Choisir le meilleur système de chauffage avec Hello Watt

Hello Watt vous aide à choisir le meilleur système chauffage et à le faire installer dans votre logement. C’est l’assurance d’être bien équipé au meilleur prix !

Demander mon devis
Rapport qualité-prix

De la chaudière aux radiateurs, les matériels choisis sont conçus pour durer.

Artisans vérifiés

Des professionnels certifiés RGE, choisis localement et vérifiés régulièrement.

100% made in France

Service client et accompagnement de nos experts, tout se passe en France.

Les étapes pour installer son nouveau chauffage

Installer son chauffage en toute tranquillité avec Hello Watt

Que ce soit dans une construction neuve ou lors de travaux de rénovation énergétique, il est important de bien réfléchir au choix de son système de chauffage. De nombreux critères doivent être pris en compte : prix de l’énergie, étapes de l’installation, coût de l’entretien ou encore évolution de la réglementation en vigueur.

En s’occupant des démarches Hello Watt vous simplifie le choix et l’installation de votre chauffage :

1
Vous demandez votre devis en ligne gratuit en 3 minutes
3
Votre nouveau chauffage est installé le jour de votre choix
2
Nous trouvons un artisan certifié RGE près de chez vous
3
Votre nouveau chauffage est installé le jour de votre choix
2
Nous trouvons un artisan certifié RGE près de chez vous
4
Vous faites des économies avec un chauffage performant

Pourquoi passer par Hello Watt pour choisir son chauffage ?

Votre devis gratuit
Votre devis gratuit
Après avoir remplir le formulaire vous recevrez un devis détaillé et un récapitulatif des aides pour l’installation de votre chauffage.
Des professionnels qualifiés
Des professionnels qualifiés
Nous avons sélectionné des professionnels certifiés RGE près de chez vous que nous vérifions régulièrement.
Accompagnement d’experts
Accompagnement d’experts
Pas de mauvaise surprise possible ! Vous êtes accompagné de A à Z par les équipes d’Hello Watt.
Je demande mon devis

Ils n'ont plus peur d'allumer leur chauffage l'hiver

4,5/5
702 avis Google et Facebook

Michael W. HUON

il y a 1 semaine

Bonjour Monsieur Hassène, Je tiens à vous remercier pour votre généreux soutien dans mes recherches concernant l'installation de panneaux …
Bonjour Monsieur Hassène, Je tiens à vous remercier pour votre généreux soutien dans mes recherches concernant l'installation de panneaux photovoltaïques. Je dois regretter que le délégué commercial qui m'a été envoyé n'a pas été de très bon conseil pour mon projet et sa proposition bien plus chère que la concurrence. Le rencontrer m'a cependant ouvert les yeux sur des pratiques que je qualifierais de malsaines. Celui-là aurait été capable de me vendre son caleçon sale. Il apparaît, en effet, que le créneau du photovoltaïque soit celui des arnaques du moment. Il est donc utile de se faire aider par un service comme le vôtre. Cordialement, MWH

Belso Celia

il y a 1 semaine

un grand merci à Elodie de m'avoir conseiller pendant deux jours, de sa gentillesse, son professionnalisme et de sa patience !! Si tout …
un grand merci à Elodie de m'avoir conseiller pendant deux jours, de sa gentillesse, son professionnalisme et de sa patience !! Si tout les télé-conseillers pourraient être aussi cool ça serait génial !!!

Elisabeth Cavailles

il y a 2 semaines

Un grand merci à Hello Watt et à Jules pour l'aide apportée lors de mon projet. Vous devriez être reconnus d'utilité publique. :)

kenzo galvez

il y a 2 semaines

Un grand merci à Karine pour son professionnalisme elle m'a guidé tout au long de mes choix et a été de très bons conseils bonne …
Un grand merci à Karine pour son professionnalisme elle m'a guidé tout au long de mes choix et a été de très bons conseils bonne continuation à toute votre équipe et surtout a vous Karine très satisfait

Caroline Delinot-Raoufi

il y a 2 semaines

Un conseiller très à l'écoute qui a su répondre à mes questions et me guider dans mon choix.

