une isolation de qualité permet en effet de réduire les phénomènes de condensation qui sont à la source des problèmes d’humidité.

Il est donc très important d’adapter son isolation si cette dernière doit être installée sur mur humide. Les isolants doivent être minutieusement choisis pour leur qualité à laisser s’évacuer la vapeur d’eau.

Par ailleurs, l’isolation de vos murs vous assure de pallier l’effet “parois froides”. On nomme paroi froide le phénomène qui se produit lorsque la différence de température entre la surface des murs et l’air ambiant est supérieure à 3 °C. On observe alors de la condensation sur les murs. Celle-ci développe de l’humidité favorisant l’apparition de moisissures.

3 techniques pour effectuer une isolation des murs

Vous l’aurez compris, l’isolation des murs est indispensable dans une maison. Mais concrètement, comment se met-elle en place ? Plusieurs techniques s’offrent à vous, en fonction de vos envies, de vos besoins, mais aussi suivant vos contraintes et votre budget.

1 - L’isolation des murs par l'intérieur (ITI) : une technique simple et efficace

L’isolation des murs par l’intérieur (ITI) est la technique la plus pratiquée et la moins chère du marché. Selon les isolants choisis, elle peut être très simple et très rapide à mettre en place. Ne modifiant en rien la structure de votre demeure, aucune déclaration de travaux n’est à entreprendre. 

Cela offre une plus grande liberté quant au commencement des travaux. De plus, étant plus répandue, l’isolation par l’intérieur est bien mieux maîtrisée par les artisans. Elle est donc la technique la plus appropriée pour des travaux de rénovation. 

Toutefois, elle ne supprime pas la formation de ponts thermiques qui viendront diminuer l’efficacité de l’isolation. 

Vous perdrez également de la surface habitable, la couche isolante étant installée à l’intérieur d’une pièce. C’est pourquoi recourir à un isolant mince, à l’épaisseur plus fine, peut être une bonne solution.

Qu’est-ce qu’un pont thermique ?

Un pont thermique est un point de rupture dans une paroi, générant la conduction de la chaleur à travers un matériau ayant une conductivité thermique plus élevée que celle des matériaux qui l'entourent, créant ainsi une perte de chaleur et une accumulation de condensation. Cela peut causer des problèmes de confort, de durabilité et d'efficacité énergétique dans les bâtiments. 

En général, les ponts thermiques se situent aux articulations principales de la maison : façades, planchers, toitures, planchers bas... On en trouve aussi au niveau des portes et fenêtres. 

Seule l’ITE (isolation des murs par l’extérieur) permet de supprimer ces ponts thermiques, d’où son efficacité plus importante. Vous êtes davantage protégé sans que votre surface habitable n’en soit affectée. De plus, l’intérieur de votre habitat n’est pas affecté durant les travaux et cela vous permet de faire un ravalement de façade. 

2 - L’isolation des murs par l’extérieur (ITE) : une performance énergétique élevée

Plus coûteuse et plus longue à mettre en place qu’une isolation par l’intérieur, l’isolation des murs extérieurs peut sembler plus compliquée pour les particuliers. La façade de votre bâtiment étant inévitablement changée, vous êtes dans l’obligation de réaliser une déclaration de travaux au préalable. 

Mais avec tout ça, pourquoi choisir une telle technique ? La raison principale est qu’elle est tout simplement la plus efficace. Venant recouvrir la totalité des parois de la maison, l’isolation par l’extérieur crée un manteau protecteur qui supprime jusqu’à 100 % des ponts thermiques et donc des zones impossibles à isoler uniquement par l’intérieur. 

Ainsi, l'ITE est très intéressante pour les logements de grande taille. Que votre maison fasse 100m2, 120m2 ou 140m2, c'est une technique intéressante à adopter !

3 - L’isolation des murs creux : l'efficacité sans la démolition !

L'isolation des murs creux est une méthode d'isolation qui consiste à insuffler de l'isolant dans l'espace creux entre les murs intérieurs et extérieurs d'une habitation. 

Le principal avantage de cette méthode est qu'elle permet d'obtenir une bonne isolation thermique sans avoir à démolir ou endommager la façade extérieure de l'habitation.

L'isolation des murs creux est particulièrement efficace pour les habitations construites entre les années 1930 et 1980, qui ont généralement ce type de murs. 

