Isolez votre logement pour 1€ avec Hello Watt

Hello Watt vous accompagne pas à pas dans vos travaux d’isolation : calcul des aides, mise en place du devis, choix d’un professionnel qualifié et suivi de l’installation. On s'occupe même de toute la paperasse administrative !

Tester mon éligibilité
Testez gratuitement

Simulez le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre.

Les meilleurs artisans

Au juste prix, sélectionnés localement par Hello Watt et vérifiés régulièrement.

Réduisez vos factures

Des économies réelles et durables sur votre facture d’énergie.

Isoler ma maison, comment ça se passe ?

Testez votre éligibilité, on s’occupe du reste !

Une isolation efficace de la toiture, des murs et des fenêtres permet de réduire sa facture d’énergie de deux tiers. Si une bonne isolation améliore sensiblement l’efficacité énergétique des logements, les travaux peuvent aussi s’avérer coûteux. L’État a donc mis en place des aides accessibles à tous pour isoler ses combles, son sous-sol, sa cave, son vide sanitaire ou son garage. Le coût de l’opération revient même à 1€ symbolique pour les ménages les plus modestes ! En s’occupant des démarches, Hello Watt simplifie et sécurise vos travaux d’isolation :

1
Vous vérifiez votre éligibilité
3
Votre logement est isolé
2
Nous trouvons l’installateur parfait
3
Votre logement est isolé
2
Nous trouvons l’installateur parfait
4
Vous réduisez votre facture d’énergie

Hello Watt vous accompagne tout au long de votre isolation

Démarches rapides
Démarches rapides
Vous remplissez ce formulaire et nous nous occupons du reste : mise en relation, et suivi du contrat !
Les meilleurs artisans
Les meilleurs artisans
Nous sélectionnons minutieusement chaque société partenaire pour éviter les mauvaises surprises.
Service 100% gratuit
Service 100% gratuit
Notre service est 100% gratuit, garanti sans petites lignes cachées. Pas de déception possible.
Débuter mon projet

Ils ont déjà fait confiance à Hello Watt

4,5/5
712 avis Google et Facebook

Amandine Paillet

il y a 1 mois

Très bon contact avec Jean-Marc qui a été très professionnel, réactif et agréable. Je recommande!

Nicolas Musseau

il y a 1 mois

Très bons conseils et bonne réactivité. Hello Watt m'a bien guidé dans mes choix et m'a proposé des artisans partenaires très compétant.
Très bons conseils et bonne réactivité. Hello Watt m'a bien guidé dans mes choix et m'a proposé des artisans partenaires très compétant.

Adeline Weller

il y a 1 mois

J'ai été satisfaite du service, des réponses données. Interlocuteur agréable et souriant (et oui, au téléphone, nous entendons les …
J'ai été satisfaite du service, des réponses données. Interlocuteur agréable et souriant (et oui, au téléphone, nous entendons les sourires :)).

Michael W. HUON

il y a 2 mois

Bonjour Monsieur Hassène, Je tiens à vous remercier pour votre généreux soutien dans mes recherches concernant l'installation de panneaux …
Bonjour Monsieur Hassène, Je tiens à vous remercier pour votre généreux soutien dans mes recherches concernant l'installation de panneaux photovoltaïques. Je dois regretter que le délégué commercial qui m'a été envoyé n'a pas été de très bon conseil pour mon projet et sa proposition bien plus chère que la concurrence. Le rencontrer m'a cependant ouvert les yeux sur des pratiques que je qualifierais de malsaines. Celui-là aurait été capable de me vendre son caleçon sale. Il apparaît, en effet, que le créneau du photovoltaïque soit celui des arnaques du moment. Il est donc utile de se faire aider par un service comme le vôtre. Cordialement, MWH

Belso Celia

il y a 2 mois

un grand merci à Elodie de m'avoir conseiller pendant deux jours, de sa gentillesse, son professionnalisme et de sa patience !! Si tout …
un grand merci à Elodie de m'avoir conseiller pendant deux jours, de sa gentillesse, son professionnalisme et de sa patience !! Si tout les télé-conseillers pourraient être aussi cool ça serait génial !!!

