Comprendre l'étiquette GES du Diagnostic de performance énergétique de votre maison

Vous souhaitez déménager, et vous cherchez le logement parfait ? Parmi les informations que contiennent les offres immobilières, vous avez dû remarquer une étiquette rose qui ne passe pas inaperçue ! Ce sont les classes GES maison, qui permettent de quantifier les émissions de gaz à effet de serre d'un …

Vous souhaitez déménager, et vous cherchez le logement parfait ? Parmi les informations que contiennent les offres immobilières, vous avez dû remarquer …

Vous souhaitez déménager, et vous cherchez le logement parfait ? Parmi les informations que contiennent les offres immobilières, vous avez dû remarquer une étiquette rose qui ne passe pas inaperçue ! Ce sont les classes GES maison, qui permettent de quantifier les émissions de gaz à effet de serre d'un logement.

Comprendre l'étiquette GES du Diagnostic de performance énergétique de votre maison

Comment fonctionnent les gaz à effet de serre ?

Le GES maison : c’est quoi au fait ?

Le GES ou Gaz à Effet de Serre est un phénomène totalement naturel, qui permet à la terre d’être chauffée. De la même façon qu’une serre de jardin, les rayons du soleil vont traverser l’atmosphère (seulement ⅓ vont pouvoir la traverser) et vont ensuite être absorbé par les gaz à effet de serre naturels. Ce procédé permet à la planète de conserver une température moyenne de 15°C, indispensable à la vie. Sans ce phénomène, il est estimé que la température moyenne à la surface de la terre serait d’environ -19°C.

Depuis l’activité humaine sur la terre, ce système naturel est déséquilibré, notamment depuis l’ère industrielle. Les excédents de GES produits par la pollution ont créés un effet de serre additionnel, responsable du réchauffement climatique.

Vous êtes encore chez EDF ?

Faites des économies dès maintenant en changeant de fournisseur !

J'économise !

Comment sont produits les gaz à effet de serre ?

Sur terre, il existe un grand nombre de GES, naturellement présents :

  • La vapeur d’eau : c’est le gaz majoritairement responsable de l’effet de serre naturel.

  • Le dioxyde de carbone (CO2) : le niveau peut augmenter lors de catastrophe naturelle comme des incendies ou éruptions volcaniques.

  • Le méthane : il est issu des marécages ou des déjections de certains animaux.

  • L’ozone : il permet d’absorber les rayons ultraviolets du soleil.

  • Le protoxyde d’azote : il est émis naturellement par les sols.

Ces GES sont produits naturellement par la terre, et permettent de garder un équilibre. Cependant, l’activité humaine créée un surplus de production de ces gaz, qui accroît les effets de chacun de ces gaz, augmente la température de la planète et opère un changement climatique.

Étiquettes GES pour votre maison : comment fonctionnent les classes ?

Comment sont réalisés les diagnostics de performance énergétiques ?

Les DPE ont pour but d’évaluer les consommations énergétiques d’un logement et de poser un diagnostic sur les GES produits par votre maison. Lors d’une visite d’un logement, le diagnostic va donc renseigner sur l’état du bâtiment et le besoin éventuel de travaux. Le DPE est réalisé par un technicien certifié Cofrac (Comité français d’accréditation), et son coût varie entre 100 et 250€.
 

À noter

Il vous est tout à fait possible de faire réaliser ce diagnostic, tout en bénéficiant d’un crédit d’impôt de 30% du coût total du DPE, tant que vous en faites la demande et que celui-ci ne vous est pas imposé.

