Évolution des prix de l'électricité en France : EDF concurrencé ?

Les prix de l’électricité et du gaz ont beaucoup augmenté depuis quelques années. Dernière hausse en date : une flambée du prix du kWh de 5.9% en juin 2019 ! C’est une hausse historique sur le marché de l’électricité et du gaz en France. Et pour cause, l’énergie occupe une …

Les prix de l’électricité et du gaz ont beaucoup augmenté depuis quelques années. Dernière hausse en date : une flambée du prix du kWh de …

Les prix de l’électricité et du gaz ont beaucoup augmenté depuis quelques années. Dernière hausse en date : une flambée du prix du kWh de 5.9% en juin 2019 ! C’est une hausse historique sur le marché de l’électricité et du gaz en France. Et pour cause, l’énergie occupe une part de plus en plus importante dans le budget des ménages. II est donc légitime de vouloir comprendre pourquoi les prix de l’électricité continuent à croître. Nous vous expliquons cela dans cet article. En prime ? Des solutions pour réussir à enfin faire baisser votre facture d’électricité.

Evolution prix de l'électricité concurrence EDF

Comment ont évolués les prix de l'électricité ces dernières années ?

Bilan de l’évolution des prix de l’électricité sur 10 ans

Si vous avez l’habitude de lire vos factures, on ne vous apprendra rien en vous disant que les prix de l’électricité augmentent depuis plusieurs années. Afin d’avoir un aperçu global de ces hausses, vous trouverez ci-dessous un graphique qui illustre l’évolution des prix de l’électricité lors de la dernière décennie. Deux informations importantes ressortent de ce graphique :

  • Les prix de l’électricité ont augmenté de près de 30% en 10 ans

  • La tendance est à la hausse constante (à l'exception de deux baisses de 0,5%)

On vous replace le contexte de l’évolution des prix de l’électricité en 2019

2019 est une année noire pour le budget des ménages en ce qui concerne les prix de l’électricité. La Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), l’organisme indépendant chargé de la régulation du marché de l’énergie, souhaitait augmenter les tarifs de l’électricité de 3 à 4% en février 2019. En raison du mouvement des gilets jaunes, le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé en décembre 2018 un gel des tarifs de l’électricité et du gaz jusqu’en mai 2019. Après cet instant de répit, le prix du kWh est finalement reparti à la hausse en 2019, mais bien plus que prévu initialement ! (La faute au report). Bilan à l’heure actuelle : une hausse du prix de l’électricité de près de 6% en juin 2019.

Que disait la courbe de l’évolution des prix de l’électricité en 2018 ?

L’année 2018 se caractérise par une stabilité relative des prix de l’électricité. On assiste même à une baisse de 0,5% au 1er août. Comme en 2016 et en 2017, la hausse des prix de l’électricité est restée modérée. Sur cette période de 3 ans, la hausse des tarifs n’a pas excédé les 2%. Une accalmie pour les consommateurs qui n’a malheureusement pas duré avec les augmentations récentes que l’on connaît.

Pourquoi les prix de l’électricité augmentent-ils ?

Face à ces hausses successives de la courbe d’évolution des prix de l’électricité, la question est légitime : pour quelle raison les prix de l’électricité continuent-ils à augmenter continuellement ? Intéressons-nous aux causes multiples de ces augmentations.

Le nucléaire : un enjeu majeur pour EDF

La question du nucléaire en France regroupe plusieurs points de différentes natures mais elle est intrinsèquement liée à la hausse des prix de l’électricité. Le problème est tel que le gouvernement se pose même la question d’une renationalisation partielle d'EDF.

La rénovation du parc nucléaire français

Depuis 10 ans, EDF investit massivement dans le grand carénage. Concrètement, alors que l’âge moyen des réacteurs français approche des 30 ans, il s’agit d’en prolonger la durée de vie pour atteindre 40 à 60 ans. Pour ce faire, EDF a engagé de nombreux travaux :

  • Le remplacement des générateurs de vapeur, des transformateurs principaux, des corps d’échange des aéroréfrigérants et la rénovation des turbines.

  • La surveillance accrue de l’état des installations de confinement et des cuves des réacteurs.

