Tout savoir sur l'électricité et le gaz

Faut-il choisir le Tarif Réglementé de l’énergie d'EDF ou Engie ?

En faisant vos recherches sur les offres des fournisseurs historiques EDF et Engie, vous vous êtes demandé ce que signifiait le terme de “Tarif Réglementé de l’énergie” mais vous n'osiez pas poser de questions de peur de paraître ridicule ? C’est votre jour de chance, on va tout …

En faisant vos recherches sur les offres des fournisseurs historiques EDF et Engie, vous vous êtes demandé ce que signifiait le terme de “Tarif …

En faisant vos recherches sur les offres des fournisseurs historiques EDF et Engie, vous vous êtes demandé ce que signifiait le terme de “Tarif Réglementé de l’énergie” mais vous n'osiez pas poser de questions de peur de paraître ridicule ? C’est votre jour de chance, on va tout vous expliquer sur cette expression un peu barbare ! Et attention spoiler : après lecture de cet article, vous comprendrez enfin pourquoi choisir le Tarif Réglementé d’EDF et Engie est tout sauf une option intéressante pour vous.

Eclairage sur le Tarif Réglementé de l'énergie

Quels fournisseurs d’énergie peuvent proposer le Tarif Réglementé pour l’électricité et le gaz naturel ?

Le Tarif Réglementé ne peut être proposé que par les fournisseurs historiques d’énergie, que sont EDF pour l’électricité et Engie pour le gaz naturel, ainsi que par les Entreprises Locales de Distribution (ELD) sur environ 5% du territoire français continental. Tous les nouveaux fournisseurs, dits alternatifs, qui sont arrivés après l’ouverture du marché à la concurrence pour les particuliers en 2007 ne peuvent eux proposer que des offres de marché.

Précisons que les fournisseurs historiques (EDF et Engie) ainsi que les ELD sont autorisés à vendre à la fois des offres au Tarif Réglementé et des offres de marché, et que chaque fournisseur historique ne peut proposer le Tarif Réglementé que sur son offre historique, c’est-à-dire l’électricité pour EDF et le gaz naturel pour Engie, même si ceux-ci proposent maintenant les deux énergies.

Vous l’avez donc compris, le Tarif Réglementé n’est rien d’autre qu’un vestige de la précédente situation de monopole sur le marché de l’énergie. Cela signifie que si vous n’avez jamais changé d’offre d’électricité ou de gaz naturel depuis l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie pour les particuliers en juillet 2007, vous êtes toujours soumis à ces Tarifs Réglementés ! Si vous avez un doute, n’hésitez pas à consulter le site dédié de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) qui vous expliquera comment vérifier à partir de votre facture si vous êtes au Tarif Réglementé ou sur une offre de marché (en un mot, c’est marqué sur votre facture EDF ou votre facture Engie).

Comment sont fixés les Tarifs Réglementés de l’énergie proposés par EDF et Engie ?

Il convient tout d’abord de différencier le Tarif Réglementé de l’électricité de celui du gaz naturel. En effet ces prix de sont pas calculés de la même manière et ne sont également pas mis à jour à la même fréquence.

 

Calcul prix Tarif Réglementé

Tarif Réglementé Electricité

Tarif Réglementé Gaz

Qui fixe les prix ?

Pouvoirs publics

Pouvoirs publics

Fréquence moyenne de mise à jour des prix

2 fois par an

1 fois par mois

Paramètres pris en compte pour le calcul du prix

Coûts d'exploitation des centrales nucléaires

 

Coûts de la production d'électricité en période de pointe

 

Coûts de transport et de distribution

 

Marge du fournisseur d'électricité

 

Taxes imposées par l'Etat et les collectivités

Coûts d'approvisionnement

 

Coûts de transport sur le territoire français, de distribution et de commercialisation

 

Coûts de stockage

 

Cours du baril de pétrole

 

Cotation TTF (prix du gaz sur le marché de gros du Pays-Bas)

 

Cotation PEG (cotation des contrats futurs mensuels de gaz naturel en France)

 

Taux de change USD / EUR

 

Marge du fournisseur de gaz

 

Taxes imposées par l'Etat et les collectivités

La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) réalise régulièrement des propositions d’évolution des Tarifs Réglementés auprès du gouvernement qui sont revues et appliquées si aucune contestation n’est faite.

Alors finalement, Tarif Réglementé de l’énergie ou offre de marché ?

