Découvrez notre équipe de rédaction

Woman author

Un travail de recherche approfondi

Une équipe spécialisée par domaine d'expertise

Man author Woman author

Les plus consultés

CONTRAT-GAZ-NATUREL

Quel est le prix du gaz en France ?

Le prix d’un contrat de gaz évolue tous les mois en France. En février 2024, le prix du kWh de gaz est de 9,85 c€/kWh pour le chauffage et de 12,14 c€/kWh pour les petits consommateurs (cuisson, production d’eau chaude).  Pour payer votre gaz moins cher, pensez à comparer les fournisseurs alternatifs, certains proposent parfois des remises sur le prix du kWh ! Le point sur le prix du gaz en mars 2024 Juin 2023 a marqué la suppression du tarif réglementé de vente du gaz (TRVG) de même que la levée du bouclier tarifaire sur le combustible, dispositif entré en vigueur le 1ᵉʳ novembre 2021. Le tarif réglementé, indice de référence sur le marché, a été remplacé par le prix repère. Ainsi, les consommateurs conservent la possibilité de comparer les offres des fournisseurs de gaz. Le prix du gaz pour le chauffage est fixé à 0,09851 € TTC par kWh (tarif B1 et B2i, en zone 2). Le prix du gaz pour l’eau chaude et la cuisson est fixé à 0,12144 € TTC par kWh (tarif Base et B0). Si le prix du gaz a diminué de janvier à février 2024, ce n’est pas le cas des factures des particuliers. Cette baisse tarifaire a en effet permis de compenser la hausse de la TICGN (Taxe Inférieure sur la Consommation de Gaz Naturel).

Madeleine Toumazet, 22 février 2019

ELECTRICITE-ET-GAZ

Qui est le fournisseur d'énergie le moins cher en 2024 ?

Et si les fournisseurs historiques d’électricité et de gaz n’étaient plus si attractifs ? Aujourd’hui, il est possible de trouver des offres de marché beaucoup plus séduisantes. Mint Energie, Vattenfal, Alpiq, Ohm Energie, Engie... : restez avec nous pour découvrir quel fournisseur d’énergie est le moins cher en 2024 ! En résumé Parmi les fournisseurs d’électricité💡les moins chers en mars 2024, on peut citer : Mint Energie ; Vattenfall ; Alpiq. Les fournisseurs de gaz naturel🔥les moins chers en mars 2024 sont : Engie ; Happ-e ; Eni. En ce moment, et encore plus depuis la fin du bouclier tarifaire sur le gaz, la situation sur le marché de l’énergie est particulièrement instable. Pour vous protéger contre la hausse des prix de l’électricité et du gaz, vous pouvez : souscrire à une offre à prix bloqué ; utiliser un comparateur de fournisseurs d’énergie pour trouver une offre moins chère ; contacter nos conseillers énergie par téléphone au 09 75 18 60 60 (appel gratuit).

Madeleine Toumazet, 13 janvier 2020

CONTRAT-ELECTRICITE

Comment le prix de l’électricité évolue-t-il en France et en Europe ?

Depuis 2021, le marché de l’énergie européen fait face à une forte augmentation des tarifs de l’électricité et du gaz. Nous avons analysé les évolutions des prix de l’énergie en France et dans les pays voisins européens. En résumé 📈 Les prix de l’électricité en France… 2022 : la hausse du tarif réglementé d’électricité (TRV) a été limitée à +4 % en février. Grâce à cette mesure prise par le Gouvernement, en concertation avec des organismes comme la CRE (Commission de régulation de l’Énergie), les factures des Français n’ont pas trop explosé. 2023 : malgré le maintien du bouclier tarifaire, les prix de l’électricité ont poursuivi leur hausse. Les tarifs ont augmenté de 15 % en février 2023, puis de 10 % en août. Bruno Le Maire a annoncé une troisième hausse au 1er février 2024, de +8,6 % sur les options base et +9,8 % sur les options Heures Pleines Heures Creuses (HP/HC). En 12 mois, le prix de l’électricité aura donc bondi de +38 % en moyenne en France. Cela représente un niveau de hausse jamais vu en France et à contre-courant des autres pays européens où le prix de l'électricité est désormais plutôt orienté à la baisse. 🌍… par rapport au coût de l’électricité en Europe Dans de nombreux autres pays européens, la situation était plus critique qu'en France en 2022. À titre d’exemple, en Allemagne ou encore aux Pays-Bas, les prix de l’électricité ont doublé, voire triplé ! En 2024, le prix de l’électricité en France se situe à présent dans la moyenne européenne, bien qu’il n’y ait plus de problèmes de production nucléaire ou de tensions sur le gaz comme l’hiver dernier. Il est supérieur à celui de l'Espagne et de l’Italie, et il reste en revanche inférieur à celui qu’on trouve en Allemagne.