La mise aux normes des centrales françaises

Les normes de sûreté nucléaire sont de plus en plus élevées. Outre l’âge des bâtiments, l’accident de Fukushima, survenu au Japon le 11 mars 2011, entraîne la mise en conformité des centrales françaises aux nouvelles normes. La mise en place de systèmes de refroidissement de secours fonctionnants au diesel et de nouvelles alarmes incendies sont à l’ordre des travaux.

La construction de nouvelles centrales nucléaires

Dernier chantier de grande importance, la construction de centrales de nouvelle génération. L’EPR (Réacteur Pressurisé Européen), est censé répondre aux besoins énergétiques de la France dans les années à venir. Problème, les chantiers ont pris du retard, à Okiluto en Finlande ou à Flamanville en France. Ces retards ont entraîné des coûts supplémentaires importants pour EDF, l'actionnaire majoritaire de Framatome, la société chargée de concevoir ces centrales. La construction en parallèle de deux autres EPR à Hinkley Point en Angleterre et à Taishan en Chine font de l’année 2019 une année financière qui risque d’être cruciale pour EDF.

En résumé

Le chantier de rénovation du parc nucléaire français devrait à lui seul coûter un peu plus de 50 milliards d’euros à EDF. L’EPR de Flamanville a déjà coûté 10 milliards d’euros soit le double de la somme annoncée au départ. Il s’annonce encore difficile de respecter les délais, le budget initialement fixé pourrait donc bien continuer à exploser. Conséquence directe pour les Français ? Le prix de l’électricité pourrait bien continuer à augmenter.

Le réseau : des investissements toujours plus importants

Une partie du prix de l’électricité sert à rémunérer les gestionnaires de réseaux. Cette part est assez importante puisqu’elle représente près de 30% de votre facture ! En France, le réseau est géré par deux organismes différents.

  • RTE gère la partie liée au transport de l’électricité à travers les lignes à haute tension

  • Enedis (ex ERDF) gère la distribution de l’électricité du réseau à votre logement

Les gestionnaires doivent investir beaucoup d’argent pour moderniser les installations électriques. Par exemple, le célèbre compteur Linky, le compteur communicant d’Enedis doit voir son déploiement achevé d’ici à 2021. Plus intelligent que les anciens compteurs, il devrait permettre aux fournisseurs de proposer à leurs clients des offres personnalisées en fonction de leur consommation réelle.

Les taxes et contributions : une facture alourdie

Les taxes et contributions représentent 36% de votre facture. Ces taxes sont les mêmes pour tous les fournisseurs et il n’est pas possible d’y échapper. Elles sont au nombre de quatre et leurs objectifs sont divers :

  • La TVA est la taxe des taxes puisqu’en plus de s’appliquer sur le prix du kWh, elle s’applique aussi sur les autres taxes.

  • La CSPE (Contribution au Service Public de l’Électricité) est une taxe qui servait au départ surtout à dédommager les fournisseurs d’électricité des surcoûts liés à leur obligation de service public. Elle sert aujourd’hui en grande partie à financer le développement des énergies renouvelables.

  • La TCFE (Taxes sur la Consommation Finale d'Électricité) est une taxe locale fixée par les départements.

  • La CTA (Contribution Tarifaire d'Acheminement) est directement appliquée sur votre facture d’électricité.

Les prix de l'électricité encore en hausse pour 2020 ?

EDF concurrencé par des fournisseurs moins chers

Depuis l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence en 2007, de nombreux fournisseurs d’électricité dits fournisseurs alternatifs peuvent proposer des offres de marché aux particuliers. Ces offres se distinguent des Tarifs Réglementés de Vente (le bien connu Tarif bleu d’EDF) par des prix souvents plus bas. En effet, les fournisseurs (Total Direct Energie, Vattenfall, Butagaz, Eni et les autres) sont désormais libres de fixer leurs propres prix en fonction de leurs coûts.

A quelle évolution des prix de l’électricité peut-on s’attendre en 2020 ?

La question que tout le monde se pose : les prix de l’électricité sont-ils condamnés à augmenter chaque année ? Si les projections pour les années à venir sont incertaines, les éléments de réponse cités dans la partie précédente nous permettent d’y voir un peu plus clair. Premièrement, EDF est confronté à de lourds investissements entre les coûts liés au nucléaire et la transition énergétique. D’autre part, le gouvernement veut mettre en place un nouveau mode de calcul pour lisser la hausse des tarifs sur plusieurs mois.