Je demande un devis pour mes combles

Réduire ses dépenses énergétiques avec une bonne isolation

Comme le dit l’adage, “la meilleure façon de faire des économies d’énergie, c’est de ne pas de ne pas en consommer”. Et l’une des meilleures manières de réduire ses dépenses énergétiques, reste d’isoler son logement au maximum ! Murs, plafonds, combles, sols, sous-sols : toutes les zones de votre maison peuvent être isolées et il existe aujourd’hui de nombreuses façons de le faire. Cependant, il est facile de se perdre parmi l’étendue des offres, matériaux et techniques présentes sur le marché. Pas d'inquiétude, nous avons concocté pour vous un guide complet sur la meilleure manière d’isoler votre logement. Accrochez-vous à votre laine de verre, voici tout ce qu’il faut savoir sur l’isolation en 2020 !

Les avantages d'une bonne isolation

On ne le dira jamais assez, une bonne isolation est primordiale dans une maison, et ce, pour plusieurs raisons.

Isoler sa maison pour réduire les déperditions énergétiques

Réaliser une isolation complète de son logement permet dans un premier temps de réduire considérablement les pertes énergétiques. Une maison mal isolée laisse s’échapper une quantité faramineuse de chaleur, et les radiateurs doivent tourner beaucoup plus fort pour pallier cette perte. De la même manière, en été, le bâtiment laissera entrer la chaleur beaucoup plus facilement, alors que l’on souhaite conserver un logement frais. On estime que les déperditions de chaleur d’une mauvaise isolation représentent :

  • Entre 25% et 30% pour un toit

  • Entre 20% et 25% pour des murs

  • Entre 7% et 10% pour des planchers bas

  • Entre 10% et 15% pour des fenêtres

Isoler pour supprimer les ponts thermiques

Par ailleurs, l’isolation permet de supprimer l’une des principales sources de déperdition de chaleur : les ponts thermiques. Ils sont responsables de 20% à 25% des pertes de chaleur d’une maison. Mais alors, qu’est-ce que c’est ? Un pont thermique est une zone, à la jonction entre deux murs (ou d’un mur et d’un plancher), qui présente une variation de résistance thermique. Une mauvaise isolation ne prenant pas en compte ces zones essentielles, laisse s’échapper une quantité considérable de chaleur. Il est donc impératif d’isoler correctement ces jonctions, du sol au plafond, afin d’éliminer ces déperditions énergétiques. Cela s'applique aussi pour l'isolation des fenêtres, qui sont très sujets aux ponts thermiques.

Isoler pour réduire ses factures de chauffage

Réaliser une bonne isolation de son logement, ne présente que des avantages.

Elle permet dans un premier temps d’améliorer le confort dans la maison, en supprimant de désagréables courants d’air et sensations de froid.

Cela permet ensuite de moins chauffer. Puisque la maison conserve mieux la chaleur, il n’est pas nécessaire de faire tourner les radiateurs à fond, et cela se ressent naturellement sur la facture de chauffage en fin de mois. Enfin, une bonne isolation est importante pour votre santé. En effet, un logement mal isolé est moins résistant à l’humidité et plus susceptible de voir apparaître de la moisissure dans certaines zones de la maison. Un problème qui ne doit pas être pris à la légère, quand on sait que la moisissure peut être responsable de maladies respiratoires, d'allergies, d’asthme ou encore d’infections pulmonaires.

Quels sont les différents types d'isolants ?

Avec les progrès techniques réalisés dans le domaine de la rénovation énergétique, de nouveaux isolants sont arrivés sur le marché, offrant un choix plus large pour les consommateurs. On les classe généralement en trois catégories :

  • Les isolants synthétiques

  • Les isolants minéraux

  • Les isolants naturels

Si les performances thermiques de ces isolants sont similaires, chacun a ses propres spécificités, qui pourront vous aider à faire votre choix.

