Installez votre Pompe à Chaleur avec Hello Watt

Et si vous remplaciez votre chaudière au gaz ou au fioul par un système de chauffage plus performant et durable ? Hello Watt vous aide à installer votre pompe à chaleur : calcul des aides, sélection d’un professionnel qualifié, demande des primes et suivi de l’installation !

Des prix compétitifs

Obtenus en comparant les devis et en calculant les aides auxquelles vous avez droit.

Des professionnels vérifiés

Sélectionnés par Hello Watt après audit qualité et vérification des certifications.

Nos experts du chauffage

À votre dispo (démarches, négo du prix, aides) pour vous simplifier la vie !

Les étapes pour installer ma pompe à chaleur

L’installation de ma pompe à chaleur simplifiée avec Hello Watt

La pompe à chaleur est un système de chauffage moderne, économique et durable. Elle récupère les calories présentes naturellement dans l’air, l’eau ou le sol puis les convertit en chaleur via un compresseur. Un dispositif performant et facile à installer qui permet de valoriser son patrimoine. Pour compenser son coût, l’État a mis en place des aides accessibles à tous les ménages.

En s’occupant des démarches Hello Watt simplifie et sécurise l’installation de votre pompe à chaleur :

1
Demande en ligne via un simple formulaire
3
Validation du devis et réalisation des travaux
2
Réalisation d’un devis par un artisan RGE
3
Validation du devis et réalisation des travaux
2
Réalisation d’un devis par un artisan RGE
4
Renvoi du dossier complété et réception de la prime

Pourquoi passer par Hello Watt pour sa pompe à chaleur ?

Demande du devis
Demande du devis
En remplissant gratuitement notre formulaire en ligne vous obtenez un devis complet et un récapitulatif des aides pour l’installation d’une pompe à chaleur.
Réalisation des travaux
Réalisation des travaux
Des professionnels certifiés RGE que nous avons sélectionnés près de chez vous réalisent les travaux. Il ne vous reste plus qu’à profiter de votre pompe à chaleur !
Accompagnement d’experts
Accompagnement d’experts
Pas de mauvaise surprise possible ! Nos équipes spécialistes de la pompe à chaleur vous accompagnent avant, pendant et après vos travaux.
Je demande mon devis
Notre sélection de pompes à chaleur
Atlantic Alféa Excellia Duo A.I - Chauffage et ECS
Atlantic
Chauffage + ECS
Matériel + pose à partir de
14 411 €
Atlantic Alfea Extensa Duo A.I - Chauffage et eau chaude sanitaire
Atlantic
Chauffage + ECS
Matériel + pose à partir de
11 500 €
Altherma 3 H - Chauffage et eau chaude sanitaire
Daikin
Chauffage + ECS
Matériel + pose à partir de
15 446 €
Altherma 3 R - Chauffage et eau chaude sanitaire
Daikin
Chauffage + ECS
Matériel + pose à partir de
13 543 €
Altherma 3 H HT W - Chauffage seul
Daikin
Chauffage seul
Matériel + pose à partir de
12 940 €
Ecodan Power Inverter Silence - Chauffage seul
Mitsubishi
Chauffage seul
Matériel + pose à partir de
11 341 €
Mitsubishi Ecodan Zubadan R32 Duo - Chauffage et ECS
Mitsubishi
Chauffage + ECS
Matériel + pose à partir de
14 098 €
Aquarea T-CAP Génération H - Chauffage seul
Panasonic
Chauffage seul
Matériel + pose à partir de
11 637 €

Ils ont fait confiance à Hello Watt (et ils ont bien fait)

4,6 1610 avis Google et Facebook
Je demande un devis pour ma pompe à chaleur

Les pompes à chaleur, en bref :

  • Il existe trois types de pompes à chaleur (PAC) : aérothermique, géothermique et hydrothermique.
  • Les PAC air-air et air-eau (aérothermiques) sont les plus répandues du fait de leur plus simple installation et du confort thermique qu’elles apportent.
  • Le prix des pompes à chaleur varie selon le modèle, la puissance, la situation du logement, etc. Difficile, donc, de donner une fourchette de prix, puisque celle-ci commence à 500 € et peut grimper jusqu’à 30 000 € !
  • De nombreuses aides financières sont disponibles pour l’achat et l’installation d’une PAC, comme les Primes énergie, MaPrimeRénov’ ou encore l’éco-PTZ.
  • L’entretien d’une PAC est obligatoire. Il doit être réalisé par un professionnel, au moins une fois tous les deux ans.

