Vous réfléchissez à installer une pompe à chaleur (PAC) et souhaitez tout comprendre sur les modèles aérothermiques ? Fonctionnement, prix, avantages et inconvénients : on vous dit tout sur ce mode de chauffage éco-performant !

En résumé :

Une pompe à chaleur aérothermique est une solution de chauffage éco-performante qui utilise l’aérothermie (air puisé en extérieur) pour produire de la chaleur, de l’eau chaude sanitaire et parfois de la climatisation.

Deux types de PAC sont dites aérothermiques. Celles de type :

  1. air-eau, qui chauffent par l’eau, sont idéales pour remplacer une chaudière ;
  2. air-air, qui chauffent par l’air, sont parfaites pour remplacer des radiateurs ou un plancher chauffant électriques.

Le prix d’une pompe à chaleur aérothermique est en moyenne compris entre 2 000 et 15 000 € pour une PAC air-air et entre 10 000 et 16 000 € pour un modèle air-eau.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur aérothermique ?

On appelle pompe à chaleur aérothermique une PAC qui utilise les calories de l’air extérieur pour chauffer un logement, soit le principe de l’aérothermie.

Quels sont les modèles de PAC dits aérothermiques ?

On distingue trois types de pompes à chaleur utilisant le chauffage par aérothermie : 

  1. la pompe à chaleur air-eau : une fois l’air récupéré en extérieur, elle distribue la chaleur en intérieur via un réseau de chauffage central hydraulique (radiateurs à eau, plancher chauffant ou ventilo-convecteurs) ;
  2. la pompe à chaleur air-air : elle réchauffe l’habitation par ventilation, en soufflant l’air dans les pièces via ses émetteurs de chaleurs, appelés des splits ;
  3. la pompe à chaleur hybride : elle combine l’utilisation d’une chaudière gaz à condensation à celle d’une PAC air-eau, pour maximiser les économies d’énergie.

Le saviez-vous ?

Il existe également des pompes à chaleur aérothermiques pour piscine, qui permettent de prolonger les baignades à la mi-saison !

Quelle est la fonction d’une PAC aérothermique ?

Bien qu’elles soient principalement reconnues pour leur production de chauffage écologique et économique, les pompes à chaleur aérothermiques peuvent également :

  • produire de l’eau chaude sanitaire (ECS), avec un ballon d’ECS intégré au module intérieur pour un modèle air-eau ou un ballon d’ECS déporté pour une solution air-air ;
  • assurer une fonction de rafraîchissement pour une PAC réversible, aussi appelée climatisation réversible.

La pompe à chaleur vous intéresse ?

Simulez gratuitement le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre pour équiper votre logement d'une PAC air-air.

Je demande mon devis gratuit

Comment fonctionne une PAC aérothermique ?

Les pompes à chaleur aérothermiques sont des appareils thermodynamiques, qui fonctionnent en utilisant majoritairement une source d’énergie renouvelable, l’air. 

Ainsi, bien qu’elles aient besoin d’électricité pour fonctionner, la consommation électrique des PAC demeure très faible. Celle-ci se mesure par leur coefficient de performance (COP) : plus il est élevé, meilleur est le rendement de l’appareil et moins il puise dans le réseau électrique pour produire de la chaleur.

Schéma de fonctionnement d’une pompe à chaleur aérothermique

Le circuit frigorifique d’une PAC aérothermique renferme un fluide frigorigène. Il s’agit d’un gaz caloporteur qui capte et transmet la chaleur en passant de l’état liquide à gazeux.

Concrètement, leur cycle de fonctionnement est le suivant :

  1. un groupe extérieur permet de récupérer les calories de l’air pour les transmettre au fluide frigorigène, qui passe par l’évaporateur et se transforme en vapeur ;
  2. le gaz passe ensuite par le compresseur, qui augmente sa pression pour le réchauffer ;
  3. le fluide passe dans le condenseur, ou échangeur thermique, qui le condense afin qu’il transmette sa chaleur à l’eau de chauffage pour une PAC air-eau ou aux splits pour une PAC air-air ;
  4. une fois les calories transmises à l’intérieur, le fluide passe par le détendeur, qui abaisse sa pression pour le faire revenir à l’état liquide et entamer un nouveau cycle frigorifique.

Fonctionnement pompe à chaleur aérothermique

Comment choisir sa pompe à chaleur aérothermique ?

Les systèmes aérothermiques sont les types de PAC les plus installés à l’heure actuelle. Leur pose ne demande en effet pas de lourds travaux, ce qui favorise leur installation dans une maison ancienne, à l’inverse de celle d’un système géothermique, qui nécessite un forage du terrain.