Qu’est-ce qu’un isolant minéral ?

C’est un des isolants les plus répandus dans les maisons françaises et se présente la plupart du temps sous forme de rouleau ou en vrac. On retrouve dans cette catégorie toutes les matières naturelles, qui ne sont pas organiques (animal ou végétal). Les plus connus sont la laine de verre, la laine de roche, le verre cellulaire, la perlite et la vermiculite.

Qu’est-ce qu’un isolant naturel ?

Contrairement aux isolants minéraux, les naturels sont faits de matières végétales ou animales. On retrouvera alors la laine de mouton ou les plumes de canard pour les isolants animal. On aura plus de choix du côté des isolants végétaux, avec le bois, le lin, le chanvre, le liège, le coton, la paille, ou la ouate de cellulose. Ils sont disponibles à la fois en panneaux, en rouleaux ou en morceaux.

Qu’est-ce qu’un isolant synthétique ?

Enfin, il existe les isolants synthétiques, moins écologiques, puisqu’ils sont principalement composés de pétrole. On retrouve notamment le polystyrène expansé, le polystyrène extrudé et le polyuréthane. Ces isolants sont disponibles aussi bien en panneau, qu’en rouleau, en grain ou en mousse. Cette variété de forme permet aux isolants synthétiques de pouvoir être utilisés pour toutes les zones d’un logement.

Les isolants thermiques nouvelle génération

Comme disent nos aïeuls “on arrête pas le progrès” ! Les ingénieurs se sont creusés les méninges et ont inventé des nouveaux isolants plus efficaces et plus fins. Les isolants minces permettent par exemple d’apporter un complément d’isolation non-négligeable, sans perte d’espace. Il existe aussi aujourd’hui des briques isolantes ou du béton cellulaire, qui permettent d’isoler un logement tout en supprimant les ponts thermiques. Plus étonnant, il existe même des peintures isolantes, qui peuvent venir compléter l’isolation d’une façade ou d’un mur.

L'isolation du toit : qu'est ce que c'est ?

L’isolation du toit est l’une des plus importantes, puisqu’elle permet de réduire les déperditions de chaleur jusqu’à 30% ! C’est autant d’économies réalisables, grâce à une isolation performante. Cette opération peut être réalisée à la fois par l’intérieur, par les combles, ainsi que par l’extérieur, dans la toiture.

Valoriser un bien en isolant son toit

Bien que l’isolation d’un toit puisse représenter un important investissement, elle se révèle sur le long terme être relativement rentable. Outre la réduction des factures de chauffage (ou de climatisation), elle permet aussi de valoriser la valeur d’un logement. L’isolation du toit permet d’améliorer les performances énergétiques du bâtiment et donc son Diagnostic de Performance Energétique (DPE). Aujourd’hui devenu obligatoire lors de la vente ou de la location d’un bien, il augmente sa valeur sur le marché et est un véritable argument dans la négociation.

Isoler son toit : par l’intérieur ou l’extérieur ?

Deux techniques existent pour l’isolation d’un toit, et chacune possèdent leurs avantages et leurs inconvénient. La plus commune est l’isolation par l’intérieur, qui se réalise par les combles (voir ci-dessous). Elle est privilégiée dans la majorité des cas, car bon marché, et que les travaux sont rapides et dérangent peu les habitants. L’isolation par l’intérieur peut être réalisée à la fois dans des combles perdus, ainsi que dans des combles aménagés. Cette technique présente cependant le risque de créer des ponts thermiques, réduisant ainsi les performances et l’efficacité de l’isolation.