Je demande un devis pour mon chauffage

Quel est le meilleur système de chauffage en 2020 ?

ℹ️ Difficile choix que celui de son système de chauffage. C’est que celui-ci pèse lourd dans la consommation énergétique d’un foyer ! En 2019, 59% du budget énergie des ménages était consacré au chauffage d’après une étude réalisée par l’ADEME (Agence de la transition écologique). Ainsi les Français dépensent en moyenne 2 900€ par an pour régler leurs factures d’énergie soit un peu plus de 1700€ rien que pour le chauffage. Choisir un système de chauffage économique est donc important pour bon nombre de ménages. À côté du prix, d’autres critères comme l’aspect écologique et l’efficacité énergétique occupent aussi une place importante dans la prise décision. Le tout doit bien sûr bien être adapté au logement, à ses occupants et à leur environnement. Avec ce guide du chauffage, nous tenterons de répondre à ces questions pour vous aider à faire le meilleur choix.

📊 Comment bien choisir son système de chauffage ?

🔎 Comparatif des prix de l’énergie en 2020

Le prix est souvent le critère numéro un dans le choix d’un système de chauffage. Comme en témoigne le graphique ci-dessous, les tarifs sont très différents d’une énergie à une autre. Les prix sont aussi volatils ! Ainsi, au moment de choisir votre chauffage, il faudra prendre en compte la tendance des années précédentes et réfléchir aux évolutions pour les années à venir. L’usage de certaines énergies, comme le fioul ou le bois dans certains territoires, est amené à être plus strictement réglementé dans les prochaines années.

Attention : le prix de l’énergie n’est pas la seule donnée à prendre en compte. Pensez aussi aux frais d’entretien ainsi qu’au coût du matériel. Le prix d’une chaudière varie du simple au triple en fonction du combustible utilisé et du modèle choisi.

🏘️ Appartement ou maison : le choix du chauffage

Un bon système de chauffage doit d’abord être adapté à votre logement. On ne chauffe pas de la même manière un studio à Paris qu’une villa sur la Riviera ! Même s’il existe un juste milieu, calculer la superficie de l’habitat et le nombre de pièces à chauffer est tout de même essentiel pour estimer sa facture de chauffage ; et donc choisir la meilleure solution énergétique.

En appartement le système chauffage est parfois collectif. Il faudra donc obtenir l’aval de la copropriété pour passer du fioul au gaz ou installer des radiateurs électriques.

Dans une maison individuelle vous avez plus de marges de manoeuvre mais serez aussi soumis à l’emplacement du logement. Par exemple : toutes les villes ne sont pas raccordées au réseau de distribution de gaz naturel et les frais de raccordement font que l’opération n’est pas toujours rentable. Enfin les tarifs de certaines énergies varient aussi d’un endroit à un autre (frais d’acheminement, taxes locales...).

👨‍👩‍👧‍👦 En fonction des occupants du logement

De même, le nombre d’occupants a aussi son importance. Les besoins d’une famille de 4 personnes ne sont pas les mêmes que ceux d’un couple. La structure du foyer joue aussi sur les habitudes de consommation : étalée sur toute la journée ou le soir et les week-ends. La chaudière ou les radiateurs doivent donc être dimensionnés en conséquence.

Cas concret : installer des radiateurs électriques dans une maison mal isolée est une mauvaise idée. Le pouvoir calorifique de l’électricité est faible et elle coûte cher. Il faudra donc du temps (et beaucoup d’énergie) pour chauffer l’ensemble du logement. On préfèrera donc utiliser l’électricité pour de petites pièces ou pour des logements bien isolés où les déperditions thermiques sont limitées.

🌡️ Quels sont les différents types de chauffage ?

Selon les caractéristiques ou les contraintes de leur logement les particuliers peuvent choisir entre plusieurs moyens de chauffage :

  • les radiateurs électriques ;

  • le chauffage au gaz ;

  • le chauffage au fioul ;

  • le chauffage au bois ;

  • la pompe à chaleur aérothermique, hydrothermique ou géothermique ;

  • le chauffage solaire ;

  • la géothermie.

Chacun a ses avantages mais aussi ses inconvénients. L’enjeu est de trouver une solution qui permette de faire un maximum d’économies d’énergie.

