Comprendre l'étiquette GES du DPE de votre maison

Vous souhaitez déménager, et vous cherchez le logement parfait ? Parmi les informations que contiennent les offres immobilières, vous avez dû remarquer une étiquette violette qui ne passe pas inaperçue ! Ce sont les classes de consommation GES maison, qui permettent de quantifier les émissions de gaz à effet de serre d'un logement.

En résumé

Le calcul des GES maison d’un logement est effectué en fonction du chauffage et de l’eau chaude, du refroidissement du logement et de la nature de l’énergie utilisée. Chaque logement doit avoir son DPE conforme et à jour

Pour réduire l’empreinte écologique de votre logement, vous pouvez appliquer des éco-gestes au quotidien, effectuer des travaux de rénovation énergétique ou souscrire à une offre d’électricité et de gaz “écologique” en vous aidant d’un comparateur de fournisseurs verts.

Les gaz à effet de serre, ou GES, sont naturellement présents dans l’atmosphère. Cependant, du fait de l’activité humaine, leur concentration augmente et dérègle le climat.

Étiquettes GES maison : comment fonctionnent les classes de consommation ?

Comment sont réalisés les diagnostics de performance énergétique ?

Un diagnostic de performance énergétique, ou DPE a pour but d’évaluer les consommations énergétiques d’un logement et de poser un diagnostic sur les GES produits par votre maison ou appartement

À l'instar du diagnostic électrique, du diagnostic gaz ou encore du diagnostic amiante, tout logement doit obligatoirement présenter un DPE conforme et à jour dans son dossier de diagnostic technique. De cette manière, lors de la visite, de la location ou de la vente d’un bien immobilier, le DPE renseigne sur l’état du bâtiment et sur le besoin éventuel de travaux. Valable 10 ans, le diagnostic de performance énergétique coûte entre 100 et 250 euros et doit être réalisé par un technicien certifié Cofrac (Comité français d’accréditation). Tout manquement aux règles encadrant le DPE est sanctionné par la loi.

À noter

Vous pouviez auparavant bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 % du coût total du DPE si vous aviez besoin de faire établir le diagnostic de performance énergétique d’un bien immobilier. Ce crédit d’impôt, le CITE, a été définitivement supprimé début 2021.

Comment sont mesurées les émissions de gaz à effet de serre pour l’étiquette GES ?

Le DPE ne se calcule pas uniquement en mesurant la quantité d’énergie consommée, mais doit aussi tenir compte de la nature des énergies consommées au sein du logement. En fonction de son origine (énergie fossile, électricité ou énergie renouvelable) l’impact en émissions de GES de votre maison ou appartement ne sera pas le même, et pour être complet, doit tenir compte des deux facteurs. La classe de consommation GES d’un logement va donc être calculée en fonction du volume de gaz à effet de serre émis par le logement. Cette analyse est réalisée par un professionnel certifié et comprend :

  • le chauffage ;
  • la quantité de production d’eau chaude ;
  • le refroidissement du logement ;
  • la nature de l’énergie utilisée.

Le saviez-vous ?

Chaque diagnostic immobilier a un prix. Le Diagnostic de performance énergétique coûte en moyenne entre 90 et 200 euros.

Comme vu plus haut, plusieurs gaz sont responsables d’un phénomène d’effet de serre. Cette étude prend seulement en compte les émissions de CO2 dégagées par le bâtiment en 1 an.

Le classement est constitué de 7 classes de consommation, de A (classe d’émissions la plus basse) à G (classe d’émissions la plus élevée).

Envie de faire un geste pour la planète ?

La solution: souscrire à une offre d'électricité verte pour vous permettre de faire des économies d'énergie ! Jusqu'à -300 euros sur votre facture annuelle !

Simulez vos économies

Quelles sont les étiquettes GES des logements en France ?