Les murs creux sont une conception de mur dans laquelle les murs intérieurs et extérieurs sont séparés par un espace creux d'environ 5 à 10 cm. Cet espace creux est souvent rempli d'air, ce qui peut causer des déperditions thermiques importantes.

Isolation des murs : par l’intérieur (ITI) ou par l’extérieur (ITE) ?

Ainsi, les deux techniques d’isolation peuvent être pertinentes. Pour vous aider à faire votre choix, nous vous avons rassemblé tous les avantages et les inconvénients de chaque méthode afin de vous faire votre propre opinion en fonction de vos besoins.

Isolation des murs par l’intérieur : Les avantages 

  • Moins coûteuse ;
  • aucune modification de la façade ;
  • plus rapide. 

Isolation des murs par l’intérieur : Les inconvénients 

  • Ponts thermiques inévitables ;
  • diminution de l’espace habitable ;
  • pièce immobilisée durant la durée des travaux. 

Isolation des murs par l’extérieur : Les avantages

  • Réduction des ponts thermiques ;
  • aucune modification de l’espace habitable ;
  • pièce à vivre entièrement libre durant les travaux (permet de faire un ravalement de façade). 

Isolation des murs par l'extérieur : Les inconvénients 

  • Coûteuse ;
  • modification de la façade ;
  • déclaration de travaux obligatoire. 

Isolation des murs : votre devis gratuit

Hello Watt vous accompagne de A à Z pour isoler vos murs : calcul des aides, devis détaillé et vérification des artisans !

Je demande mon devis

Attention !

Qu'il s'agisse d'une isolation intérieure ou extérieure, l'isolation des fenêtres ne doit pas être négligée ! Pour cela, plusieurs solutions existent, comme les volets isolants par exemple.

L’utilisation du pare-vapeur 

Quel que soit le type d’isolation des parois et le système de ventilation mis en œuvre, vous devez vous assurer que la vapeur d’eau ne stagnera pas à l’intérieur des parois de votre surface murale. 

Dans le cas de maisons à ossature en bois

Vous pouvez faire le choix d’une maison à ossature en bois. De plus en plus plébiscitée, la maison à ossature en bois (MOB ou COB) possède bien des avantages en matière d’isolation des murs par rapport aux bâtisses maçonnées en parpaing ou en briques.

Dans plus de 90 % des cas, concernant les murs périphériques, une bonne ventilation associée au principe de continuité thermique et d'étanchéité à l'air suffit à éviter les risques de condensation. 

Dans le cas de maisons à murs maçonnés

En murs maçonnés, en climat de plaine, les règles de l’art n’imposent pas de pare-vapeur pour les isolants en laine minérale, mais en imposent pour les isolants d'origine végétale ou animale.

Le saviez-vous ? 

Vous pouvez également isoler vos murs par la pose de cloisons en placo qui vous offrent une bonne performance thermique et acoustique. Le placo est un matériau structuré en plâtre moulé entre deux couches de carton.

isolants pour isolation murs

2 caractéristiques à observer pour trouver un isolant performant

Quelle que soit la technique d’isolation que vous avez choisie, sa performance repose également sur la nature de votre isolant. Plusieurs paramètres doivent alors être pris en compte, comme la résistance thermique, la conductivité thermique ainsi que la nature de l’isolant.

1 - Les performances de l'isolant : R et λ 

Les performances d’un isolant reposent sur deux caractéristiques principales :

  1. la résistance thermique R : elle traduit la capacité d’un matériau à résister au froid et/ou à la chaleur. Plus la résistance est grande, meilleur est l’isolant ;
  2. la conductivité thermique λ : elle traduit la capacité d’un matériau à conduire la chaleur. Contrairement à R, la conductivité d’un isolant doit être faible pour que l’isolant soit considéré comme efficace.

En règle générale, les isolants sont comparés suivant leur résistance thermique. De cette façon, il est plus simple de déterminer quels sont les meilleurs isolants thermiques et donc de faire son choix.

Notez que l’épaisseur de l’isolant à la fois pour les murs intérieurs et pour sa façade extérieure est aussi à prendre en compte puisque la résistance thermique dépend justement de l’épaisseur de l’isolant. 