🔎 Comment choisir votre pompe à chaleur ?

Les différents types de pompe à chaleur

La pompe à chaleur est une solution de chauffage thermodynamique, considérée comme écologique et économique. Mais avant de vous lancer dans l’acquisition d’une pompe à chaleur (PAC), il est important de différencier tous les modèles qui existent. Trois types de pompes à chaleur sont actuellement disponibles, en fonction de leur source d’énergie.

  1. La pompe à chaleur aérothermique : PAC air-air et PAC air-eau ;
  2. la pompe à chaleur géothermique : PAC sol-eau et sol-sol ;
  3. la pompe à chaleur hydrothermique : PAC eau-eau.

Demandez votre devis

Obtenez un devis personnalisé pour installer votre pompe à chaleur.

Obtenir mon devis gratuit

La pompe à chaleur aérothermique : air-air et air-eau

La pompe à chaleur air-air est la PAC la plus communément installée dans le cas d’une rénovation énergétique ou d’une installation pour maison neuve. Son fonctionnement est simple : l’unité placée en extérieur capte les calories présentes dans l'air pour ensuite les restituer aux équipements intérieurs (aussi appelés des splits) et ainsi chauffer le logement.

La pompe à chaleur air-eau fonctionne de la même manière, mais va transmettre ses calories à un circuit d’eau chaude pour alimenter des radiateurs ou un plancher chauffant.

La différence entre les deux pompes est principalement que la PAC air-air ne convient pas pour le chauffage de l’eau chaude sanitaire (ECS), contrairement à la pompe à chaleur air-eau lorsqu’elle est couplée à un ballon tampon par exemple. La PAC air-air peut tout de même être couplée à un chauffe-eau thermodynamique, pour une production d’ECS indépendante si cette PAC vous fait de l’œil.

Le saviez-vous ?

Les pompes à chaleur aérothermiques peuvent être réversibles ! Ce type d’appareil produit  ainsi de la climatisation en été ! C’est la PAC air-air qui est le plus couramment utilisée comme climatiseur réversible. Cette solution, plus écologique qu’un climatiseur électrique, apporte un confort thermique tout au long de l’année.

La pompe à chaleur géothermique : sol-eau et sol-sol

La pompe à chaleur géothermique fonctionne de manière à récupérer la chaleur de la Terre par l'intermédiaire de capteurs enfouis dans le sol.

À 1 mètre de profondeur, la température du sol est constante, à 10° C hors période de gel.

La pompe à chaleur géothermique est donc une valeur sûre pour profiter d’un mode de chauffage écologique et économique. Les pompes sol-eau et sol-sol peuvent par ailleurs couvrir l’ensemble des besoins en eau chaude sanitaire, en plus des besoins en chauffage.

Il s’agit néanmoins des PAC les moins installées, et ce, pour 2 raisons principales :

  • elles demandent la réalisation de travaux importants, comme le forage du terrain. Une autorisation de votre mairie est alors souvent nécessaire pour ce type de projet ;
  • leur prix est par conséquent souvent très élevé, ce qui peut freiner de nombreux consommateurs.

La pompe à chaleur hydrothermique eau-eau

La pompe à chaleur eau-eau récupère, elle aussi, la chaleur dans le sol via un réseau enterré. C’est dans la nappe phréatique que ce réseau puise sa source de chaleur, pour la transmettre à un réseau d’eau chaude et de radiateurs.

Cela implique forcément un coût de travaux important, une grande surface de terrain disponible, ainsi qu’une autorisation de votre mairie. Pour cette raison, elles sont plutôt dédiées à la construction de logements neufs, surtout à la construction de maison puisqu'il est nécessaire d’avoir un terrain disponible.