⚡ Chauffage électrique : comment le choisir ?

Le chauffage électrique a la part belle en France où 30% des foyers se chauffent à l’aide de radiateurs électriques. Une situation héritée des années 1970 où la France fait le choix de construire des centrales nucléaires pour s’affranchir des variations du prix du pétrole. À l’origine des pics de consommation l’hiver, les radiateurs électriques sont aujourd’hui délaissés dans les logements neufs. Ce mode de chauffage n’en est pourtant pas pour autant devenu désuet.

📈 Le prix du chauffage électrique est-il encore compétitif ?

Avec un prix du kilowattheure TTC fixé à 0,1546€ pour en compteur 6kVA au tarif base, l’électricité est aujourd’hui l’énergie la plus chère en France. Le chauffage électrique s’avère particulièrement onéreux. En cause : les coûts de la filière nucléaire qui augmentent d’année en année (construction des nouveaux EPR, grand carénage des centrales EDF et démantèlement de certains sites). À cela s’ajoute le coût de la transition énergétique avec le développement des énergies renouvelables.

Une excellente isolation est donc primordiale si vous comptez vous chauffer à l’électricité. En tout état de cause on privilégiera l’utilisation de radiateurs électriques performants dans les pièces à vivre. Les convecteurs doivent être relayés aux petites pièces de passage, voir bannis du logement au profit de solutions plus performantes si vous souhaitez faire des économies. Quant à l’installation d’une chaudière électrique, elle sera quant à elle réservée aux petits appartements neufs.

🏅 Comparatif des radiateurs électriques

Depuis la popularisation des radiateurs électriques avec le célèbre “grille-pain” dans les années 1980 les choses ont bien évolué ! Il existe aujourd’hui une large gamme de radiateurs électriques performants. Seulement, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. Avant de rentrer dans les détails voici un rapide comparatif pour choisir son radiateur électrique :

Type de radiateur

Pièce de préférence

Prix

Convecteur

Cuisine, bureau, couloir, salle de bains

50-150€

Radiateur rayonnant

Cuisine, bureau, salle de bains

150-300€

Radiateur à inertie

Inertie sèche

Pièces à vivre : salon, séjour, chambre, cuisine

200-500€

Inertie fluide

300-1200€

🍞 Le convecteur électrique

Communément appelé “grille-pain” à cause de son mode de fonctionnement, le convecteur électrique a connu son heure de gloire dans les années 80-90 où il équipait une grande partie des logements français. Problème : il présente peu d’intérêt si ce n’est un prix d’achat attractif. Son fonctionnement est simple : l'électricité sert à chauffer une résistance. L’air froid rentre dans le radiateur par le bas et les grilles du haut diffusent un air chaud et sec inconfortable. En outre sa consommation électrique est élevée. À part pour chauffer rapidement une petite pièce bien isolée, le convecteur n’est donc pas recommandé.

💢 Le radiateur à panneau rayonnant

Cette seconde génération de radiateurs électriques est plus efficace que la précédente. La résistance va ici chauffer une grande plaque d'aluminium. La chaleur est ensuite diffusée de manière frontale dans la pièce. Résultat : c’est un bon rapport performance/prix pour le choix d’un radiateur. Notez toutefois que leur consommation électrique reste élevée et que l’air chaud brassé va faciliter la circulation des poussières et autres allergènes.

⭕ Le radiateur à inertie

C’est la meilleure option lorsque l’on achète un radiateur électrique. Le radiateur à inertie offre en effet d’excellentes performances énergétiques pour un très bon confort de chauffage. Inconvénients : en plus d’avoir un prix d’achat élevé, la montée en température est plus longue qu’avec un radiateur électrique classique. C’est pourquoi il est recommandé d'équiper ses radiateurs à inertie de thermostats connectés !

Il existe deux types de radiateur à inertie : les radiateurs à inertie fluide et les radiateurs à inertie sèche.

  • les radiateurs à inertie sèche sont équipés d’un corps de chauffe dans un matériau qui emmagasine bien la chaleur (fonte, céramique ou pierre de lave). Chauffé par une résistance, le coeur répartit ensuite la chaleur de manière lente et uniforme dans toute la pièce même lorsque le radiateur est éteint.

