Pompe à chaleur à 1 € : peut-on encore bénéficier d'une prime ?

Avez-vous déjà entendu parler des pompes à chaleur à 1 € ? Vous ne rêvez pas, ce type d’offre a réellement existé et permettait d’installer une pompe à chaleur à moindre coût. Mais ce dispositif est-il encore d’actualité ? Découvrons-le ensemble !

Les pompes à chaleur à 1 euro, un dispositif révolu !

Suite à un changement des aides en 2021, les offres à 1 € pour les pompes à chaleur ne sont plus disponibles : en effet, le Crédit d’Impôt, appelé CITE, qui permettait ces offres attractives a été remplacé par MaPrimeRenov’, on y retrouve :

  • la fixation d’un plafond maximum d’aides à hauteur de 90 % du devis pour les ménages les plus modestes ;
  • le reste à charge sera supérieur à 1 € lors de l’achat d’une pompe à chaleur ;
  • pour calculer vos aides, vous devrez prendre en compte vos revenus fiscaux, l’emplacement géographique du logement et votre énergie actuelle ;
  • l’installation d’une pompe à chaleur reste néanmoins un investissement rentable grâce aux aides restantes et aux économies d’énergie importantes.

L’offre pompe à chaleur à 1 € existe-t-elle encore ?

Le temps de la pompe à chaleur à 1 euro est révolu

Début mai, le gouvernement a mis fin aux Coup de Pouce isolation à 1 € et diminué les aides des primes Coups de Pouce Chauffage qui permettaient de s’acheter une pompe à chaleur à 1 € en juillet 2021. En effet, en 2021, il n’est plus possible d'effectuer une rénovation énergétique de son logement pour 1 euro symbolique. Cette offre est cependant toujours accessible pour des travaux d’installation de pompes à chaleur (air/air, air/eau ou hybride) et de chaudières biomasse.

Malgré la disparition des offres de pompes à chaleur à 1 €, il est toujours possible de bénéficier d’un financement pouvant aller jusqu’à 90 % du coût des travaux en cumulant plusieurs aides. De quoi payer un reste à charge tout de même très bas.

Le saviez-vous ?

Les offres Coup de Pouce Chauffage ne sont pas cumulables au dispositif des CEE. Cependant, il est possible de cumuler cette prime avec MaPrimeRenov’ ou encore l’éco-prêt à taux zéro.

En cause : trop de dérives liées à cette offre alléchante

Proposer aux français de troquer leur vieille chaudière énergivore pour une pompe à chaleur (PAC) à seulement 1 euro a suscité beaucoup d’engouement. Les demandes d’installation de PAC ont explosé au point que les artisans certifiés sont venus à manquer.

A la place, un réseau de professionnels peu scrupuleux s’est mis en place pour répondre à cette forte demande, avec son lot de démarchage abusif et de chantiers bâclés. Afin de limiter les arnaques à la pompe à chaleur à 1 € qui se sont multipliées au cours des dernières années, l’Etat a décidé de supprimer ce dispositif.

Comment déceler une arnaque d’installation de pompe à chaleur ?

Comme évoqué auparavant, les offres de pompes à chaleur à 1 € ne sont plus possibles. Cependant, certains professionnels continuent de proposer ces arnaques. Il faut bien comprendre que même si vous vous situez dans la catégorie des ménages les plus modestes, le montant final de votre installation est au minimum égal à 10 % du prix des devis.

  • le démarchage téléphonique est désormais interdit pour les travaux de rénovation énergétique. Ne répondez jamais à une offre de démarchage téléphonique ;
  • n’oubliez pas de réaliser une étude thermique avant les travaux : cela permet à l’installateur d’évaluer précisément vos besoins. Dans le cas contraire, il y a un risque important de sur-dimensionnement ou de sous-dimensionnement de votre PAC ;
  • attendez la confirmation d’éligibilité aux aides et subventions avant de signer un devis, certaines ne sont plus compatibles après la signature de ce dernier ;
  • réalisez plusieurs devis chez les installateurs afin de comparer et trouver le meilleur prix pour une PAC ;
  • vérifiez l’éligibilité de votre matériel aux aides financières, en fonction de leur type (aérothermique, géothermique ou hydrothermique) elles ne sont pas toutes éligibles aux mêmes aides. Ainsi, pas de surprise lors de la découverte du devis ;
  • tournez vous vers des modèles certifiées NF PAC, ils garantissent leur qualité (pompes plus silencieuses, respect des normes de l’UE…) ;
  • sélectionnez des installateurs Reconnus Garants de l’Environnement (RGE) pour vous assurer de leur fiabilité. Cette mention est indispensable si vous souhaitez être éligible à certaines aides. Profitez-en pour demander des photos d'anciennes réalisations. Enfin, posez toutes vos questions, le professionnel doit pouvoir éclaircir le moindre de vos doutes.