Les pompes à chaleur eau-eau sont d’ailleurs les PAC les plus silencieuses, fiables, écologiques et économiques. Elles profitent en effet d’une grande efficacité énergétique, et consomment en moyenne 4 fois moins que les autres PAC.

Elles font néanmoins partie des PAC les moins plébiscitées par les consommateurs, du fait de la complexité des travaux à réaliser pour en disposer.

Unité extérieure d'une pompe à chaleur aérothermique

Quels critères pour choisir sa pompe à chaleur ?

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur ? Plusieurs critères sont des facteurs de décision importants, qui font varier notamment le prix et la dimension de la pompe à chaleur à installer dans votre logement.

La performance de la pompe à chaleur

La puissance et le rendement varient d’une pompe à chaleur à l’autre. Le coefficient de performance (COP) est donc un indicateur à consulter. Il sert à mesurer le rapport entre l’énergie produite par la pompe à chaleur et l’énergie électrique dont elle aura besoin pour y parvenir. Plus ce chiffre est élevé, plus les économies d’énergie réalisées sont importantes.

Le COP moyen est généralement situé entre 3 et 5, soit un rendement de la pompe à chaleur équivalent de 3 à 5 kWh pour 1 kWh d'électricité consommé. Pour profiter de belles performances énergétiques, l’Ademe conseille aux logements de s’équiper d’une PAC avec un coefficient de performances supérieur ou égal à 3, qui vous assurera confort thermique et faible consommation électrique.

L’utilisation de la pompe à chaleur

Quelle utilisation, quel usage souhaitez-vous faire de votre PAC ? Voulez-vous par exemple coupler votre PAC à une solution solaire (panneaux photovoltaïques) pour une autoconsommation ou à un ballon thermodynamique pour une production d’eau chaude sanitaire ?

Il existe par exemple des kits d’autoconsommation solaire qui permettent de produire une faible quantité d’électricité et prendre en charge la consommation de certains de vos appareils électriques. Couplé à l’installation d’une PAC comme solution de chauffage, ces deux systèmes peuvent être la source de grandes économies d’énergie !

Le prix de la pompe à chaleur

Le prix de la pompe à chaleur dépendra principalement de votre budget. Notez que le prix d'une PAC dépend du type de pompe pour lequel vous opterez et de sa marque, mais aussi de la surface (en m² et m3) du logement à chauffer et du type de ce dernier (maison ou appartement).

Les travaux éventuels

Le choix de votre système dépendra également des travaux éventuels liés à votre projet. Par exemple, l’installation d’une pompe à chaleur eau-eau nécessite de réaliser des travaux dans le sol et des démarches d’autorisation.

Il peut aussi être pertinent de réaliser des travaux de rénovation pour éviter les déperditions thermiques (pertes de chaleur) liées à une mauvaise isolation de la maison.

Les aides financières pour l’installation d’une pompe à chaleur

Ma Prime Renov’, éco-PTZ, primes énergie… Les aides sont nombreuses pour récompenser l’installation d’un chauffage plus écologique ! De manière générale, plusieurs subventions sont disponibles pour vous soutenir dans vos travaux de rénovation énergétique, dans le but de revoir la consommation des foyers français à la baisse.

Attention toutefois, les modèles air-air ne sont éligibles qu’à peu d’aides financières (primes CEE) du fait de leur aspect réversible, qui implique un fonctionnement à l’année et non en période de chauffe seulement.

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur ?

Calculez le montant de vos aides et obtenez un devis gratuit en 2 minutes.

Installer une pompe à chaleur

La situation de votre logement

Plusieurs éléments en rapport avec votre espace de vie feront varier les critères de choix de votre pompe à chaleur :

  • la zone géographique : le climat de votre région, ainsi que l’altitude jouent sur la puissance de chauffe nécessaire pour votre logement ;
  • le volume de la surface à chauffer et le nombre de pièces du logement, qui feront nécessairement varier la puissance nécessaire et donc le prix de l’appareil ;
  • le nombre d'occupants, afin de déterminer les besoins de puissance et en eau chaude sanitaire notamment.

La présence d'un chauffage existant

Les travaux à réaliser ne seront pas les mêmes en fonction de la présence d'un chauffage existant (chaudière, radiateurs...) ou le besoin d’une nouvelle installation. Celle-ci sera essentielle si votre maison n’est pas encore équipée, pour le raccordement de la pompe à chaleur au réseau de chauffage et au circuit électrique.