Faut-il choisir une PAC air-eau ou air-air ?

En rénovation, il est assez facile de déterminer quelle pompe à chaleur choisir, puisque :

  • les systèmes air-eau sont généralement installés dans un logement précédemment chauffé par une chaudière au gaz ou au fioul, qui utilise déjà un réseau de chauffage central ;
  • les PAC air-air, elles, sont plutôt installées pour remplacer des radiateurs électriques ou un plancher chauffant électrique.

Choisir sa pompe à chaleur à l’aide d’un professionnel

Pour bénéficier d’une installation réussie et durable, le mieux reste de vous référer aux conseils d’un professionnel, qui étudiera vos besoins avec précision.

Choisissez à ce titre un installateur de pompe à chaleur certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ce label, qui atteste d’une expertise dans les solutions de chauffage éco-performantes, rendra également vos travaux éligibles aux aides à la rénovation énergétique.

Suite à l’étude thermique de votre habitation, votre installateur RGE pourra :

  1. vous indiquer quelle PAC aérothermique est la plus adaptée chez vous et vous conseiller un appareil au COP élevé ;
  2. bien dimensionner la pompe à chaleur pour vous assurer un bon confort thermique ;
  3. choisir entre un modèle basse température, moyenne température ou haute température ;
  4. effectuer des réglages de la PAC adaptés suite à son installation et vous conseiller pour une utilisation optimale et économe en énergie.

De fait, si l’équipement n’est pas adapté aux caractéristiques thermiques de votre maison, ses performances seront moindres. Pour choisir la bonne puissance d’une PAC, le professionnel étudiera notamment :

  • l’isolation thermique de votre logement ;
  • sa zone géographique ;
  • la surface à chauffer ;
  • le système de chauffage actuel ;
  • les besoins en ECS si la production d’eau sanitaire est souhaitée.

Bon à savoir

Pour améliorer la durée de vie des pompes à chaleur air-eau, il est recommandé de coupler leur installation à celle d’un ballon tampon et de choisir une PAC Inverter, qui sollicite moins son compresseur.

Pensez par ailleurs à bien réaliser son entretien, devenu obligatoire tous les deux ans pour tout appareil thermodynamique depuis 2020.

PAC aérothermique : combien ça coûte ?

Pompes à chaleur aérothermiques : quel prix ? Quelles aides ?

Combien coûte l’installation d’une PAC aérothermique ?

En moyenne, il est indiqué qu’une PAC air-air coûte entre 60 et 100 €/m², tandis qu’une PAC air-eau coûte entre 100 et 130 €/m².

Cependant, le prix d’une pompe à chaleur aérothermique dépend de la technologie utilisée, de la surface à chauffer (100 m², 120 m², 200 m²… ?), de la puissance de l’équipement ou encore de la marque de l’appareil. Pour une solution air-air, le nombre de pièces à équiper d’unités intérieures fera également varier le devis.

Le devis moyen d’un système aérothermique, installation comprise, sera donc d’environ :

  • 10 000 à 16 000 euros pour une PAC air-eau, qui est généralement rentable après 6 ans d’utilisation en moyenne ;
  • 2 000 à 15 000 euros pour une PAC air-air, rentabilisée après 10 ans d’utilisation environ.

Les tarifs de l’installateur pourront également faire varier le devis. À ce titre, nous vous recommandons de comparer au moins 3 devis pour choisir celui au meilleur rapport qualité/prix. Les demandes de devis sont généralement gratuites et sans engagement.

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur ?

Calculez le montant de vos aides et obtenez un devis gratuit en 2 minutes.

Installer une pompe à chaleur

L’investissement dans une PAC air-air est donc moins onéreux que pour une PAC air-eau. Cependant, ces dernières sont mieux subventionnées, notamment grâce à leur fonctionnement plus écologique.

Quelles sont les aides pour réduire le devis d’une PAC aérothermique ?

Puisqu’elles favorisent les économies d’énergie et participent à la transition énergétique du pays, les pompes à chaleur sont éligibles à différentes aides de l’État, sous réserve d’en respecter les critères d’éligibilité :

  1. les dispositifs MaPrimeRénov’ et MaPrimeRénov’ Sérénité, venus remplacer l’ancien Crédit d’Imposition à la Transition Énergétique (CITE) et l’aide Habiter Mieux Sérénité de l’Anah ;
  2. les primes CEE ;
  3. une TVA à taux réduit : une TVA à 5,5 % s’applique pour l’achat et la pose d’une PAC air-eau. Pour un modèle air-air, seule une TVA de 10 % s’applique, et seulement sur les travaux liés à son installation ;
  4. d’éventuelles aides locales, selon la région. Pour les connaître, rendez-vous en mairie ou sur le site de l’ANIL.

