Comment évoluent les prix de l’électricité en France ?

ℹ️ Le prix de l’électricité évolue en France deux fois par an, et il est en hausse constante depuis plus de 10 ans ! Ces évolutions pèsent lourd sur la facture énergétique des ménages : en moyenne 90 € de plus depuis 2017 et la tendance ne devrait pas s’inverser.

Évolution des prix de l'électricité en France : on récapitule !

Le prix de l'électricité augmente continuellement en France, + 50 % en 10 ans selon l'INSEE.

 

Après avoir augmenté de 3 % en 2021, le prix de l'électricité risque de subir une hausse encore plus importante en 2022.

Selon plusieurs experts, les tarifs réglementés augmenteraient de 8 à 10 % le 1er février 2022

 

Le prix d'un kWh est ainsi passé de 0,1168 € en 2011 à 0,1558 € aujourd'hui (pour un compteur 6 kVA en option base).

Le prix de l'abonnement a aussi beaucoup augmenté, passant de 82 € par an en 2011 à 137 € en 2021.

 

Dans le même temps, l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence a permis à plusieurs millions de consommateurs de choisir un fournisseur d'électricité moins cher que le tarif réglementé.

📈 Hausse du prix de l’électricité en 2021

Une première hausse de 1,6 % en février 2021

La Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) a annoncé une première hausse du prix de l’électricité de 1,6 % TTC pour le 1er février 2021. Cela représente une augmentation moyenne de 15 € par an sur la facture de courant des Français.

Plusieurs causes ont été invoquées pour justifier cette hausse :

  • les mesures sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19 ont entraînées un retard des opérations de maintenance des centrales nucléaires ;
  • l’écrêtement de l’ARENH suite au dépassement de son plafond en 2020 (146,2 TWh au lieu des 100 TWh initialement prévus) ;
  • une hausse des impayés, surtout observée dans le secteur professionnel en raison de la pandémie.

+0,5 % en août 2021 suite à la hausse du TURPE

Les tarifs réglementés de vente de l’électricité (TRVE) augmentent de nouveau au 1er août 2021. La CRE a en effet proposé une hausse du prix de l’électricité de 0,48 % TTC pour les particuliers et de 0,38 % TTC pour les professionnels. Cette augmentation représente en moyenne 4 € de plus par an sur la facture d’électricité des ménages (et 6 € de plus par an pour les professionnels).

L’évolution du 1er août 2021, est principalement due à l’entrée en vigueur de la sixième version du TURPE (tarif d’utilisation du réseau public d’électricité). C’est ce dispositif qui permet de financer le transport et la distribution de l’électricité en France. 

La CRE a prévu d'augmenter progressivement le montant du TURPE jusqu’en 2024 pour financer les investissements d’Enedis et de RTE dans la maintenance du réseau et pour la transition énergétique. 

Aucun répit pour les consommateurs n’est donc prévu pour le moment. Le TURPE doit continuer à augmenter d’environ 1 % par an jusqu’en 2024, ce qui représente une augmentation annuelle moyenne de 15 € par foyer.

200 € en 2 minutes

C’est en moyenne ce que gagnent nos utilisateurs en changeant de fournisseur d’énergie

Je veux voir

Quel est le prix de l'électricité en octobre 2021 ?

Le prix du kWh en France évolue régulièrement. Pour ne pas perdre le fil, vous trouverez ci-dessous les tarifs de l’électricité à jour pour le mois de octobre 2021. Il s’agit du tarif Bleu résidentiel d’EDF qui est disponible en option base ou heures pleines/heures creuses.