  • les radiateurs à inertie fluide ont un circuit fermé dans lequel circule de l’eau, du glycol ou de l’huile qui est chauffée par la résistance. La montée en température de la pièce est lente, homogène et l’air n’est pas desséché.

Il existe des radiateurs à inertie à chaleur douce qui fonctionnent avec deux corps de chauffe afin de mieux répartir la chaleur dans la pièce. Leurs performances énergétiques sont excellentes et ces radiateurs sont très économiques. Seulement : leur prix à l’achat reste très élevé.

🔥 Tout savoir sur le chauffage au gaz

Pas aussi populaire que l’électrique, le chauffage au gaz concerne tout de même plus de 2 millions de personnes en France. C’est que ce mode de chauffage est très efficace en plus d’être financièrement intéressant. Il faut noter cependant qu’il est nécessaire d’installer une chaudière dont l’entretien annuel est obligatoire. Pour profiter du chauffage au gaz il faut cependant qu’il soit raccordé au réseau.

♨️ Avantages et inconvénients du chauffage au gaz

Vous vous apprêtez à déménager dans un appartement chauffé au gaz ou souhaitez savoir s’il est intéressant de faire raccorder votre maison au réseau ? Comme chaque énergie le gaz naturel présente des avantages et des inconvénients :

  • ✔️ confort de chauffe : le chauffage central au gaz diffuse une chaleur rapide et homogène dans toutes les pièces du logement ;

  • ✔️ rendement énergétique excellent (>110% avec une chaudière à condensation) ;

  • ✔️ prix compétitif, le gaz naturel est moins cher que l’électricité ;

  • ✔️ ne nécessite pas de cuve de stockage ;

  • ❌ nécessite d’être dans une commune raccordée au réseau de distribution de gaz naturel par GRDF ou une ELD ;

  • coût élevé pour une chaudière à très hautes performances énergétiques (rendement saisonnier (ETAS) supérieur ou égal à 90%) ;

  • ❌ le gaz peut devenir dangereux si la chaudière est mal entretenue (intoxication au monoxyde de carbone).

Note : les logements dont le raccordement au réseau de distribution de gaz naturel est trop complexe et/ou trop coûteux peuvent faire installer une citerne de gaz dans leur jardin. Aérienne ou enterrée, cette dernière doit être remplie une à deux fois par an par votre fournisseur. En effet, à l’inverse du fioul qui ne nécessite pas de contrat d’approvisionnement spécifique vous devez souscrire un contrat auprès d’un fournisseur de gaz propane pour remplir la citerne. Autre différence notable, vous n’achetez pas la cuve de gaz mais la louez à votre distributeur. Enfin dernier inconvénient : le prix du gaz propane est en moyenne deux fois plus élevé que celui du gaz naturel.

🔎 Comparatif des chaudières au gaz

Choisir sa chaudière à gaz est loin d’être évident ! À basse température, à condensation ou éco-générateur, les ménages disposent d’un large choix de chaudière. Quelles sont leurs spécificités et surtout qu’apportent vraiment les différents modèles par rapport à une chaudière à gaz classique ?

Modèle de chaudière

Type de logement

Rendement

Prix hors installation et entretien

Chaudière classique

Logement bien isolé

90%

1 000-2 000€

Chaudière à basse température

Appartement

90-100%

1 200-3 000€

Chaudière à condensation

Maison

100-110%

1 600-3 800€

Chaudière hybride

Grande maison

>100%

5 000-15 000€

Chaudière à micro-cogénération

Grande maison, petit immeuble

>100%

10 000-20 000€

Notez que la présence d’un ballon d’eau chaude couplé à la chaudière augmente évidemment le prix final de l’installation.

🌡️ Différence entre une chaudière traditionnelle et une chaudière basse température

Il existe peu de différences au niveau du fonctionnement entre la chaudière classique et la chaudière basse température. Cette dernière est en quelque sorte une version améliorée des anciens modèles. Avec une chaudière basse température, l’eau est chauffée à 40°C contre 90°C avec une chaudière classique. Les fumées sont moins chaudes et le rendement de l’appareil est donc plus élevé (supérieur à 90%).