Les travaux de rénovation énergétique peuvent également faire l’objet d’un éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) et d’un prêt Avance Rénovation (PAR)

Attention :

  1. La pompe à chaleur air-air ne rend éligible qu’aux primes CEE et à la TVA réduite (10 %) sur sa pose uniquement ;
  2. certains installateurs peu scrupuleux peuvent vous proposer d’installer une PAC pour 1 €. Prenez garde, il s’agit d’une arnaque à la pompe à chaleur, puisque ce dispositif a pris fin en 2021 !

Les avantages des PAC aérothermiques

PAC aérothermique : quels avantages ? Quels inconvénients ?

Les avantages de la PAC aérothermique

Choisir d’équiper son logement d’une pompe à chaleur aérothermique revêt de nombreux avantages :

  1. grâce à sa faible consommation électrique, la PAC est une solution économique, qui permet de fortement diminuer les factures de chauffage. En remplacement de radiateurs électriques, elle représente jusqu’à 50 % d’économies d’énergie ;
  2. son recours à l’air, une source d’énergie renouvelable, en fait également un système respectueux de l’environnement ;
  3. couplée à son éligibilité aux aides financières, son faible coût de fonctionnement lui permet d’être vite rentabilisée, en moins de 10 ans environ ;
  4. appareil deux-en-un, voire trois-en-un, elle peut assurer la production de votre chauffage, de votre ECS, mais aussi une fonction de climatisation lorsqu’elle est réversible ; 
  5. à condition d’être correctement dimensionnée, elle apporte un excellent confort thermique et sanitaire.

Quels sont les inconvénients à l’installation d’une PAC aérothermique ?

Certains inconvénients peuvent également être mentionnés concernant la pose d’une pompe à chaleur utilisant l’aérothermie.

Tout d’abord, il est essentiel de confier leur dimensionnement à un professionnel RGE, car un système mal dimensionné peut :

En outre, la présence d’un groupe extérieur, chargé de pomper les calories dans l’air, implique :

  • de potentielles nuisances sonores : pour préserver votre voisinage et vous-même du bruit, il faut donc respecter la réglementation à l’installation d’une PAC et éviter de placer l’unité extérieure trop proche de vos fenêtres et celles de vos voisins ;
  • de possibles chocs, causés par exemple par des intempéries : pour prévenir ce risque, vous pouvez équiper la PAC d’une protection. Cette dernière peut d’ailleurs limiter le bruit produit par l’équipement.

FAQ : vos questions sur les pompes à chaleur aérothermiques

Quelles sont les différences entre un modèle air-air et un modèle air-eau ?

La principale différence entre les PAC air-eau et air-air réside dans leur distribution de la chaleur. Un modèle air-eau la diffuse par l’eau (radiateurs ou chauffage au sol hydrauliques), tandis qu’un modèle air-air la diffuse en soufflant de l’air dans les pièces (splits).

Leur prix est également différent, la PAC air-air étant moins onéreuse (car non productrice d’ECS) mais éligible à moins de subventions et donc rentabilisée moins vite qu’une PAC de type air-eau.

Quelles sont les meilleures pompes à chaleur aérothermiques ?

Les systèmes aérothermiques sont les plus répandus en France. De nombreux fabricants reconnus en proposent donc dans leur catalogue, permettant de choisir un appareil au plus proche de son budget :

Existe-t-il une réglementation à l’installation d’une PAC aérothermique ?

À l’exception des sites protégés, l’installation d’une PAC aérothermique n’est pas vraiment réglementée. Cependant, puisqu’elles impliquent d’installer une unité en extérieur, les PAC aérothermiques :

  1. doivent faire l’objet d’une déclaration de travaux en mairie, pour obtenir une autorisation communale ;
  2. ne doivent pas être installées trop proche de la maison de vos voisins pour respecter leur tranquillité ;
  3. peuvent être installées en appartement, à condition d’avoir obtenu l’accord de votre copropriété. Certaines copropriétés peuvent d’ailleurs stipuler dans leur règlement qu’il est interdit d’installer une PAC.

À savoir qu’il existe des pompes à chaleur sans groupe extérieur, qui peuvent être installées plus facilement dans les zones contraignantes

Camille Grau
Camille Grau

Rédactrice experte rénovation énergétique

Camille rejoint Hello Watt après un Master en Rédaction Professionnelle. Sensible aux sujets écologiques, elle vous aide à vous tourner vers une consommation responsable qui fait du bien au portefeuille et à la planète !