Grille Tarifaire Électricité / Base

  Mise à jour le

Abonnement
€ TTC /mois
Tarif Base
€ TTC /kWh
Puissance.
kVA
EDF EDF
3 8,74 € 0,1558 €
6 11,47 € 0,1558 €
9 14,27 € 0,1605 €
12 17,12 € 0,1605 €
15 19,81 € 0,1605 €
18 22,59 € 0,1605 €
24 28,40 € 0,1605 €
30 34,03 € 0,1605 €
36 39,81 € 0,1605 €

Grille Tarifaire Électricité / Heures Creuses - Heures Pleines

Mise à jour le

Abonnement
€ TTC /mois
Tarif HP
€ TTC /kWh
Tarif HC
€ TTC /kWh
Puissance.
kVA
EDF EDF EDF
6 12,15 € 0,1821 € 0,136 €
9 15,42 € 0,1821 € 0,136 €
12 18,60 € 0,1821 € 0,136 €
15 21,70 € 0,1821 € 0,136 €
18 24,64 € 0,1821 € 0,136 €
24 31,00 € 0,1821 € 0,136 €
30 36,85 € 0,1821 € 0,136 €
36 41,36 € 0,1821 € 0,136 €

📋 Comment se protéger contre les hausses des prix de l'électricité ?

Difficile d’échapper aux hausses de l’électricité, surtout quand on sait que les Français sont très dépendants de cette énergie. Les ménages consomment en moyenne 5 000 kWh par an (données RTE 2019). Il existe pourtant des astuces pour réduire sa facture.

Choisir une offre d’électricité à prix fixe

Souscrire à une offre d’électricité à prix bloqué peut être une bonne solution pour éviter les hausses des tarifs de l’électricité. En effet, les prix du kWh et de l’abonnement resteront les mêmes tout au long de votre contrat qui peut durer 1, 2 ou 3 ans. Attention toutefois, cela ne prend pas en compte les éventuels changements sur le montant des taxes en vigueur. 

Au final, l’intérêt d’une offre fixe est double :

  1. ✔️ Vous ne subissez pas les hausses des Tarifs réglementés et passez donc à travers de l’augmentation des prix de l’électricité.
  2. ✔️ Vous pouvez plus facilement organiser votre budget, sans risque de mauvaises surprises.

Enfin, votre contrat reste toutefois sans engagement. En cas de baisse du prix de l’électricité, vous pouvez donc toujours changer de fournisseur

💡 Voici notre tableau récapitulatif des offres d’électricité à prix fixe les plus intéressantes en octobre 2021 :

Offres d'électricité à prix bloqué

Prix de l'abonnement

Prix du kilowattheure

Facture annuelle pour une famille en maison individuelle

Facture annuelle pour un couple en appartement

TotalEnergies (ex Total Direct Energie)

Offre Verte Fixe Électricité

Fixe pendant 2 ans

Fixe pendant 2 ans

1 551 € /an

507 € /an

Eni

Offre Webeo Électricité 2 ans

Variable

Fixe pendant 2 ans

1 528 € /an

510 € /an

Engie

Offre Elec Energie Garantie 2 ans

Variable

Fixe pendant 2 ans

1 618 € /an

525 € /an

ekWateur

Offre d'électricité 100% verte

Variable

Fixe pendant 1 an

1 658 € /an

560 € /an

Hausse de l'électricité : +4 % en février 2022

Anticipez dès maintenant la prochaine hausse du prix de l'électricité en choisissant une offre moins chère ou à prix bloqué.

Comparer les offres

Participer à un achat groupé d’électricité

C’est l’une des meilleures solutions pour parer la hausse des prix de l’électricité : participer à un achat groupé d’énergie. Organisées par des courtiers en énergie ou des associations de consommateurs, ces opérations consistent à rassembler un maximum de participants pour aller négocier un tarif avantageux auprès des fournisseurs d’énergie. 

💡 L’inscription aux achats groupés est gratuite, vous recevrez  par e-mail une proposition d’offre de groupe dans les semaines qui suivent. Vous restez libre de souscrire ou non à l’offre une fois que les prix de l’électricité auront été négociés.

Comparer les fournisseurs d’électricité

L’ouverture du marché de l’énergie a permis l’émergence de fournisseurs alternatifs qui proposent des offres de marché souvent moins chères que les tarifs réglementés. Les meilleures remises dépassent facilement les 10 % sur le prix HT du kWh ! En effet, tous les fournisseurs d’électricité ne sont pas égaux dans les tarifs qu’ils proposent. Si vous êtes encore chez EDF au tarif réglementé, sachez que vous pourrez économiser jusqu’à 300 € en faisant jouer la concurrence. Bien sûr, tout dépend de votre consommation et du montant habituel de votre facture. Une chose est sûre, plus cette dernière est élevée, plus vous avez de chance de faire des économies.