Étiquette GES : mesurer les émissions de gaz à effet de serre

Le DPE ne se calcule pas uniquement en mesurant la quantité d’énergie consommée, mais doit aussi tenir compte de la nature des énergies consommées au sein du logement. En fonction de son origine (énergie fossile, électricité ou énergie renouvelable) l’impact en émissions de GES de votre maison ne sera pas le même, et pour être complet, doit prendre en compte les deux facteurs. La classe GES d’un logement va donc être calculé en fonction du volume de gaz à effet de serre émis par le logement. Cette analyse est réalisée par un professionnel certifié et comprend :

  • Le chauffage

  • La quantité d’eau chaude produite

  • Le refroidissement du logement

  • La nature de l’énergie utilisée

Comme vu plus haut, plusieurs gaz sont responsables d’un phénomène d’effet de serre. Cette étude prend donc seulement en compte les émissions de CO2 dégagées par le bâtiment en 1 an.

Le classement est constitué de 7 niveaux, de A (émission la plus basse) à G (émission la plus élevée).

Devenez incollables aux étiquettes des classes GES !

Les logements avec les meilleures performances (A et B) représentent une infime partie du parc immobilier français. Pour atteindre ces classes, les bâtiments doivent bénéficier d’installations issues des énergies renouvelables et peu gourmandes, ainsi qu’une isolation très efficace.

Les logements avec des performances standards (C et D) sont les plus courants, et ont généralement besoin de rénovations basiques, telles que des compléments d’isolations ou des remplacements d’équipements de chauffage.

Les logements anciens (E et F), construits généralement avant 1975, nécessitent d’importantes rénovations et d’optimisation des équipements. Les coûts de ces mises aux normes peuvent paraître importants, mais les économies réalisables représentent des retours sur investissement colossaux.

Les logements classés G nécessiteraient presque quant à eux une reconstruction complète, tellement les rejets GES de votre maisonsont importants.

Gaz à effet de serre : comment réduire mes émissions ?

Réduire ses émissions de GES grâce à des éco-gestes

Pour réduire ses émissions, vous pouvez changer quelques petites habitudes qui auront un véritable impact :

  • Les appareils multimédias : débranchez les prises lorsque vous ne les utilisez pas (Une simple prise avec interrupteur suffit) et utilisez les modes d’économies d’énergie.

  • Le réfrigérateur : vérifiez que votre porte ferme correctement et que les joints ne sont pas usés, ne le collez pas à des sources de chaleur et pensez à le dégivrer régulièrement.

  • Le lave-vaisselle : ne lancez pas de programme lorsque celui-ci n’est pas plein et privilégiez les programmes économiques.

  • La machine à laver : ici aussi, utilisez un programme économique (lavage à 30°C) lorsque votre machine est pleine. De même, le sèche-linge consomme beaucoup d’énergie. Pourquoi ne pas utiliser le vent qui entre par la fenêtre pour sécher vos affaires ?

Par ailleurs, il est important de ne pas négliger l’isolation de votre maison. Un logement mal isolé perd jusqu’à 25% de chaleur. C’est pourquoi il est possible de faire isoler le plancher bas, les murs mitoyens à votre maison (un garage par exemple) et le plafond d’un sous-sol de votre foyer, pour 1€ auprès d’organismes agréés. N’hésitez pas à vérifier votre éligibilité à l’isolation à 1€ ! Les travaux d’économie d’énergie sont un véritable moyen de réduire sa facture, tout en diminuer l’impact GES de votre maison.

Envie d'agir pour l'environnement ?

Choisir un fournisseur vert, c'est participer à son échelle à la transition écologique !

J'agis !

Réduire les GES de votre maison grâce aux énergies renouvelables

La façon la plus efficace de réduire ses rejets de gaz à effet de serre reste de souscrire un contrat d’énergie certifié à 100% renouvelable. Seuls quelques fournisseurs de gaz et d’électricité en proposent, mais beaucoup commencent à lancer des offres vertes, et agrandissent les offres disponibles sur le marché. En France en 2019, 16% de l’énergie produite est considérée comme renouvelable. D’ici 2030, la France prévoit de produire 32% d’énergie renouvelable. Cependant, bien que ces chiffres soient encourageant, seuls 5% des français souscrivent une offre verte. Cela se justifie sans doute en raison des prix de certains fournisseurs, qui proposent des offres encore aujourd’hui beaucoup plus élevées que les offres traditionnelles.