En France, les logements avec les meilleures performances énergétiques (A et B) représentent une infime partie du parc immobilier. Pour atteindre ces classes de consommation, les bâtiments doivent bénéficier d’installations issues des énergies renouvelables et peu gourmandes, ainsi qu’une isolation thermique très efficace.

Les bâtiments et logements avec des performances standards (C et D) sont les plus courants, et ont généralement besoin de rénovations basiques, telles que des compléments d’isolation thermique ou des remplacements d’équipements de chauffage.

Les logements anciens (E et F), construits généralement avant 1975, nécessitent d’importantes rénovations et d’optimisation des équipements. Les coûts de ces mises aux normes peuvent paraître importants, mais les économies réalisables représentent des retours sur investissement colossaux

Les logements classés G nécessiteraient presque quant à eux une reconstruction complète, tellement les quantités de GES produites par le bâtiment sont importantes.

Comment réduire les émissions de gaz à effet de serre de son logement ?

Réduire ses émissions de gaz à effet de serre grâce à des éco-gestes

Pour réduire vos émissions, vous pouvez changer quelques petites habitudes qui auront un véritable impact sur l’empreinte écologique de votre logement :

  • diminuer la température du chauffage de 1°C ;
  • remplacer les appareils énergivores par des équipements de classe de consommation A ;
  • utiliser les appareils électriques en mode éco, les éteindre et les débrancher lorsqu’ils ne servent pas ;
  • dégivrer régulièrement le réfrigérateur et le congélateur, les placer loin des sources de chaleur et vérifier l’étanchéité des joints.

Réduire ses émissions de GES en augmentant la performance énergétique du logement

Si votre maison ou appartement émet beaucoup de gaz à effet de serre, c’est peut-être parce que sa performance énergétique n’est pas optimale. 

Vous pouvez effectuer des travaux de rénovation énergétique en améliorant l’isolation thermique de vos combles, sols et murs afin de limiter les déperditions de chaleur

Vous pouvez aussi remplacer votre système de chauffage par une installation plus performante telle qu’une pompe à chaleur ou une chaudière à gaz à condensation par exemple.

Le saviez-vous ?

Si vous effectuez des travaux de rénovation énergétique au sein de votre logement, vous pouvez peut-être bénéficier d’aides de l'État. Pensez à vous renseigner afin d’en diminuer le coût !

Vous cherchez un fournisseur vert ?

Trouvez une offre d'énergie renouvelable en quelques clics grâce à notre comparateur en ligne.

C'est parti !

Réduire les GES de votre maison grâce aux énergies renouvelables

Passer aux énergies renouvelables est un excellent moyen de réduire les émissions de gaz à effet de serre de votre habitation. Pour cela, la meilleure solution consiste à souscrire une offre d’énergie auprès d’un fournisseur vert

Besoin d'aide ?

Pour trouver le meilleur contrat d’électricité et de gaz naturel renouvelables, vous pouvez utiliser gratuitement un comparateur de fournisseurs d’énergie verts ou téléphoner au 09 75 18 60 60 (appel non-surtaxé) du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 8h00 à 19h00. Nos conseillers vous aideront à dénicher l’offre écologique la plus adaptée à votre logement.

etiquette ges maison toit

Comment fonctionnent les gaz à effet de serre ?

Le GES maison, c’est quoi ?

Les GES ou Gaz à Effet de Serre donnent lieu à un phénomène totalement naturel, qui permet à la terre d’être chauffée. De la même façon qu’une serre de jardin, les rayons du soleil vont traverser l’atmosphère (seulement 1⁄3 d'entre eux vont pouvoir passer) et vont ensuite être absorbés par les gaz à effet de serre naturels. Ces derniers vont conserver la chaleur du soleil à l’intérieur de l’atmosphère.

Ce procédé permet à la planète de conserver une température moyenne de 15°C, indispensable à la vie. Sans ce phénomène, il est estimé que la température moyenne à la surface de la terre serait d’environ -19°C.