L’isolation par l’extérieur est quant à elle plus complète, et surtout plus efficace. En effet, cette technique permet de supprimer tous les ponts thermiques du toit. Elle a aussi l’avantage de ne pas empiéter sur l’espace habitable d’un logement. Cependant les travaux à réaliser sont plus lourds, nécessitent l’intervention d’un artisan professionnel, et sont donc beaucoup plus onéreux. Le prix des travaux doit cependant être mis en relation avec les économies réalisables sur votre facture de chauffage, qui sont finalement, très vite rentables.

Comment réaliser l'isolation des combles

Comme expliqué ci-dessus, les combles sont la zone par laquelle les déperditions thermiques sont les plus importantes. En effet la chaleur à tendance à monter, et une mauvaise isolation des combles laisse inévitablement s’échapper l'air chaud. On estime que près de 30% de la chaleur d’un bâtiment s’échappe par le toit, et donc que la facture de chauffage augmente elle aussi de 30%. L'isolation du toit est donc essentielle pour réaliser des économies, et bien que les travaux puissent sembler coûteux, ils sont rapidement rentabilisés.

Comment isoler des combles aménagés

Il existe deux types de combles dans les maisons : les combles aménageables ou perdus. Les premiers désignent un espace suffisamment haut de plafond (supérieur à 1m80) pour pouvoir accueillir une pièce de vie, tel qu’un grenier ou une chambre. Ces zones sont facilement accessibles et la pose est donc assez simple. Pour des combles habités, on choisira un isolant en panneau, qui sera fixé aux parois, afin de conserver le maximum de place. Pour des combles inutilisés, on préférera un isolant en rouleau, souvent moins cher et plus simple à installer. Concernant la matière, vous êtes libre de choisir celle qui vous convient le mieux, minérale, naturelle, ou synthétique, elle sont toutes aussi efficaces les unes que les autres.

Comment isoler des combles perdus

Les combles perdus sont quant à eux inhabitables, comme leur nom l’indique, à cause d’une charpente trop volumineuse ou une hauteur sous plafond trop basse. La pose d’un isolant est plus compliquée, puisque la zone est moins accessible. La technique du soufflage est idéale pour ces espaces difficiles d’accès. L’artisan projette l’isolant grâce à une machine, afin de couvrir la totalité du sol des combles. Vous pouvez aussi choisir des rouleaux, qui seront plus difficile à installer, mais moins onéreux. Ici aussi, le choix de la matière est libre, bien qu’il existe peu d’isolant soufflé d’origine animale.

Quels sont les prix pour une isolation de combles ?

Le prix de l’isolation des combles peut sembler être un peu cher au premier abord, mais comme expliqué plus haut, l’investissement de départ est rapidement rentable. Pour des combles aménagés, il faudra prévoir un budget entre 35€ et 270€/m². Pour des combles perdus, il faudra compter un budget entre 18€ et 50€/m², l’installation étant plus simple. Vous pourrez réaliser par la suite des économies pouvant aller jusqu’à 30% sur votre facture de chauffage.

Comment réaliser l'isolation des murs

Au même titre que les combles, les murs ne sont pas à négliger lorsque l’on souhaite rénover son logement. Ils sont en effet responsables de près de 25% des déperditions thermiques d’un bâtiment mal isolé. Ici aussi, plusieurs techniques sont à votre disposition pour l’isolation de vos murs. Tout d’abord en fonction de la surface : par l’extérieur ou l’intérieur.

Ce qu’il faut savoir sur l’isolation des murs intérieurs

Isoler les murs de sa maison par l’intérieur est la technique la plus utilisée, car plus simple à mettre en place. Elle a l’avantage de ne pas nécessiter de déclaration de travaux et de coûter relativement peu cher. Plusieurs techniques sont possibles pour isoler efficacement vos murs par l’intérieur :

  • L’isolation sur rails : le principe est simple, des rails sont fixés au mur, et l’isolant vient se poser dessus. Cette méthode à l’avantage d‘être très rapide à mettre en place. Cette technique est la plus répandue, car c’est la moins chère et est très simple à réaliser.