Ce qu’il faut retenir

Vous devez vivement vous méfier des entreprises qui vous proposent une installation pour quelques euros. Les subventions (CEE et MaPrimeRenov’) sont calculées en fonction de vos revenus et ne peuvent plus dépasser 90 % du devis.

Peu importe vos ressources, il vous restera un minimum de 10 % de reste à charge. Prenez donc le temps d’analyser toutes les possibilités avant le remplacement de votre ancien appareil.

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur ?

Calculez le montant de vos aides et obtenez un devis gratuit en 2 minutes.

Installer une pompe à chaleur

Quelles sont les alternatives à la pompe à chaleur à 1 € ?

Heureusement, il est toujours possible de s’offrir une pompe à chaleur à moindre prix grâce aux autres aides de l’Etat que nous allons détailler juste ici.

Ma Prime Rénov’

Il s’agit de la prime qui vient remplacer le Crédit d’Imposition à la Transition Energétique (CITE) et les aides de l’Anah du programme Habiter Mieux Agilité. Elle permet aux Français d’alléger leurs travaux de rénovation énergétique. L'installation d’une pompe à chaleur fait partie des travaux éligibles. Les montants varient en fonction du niveau de revenu du ménage. Par exemple, pour l’achat d’une PAC air/eau, un ménage aux revenus très modestes peut espérer recevoir 4 000 € à condition de passer par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

TVA à 5,5 % 

Les particuliers souhaitant acheter une pompe à chaleur peuvent bénéficier d’une réduction de 5,5 % sur la TVA. Cette réduction s’applique à plusieurs modèles de pompes à chaleur parmi lesquels la PAC air-eau, la PAC géothermique et la PAC eau-eau. La PAC air-air n’est pas éligible car elle dispose d’une fonction qui permet de rafraîchir le logement. Le taux de TVA appliqué sera donc de 20%.

Eco-prêt à taux zéro 

L’éco-PTZ est un prêt sans intérêt de remboursement pour la réalisation de travaux d’efficacité énergétique. Il est réservé aux propriétaires bailleurs ou occupants, et s’adresse à toutes les catégories de revenus. Vous pouvez en faire la demande auprès d’une banque agréée pour l’achat d’une pompe à chaleur.

Chèque énergie

Le chèque énergie est l’équivalent du chèque vacances appliqué aux travaux qui permettent d’améliorer la performance thermique et énergétique d’un logement. Il est envoyé automatiquement par l’Etat aux ménages les plus modestes, selon plusieurs critères liés à leurs conditions de revenus. Il peut donc permettre de faire baisser le coût d’achat d’une pompe à chaleur. 

Les aides locales pour financer vos travaux de rénovation énergétique

Certaines régions ont leurs propres systèmes de primes énergie. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie pour savoir si vous pouvez bénéficier d’une aide à l’achat d’une pompe à chaleur dans votre département ou région ! Dans certaines régions, ces aides peuvent même couvrir intégralement le reste à charge pour les foyers aux revenus très modestes.

Récapitulatif des aides compatibles à l’installation d’une pompe à chaleur

Aides de l'Etat pour l'achat d'une pompe à chaleur

PAC air/eau (dont PAC hybrides)

PAC géothermique (dont PAC hybrides)

Ma Prime Rénov' revenus très modestes

4 000 €

10 000 €

Ma Prime Rénov' revenus modestes

3 000 €

8 000 €

Ma Prime Rénov' revenus intermédiaires

2 000 €

4 000 €

Ma Prime Rénov' revenus les plus élevés

Chèque énergie

✔️

✔️

Eco-prêt à taux zéro

✔️

✔️

TVA à taux réduit

5,5 %

5,5 %

Demandez votre Prime Énergie !