Selon la CRE, une très large partie de la population est encore soumise au Tarif Réglementé pour l’électricité et le gaz naturel : 81% des sites résidentiels en ce qui concerne l’électricité et 44% des sites résidentiels pour le gaz naturel à fin mars 2018. Ce ne sont pourtant pas les arguments en faveur d’un changement qui manquent mais les habitudes ont la vie dure ! On vous rappelle toutes les bonnes raisons pour préférer une offre de marché au Tarif Réglementé.

tarif-reglemente-energie-prix-cochon

Des offres de marché généralement plus avantageuses que le Tarif Réglementé de l’énergie

Les offres de marché proposées par les fournisseurs historiques EDF et Engie ainsi que par les fournisseurs alternatifs sont généralement plus avantageuses en terme de prix pour les consommateurs, sauf dans le cas de certaines offres vertes ou alors d’offres qui privilégient une production locale de l’énergie. Les fournisseurs alternatifs communiquent d’ailleurs essentiellement sur le pourcentage de réduction appliqué au Tarif Réglementé pour attirer les nouveaux clients. Un comparateur de prix vous permettra de rapidement connaître les offres et les tarifs les plus intéressants adaptés à votre situation.

Une comparaison des différentes offres d’électricité et de gaz naturel publiée par la CRE dans sa dernière publication officielle au titre du premier trimestre 2018 dénombre :

  • 17 offres d’électricité moins chères que le Tarif Réglementé d’EDF (comparaison réalisée pour une offre d’électricité à prix variable pour un client de type Base situé à Paris et consommant 2 400 kWh)

  • 15 offres de gaz naturel moins chères que le Tarif Réglementé d’Engie (comparaison réalisée pour une offre de gaz à prix fixe pour un client de type Chauffage situé à Paris et consommant 17 000 kWh par an)

Des offres de marché à prix fixe pour ne plus être dépendant des évolutions des Tarifs Réglementés

Les fournisseurs alternatifs et les fournisseurs historiques peuvent proposer des offres de marché à prix indexés ou fixes. Si les tarifs indexés vont ont l’avantage de suivre les baisses des Tarifs Réglementés de l’électricité et du gaz naturel, ils ont surtout l’inconvénient de suivre les hausses qui sont toujours plus nombreuses ces dernières années. Le Tarif Réglementé du gaz naturel a ainsi augmenté de 7,45% au 1er juillet 2018 tandis que l’électricité pour les particuliers a pris en moyenne 0,8% au 1er février 2018.

Les tarifs dits fixes vous permettront quant à eux de ne pas être dépendant des fluctuations des Tarifs Réglementés décidées par la CRE et le gouvernement. Vous serez donc assurés de payer un prix fixe pendant une durée déterminée par votre contrat.

Attention cependant de bien noter que quelle que soit la durée durant laquelle vous êtes assuré d’avoir un prix fixe, cela ne signifie en aucun cas que vous êtes engagé sur cette durée auprès du fournisseur. En effet pour rappel, vous n’êtes soumis à aucun engagement de durée, comme précisé dans les articles L. 224-14 et L. 224-15 du Code de la consommation.

Un retour au Tarif Réglementé de l’énergie toujours possible

Si vous hésitez à changer pour une offre de marché par crainte de ne plus pouvoir revenir en arrière, n’ayez aucune inquiétude : il vous sera toujours possible de souscrire à nouveau à une offre au Tarif Réglementé si c’est ce que vous souhaitez. Cela s’appelle le principe de réversibilité et il s’applique à tous, sauf pour certains cas particuliers liés à des niveaux de consommation très élevés. Pour l’électricité, il ne sera ainsi pas possible de revenir au Tarif Réglementé d’EDF si votre puissance dépasse 36 kVA (mais ce cas est très rare…). Pour le gaz naturel, il ne faut pas que votre consommation annuelle de gaz soit supérieure à 30 000 kWh, ce qui est à nouveau très élevé.

tarif-reglemente-energie-prix-fin

Des Tarifs Réglementés voués à disparaître ?

L’existence de ces Tarifs Réglementés n’étant qu’un reliquat des anciennes situations de monopole des fournisseurs historiques EDF et Engie, ceux-ci ont vocation à disparaître avec le temps. Et cela a déjà commencé avec le gaz puisque le Ministère de la Transition écologique et solidaire a récemment pris la décision de mettre fin au Tarif Réglementé suite aux décisions rendues par la Cour de Justice de l’Union Européenne et du Conseil d’Etat qui considèrent qu’il est une entrave à la concurrence sur le marché. Les entreprises sont concernées dès 2019 tandis que les particuliers ont jusqu’à 2023 pour changer d’offre et/ou de fournisseur de gaz naturel.

La CRE a d’ailleurs mis en ligne un site Internet au titre parlant : “Anticipez la fin des tarifs réglementés”. On y trouve entre autres un test permettant de savoir quelles échéances vous concernent en fonction de votre situation, qu’il s’agisse de l’électricité ou le gaz.

Alors qu’est-ce que vous attendez pour changer ? Si vous avez déjà sauté le pas, on est certain que vous ne le regrettez pas ! N’hésitez pas à partager votre expérience en commentant cet article ou en le partageant sur les réseaux sociaux.