D’après la Commission d’enquête du Sénat sur le coût réel de l’électricité, les prix devraient augmenter de 50% d’ici à 2020 et de 100% d’ici à 2025. La hausse de juin 2019 ne serait ainsi que le début d’une hausse constante pour les prochaines années. Si rien n’est encore clairement approuvé, la CRE propose une augmentation de 11,4% la première année puis une hausse successive de 3,5% par an jusqu’en 2025.

Ça vous dirait de payer votre énergie moins cher ?

Avec Hello Watt, dites Bye Bye aux factures énergétiques trop salées !

Je fais des économies !

Comment se prémunir contre les hausses des prix de l'électricité ?

On rêve tous de passer entre les mailles de l’augmentation des tarifs de l’électricité. Difficile d’y échapper quand on sait que les ménages sont très dépendant de l’électricité et consomment en moyenne 5 000 kWh (données RTE 2019). Il existe néanmoins plusieurs astuces pour diminuer sa facture d’énergie.

Participer à un achat groupé d’électricité

Dernière nouveauté en date pour parer la hausse des prix de l’électricité : participer à un achat groupé. En s’associant, les consommateurs vont pouvoir faire pression sur les fournisseurs d’électricité pour obtenir des tarifs avantageux. La marche à suivre est simple, rapide et gratuite.

  • Visitez la page dédiée à l’achat groupé d’électricité

  • Inscrivez vous en renseignant vos coordonnées

  • Vous recevrez ensuite le résultat des négociations au bout d’un mois

Notez que l’inscription est sans engagement ! Vous restez libre de participer ou non une fois que les prix de l’électricité auront été négociés.

Choisir une offre d’électricité à prix fixe

Souscrire à une offre d’électricité à prix bloqué peut être une bonne solution pour éviter les hausses des tarifs de l’électricité. En effet, les prix du kWh et de l’abonnement resteront les mêmes tout au long de votre contrat qui peut durer 1, 2 ou 3 ans. Bien sûr, votre contrat reste sans engagement et en cas de baisse de l’électricité, vous pouvez toujours changer de fournisseur. Au final, l’intérêt d’une offre fixe est double :

  • Vous ne subissez pas les hausses des Tarifs réglementés et passez donc à travers de l’augmentation des prix de l’électricité.

  • Vous pouvez plus facilement organiser votre budget, sans risque de mauvaises surprises.

Maintenant vous devez vous demander : comment trouver une telle offre? Voici donc le tableau récapitulatif des offres d’électricité à prix fixe les plus intéressantes en 2019 :

Offre et fournisseur

Caractéristiques de l'offre

Souscrire par téléphone (numéro non surtaxé)

Butagaz Électricité Fixe 1 an

- Prix fixe pendant 1 an

09 75 18 60 60

Butagaz Electricité Fixe 2 ans

- Prix fixe pendant 2 ans

Vattenfall Électricité + Gaz Fixe 36 mois

- Le gaz et l'électricité dans un seul contrat

- Électricité 10% moins cher qu'EDF

- Prix du gaz fixe pendant 36 mois

09 75 18 60 60

Eni Webeo Électricité

- Prix fixe pendant 1 an

- Offre uniquement en ligne

/

Engie Elec Energie Garantie 2 ans

- Prix du kWh fixe pendant 2 ans

/

 

Envie d'en savoir plus ?

Vous souhaitez être accompagné dans le choix de votre offre et dans la souscription de votre contrat ? Vous pouvez contacter gratuitement nos conseillers en energie au 09 75 18 60 60 (service et appel gratuit) du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 9h00 à 19h00

Comparer les fournisseurs d’électricité

Tous les fournisseurs ne sont pas égaux dans les tarifs qu’ils proposent. Si vous êtes encore chez EDF, vous pourrez économiser au maximum 300 € en faisant jouer la concurrence. Bien sûr tout dépend de votre consommation et du montant habituel de votre facture. Sachez que plus vous payez, plus vous ferez des économies en changeant de fournisseur ! Pour ce faire rien de plus simple, commencez par comparer les fournisseurs d’électricité et de gaz qui proposent des offres en France. En rentrant votre consommation annuelle en kWh, vous saurez rapidement qui est le moins cher. Ensuite, c’est à vous de choisir !