💧 Différence entre une chaudière basse température et une chaudière à condensation

Dans une chaudière classique ou basse température le combustible (ici du gaz), est simplement brûlé pour chauffer de l’eau qui circule ensuite dans les tuyaux et les radiateurs de votre maison. Or, une partie de la chaleur produite lors de la combustion (fumées et vapeur d’eau) est perdue lors du processus. Avec une chaudière à condensation, cette énergie est récupérée dans le circuit. Les rendements sont donc très élevés et supérieurs à 100%. Malgré un prix élevé la chaudière à condensation est la meilleure chaudière pour les foyers qui souhaitent faire des économies d’énergie.

♻️ Chaudière hybride ou à micro-cogénération

Il existe aussi des chaudières qui combinent en fait plusieurs systèmes de chauffage.

La chaudière hybride combine ainsi une pompe à chaleur et une chaudière à gaz. Cette dernière fonctionne lorsque le prix du combustible est au plus bas ou que les températures sont trop basses. La PAC (plus écologique) prend le relais le reste de l’année.

La chaudière à micro-cogénération permet de chauffer votre logement avec du gaz ou du bois mais aussi de produire de l’électricité. Électricité qui peut ensuite être revendue à EDF. Une solution intéressante mais qui reste extrêmement coûteuse à mettre en place. Notez que toutes ces chaudières sont compatibles avec des aides de l’État.

ℹ️ Les aides de l’État pour le chauffage au gaz

Comme vu précédemment, l’achat d’une chaudière au gaz performante représente un certain coût. De par ses bonnes performances et ses émissions de CO2 réduites, le chauffage au gaz est compatible avec les objectifs de la France en matière de transition énergétique. L’État a donc mis en place des aides pour aider les ménages à s’équiper d’une nouvelle chaudière plus performante et plus écologique :

  • le CITE (Crédit d'impôts pour la transition énergétique) permet de déduire de ces impôts une partie des dépenses réalisées lors de travaux de rénovation énergétique ;

  • les aides de l’ANAH sous condition de ressources aux foyers qui changent de système de chauffage ou réalisent des travaux d’isolation ;

  • l'éco-PTZ (Éco prêt à taux zéro) permet de bénéficier d’un crédit pour ses travaux de rénovation énergétique avec 0% d'intérêt. Son montant varie entre 7 000€ et 30 000€ selon le type de travaux effectués ;

  • le chèque énergie est une aide du gouvernement afin d’aider les foyers les plus modestes à payer leur facture d’énergie (électricité, gaz ou fioul). Il est versé sous conditions de ressources.

  • certaines collectivités territoriales proposent aussi des aides pour aider les ménages à déposer leur chaudière polluante pour un modèle plus écologique.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une nouvelle aide qui fusionne le CITE (Crédit d'impôt pour la transition énergétique) et l’aide “Habiter mieux agilité” de l’ANAH. Le 1er janvier 2021 les deux primes précédentes disparaîtront et le nombre de personnes pouvant bénéficier de MaPrimeRénov’ sera élargi.

🛋️ Chauffage au sol : faut-il installer un plancher chauffant ?

Équipant actuellement 5 millions de foyers en France, le chauffage au sol (ou plancher chauffant) est un système de chauffage extrêmement efficace. Une chaleur homogène monte du sol et se diffuse rapidement dans chaque pièce du logement. Néanmoins, le chauffage au sol n’a pas que des aspects positifs. La pose d’un plancher chauffant apporte-t-elle donc une véritable plus-value dans une maison ou un appartement ?

⚖️ Avantages et inconvénients d’un plancher chauffant

L’installation d’un chauffage au sol nécessite une certaine organisation de l’habitat, c’est pourquoi il est préférable de penser la chose au moment de la construction du logement. Il n’en reste pas moins possible de le faire installer lors de travaux de rénovation énergétique par exemple. Comme chaque système de chauffage, le chauffage au sol à des aspects positifs et négatifs. Alors que peut-on en penser ?