  • L’isolation par collage : comme son nom l’indique, l’isolant vient se coller ou se visser (si la surface est peu adhérente) directement sur le mur.

  • L’isolation par contre cloison : cette méthode consiste à remplir d’isolant en vrac l’espace entre le mur et la contre cloison. Cette technique permet d’adapter l’isolation à ses besoins, en agrandissant l’espace entre le mur et la contre cloison (plus grand pour une région froide ou plus fin pour une région plus chaude).

Ce qu’il faut savoir sur l’isolation des murs extérieurs

Bien que l’isolation par l’extérieur soit plus compliquée à mettre en place, elle a l’avantage d’être plus efficace. En effet, elle permet de supprimer la totalité des ponts thermiques d’une maison, mais une déclaration de travaux doit être demandée en mairie. Ici aussi, plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour isoler les murs extérieurs :

  • L’isolation par panneaux enduits : cela consiste à coller ou visser des panneaux sur la façade, puis de les recouvrir d’un treillis et d’enduit. Cette méthode permet de supprimer tous les ponts thermiques et d’être la solution la moins chère.

  • L’isolation par bardage : des tasseaux sont fixés aux murs et viennent accueillir des panneaux isolants. Cette technique est généralement utilisée pour l’isolation de murs en pierre, mais est peu efficace. En effet, elle a le désavantage de ne pas couvrir les ponts thermiques.

  • L’isolation par enduit isolant : un enduit isolant, minéral ou végétal, est installé sur le mur, puis recouvert d’un crépi de finition.

Quels sont les prix pour l’isolation des murs ?

Si l’isolation des murs peut s’avérer onéreuse, celle-ci ne doit pas être négligée, et devient rapidement rentable. Ce sont jusqu’à 25% d’économies qui peuvent être réalisées sur votre facture de chauffage. Par ailleurs, plusieurs aides telles que le CITE ou Ma Prime Rénov’, sont disponibles pour vous aider à financer vos travaux.

Comment réaliser l'isolation du sol

Nous avons vu comment isoler le haut de la maison, les côtés, il est temps de se pencher sur le bas. Comme précédemment, les économies réalisables ne sont pas à négliger. Une mauvaise isolation d’un sol est responsable de 7% à 10% des déperditions de chaleur d’une maison. Deux méthodes peuvent être utilisées pour isoler votre sol : par le dessus ou par le dessous.

Isoler un sol par le dessus

Cette technique toute simple, consiste à poser un isolant directement sur le plancher de votre maison. Vous pourrez ensuite le recouvrir par le revêtement de votre choix, parquet, carrelage ou moquette, c’est vous qui voyez ! Attention cependant lors de la pose, un isolant de ce type peut faire jusqu’à 10 centimètres d’épaisseur : vérifier bien que vos portes soient suffisamment hautes pour ne pas gêner leur ouverture. Cette solution est parfaite lors d’une rénovation ou lorsqu’une maison n’est pas équipée d’un sous-sol ou d’un vide sanitaire.

Isoler un sol par le dessous

Cette méthode peut être utilisée si vous possédez un sous-sol ou un vide sanitaire d’au moins 30 cm. Un isolant sera donc installé sur le plafond afin de supprimer les déperditions thermiques. Cela permet de ne pas enlever le revêtement d’un sol comme pour une isolation par le dessus et plusieurs solutions sont à votre disposition :

  • L’isolation grâce à des panneaux rigides ou semi-rigides

  • L’isolation grâce à une chape isolante

  • L’isolation en créant un plancher en hourdis

Quels sont les prix pour isoler un sol ?

Comme pour l’isolation des autres zones, le prix varie en fonction des matériaux et de la technique utilisés. Par ailleurs une rénovation pourra être plus onéreuse qu’une isolation lors d’une construction. Selon l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat), ce type de travaux coûte en moyenne entre 3 000€ et 5 000€. Cependant, et comme pour les murs et les combles, vous pouvez être éligibles à de nombreuses aides en faisant appel à un artisan certifié RGE.