Madeleine Toumazet, 23 septembre 2022

Mes articles

293  articles

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

[Étude] Jusqu’à 70 % de passoires thermiques dans les stations de ski

La Loi Climat & Résilience va imposer des mesures contre les passoires thermiques qui risquent de poser de graves problèmes aux stations de ski : dans certaines d’entre elles, plus de la moitié des logements sont des passoires thermiques et ne pourront plus être loués. À moins qu'une exception ne soit négociée pour les stations de sports d’hiver... En résumé La part de logements classés comme "passoires thermiques" au DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) est particulièrement haute dans les stations de ski. Dans certaines stations, plus de la moitié des logements recensés sont des passoires thermiques. La Loi Climat & Résilience prévoit l'interdiction progressive de la location des passoires thermiques. Pour le moment, tous les logements sont concernés, locations saisonnières comprises. À l'aide des données Open Data de l'ADEME (Agence de la transition écologique), Hello Watt a mené une enquête pour mesurer l'ampleur du problème posé par les passoires thermiques en stations de sports d'hiver.

Madeleine Toumazet, 9 février 2024

MARCHÉ DE L'ÉNERGIE

Hausse d’une taxe sur le gaz : quels ménages impactés en 2024 ?

Janvier 2024 marque une nouvelle étape dans la politique énergétique du pays, avec une augmentation significative de la TICGN (Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel). La hausse de cette taxe aura une incidence directe sur la facture de gaz des ménages français. On fait le point. En résumé Par décret du 30 décembre 2023, la TICGN a augmenté le 1ᵉʳ janvier 2024. Le montant de la taxe est passé de 8,45 €/MWh à 16,37 €/MWh. La hausse de cette taxe se fera ressentir sur les factures des ménages ayant souscrit une offre à prix fixe. Ils observeront une augmentation d’environ 100 € de leur budget énergie annuel. Pour les ménages ayant souscrit à une offre à prix indexé, l’augmentation de la TICGN sera à peine ressentie. Elle est en effet compensée par la baisse du prix du kWh de gaz sur les marchés de gros. 2024 marque également la hausse des prix de l’électricité (jusqu’à + 10 % prévus en février 2024), à travers l’augmentation de la TICFE (Taxe Intérieure sur la Consommation Finale d’Électricité), soit l’équivalent de la TICGN pour l’électricité.

Madeleine Toumazet, 5 janvier 2024

CONTRAT-ELECTRICITE

Le fournisseur suisse Primeo Energie propose l'offre d'électricité Fidélité aux particuliers.

Madeleine Toumazet, 21 décembre 2023

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

Analyse de l’évolution des aides à la rénovation énergétique pour les particuliers

Dès janvier 2024, le dispositif d’aides à la rénovation énergétique évolue. Alors que les conditions d’attribution de ces nouvelles subventions sont déjà connues, le doute subsiste chez les particuliers : qui profitera de ces évolutions ? À l’appui d’exemples concrets, Hello Watt fait le point sur l’évolution des aides à la rénovation énergétique en 2024. L’analyse d’Hello Watt Les aides vont augmenter pour les rénovations d’ampleur (plusieurs gestes de rénovation énergétique simultanés), ainsi que pour le remplacement de chauffages carbonés par des pompes à chaleur (PAC). Une bonne nouvelle ! Les aides augmentent pour les ménages les plus modestes, ce qui pourrait permettre à certains d’entre eux d’effectuer des rénovations d’ampleur. L’installation de pompes à chaleur est favorisée grâce à l’augmentation de l’aide MaPrimeRénov’ (+1 000 €). En revanche, les aides pour le chauffage au bois baisseront de -30 % au 1ᵉʳ avril 2024. À partir du 1ᵉʳ juillet 2024, le nouveau dispositif en place permettra d’éviter que MaPrimeRénov’ finance l’installation de PAC dans les passoires thermiques, sans que les particuliers passent par l’indispensable étape des travaux d’isolation. Il reste de nombreuses incertitudes sur l’organisation du marché et sur le souhait des particuliers d’entrer dans un parcours de rénovation plus complexe, accompagné par un Accompagnateur Rénov’ (dispositif MAR’). Réaliser un ensemble de travaux s’avère en effet plus complexe et plus coûteux qu’un parcours “monogeste”. Hello Watt regrette l’arrêt de MaPrimeRénov’ pour les gestes d’isolation seuls, alors que ces travaux permettent aux ménages de réaliser de conséquentes économies d’énergie, même en “monogeste”.

Madeleine Toumazet, 19 décembre 2023

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

[Étude] Tout savoir sur les passoires thermiques en France en 2023

Les passoires thermiques sont à la fois un défi pour l’écologie et pour le pouvoir d’achat des Français. Dans le cadre de la réforme de MaPrimeRénov' en 2024, le Gouvernement a fait de la lutte contre les passoires thermiques sa priorité. 5 millions de passoires attendent d’être rénovées. Où sont-elles ? À quoi ressemblent-elles ? Quels travaux effectuer en priorité pour les faire sortir de ce statut ? Quelles sont les aides et le coût moyen d’une rénovation ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre dans cette étude. 

Madeleine Toumazet, 23 novembre 2023

CONSOMMATION D'ÉNERGIE

Entre hausses tarifaires et manque de sobriété, l’hiver s’annonce difficile

Les températures hivernales s’installent enfin en France et, avec elles, la période de chauffe commence. Entre des hausses tarifaires importantes et un plan de sobriété énergétique discret, l’hiver 2023-2024 s’annonce risqué pour les particuliers. Hello Watt fait le point sur la période de chauffe à venir !

Madeleine Toumazet, 21 novembre 2023

L’équipe de rédacteurs

Contacter l’équipe de rédaction

Vous souhaitez nous rejoindre ?

Découvrir nos offres d’emploi