  • ✔️ chaleur bien répartie dans l’ensemble du logement ;

  • ✔️ réelle sensation de confort comme le sol est chauffé ;

  • ✔️ pas de radiateurs, pas de chaudière si le plancher chauffant est électrique ;

  • ✔️ système de chauffage économique ;

  • ❌ prix de pose élevé et chantier important ;

  • ❌ réparations complexes en cas de problème ;

  • ❌ nécessite un revêtement de sol adapté.

➰ Les différentes solutions de chauffage au sol

Il existe deux solutions de plancher chauffant : le chauffage au sol électrique et le chauffage au sol à eau. Dans les deux cas, le système est installé sur un isolant par-dessus la dalle en béton de votre logement. Un revêtement de sol est ensuite ajouté en superposition. Il peut s’agir de parquet en bois ou de stratifié spécialement adapté ou simplement de carrelage.

💧 Le chauffage au sol à eau

Plus chère, cette solution est aussi la plus efficace du point de vue de la consommation d’énergie et des rendements. Avec ce système, de l’eau circule dans des tubes en polyéthylène haute densité (PEHD) installés sur des plaques d’isolant. Les tuyaux sont enrobés d’une chape fluide en ciment afin de maintenir et isoler l’installation. L’eau du circuit est chauffée le plus souvent par une chaudière gaz ou une pompe à chaleur air-eau.

⚡ Le chauffage au sol électrique

Avec un plancher chauffant électrique il n’y a pas de tubes mais un circuit monté avec une bobine de câble chauffant (disponible aussi en kit) posé sur un film. Le ruban circule dans toutes les pièces du logement. Ce système consomme plus d’énergie que la version hydraulique. Il reste toutefois intéressant et peut-être couplé à une pompe à chaleur air-air ou des panneaux solaires photovoltaïques.

❄️ Chauffage d'appoint : comment le choisir ?

Comme son nom l’indique, le chauffage d’appoint est une solution de chauffage complémentaire. Il peut venir compléter une installation de chauffages lorsque les températures sont trop basses, ou chauffer une pièce utilisée de manière occasionnelle. Le chauffage d'appoint peut aussi venir en complément de son chauffage central pour vous aider à diminuer votre facture d’énergie. Mais comment le choisir ?

🔎 Comparatif des technologies de chauffage d’appoint

Il existe une grande diversité d’appareils de chauffage d’appoint avec chacune leurs avantages et leurs inconvénients. Radiateurs électriques, au gaz, au pétrole ou au bois, voici les principales technologies.

⚡ Les radiateurs électriques d’appoint

Très développé en France en tant que système de chauffage principal, le chauffage électrique peut aussi servir en tant que chauffage secondaire. Attention : tous les radiateurs électriques ne se valent pas !

  • Le radiateur soufflant : petits et légers, les radiateurs soufflants propulsent de l’air chaud dans la pièce où ils sont installés. Côté technique c’est un simple ventilateur qui souffle sur une résistance. Si le prix d’achat est compétitif, cette solution consomme beaucoup d’électricité et convient donc aux petites pièces. Comme ils ont tendance à dessécher l’air, ils peuvent aussi servir de chauffage d’appoint dans une salle de bain où l’humidité est particulièrement présente.

  • Le radiateur rayonnant : sans doute le meilleur mode de chauffage électrique mobile, les radiateurs rayonnants diffusent une chaleur douce et homogène dans toute la pièce.

  • Le radiateur bain d’huile : solution utilisée depuis de nombreuses années, le radiateur bain d’huile fonctionne à inertie. La résistance électrique chauffe de l’huile où un fluide caloporteur ce qui fait que même une fois éteint, le corps diffuse toujours de la chaleur dans la pièce.

🔥 Le chauffage d’appoint au gaz

Le chauffage d’appoint au gaz fonctionne avec une bouteille de gaz butane (ou parfois propane mais seulement en extérieur). Il existe différentes technologies de chauffage au gaz qui n’ont pas toutes la même puissance. Plus coûteux que le chauffage électrique, il est aussi souvent plus efficient. Alors quel radiateur à gaz convient le mieux à vos usages ?