Réduire les émissions de GES en changeant de fournisseur

Si vous êtes actuellement chez un fournisseur d’énergie traditionnel, vous avez la possibilité de changer pour une offre d’énergie certifiée 100% renouvelable ! Changer de fournisseur peut faire partie de vos démarches lors de votre déménagement ! Certains sont généralement à un prix équivalent aux tarifs réglementés, voire moins cher pour d’autres.

Vous pouvez pour cela utiliser gratuitement notre comparateur en ligne, afin de voir quel fournisseur propose l’offre la plus intéressante. Par ailleurs, nos conseillers énergie sont disponibles pour répondre à vos questions, du lundi au vendredi de 8h30 à 20h et le samedi de 9h30 à 19h, au 09 75 18 60 60 (appel non-surtaxé). N’attendez plus et réduisez dès aujourd’hui vos émissions de gaz à effet de serre !


D'autres questions ?

🏙️ Qu’est-ce que le GES dans l’immobilier ?

GES signifie Gaz à Effet de Serre. Dans l’immobilier chaque maison, immeuble et bâtiment doit être analysé afin de connaître ses émissions de gaz à effet de serre. Ce diagnostic se caractérise par une étiquette, allant de paire avec l’étiquette DPE (Diagnostic de Performance Énergétique).

💰 Combien coûte le DPE ?

L’examen doit être réalisé par un technicien certifié COFRAC (Comité français d’accréditation), et coûte entre 100€ et 250€. Vous pouvez faire des demandes de devis : choisissez une entreprise sérieuse et impartiale, sans lien avec votre bailleur ou propriétaire. Une fois votre devis réalisé, sachez que les DPE sont éligibles à des aides financières, telles que l’éco-prêt à taux zéro ou un crédit d’impôt.

🏡 Qu’est-ce que le DPE d’une maison ?

DPE ou Diagnostic de Performance Énergétique permet d'évaluer la consommation en énergie d'une maison et va de paire avec l’étiquette GES, qui permet de mesurer son impact en émissions de gaz à effet de serre. Les étiquettes sont composées de 7 classes, allant de A (la meilleure note) à G (la moins bonne). En France, la majeure partie des foyers se situent au 5ème niveau, la classe E.

🔎 Comment se compose l’étiquette GES ?

Tout comme son compère le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique), l’étiquette GES se compose de 7 niveaux, allant de A à G. La meilleure note A, signifie que le bâtiment émet peu de gaz à effet de serre, alors que la note G est une “passoire énergétique”. En France, les classes C et D sont les plus courantes.

☀️ L’étiquette GES est-elle obligatoire ?

L’étiquette GES est obligatoire depuis 2011 dans chaque annonce immobilière, à la vente et à la location. Il doit être réalisé quel que soit le cas de figure :
  • La vente d’un logement existant
  • Des travaux d’agrandissement
  • Une construction neuve
  • Une location
  • L’achat sur plan
Un diagnostic peut être demandé à tout moment, et est valable 10 ans.

💡 Comment réduire mes émissions de GES ?

Pour réduire ses émissions de GES, plusieurs petits gestes peuvent être effectués, comme dégivrer régulièrement son réfrigérateur ou utiliser le programme économique de votre lave-linge. Mais la meilleure façon de réduire ses émissions de gaz à effet de serre reste l’isolation de votre maison. Un logement mal isolé peut conduire à des pertes de plus de 25% de chaleur ! Il est aujourd’hui possible d’isoler ses combles ou son garage pour 1€ grâce aux CEE.

Bertrand

Bertrand

Marketing digital

Diplômé d’un Master en stratégie publicitaire, Bertrand s’est pris de passion pour les nouvelles énergies renouvelables. Rédacteur web chez Hello Watt, il s’est spécialisé dans l’isolation et le déménagement, venez découvrir ses articles !