Voici un tableau récapitulatif des différents types de pompe à chaleur, qui met en avant leurs caractéristiques, leurs prix moyens et leurs avantages et inconvénients.

Type de pompe

Caractéristiques

Prix

Avantages

Inconvénients

PAC air-air et PAC air-eau

- Fonctionnent aussi bien en chauffage qu'en climatiseur

- Elles représentent 96 % du marché

Entre 60 € et 90 € TTC par m² à chauffer

- Peu coûteux / Système simple

- Compatible avec des panneaux photovoltaïques

- Compatible avec un réseau de chauffage central existant ou chauffage individuel en appartement

- Exige des modèles performants en climat rigoureux

- Nuisances sonores

- Pas d'ECS et peu d'aides financières pour les PAC air-air

- L'utilisation du fluide frigorigène, même si plus vertueux qu'à l'époque, produit des gaz à effet de serre

PAC sol-eau et sol-sol

- Nécessitent de disposer d’un grand terrain, notamment pour la pose des capteurs horizontaux

- Plutôt dédiées à la construction neuve

Entre 70 € et 100 € TTC par m² à chauffer

- Peu coûteux / Système simple

- Compatible avec une installation solaire

- Adaptée aux climats rigoureux

- L'utilisation du fluide frigorigène, même si plus vertueux qu'à l'époque, produit des gaz à effet de serre

- Nuisances sonores

- Perte de rendement selon le type de sol

PAC eau-eau

- Nécessite de disposer d’un grand terrain, notamment pour la pose des capteurs horizontaux

- Plutôt dédiée à la construction neuve

Entre 80 € et 185 € TTC par m² chauffé

- Adaptée aux climats rigoureux

- Compatible avec une installation solaire

- Compatible avec un réseau de chauffage central existant

- Silencieux

- Système de PAC le plus cher

- Démarches et autorisations obligatoires

- Pollution de la source (nappes phréatiques) / utilise gaz réfrigérants

- Seulement compatible avec des radiateurs basse température ou un plancher chauffant

 

Uinté intérieure d'une pompe à chaleur air-eau

⚙️ Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Pour comprendre le fonctionnement d’une pompe à chaleur, il faut d’abord savoir quels sont les éléments qui la composent : 

  • un compresseur ;
  • deux échangeurs (un évaporateur pour capter les calories énergétiques de l’extérieur et un condenseur pour restituer l’énergie à l’intérieur de la maison) ;
  • un détendeur.

Comment se passe ensuite la transformation de la chaleur de l’extérieur à l’intérieur de votre logement ? Pour mieux comprendre, voici un schéma explicatif qui vous aidera à visualiser les différentes étapes du fonctionnement de la pompe à chaleur, pour une production énergétique.

Les différentes étapes du fonctionnement de la pompe à chaleur : 

  1. un fluide frigorifique capte les calories ambiantes à l’extérieur du logement ;
  2. elles passent ensuite d’un état liquide à un état d’ébullition ;
  3. la vapeur passe ainsi par le compresseur qui l’expédie à haute pression vers le condenseur ;
  4. celui-ci restitue les calories et donc la chaleur au logement.

Vous l’aurez compris, la pompe à chaleur est un excellent moyen écologique pour chauffer l’intérieur de son logement, puisque l’énergie utilisée est puisée dans des sources durables et renouvelables, qu’il s’agisse de l’eau, de l’air ou du sol !

Les PAC ont toutefois besoin d’électricité pour fonctionner, mais leur consommation est très faible, ce qui leur permet de conserver un aspect écoresponsable. Les pompes à chaleur profitent en effet d’un excellent rendement et consomment, pour un COP de 3 par exemple, 1 seul kWh d’électricité pour en produire 3 kWh.