Qu'est ce que l'isolation des sous-sol

Nous vous en parlions plus haut, l’isolation d’un sous-sol est primordial, puisqu'il est responsable de 7% à 10% des déperditions thermiques d’un logement. Lorsque l’on isole un plancher bas par le dessous, plusieurs techniques existent, en fonction de sa nature type. Votre logement peut reposer sur un simple vide sanitaire, qui ne peut pas être aménagé, ou bien bénéficier d’un sous-sol, vous offrant un espace considérable à utiliser.

Pourquoi isoler le plafond de son sous-sol ?

Le plafond est la principale zone à isoler dans un sous-sol. En effet, la température avec un rez-de-chaussée est bien différente, et une mauvaise isolation du sous-sol refroidit énormément les pièces du dessus. Il existe trois méthodes pour isoler efficacement le plafond de son sous-sol :

  • Par projection : L’une des solutions les plus rapides et efficaces, est la projection de mousse polyuréthane, qui permet d’isoler n’importe quel type de plafond.

  • Par collage : C’est sans doute la méthode la plus simple à mettre en place, puisque qu’il suffit de poser une colle sur le plafond, et d’y disposer des plaques isolantes.

  • Par vissage : Cela correspond à l’installation de grillages ou de poutres sur le plafond, qui permettront par la suite d’accueillir de la laine isolante ou des plaques.

Isoler les murs d’un sous-sol

La principale raison de l’isolation d’un mur concerne les remontées d’humidité par les murs, dues à la capillarité. Cela peut être un véritable problème sur les murs porteurs, puisqu’ils définissent toute la structure d’un logement. L’isolation des murs d’un sous-sol ne peut être faite que par l’intérieur, puisque comme son l’indique, l’extérieur n’est pas accessible. La méthode la plus simple et la plus rapide consiste à coller ou visser des panneaux sur les parois. Polyuréthane, fibre de bois ou encore polystyrène, vous avez le choix des matériaux !

L’isolation du sol d’un sous-sol

L’isolation du sol n’est pas obligatoire si vous avez isoler correctement le plafond, cependant est vivement conseillée si vous souhaitez utiliser votre sous-sol comme pièce de vie. Pour réaliser ces travaux, plusieurs méthodes s’offrent à vous, telles qu’une chape isolante, un plancher hourdis ou même des panneaux isolants. Le matériau variera en fonction de la technique choisie, mais peut être aussi bien naturel que synthétique.

L'isolation des fenêtres : comment ça marche ?

Si les combles ou les murs sont l’une des priorités lors de l’isolation d’un logement, d’autres zones ne doivent pas être mises à l’écart. L’isolation des fenêtres en sont le parfait exemple : bien isolées, elle permettent de réduire jusqu’à 15% les déperditions thermiques.

Mesurer l’efficacité de l’isolation d’une fenêtre

Pour savoir si vos fenêtres sont correctement isolées, plusieurs critères sont à prendre en compte pour mesurer leur efficacité :

  • La conductivité : notée U, elle permet de relever la capacité d’un matériau à conduire la chaleur. Plus le coefficient est bas, moins le matériaux conduit la chaleur et donc, plus il est efficace.

  • Le facteur solaire : noté Sw, il détermine la capacité d’un vitrage à laisser passer la chaleur provenant des rayons du soleil. Plus il laisse passer les rayons, plus il pourra réchauffer le logement (et ce sont autant d’économies réalisées en hiver).

  • La perméabilité à l’air : notée A, elle permet de vérifier que la fenêtre protège suffisamment le logement des courants d’air.

  • L'étanchéité à l’eau : notée E, tout comme pour l’air, elle permet de vérifier que l’eau ne puisse pas s’infiltrer par la fenêtre.

  • La résistance au vent : notée V, elle permet d’identifier la résistance de la fenêtre face à la pression du vent, et la déformation.