💡 Pour trouver le fournisseur d’électricité le moins cher, pensez par exemple à comparer les prix du kilowattheure et de l’abonnement ! Il est souvent plus simple de passer par un comparateur d’offres en ligne que de consulter des dizaines de grilles tarifaires.

⚡ Pourquoi les prix de l’électricité augmentent-ils ?

Malgré l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, le prix de l’électricité continue d’augmenter. Les raisons de ces hausses sont multiples. D’abord, l’entretien et la modernisation du réseau électrique coûtent cher au contribuable. La transition énergétique et les investissements dans les énergies renouvelables ainsi qu’une forte taxation de l’énergie en France y sont également pour quelque chose.

Le nucléaire : un enjeu majeur pour EDF 

La question du nucléaire en France regroupe plusieurs points de différentes natures mais elle est intrinsèquement liée à la hausse des prix de l’électricité. Le problème est tel que le gouvernement se pose même la question d’une renationalisation partielle d'EDF.

La rénovation du parc nucléaire français

Depuis 10 ans, EDF investit massivement dans le grand carénage. Concrètement, alors que l’âge moyen des réacteurs français approche des 30 ans, il s’agit d’en prolonger la durée de vie pour atteindre 40 à 60 ans

Pour ce faire, EDF a engagé de nombreux travaux comme le remplacement des générateurs de vapeur, des transformateurs principaux, des corps d’échange des aéroréfrigérants ou encore la rénovation des turbines. En parallèle de ces travaux, EDF doit garantir une surveillance accrue de l’état des installations de confinement et des cuves des réacteurs.

La mise aux normes des centrales françaises

Les normes de sûreté nucléaire sont de plus en plus élevées. Outre l’âge des bâtiments, l’accident de Fukushima, survenu au Japon le 11 mars 2011, entraîne la mise en conformité des centrales françaises aux nouvelles normes. La mise en place de systèmes de refroidissement de secours fonctionnants au diesel et de nouvelles alarmes incendies sont à l’ordre des travaux.

ℹ️ Le chantier de rénovation du parc nucléaire français devrait à lui seul coûter un peu plus de 50 milliards d’euros à EDF.

La construction de nouvelles centrales nucléaires

Dernier chantier de grande importance, la construction de centrales de nouvelle génération. L’EPR (Réacteur Pressurisé Européen), est censé répondre aux besoins énergétiques de la France dans les années à venir. Problème : les différents chantiers ont pris du retard, que ce soit à Olkiluoto en Finlande ou à Flamanville en France. Ces retards ont entraîné des coûts supplémentaires importants pour EDF, l'actionnaire majoritaire de Framatome, la société chargée de concevoir ces centrales.

L’EPR de Flamanville devait initialement être lancé en 2012, pour un coût total estimé à 3,3 milliards d’euros par EDF. La Cour des comptes évalue désormais la facture finale à 19,1 milliards. De quoi rendre le coût de production du mégawattheure prohibitif : plus de 110 €/MWh pour le futur EPR de la Manche contre 36 €/MWh pour les centrales actuellement en service. Son démarrage est quant à lui prévu pour 2023.

Le réseau : des investissements toujours plus importants

Une partie du prix de l’électricité sert à rémunérer les gestionnaires de réseaux. Cette part est assez importante puisqu’elle représente près de 30% de votre facture ! En France, le réseau est géré par deux organismes différents :

  • RTE gère la partie liée au transport de l’électricité à travers les lignes à haute tension ;
  • Enedis (ex ERDF) gère la distribution de l’électricité du réseau à votre logement.