🛠 Installation d’une pompe à chaleur : étapes et prix

Une fois votre pompe à chaleur sélectionnée et le rendez-vous avec le professionnel certifié RGE (pour Reconnu Garant de l’Environnement) pris, voici les étapes d’installation d’une pompe à chaleur :

  1. étude de faisabilité et audit énergétique, réalisés en amont. Ils permettent de se rendre compte de l’état d’isolation thermique de la maison et de dimensionner la PAC en conséquence, voir de conseiller la réalisation de travaux de rénovation énergétique au préalable afin de supprimer les déperditions thermiques ;
  2. envoi du dossier d’aides pour obtenir des subventions (dossier à envoyer impérativement avant toute signature de devis) ;
  3. signature du devis auprès de l’artisan RGE de votre choix (après avoir comparé plusieurs devis pour une installation au meilleur rapport qualité/prix) ;
  4. délimitation du projet et préparation du chantier ;
  5. achat de la pompe à chaleur ;
  6. réalisation des travaux ;
  7. vérifications ;
  8. mise en route et premier réglage.

👷 Pourquoi choisir un artisan RGE ?

Sans l’intervention d’un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), vous n’êtes pas éligible aux aides et primes énergétiques.

La RGE est une norme de qualité pour les professionnels spécialisés dans les installations écologiques, en lien avec le développement durable. Cette qualification vous garantit une installation durable et qualitative !

Avant de passer à l’installation d’une pompe à chaleur, il est préférable de faire réaliser une étude de faisabilité par un professionnel certifié. Celui-ci va vous aider à définir si des travaux sont nécessaires dans votre logement ou sur votre terrain, quelle est la taille et la puissance idéales pour votre pompe à chaleur, son emplacement et tous les éléments que nous avons vus plus haut, dans les différents critères pour choisir sa pompe à chaleur

Afin de choisir un installateur qualifié pour l’installation de votre pompe à chaleur, choisissez un installateur certifié QualiPac, ainsi qu'une pompe à chaleur certifiée Eurovent ou ayant fait l'objet d'un avis technique du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment).

Soyez bien attentif à ce que votre installateur soit certifié RGE afin qu’il vous délivre un certificat de conformité, pour que vous puissiez bénéficier des aides financières.

Unité externe d'une PAC air-air

Pompe à chaleur air-eau : prix et fonctionnement

La pompe à chaleur air-eau est le système de pompe à chaleur le plus simple à installer et le moins coûteux.

Il vous suffit de disposer d’un jardin, d’une cour ou d’un mur de façade extérieur (il est donc possible d’installer une PAC air-eau en appartement) ainsi que d’un circuit de chauffage central pour connecter l’unité intérieure.

Le rendement d’une pompe à chaleur air-eau est plutôt élevé, l'idéal étant de coupler son utilisation avec un plancher chauffant

Si le prix d’une PAC air-eau varie entre 60 € et 90 € TTC par m² à chauffer, notez que vous pouvez bénéficier de la prime à la conversion d’une vieille chaudière (fioul, gaz, électrique), aussi appelée Coup de pouce Chauffage. Cette aide vous permettra de bénéficier de 4 000 € pour installer votre PAC en remplacement d’une vieille chaudière de type fioul par exemple.

Combien coûte une pompe à chaleur air-air ?

Le prix d’une pompe à chaleur air-air varie entre 60 € et 90 € TTC par m² à chauffer. Certaines aides peuvent vous aider à réduire votre investissement initial pour gagner en rentabilité sur la pompe à chaleur air-air.

Ce système est vite rentabilisé (environ 6 années) mais il dépend de la situation géographique de votre logement, ainsi que du COP (Coefficient de Performance) de la PAC. Pour les PAC air-air, il faut généralement compter une puissance entre 5 et 20 kW

Attention, si la pompe à chaleur air-air est un système de chauffage écologique, elle est souvent installée pour sa réversibilité, qui permet de conserver une température idéale en toute saison. Puisque son mode climatisation implique une consommation énergétique été comme hiver, alors seules les primes énergie (primes CEE) sont disponibles pour faire baisser le coût initial de ce type de PAC.

N’oubliez pas de faire appel à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour obtenir une prime énergie et réaliser ainsi des économies sur votre installation.

Quels travaux pour l'installation d'une pompe à chaleur piscine ?