  • Le chauffage à gaz catalyse : relié à une bouteille de gaz butane, le radiateur catalyse diffuse la chaleur de manière homogène dans la pièce. Son principal atout est qu’il fonctionne sans produire de flamme, et donc pas de fumées ! En outre c’est une solution relativement bon marché par rapport aux performances de l’appareil : comptez en moyenne 150€.

  • Le chauffage à gaz infrarouge : c’est une briquette en céramique réfractaire percée qui fait office de brûleur. La flamme vient chauffer cette surface d’où la chaleur se diffuse ensuite de manière homogène dans toute la pièce. Le principal avantage de ce chauffage d’appoint est qu'il n'assèche pas l’air ambiant. C’est donc une solution confortable !

  • Le chauffage à gaz infrableu : la particularité du poêle à gaz infrableu réside dans son brûleur en inox percé de petits trous par lesquelles sortent une flamme bleue. C’est un chauffage d’appoint qui chauffe rapidement la pièce en plus d’être facilement transportable.

🛢️ Poêle à pétrole : déconseillé ?

Si le poêle à pétrole reste une solution de chauffage d’appoint efficace, il existe aujourd’hui d’autres alternatives moins chères, plus écologiques et tout aussi efficaces. Admettons que brûler du fioul, du mazout ou tout autre dérivé du pétrole est de moins en moins tendance. Son prix d’achat dépend du modèle (comptez entre 150 et 300€). On distingue les poêles à mèche (manuels une dizaine d’heures d’autonomie) des poêles électroniques (programmables). Comme ils fonctionnent au fioul, ces appareils émettent du CO2 ce qui présente deux inconvénients principaux : l'apparition de traces de suie sur les murs et plafonds ainsi que le risque d’intoxication au monoxyde de carbone.

🌳 Le chauffage au bois : un bon complément ?

Le bois, sous forme de bûches ou de pellets, est une énergie accessible. Problème : se chauffer au bois nécessite une excellente isolation. Le poêle doit aussi occuper une place centrale dans le logement afin de bien répartir la chaleur. Il est donc souvent placé dans le séjour ou le salon. L’installation d’un poêle à bois peut venir compléter une chaudière au fioul ou au gaz propane par exemple. Vous ferez ainsi des économies sur votre facture énergétique.

🏡 Chauffage extérieur : parasol chauffant, brasero, que choisir ?

Lorsque les températures commencent à baisser au début de l’automne ou que les premiers rayons du soleil percent les premières feuilles du printemps il est normal de vouloir profiter de sa terrasse. Pourtant, la température n’est pas toujours idéale. Le parasol chauffant et les autres appareils de chauffage extérieur sont alors plébiscités. Mais que faut-il choisir ?

⛱️ Quel chauffage choisir pour sa terrasse ?

Il existe pléthore de chauffages d’extérieur. Pour vous aider à mieux vous y retrouver voici un rapide résumé :

  • le parasol chauffant fonctionne à l’électricité ou au gaz. Dans ce dernier cas il est relié à une bouteille de gaz butane ou de propane. Le parasol chauffant peut être sur pied, mais aussi accroché sur un mur ou suspendu au-dessus de la terrasse.

  • le brasero est un chauffage d’extérieur compact et très agréable à l’oeil. Il peut fonctionner au bois ou au charbon. Notez que certains modèles de brasero sont aussi conçus pour servir à la cuisson. Idéal pour faire un barbecue en toute saison !

🏷️ Quel est le prix d’un chauffage d’extérieur ?

Selon le type d’appareils que vous choisirez, sa marque, sa puissance ou son combustible le prix pourra rapidement s’envoler.

Type d'appareil

Premier prix

Milieu de gamme

Haut de gamme

Parasol chauffant

électrique

80€

150-200€

350-400€

gaz

100€

180-220€

300-500€

Brasero / cheminée d'extérieur

80€

150-200€

400-600€

Prix TTC indicatif constaté en magasin de bricolage hors promotions

Avant d’investir, pensez au temps que vous passerez en extérieur. Si vous habitez dans une région chaude ou tempérée est-il vraiment nécessaire de se procurer un appareil ultra performant pour en profiter quelques jours par an ? À l’inverse si vous habitez dans une région froide et que vous souhaitez tout de même profiter de votre terrasse vous aurez peut-être intérêt à choisir un appareil plus performant.