Isolation des fenêtres : simple ou double vitrage ?

Vous connaissez sans aucun doute cette terminologie, cela correspond au nombre de vitres dont est composée la fenêtre. Bien que le simple vitrage se fasse de plus en plus rare, il existe encore aujourd’hui de nombreux foyers équipés de ces fenêtres. Ses performances énergétiques sont pourtant très faibles, et quasi inenvisageables pour les régions les plus froides. Bien que plus cher, le double vitrage permet de considérablement augmenter la résistance au froid d’un logement. Le double vitrage se compose de deux couches de verre, au milieu desquelles se trouve un espace rempli d’air ou d’un gaz (argon ou krypton). N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel, qui pourra vous aider à choisir le matériel le plus adapté.

Quel matériau choisir pour isoler mes fenêtres ?

Si le choix de la vitrerie est importante, il ne faut pas négliger l’huisserie, c’est à dire le cadre de la fenêtre. Il existe 4 principaux matériaux :

  • L’aluminium : c’est le plus cher des matériaux, mais aussi le moins efficace. Son seul avantage est qu’il n’a pas besoin d’entretien.

  • Le bois : c’est un des matériaux les moins chers du marché, et offrant un très bonne isolation. Il faudra cependant entretenir régulièrement le cadre, notamment dans les zones pluvieuses.

  • Le PVC : c’est le matériaux le moins cher du marché, et permet une excellente isolation thermique et acoustique. Il ne nécessite pas d’entretien particulier, mais n’est cependant pas recyclable.

  • Le mélange bois et aluminium : cet alliage permet une bonne isolation et ne demande aucun entretien, cependant le prix est bien plus élevé que pour les autres matériaux.

Isoler vos volets : quel prix ?

Pour venir compléter l’isolation de vos fenêtres, une isolation des volets de qualité permettent de considérablement protéger un logement des variations de température. Il faut cependant noter qu’ils ne peuvent en aucun cas remplacer l’isolation d’une fenêtre, car n’ont pas de pouvoir isolant à proprement parler. Les volets interviennent en tant que barrière supplémentaire.

À quels types de volets isolants dois-je me fier ?

Il existe 4 types de volets principaux, qui possèdent chacun leurs avantages et leurs inconvénients :

  • Le volet à battant : c’est un des plus répandus en France et vous en possédez sans doute ! Ce sont tout simplement deux battants, qui se referment par mouvement de pivot. Ils peuvent être en panneaux pleins ou bien sous forme de lames. Les panneaux sont plus efficaces pour conserver la chaleur, tandis que les persiennes permettent de laisser passer l’air, préférables pour les régions plus chaudes.

  • Le volet pliant : il fait partie de la famille des volets à lames. Il est généralement composé de métal, car plus adapté à ce type de fonctionnement.

  • Le volet coulissant : ce système est composé d’un ou deux panneaux, qui coulissent le long d’une glissière. Ce type de volet à les mêmes propriétés isolantes qu’un volet à battant.

  • Le volet roulant : c’est aussi un des types de volet les plus répandus en France. Ce sont plusieurs lames horizontales qui s’enroulent et se déroulent, grâce à un treuil et un tube d’enroulement. C’est un système plébiscité grâce à son automatisation, mais doit être de bonne qualité afin d’éviter les problèmes techniques. C’est le choix du matériaux qui définit sa qualité d’isolation thermique et acoustique.

Quel est la différence entre un volet classique et un volet isolant ?

Contrairement à un volet normal, le volet isolant est composé de deux panneaux, à l’intérieur desquels se trouve un isolant de polyuréthane ou de mousse polystyrène. Comme expliqué plus haut, les volets isolants ne doivent cependant pas remplacer une isolation de fenêtres, et interviennent comme un complément, notamment pour les régions les plus froides.