Les gestionnaires doivent investir beaucoup d’argent pour moderniser les installations électriques. À titre d’exemple, le déploiement du nouveau compteur Linky, dont les 30 millions de compteurs seront installés à la fin de l’année 2021, aura tout de même coûté 4 milliards d’euros à Enedis. Plus intelligent que les anciens compteurs, il facilite le suivi de sa consommation électrique, permet aux gestionnaires de réseau d'intervenir à distance et donne la possibilité aux fournisseurs d’énergie de proposer de nouveaux contrats avec une tarification dynamique

Les taxes et contributions : une facture alourdie

Les taxes et contributions représentent 36 % de votre facture d’électricité. Ces taxes sont les mêmes pour tous les fournisseurs et il n’est pas possible d’y échapper. Elles sont au nombre de quatre et leurs objectifs sont divers :

  1. La TVA est la taxe des taxes puisqu’en plus de s’appliquer sur le prix du kWh, elle s’applique aussi sur les autres taxes.
  2. La CSPE (Contribution au Service Public de l’Électricité) est une taxe qui servait au départ surtout à dédommager les fournisseurs d’électricité des surcoûts liés à leur obligation de service public. Prélevée par les douanes, elle fait aujourd’hui partie intégrante du budget de l’État. Son montant est fixé à 0,0225 €/kWh depuis le 1er janvier 2016.
  3. Les TCFE (Taxes sur la Consommation Finale d'Électricité) sont des taxes locales fixées par les départements et les communes. 
  4. La CTA (Contribution Tarifaire d'Acheminement) est directement appliquée sur votre facture d’électricité. Elle finance les droits spécifiques relatifs à l’assurance vieillesse des personnels qui relèvent du régime des industries électriques et gazières.

🏛️ Historique des prix de l’électricité en France

Les prix de l'électricité en hausse en 2020

Une nouvelle hausse du prix de l’électricité est entrée en vigueur le 1er février 2020 : +2,4 % TTC, soit une augmentation moyenne de 20 € par an pour les particuliers. Pour une famille de 4 personnes qui utilise un chauffage électrique, cela représente même plus de 30 € par an ! Une hausse qui touche également le secteur professionnel

Cette nouvelle hausse est principalement due au gel des prix de l’énergie durant l’hiver 2019. En plein mouvement des Gilets jaunes, le gouvernement avait choisi de ne pas augmenter les prix du gaz et de l’électricité afin de ne pas entrainer de nouvelles contestations.

Très forte hausse des prix de l’électricité en 2019

2019 est une année noire pour le budget des ménages, en ce qui concerne les prix de l’électricité. Avec près de 10 % de hausse en 12 mois, le pays a connu en un été sa plus forte hausse depuis la libéralisation du marché de l’énergie :

  • +5,9 % TTC en juin 2019 ;
  • +1,23 % TTC en août 2019.

La Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), l’organisme indépendant chargé de la régulation du marché de l’énergie, souhaitait augmenter les tarifs de l’électricité de 3 à 4 % en février 2019. 

En raison du mouvement des gilets jaunes, le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé en décembre 2018 un gel des tarifs de l’électricité et du gaz jusqu’en mai 2019. Après cet instant de répit, le prix du kWh est finalement reparti à la hausse en 2019, mais bien plus que prévu initialement ! (La faute au report). 

Comment ont évolué les prix de l’électricité en 2016, 2017 et 2018 ?

Date

août 2016

août 2017

février 2018

août 2018

Évolution tarifaire

-0,5%

1,7%

0,70%

-0,50%

L’année 2018 se caractérise par une stabilité relative des prix de l’électricité. On assiste même à une baisse de 0,5 % au 1er août après une hausse de 0,7 % en février. Comme en 2016 et en 2017, la hausse des prix de l’électricité est restée modérée. Sur cette période de 3 ans, la hausse des tarifs n’a pas excédé les 2 %. Une accalmie pour les consommateurs qui n’a malheureusement pas duré avec les récentes augmentations que l’on connaît.