Découvrez le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre pour vos travaux de rénovation énergétique.

Obtenir ma Prime Énergie

En quoi consistait l’offre pompe à chaleur à 1 € ?

Pourquoi investir dans une pompe à chaleur ?

Vous possédez une chaudière et vous réalisez souvent l’entretien de cette dernière. Tout semble fonctionner alors pourquoi décider d’en changer ? Si votre appareil de chauffage est performant et vous satisfait, il peut vous faire dépenser plus d’argent que si vous aviez un équipement plus récent ! C’est bête non ? 

Selon une étude de l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), les économies réalisées en remplaçant votre chaudière par une pompe à chaleur réversible par exemple, peuvent aller entre 900 € et 1 200 € par an ! Ce n’est pas rien ! 

Autre élément important, un appareil à énergie fossile pollue et libère du dioxyde de carbone, 7 à 10 fois plus que dans le cas des pompes à chaleur ou d’un équipement performant ! Enfin, c’est un geste écologique que de changer votre vieil équipement pour une pompe à chaleur, qui sera plus respectueuse de l’environnement en préservant la qualité de l’air et le changement climatique même dans une maison ancienne.

Comment fonctionnait l’offre pompe à chaleur à 1 € ?

S’offrir une pompe à chaleur à 1 euro était jusqu’à il y a peu, chose possible, grâce au cumul de plusieurs aides de l’État comme le Crédit d’Impôt à la Transition Énergétique. Ce dernier essaie en effet depuis quelques années d’encourager les Français à se lancer dans la transition énergétique de leurs logements. 

Pour cela, plusieurs solutions existent : isoler sa maison pour limiter les déperditions d’énergie ou encore troquer sa vieille chaudière au fioul énergivore en pompe à chaleur, un appareil de chauffage reconnu pour favoriser les économies d’énergie. Et pour motiver les consommateurs à investir dans une PAC, coûteuse à l’achat, le gouvernement a mis à leur disposition des primes à la conversion qui permettent de faire baisser la facture. Parmi ces aides, on trouvait :

  • l’aide de l’Agence nationale de l’Habitat (ANAH) et son programme “Habiter Mieux Agilité” qui prenait en charge 50 % du montant des travaux HT pour les ménages à faible revenus ;
  • la prime Coup de Pouce Chauffage via le dispositif des Certificats d’Economie d’Energie (CEE) qui permettait de bénéficier de 4000 €.

C’était donc en additionnant ces aides qu’il était possible d’arriver à un reste à charge symbolique de 1 € pour l’achat d’une pompe à chaleur.

Foire aux questions

Qu’est-ce que le dispositif de la pompe à chaleur à 1 € ?

La pompe à chaleur à 1 € était un dispositif mis en place par le gouvernement afin de permettre aux ménages les plus modestes de remplacer leur ancien système de chauffage par une pompe à chaleur. Cette mesure rassemblait plusieurs aides, modulables selon les revenus du foyer, qui allégeait considérablement l’investissement nécessaire à l’installation d’une pompe à chaleur.

À quelles conditions pouvait-on bénéficier d’une pompe à chaleur à 1 € ?

Tout le monde pouvait bénéficier des aides pour l’installation d’une pompe à chaleur. Néanmoins, seuls les ménages les plus modestes pouvaient acquérir une pompe à chaleur à 1 €. En effet, la prime “coup de pouce chauffage” était versée sous condition de revenu. Il fallait également faire appel à une entreprise ayant signé la charte “coup de pouce chauffage” et que l’installation soit réalisée par un artisan labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Quelles sont les différentes aides pour remplacer sa pompe à chaleur ?

Les différentes aides mises en place pour remplacer son ancien système de chauffage, par une pompe à chaleur sont :

  • MaPrimeRénov’ qui remplace en 2020 le Crédit d’Impôt pour la transition énergétique (CITE) ;
  • l’éco-prêt à taux zéro ou eco-PTZ ;
  • le chèque énergie ;
  • la TVA à taux réduit.
Sarah Nedjar

Sarah Nedjar

Rédactrice experte énergie

Après une classe prépa lettres et l'obtention d'un Master en management interculturel, Sarah rejoint Hello Watt en 2021. Elle rédige des contenus (articles de blog, newsletters, communiqués de presse) sur l'actualité du marché de l'énergie.