2 - Les certifications attestant de la qualité d’un isolant 

Enfin, pour vous assurer de la qualité d’un isolant, vous pouvez vous référer aux différentes certifications attestant de la conformité aux normes en vigueur.  Par exemple : 

  • le marquage CE qui atteste qu’un produit est bien conforme aux normes et aux exigences européennes. Cela permet d’assurer la qualité indiquée par le fabricant ;
  • la certification ACERMI est, elle, délivrée par un organisme indépendant, mais reconnue par l’État. Comme le marquage CE, elle assure la qualité énoncée par le fabricant ;
  • la certification Keymark est, quant à elle, reconnue dans une grande partie de l’Europe. Son rôle est d’assurer la sécurité à utiliser un produit, mais elle peut également servir à valider la qualité avancée par le fabricant. 

Ces certifications ne sont pas toujours obligatoires, mais sont fortement recommandées quand on souhaite réaliser une isolation qui allie qualité et sécurité.

Quels matériaux isolants puis-je trouver sur le marché ?

Quels sont les différents isolants ?

En matière d’isolant thermique, on relève trois grandes familles.

Les isolants naturels ou biosourcés 

Fabriqués à partir de fibres animales, végétales ou de matériaux recyclés, ilssont, de ce fait, les isolants les plus sains et les plus écologiques du marché. Encore minoritaires sur le marché bien qu’en forte croissance, ils présentent le meilleur bilan écologique.

Leur capacité d’isolation est bonne, et présente l’avantage de laisser respirer les parois, donc possède une forte capacité à maintenir la chaleur en hiver et la fraîcheur en été. Leurs performances thermiques et phoniques sont excellentes, mais leur prix est souvent supérieur aux isolants dits “classiques”. 

De plus, ils doivent impérativement être traités contre le feu pour assurer la sécurité du foyer. Parmi eux, on retrouve la laine de chanvre, la fibre de bois, la ouate de cellulose, la laine de mouton ou encore le liège isolant.

Les isolants minéraux

Il s’agit des plus connus et aussi des moins chers du marché, comme la laine de verre ou la laine de roche. Tout comme un isolant naturel, ces matériaux possèdent de très bonnes performances à la fois thermiques et sonores, le tout à un tarif raisonnable.

De plus, ils sont totalement ininflammables et imputrescibles. Leur principal défaut est qu’ils ont tendance à s'affaisser et donc à avoir une durée de vie limitée.

Les isolants synthétiques

Ce sont les matériaux à l’impact énergétique le plus important. On les utilise particulièrement pour les isolations extérieures. Ils ont une excellente conductivité thermique et sont imperméables (contrairement aux deux autres catégories).

En revanche, ils sont sensibles au feu et présentent un très mauvais bilan écologique. Pourtant, leurs performances thermiques font partie des meilleures du marché et ils s’avèrent particulièrement légers et fins permettant de gagner de la place sur l’espace habitable. Leur insensibilité à l’humidité les rend aussi très utiles dans certaines circonstances. 

Parmi eux, on retrouve le polystyrène ou le polyuréthane, par exemple. 

En effet, si la majorité des isolants perdent en efficacité face à un mur humide, le polystyrène et le polyuréthane ainsi que le verre cellulaire conservent leurs propriétés isolantes en milieu humide. Toutefois, étant totalement étanches à la vapeur d’eau, ces matériaux risquent d’aggraver le problème d’humidité si la cause de cette humidité n’est pas bien traitée.

Les alternatives aux isolants traditionnels

Pour l’isolation des murs extérieurs, d’autres isolants existent, comme l’enduit isolant.

Ainsi, plusieurs paramètres sont à prendre en compte lorsque l’on souhaite réaliser une isolation des murs par l’extérieur. 

Sous quelles formes trouver ces isolants ?

Les matériaux isolants pour l'isolation des murs sont disponibles sur le marché sous différentes formes. Ces formes varient en fonction du type d'isolant et de ses caractéristiques. Dans la partie suivante, nous allons explorer les différentes formes de matériaux isolants pour l'isolation des murs.

Les panneaux rigides

Les panneaux rigides sont l'une des formes les plus courantes de matériaux isolants pour l'isolation des murs. Ils sont disponibles en différentes épaisseurs et densités pour s'adapter aux besoins d'isolation spécifiques.

Les panneaux rigides sont faciles à manipuler et à installer, ce qui les rend populaires pour les projets de construction résidentiels et commerciaux. Ils peuvent être fabriqués à partir de différents matériaux, notamment la laine minérale, le polystyrène expansé (EPS), le polyuréthane (PUR) et le polyisocyanurate (PIR).