Pour une bonne installation de votre pompe à chaleur pour piscine et un fonctionnement optimal, il convient d’installer votre appareil à une distance entre 3 et 7 mètres de la piscine. La PAC doit également être posée sur une base solide et surélevée avec des patins en caoutchouc pour atténuer les vibrations, car ce type de pompe à chaleur pour piscine peut être la source de bruit.

Au niveau des travaux, deux types de raccordements doivent être effectués : le raccordement hydraulique et le raccordement électrique. Nous vous recommandons une nouvelle fois de passer un professionnel certifié RGE pour deux raisons : 

  • les raccordements sont complexes avec des manipulations assez risquées ;
  • vous bénéficierez des aides financières proposées par l'État pour toute installation d’une pompe à chaleur piscine.

Un peu d'aide ?

Puisque les PAC fonctionnent en partie grâce à l’électricité, vous pouvez comparer les offres des différents fournisseurs d’énergie pour réaliser un maximum d’économies d’énergie. Vous trouverez ainsi l’offre la plus adaptée à vos besoins, à votre budget et à vos valeurs ! 

Vous pouvez aussi appeler nos conseillers énergie qui se feront un plaisir de vous répondre au 09 75 18 60 60 (appel non surtaxé). Nous sommes disponibles du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 8h00 à 19h00.

👩‍🔧 Comment entretenir une pompe à chaleur ?

Depuis juillet 2020, il est obligatoire de faire réaliser l’entretien de votre pompe à chaleur par un professionnel, et ce au moins une fois tous les deux ans

Cette intervention coûte environ 150 € et sert notamment à vérifier du bon fonctionnement de l’appareil et de l’absence de fuite au niveau de l’unité extérieure. Il est aussi possible de souscrire un contrat d’entretien annuel auprès de votre installateur, qui comprend l’intervention obligatoire et un service de dépannage rapide.

Vous pouvez, vous aussi, entretenir votre PAC avec des gestes quotidiens. Par exemple, pour les PAC air-eau et air-air,  nettoyez régulièrement l’unité extérieure pour la débarrasser des poussières, feuilles, branches, etc. qui auraient pu s’y accumuler.

Un bon entretien de sa PAC permet de maintenir ses performances énergétiques et sa longévité, mais assure également la diffusion d’un air sain dans les logements.

❔ FAQ : vos questions sur la pompe à chaleur

Quel est le prix moyen d’une pompe à chaleur ? 

Le prix moyen pour une pompe à chaleur est estimé entre 500 € et 30 000 € selon :

  • le modèle de PAC (et la marque) que vous choisissez ;
  • la puissance de l’appareil ;
  • la complexité de l’installation ;
  • la surface à chauffer…

Cette fourchette de prix très étendue sera largement réduite une fois que vous aurez déterminé le ou les modèles de PAC qui répondent le mieux aux besoins énergétiques de votre foyer.

Par exemple, les pompes à chaleur mixtes air-eau sont en général moins chères que les PAC air-air, notamment car elles sont éligibles à un plus grand nombre d’aides financières.

Comment fonctionne une pompe à chaleur air-air ?

La PAC air-air récupère les calories présentes dans l'air extérieur pour chauffer ou climatiser votre air intérieur et vous assurer un logement à la température agréable.

Ce phénomène est rendu possible grâce au fluide frigorigène, un liquide vecteur de chaleur, capable de capter et restituer les calories de l’air en passant de l’état liquide à l’état gazeux. Pour augmenter la température d’une pièce, la pompe à chaleur compresse tout simplement l’air. 

Comment fonctionne une pompe à chaleur air-eau ?

La pompe à chaleur air-eau produit de l’énergie en récupérant les calories de l’air extérieur pour les restituer dans votre circuit de chauffage. Ce phénomène est ici aussi rendu possible grâce au fluide frigorigène.

Quelles aides financières pour l’installation d’une pompe à chaleur ?

Les PAC entrent dans les critères d’éligibilité des aides versées pour tous les travaux de rénovation en faveur de la transition énergétique, comme les travaux d’isolation. Vous pouvez donc bénéficier de plusieurs aides pour leur installation, comme :

  • MaPrimeRenov’ ;
  • les primes CEE ;
  • l’éco-PTZ ;
  • la TVA à taux réduit.