Prix de l’électricité en 2015, 2014 et 2013

Date

août 2013

novembre 2014

août 2015

Évolution tarifaire

5,0%

2,5%

2,5%

Les augmentations tarifaires du prix de l’électricité décidées en France depuis 2006 se sont avérées insuffisantes pour compenser l’évolution des coûts d’EDF. En 2013, le gouvernement du nouveau président de la République, François Hollande, se retrouve obligé d’opérer un rattrapage. La décision est prise en concertation avec les associations de consommateurs et la CRE d’augmenter le prix de l’électricité de 5 % en 2013, puis de nouveau de 5 % l’année suivante. Cette seconde hausse sera finalement lissée sur deux ans : +2,5 % en 2014 et +2,5 % en 2015.

Entre 2008 et 2012 : des évolutions tarifaires contenues

Date

août 2008

août 2009

août 2010

juillet 2011

juillet 2012

Évolution tarifaire

2%

1,9%

3,0%

1,7%

2,0%

Comme les autres pays européens, la France est touchée par la crise économique mondiale en 2008. Le pays entre en récession et les gouvernements sont frileux à l’idée d’augmenter les prix de l’énergie. 

EDF fait pourtant face à de lourds investissements. En 2011, l’accident nucléaire de Fukushima a notamment poussé l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) à resserrer ses critères. EDF a ainsi dû multiplier les dépenses pour contrôler et rénover son parc de centrales nucléaires dont certaines ont largement dépassé la durée de fonctionnement pour laquelle elles ont été construites.

Entre 2008 et 2012, les tarifs réglementés de l’électricité n’augmenteront pourtant en moyenne que de 2 % par an.

✅ Bilan de l’évolution des prix de l’électricité sur 10 ans

Si vous avez l'habitude d'éplucher vos factures d’électricité avant de les payer, on ne vous apprendra rien en vous disant que les prix augmentent depuis plusieurs années. Afin d’avoir un aperçu global de ces hausses, vous trouverez ci-dessous un graphique qui illustre l’évolution des prix de l’électricité lors de la dernière décennie. 

Deux informations importantes ressortent de ce graphique :

  1. Les prix de l’électricité ont augmenté de 50 % en 10 ans.
  2. La tendance est à la hausse constante.

La facture d'électricité des Français

Hello Watt revient sur 10 ans de hausse des prix de l'électricité en France.

Télécharger l'étude complète

Foire aux questions

Quand l’électricité a-t-elle augmenté pour la dernière fois ?

La dernière augmentation du tarif réglementé de vente de l’électricité date du 1er février 2021. Son montant était de 1,6 % TTC pour le secteur résidentiel et de 2,6 % TTC pour les professionnels.

Quand sera la prochaine évolution du prix de l’électricité ?

La prochaine évolution des prix de l'électricité est prévue pour l’été. En août 2021, le montant du TURPE (tarifs d'utilisation des réseaux publics d'électricité) doit être réévalué pour la période 2021-2024. Enedis a d’ores et déjà demandé une évolution tarifaire d’environ 1 % par an, soit une hausse moyenne de 15 €

Quelles sont les prévisions dans 10 ans ?

La France bénéficie encore d’un des prix de l’électricité les plus bas en Europe, mais les choses sont en train de changer. Le prix de l’électricité en France devrait rattraper d’ici 2023 celui de la moyenne des pays européens, aujourd’hui situé autour des 0,21 €/kWh

Les études ne s’accordent pas sur une évolution précise pour 2030, mais la hausse devrait être au moins de 50 % par rapport à 2020, soit entre 3 et 5 % par an.

Quel fournisseur choisir pour éviter la hausse des prix ?

Il n’existe pas forcément de fournisseur d’électricité idéal pour éviter les hausses des prix de l’électricité. En revanche, les consommateurs ont tout intérêt à se tourner vers une offre d’électricité à prix fixe. Cela permet d’éviter la hausse des tarifs réglementés d’EDF.

Alexandre François

Alexandre François

Content Manager

Après ses études supérieures, Alexandre rejoint Hello Watt en 2019. En charge du pôle contenu, il est expert des sujets liés au marché de l'électricité et du gaz, au développement de la concurrence et aux fournisseurs.