Depuis l’ère industrielle, ce phénomène naturel s’est peu à peu déséquilibré. Depuis lors, de grosses quantités de gaz à effet de serre sont relâchées dans l’atmosphère du fait de l’activité humaine, ce qui engendre un réchauffement anormal de la température terrestre.

Envie d'agir pour l'environnement ?

Participez à la transition écologique en choisissant un fournisseur d'électricité verte ou de gaz vert

Comparer

Comment sont produits les gaz à effet de serre ?

Sur terre, il existe un grand nombre de GES, ou gaz à effet de serre, naturellement présents :

  • la vapeur d’eau : gaz majoritairement responsable de l’effet de serre naturel, il est créé par l’évaporation de l’eau à la surface de la terre ;
  • le dioxyde de carbone (CO2) : créé par la décomposition des matières organiques et absorbé par les plantes, il est le gaz majoritairement rejeté dans l’air du fait des activités humaines ;
  • le méthane : issu de la décomposition des matières végétales en milieu humide, sa concentration dans l’air augmente à cause de l’agriculture intensive ;
  • le protoxyde d’azote : il est émis naturellement par les sols en faible quantité mais sa concentration dans l’air augmente en raison de l’agriculture intensive, de l’industrie chimique et la combustion de ressources fossiles ;
  • l’ozone : naturellement présent dans la stratosphère pour absorber les rayons ultraviolets du soleil, il est désormais aussi présent dans la troposphère du fait de l'activité humaine et intensifie l’effet de serre.

Ces GES, présents naturellement sur Terre, assurent l’équilibre dans l’atmosphère. Cependant, l’activité humaine, qui rejette ces gaz en grande quantité, est à l’origine du changement climatique, dont les effets sur la biodiversité et les populations sont déjà visibles.

FAQ : vos questions sur les GES maison

Qu’est-ce que les GES maison ?

Les classes de consommation GES maison correspondent à une étiquette permettant le calcul des gaz à effet de serre émis par votre logement pour que ce dernier fonctionne. Ils sont liés au système de chauffage et d’eau chaude, à l’isolation thermique du bâtiment, au système de refroidissement de votre maison ou appartement ainsi qu’à la nature de l’énergie consommée. Un logement classé A est écologique, un logement classé G émet beaucoup de GES.

Comment connaître l’étiquette GES maison d’un logement ?

L’étiquette GES maison fait partie du diagnostic de performance énergétique (DPE), lui-même est visible dans le dossier de diagnostic technique d’un logement. Lorsqu’un logement est proposé à la vente ou à la location, le DPE doit obligatoirement être communiqué. Si votre habitation n’a pas de DPE ou que la durée de validité de ce diagnostic immobilier, qui est de 10 ans, est expirée, vous devez le faire réaliser par un technicien certifié Cofrac pour toute vente ou location.

Comment réduire le GES d’une maison ?

Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de votre maison, il existe plusieurs moyens :

  • améliorer l’isolation thermique de votre habitation ;
  • changer le système de chauffage pour vous tourner vers une installation plus écologique telle qu’un poêle à granulés, une pompe à chaleur ou une chaudière à gaz à condensation ;
  • souscrire une offre d’électricité et de biogaz auprès d’un fournisseur vert ;
  • remplacer les appareils électriques énergivores par des équipements de classe de consommation A ;
  • appliquer des éco-gestes au quotidien pour diminuer ses émissions de GES (baisser le chauffage, utiliser les appareils en mode éco, etc.).

En appliquant tous ces gestes, vous contribuerez également à améliorer l’étiquette GES de votre maison !

Eloïse Chanvry

Eloïse Chanvry

Rédactrice experte énergie

Diplômée d'un Master en Management International, Éloïse rejoint Hello Watt en tant que rédactrice. Spécialiste du marché de l'énergie, des sujets d'écologie et du déménagement, elle vous aide à en comprendre tous les tenants et les aboutissants !