Les isolants thermiques

Nous venons de voir les plus importantes zones de la maison à isoler, ainsi que les différents matériaux utilisables pour une isolation optimales (naturel, synthétique ou animal). Mais comment savoir si un isolant thermique est efficace et performant ?

Les caractéristiques à prendre en compte pour choisir son isolant

Deux critères sont à prendre en compte pour choisir un isolant de qualité :

  • La résistance : notée R, ce critère permet de constater l’efficacité d’un isolant à résister aux variations de température. Plus la résistance de l’isolant est importante, plus il sera efficace. Il est conseillé de choisir des matériaux possédant une résistance tournant autour de 7m².K/W. En France, des résistances minimales sont imposées aux logements, et différent d’une zone à l’autre. Des combles aménageables devront donc avoir une résistance d’au moins 4m².K/W, quand il faudra au moins 4,8m².K/W pour des combles perdus.

  • La conductivité thermique : notée λ, il permet de définir la capacité d’un isolant à conduire la chaleur. Pour être performant, il faudra que la conductivité de l’isolant soit faible. Il est conseillé de choisir un isolant dont la conductivité thermique se situe entre 0,025W/m.K et 0,05W/m.K.

Les certifications des isolants : un gage de qualité

Pour savoir si un isolant est de bonne qualité, plusieurs certifications ont été mises en place afin de s’assurer de la bonne performance des produits et du respect des différentes normes en vigueur :

  • La certification ACERMI : c’est le gage de qualité du domaine de l’isolation. Créée par l'Association pour la Certification des Matériaux Isolants, elle permet de certifier qu’un produit répond bien aux exigences de performance. Bien que cette certification ne soit pas obligatoire, elle est tout de même reconnue par l’État.

  • Le marquage CE : c’est un des labels les plus importants et permet de certifier qu’un produit est bien conforme aux normes européennes. Il est obligatoire et permet de prouver que tous les tests de contrôle ont bien été réalisés.

  • La certification keymark : ce label permet d’assurer que le produit respecte bien les performances inscrites sur son emballage et que celui-ci respecte les normes de sécurité.

  • La certification Cekal : c’est une certification qui concerne les vitrages et qui atteste de la performance thermiques et acoustiques des fenêtres.

Isolation : ce qu’il faut retenir

Isoler sa maison, c’est un moyen de fortement limiter ses déperditions de chaleur, et donc de réduire ses factures énergétiques. Pour effectuer une isolation efficace, il faudra faire appel à un professionnel, afin qu’il fasse un diagnostic de votre logement, et puisse vous proposer la méthode et les matériaux les plus efficaces pour votre situation. En attendant, vous pouvez d’ors et déjà réduire vos factures de chauffage, en changeant de fournisseur d’énergie. Il vous suffit pour cela d’utiliser notre comparateur en ligne, ou d’appeler directement l’un de nos conseillers énergie, au 09 75 18 60 60 (appel non-surtaxé). Ils sont disponibles du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 9h00 à 19h00 !


Vous avez d’autres questions ?

💰 Pourquoi réaliser l’isolation de son logement ?

L’isolation d’une maison ou d’un appartement est primordiale pour limiter les dépenses énergétiques. Le toit est par exemple responsable de 30% des déperditions de chaleur d’une maison. Isoler cette zone permet de réaliser des économies équivalentes sur sa facture de chauffage.

🏠 Comment isoler mes combles ?

L’isolation des combles dépend de leur nature : perdus ou aménagés ? Les méthodes et matériaux utilisés ne seront alors pas les mêmes. Heureusement les travaux sont relativement simples, et vous pourrez aussi bien utiliser un isolant en panneau, en rouleau ou encore en vrac.

🧱 Comment isoler mes murs ?

Il est possible de réaliser l’isolation de vos murs par l’intérieur ou par l’extérieur. La première méthode est plus simple et moins coûteuse, mais réduit votre espace habitable. La seconde est plus efficace, mais est beaucoup plus chère et nécessite une autorisation mairie.