Les rouleaux souples

Les rouleaux souples sont un autre type de matériaux isolants pour l'isolation des murs. Ils sont souvent utilisés pour l'isolation des murs creux, car ils peuvent être insérés dans les espaces vides entre les murs.

Les rouleaux souples sont disponibles en différentes épaisseurs et largeurs pour s'adapter aux besoins d'isolation spécifiques. Ils sont fabriqués à partir de différents matériaux, tels que la laine minérale et la laine de verre.

Les panneaux semi-rigides

Les panneaux semi-rigides sont une forme intermédiaire entre les panneaux rigides et les rouleaux souples. Ils sont plus flexibles que les panneaux rigides, ce qui les rend plus adaptés à des surfaces irrégulières ou courbes. Les panneaux semi-rigides sont fabriqués à partir de composants comme la laine minérale et la laine de roche.

Les sprays et mousses

Les sprays et les mousses sont des formes d'isolants pulvérisés ou injectés dans les murs. Ils sont souvent utilisés pour l'isolation des murs existants, car ils peuvent être insérés dans les espaces vides sans avoir à démonter les murs.

Les sprays et les mousses sont créés à partir de matériaux comme la mousse de polyuréthane, la mousse de polystyrène et la cellulose.

Il existe donc différents types de formes de matériaux isolants pour l'isolation des murs, chacun ayant ses avantages et inconvénients. 

Les panneaux rigides, rouleaux souples, panneaux semi-rigides, sprays et mousses sont tous des options à considérer en fonction de vos besoins d'isolation spécifiques et des caractéristiques du projet de construction ou de rénovation. 

Il est important de bien comprendre les avantages et les inconvénients de chaque forme d'isolant pour faire le choix le plus approprié.

Des conseillers à votre écoute ! 

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui saura apporter toute son expertise afin de vous faire réaliser de réelles économies. Un expert en isolation de chez Hello Watt peut répondre à vos questions au 09 78 46 70 64. ​​​​​​

FAQ sur l'isolation des murs

Quel est le meilleur isolant pour l’isolation des murs par l’intérieur ?

Pour réaliser l’isolation de sa surface murale, il est souvent nécessaire d’utiliser une grande quantité d’isolant. De ce fait, il est important de trouver le matériau qui sera adapté à vos besoins. Si vous cherchez :

  • un matériau à la fois efficace et peu onéreux, les matériaux minéraux tels que la laine de verre ou de roche seront idéaux car ils présentent le meilleur rapport qualité prix ;
  • si vous êtes à la recherche de la meilleure performance d’isolation, les matériaux synthétiques tels que le polyuréthane ou le polystyrène en panneaux sont faits pour vous. En revanche, leur performance écologique est très mauvaise ;
  • enfin, les matériaux biosourcés tels que la laine de bois ou le coton recyclé peuvent être utilisés pour atteindre de meilleures performances écologiques. 

Quelles aides existent pour mon projet d’isolation des murs ?

L’isolation des murs est une opération relativement coûteuse. Entre l’isolant, son épaisseur, le type d’isolation de murs (ITE ou ITI), le prix pour vos travaux d'isolation des murs peut vite monter. 

Bien que l’isolation des murs extérieurs à 1 euro n'existe plus, pour vous donner un coup de pouce dans votre projet, plusieurs aides existent, notamment : la TVA à taux réduit, MaPrimeRénov', les prêts, les primes énergie, les aides locales. 

Quelle est la meilleure technique pour l’isolation des murs extérieurs ?

Pour une isolation par l’extérieur, deux solutions sont possibles :

  1. l’isolation sous bardage ;
  2. l’isolation sous enduit. 

L'isolation sous enduit est privilégiée dans la construction et reste moins coûteuse à mettre en place. 

L’isolation sous bardage est la plus utilisée pour les travaux de rénovation. Elle assure une bonne ventilation de la paroi existante et sa durée de vie est plus longue. Son principal défaut est l’épaisseur du complexe isolant composé des matériaux isolants et du bardage.

Aliénor Guibert
Aliénor Guibert

Rédactrice experte rénovation énergétique

Après des études littéraires et commerciales, Aliénor rejoint Hello Watt en 2021 et se spécialise dans la rédaction d’articles et de billets de blog sur la rénovation énergétique et les primes énergie.