🎯 FAQ : réponses aux questions sur le chauffage

⭐ Quels sont les différents moyens de chauffage ?

Pour se chauffer les ménages ont le choix entre plusieurs solutions avec chacune des avantages et des inconvénients. En France les installations les plus répandues sont :

  • le chauffage électrique ;

  • le chauffage au gaz ;

  • le chauffage au fioul ;

  • le chauffage au bois.

Bien sûr il existe une grande diversité de systèmes : pompe à chaleur, chaudière à condensation, plancher chauffant… À vous de choisir celui qui convient le mieux à votre foyer et à votre portefeuille !

🔎 Quelle est l’énergie la moins chère pour le chauffage ?

Qui dit chauffage dit prix de l’énergie. À ce titre l’énergie la moins chère est sans aucun doute le bois 🌳 que ce soit sous forme de bûches ou de pellets.

S’ensuit le gaz naturel dont le prix du kilowattheure est actuellement au plus bas depuis plusieurs années (moins de 0,05€ le kWh pour le chauffage).

Le prix du fioul est un autour de 9 centimes sur l’année mais son montant varie fortement d’une saison à une autre.

Enfin l’énergie la plus chère est l’électricité 📈. Le tarif de vente réglementé (tarif bleu EDF) affiche actuellement 15,46 centimes d’euro/kWh pour un compteur 6kVA en option Base.

Afin de trouver un fournisseur d’énergie moins cher et faire diminuer sa facture de chauffage il est possible de comparer les prix de l’énergie en ligne et gratuitement.

🏠 Quel est le meilleur système de chauffage pour une maison neuve ?

Qui dit maison dit souvent superficie plus importante que dans un appartement. Une bonne isolation est donc primordiale si vous ne voulez pas voir votre facture d’énergie s’envoler dès que vous montez le chauffage. En outre certains types de chauffage sont plus efficaces que d’autres.

Pour un chauffage électrique une pompe à chaleur ✔️ est recommandée car c’est un système très efficace et écologique. En dépit de leur prix les convecteurs électriques ❌ sont déconseillés dans une maison à cause de leurs piètres performances énergétiques.

Le chauffage au gaz est aussi très performant dans une maison, les pièces seront chauffées rapidement de manière uniforme. Couplé à un plancher chauffant installé dès la construction, c’est même un choix idéal ! ✔️ Vous pouvez même obtenir une aide de l’État pour remplacer votre vieille chaudière au fioul polluante.

Aussi un poêle à bois, en tant que chauffage d’appoint, peut venir se substituer à la PAC ou à la chaudière selon les saisons. Cela vous permettra de réduire votre facture d’énergie.

🏢 Quel type de chauffage choisir pour un appartement ?

En appartement vous n’avez pas toujours le choix du mode de chauffage. De nombreuses résidences sont équipées d’un chauffage central collectif. La chaudière peut être au gaz mais aussi au fioul. Sinon, installer des radiateurs à inertie dans un appartement est une bonne solution. Couplés à un thermostat connecté 🌡️, vous maîtriserez pleinement votre consommation électrique et maintiendrez une bonne température dans vos pièces. Pour une pièce mal chauffée vous pouvez opter pour un radiateur soufflant en chauffage d’appoint.

🏚️ Quel chauffage choisir dans une maison ancienne ?

Une maison ancienne est souvent synonyme d’une mauvaise isolation. La première chose à faire, si vous avez le budget, est donc de bien isoler. Sans quoi, vous risquez de vous retrouver rapidement avec une facture de chauffage très élevée. Du plus efficace au moins efficace vous pouvez vous attaquer :

  • aux combles ;

  • aux murs ;

  • au sol (cave, garage) ;

  • aux fenêtres ;

  • à la ventilation (VMC).

Si la maison est équipée de convecteurs électriques il est recommandé de les changer pour des radiateurs à inertie et/ou une PAC. Une ancienne chaudière, au mazout ou au gaz, peut être remplacée par une chaudière à très hautes performances énergétiques (THPE). Ces travaux sont compatibles avec de nombreuses aides des pouvoirs publics alors n’hésitez pas à vous renseigner.