Isolation du sous-sol : comment et avec quels matériaux ?

Isoler pour améliorer son confort

Êtes-vous éligible à des aides pour isoler votre sous-sol ?
Introduction

L’isolation du sol ou du sous-sol est la solution idéale pour limiter les déperditions thermiques dans votre habitation. Via le plafond ou votre sol, plusieurs techniques peuvent être mises en œuvre afin de gagner en efficacité et en confort.

Pour vous aider, nous avons compilé tous les renseignements importants au sujet de l’isolation du sous-sol dans ce petit guide pratique, pour un confort thermique optimal du sol au plafond !

En résumé

  • Une partie des pertes de chaleur de votre logement sont causées par votre sous-sol.
  • On estime cette perte à près de 10 % en moyenne pour un logement.
  • Dans le but de réaliser des économies d’énergie et de baisser vos factures de chauffage, de nombreuses solutions sont réalisables.
  • Murs, plafond ou sol, n’attendez plus pour bénéficier d’un confort optimal au sein de votre maison.

Pourquoi réaliser l'isolation du sous-sol ?

Lorsqu’on parle d’isolation d’un logement, on pense le plus souvent aux combles, aux murs ou encore aux fenêtres. Cependant, votre sous-sol est également à la source des déperditions de chaleur de votre maison.

C’est pourquoi, que ce soit dans le neuf ou dans le cas de l’isolation d’une maison ancienne, les bénéfices apportés par ces travaux sont multiples. Découvrez-les sans plus attendre.

Réglementation et économies d’énergie

Lors de la construction d’une maison, il est désormais obligatoire de répondre à certaines normes thermiques. Depuis le 1er janvier 2022, toutes les nouvelles infrastructures doivent répondre aux exigences de la RE2020.

En effet, ces normes veillent au respect d’une isolation complète et efficace d’un bâtiment. Ainsi, murs, toiture, sols et fenêtres doivent présenter une performance énergétique respectant les niveaux en vigueur.

Cependant, près de deux tiers du parc de logement ont été construits avant 1974 et ne répondent pas aux normes thermiques actuelles. Heureusement, pour tous ces bâtiments, il est possible de réaliser des travaux de rénovation afin de limiter les déperditions de chaleur causées par votre sous-sol.

Cette perte de chaleur, qui peut atteindre près de 10 %, est causée par une mauvaise isolation de votre sous-sol. L’isolation de votre sous-sol est donc la manière la plus efficace pour lutter contre ces déperditions thermiques et ainsi diminuer vos factures d’énergie.

Isoler pour limiter les fortes variations de température

De toutes les zones d’une maison, le sous-sol est rarement au centre des préoccupations des ménages. Cependant, les bénéfices apportés par les travaux de rénovation sont importants.

La première raison d’isoler votre sous-sol est la réduction des variations de température, sources d'inconfort thermique. Une pièce mal isolée provoque des déperditions thermiques entraînant la chute ou la hausse rapide des températures de votre logement.

Ainsi, lors de la période de chauffe, une grande partie de la chaleur sera perdue. Cela est non seulement synonyme de gaspillage énergétique, mais également de consommation inutile qui vous fera perdre de l’argent.

Zoom sur les variations de température

Bien que vous ne viviez pas dans votre sous-sol, l’air froid y circule si l’isolation laisse à désirer. En effet, quelle que soit l’utilité de votre sous-sol (garage, vide-sanitaire, cave, etc.), toutes les parois sont en contact direct avec l’humidité des sols. L’isolation vous couvre donc de ses désagréments.

Isoler pour réduire les risques d’humidité

Autre argument en faveur de l’isolation de sous-sol : l’humidité. Véritable fléau des logements, l’humidité représente bien des risques pour vos structures ! L’humidité favorise la prolifération de bactéries et de champignons microscopiques, à l’origine de la moisissure.

Cela peut ainsi affecter l’intégrité de vos murs et de vos meubles, mais également vous causer de nombreux problèmes de santé comme des irritations ou des infections respiratoires.

Or, vous le savez peut-être, le sous-sol et la salle de bain font partie des zones les plus touchées par les moisissures et l’humidité. De ce fait, la mise en place d’une bonne isolation, de paire avec un système de ventilation efficace, est primordiale pour limiter les risques liés à l’humidité.

Demandez la réalisation d’un état des lieux !

Avant de procéder à vos travaux d’isolation, il est nécessaire de faire appel à un professionnel pour réaliser, entre autres, un diagnostic d’humidité. Il évaluera le niveau d’humidité de votre cave et les solutions déjà mises en place pour la supprimer. Enfin, il évaluera la faisabilité de travaux d’aménagements et sera en mesure de formuler des recommandations pour ce chantier.

Isoler pour transformer un sous-sol en pièce à vivre

Enfin, dernier argument, mais pas des moindres : l’aménagement. Certains logements sont équipés d’un espace non négligeable dont vous pouvez en profiter pour agrandir votre surface habitable.

Alors, pourquoi ne pas profiter de l’aménagement de quelques mètres carrés supplémentaires pour isoler votre sous-sol. De cette manière, vous valorisez votre logement tout en profitant d’un espace confortable phoniquement et thermiquement.

Que vous souhaitez l’aménager ou seulement vous en servir comme un espace de rangement et de stockage, il est important de bien l’isoler. Cela protège vos objets de l’humidité et de la moisissure, ou bien de vous créer une pièce à vivre supplémentaire agréable et fonctionnelle.

Agrandir facilement sa maison devient alors possible avec de simples travaux d’isolation thermique ! Isoler le plafond d’un garage est la meilleure solution afin de couvrir l’intégralité des ponts thermiques.

Création d’une pièce à vivre : ce qu’il faut savoir

Voici quelques éléments à prendre en compte si vous souhaitez créer une nouvelle pièce dans votre sous-sol :

  • l’isolation des murs, du plafond ou du sol vous fera perdre quelques centimètres dans votre nouvel espace de vie ;
  • l’isolation des parois ne suffit pas, il faut aussi calorifuger les tuyaux et canalisations pour un résultat optimal ;
  • la ventilation est primordiale dans les pièces à vivre ! Il sera donc préférable de prévoir une ouverture dans votre future pièce à vivre.

isolation sous-sol

Comment réaliser l’isolation d’un sous-sol ?

Vous êtes convaincu et brûlez d’envie d’isoler votre sous-sol ? Sachez qu’en fonction de vos contraintes, votre budget et vos envies, vous serez amené à procéder de différentes façons.

Vous pouvez en effet choisir de vous attaquer à l’ensemble des parois de la pièce, ou bien de décider d’isoler les murs, le plafond ou un sol déjà existant. Nous vous expliquons quel rôle jouent chacune de ces parois et comment procéder à leur isolation.

L’isolation du sous-sol par les murs

Généralement, les murs sont les premières victimes de l’humidité. Choisir d’isoler les murs d'un sous-sol peut donc être une bonne solution pour limiter la formation de moisissure. Pour cela, vous pouvez :

  • isoler vos murs par l’extérieur : cette méthode est la plus efficace car elle vient supprimer tous les ponts thermiques au sein de vos murs, mais aussi la plus coûteuse. Attention, elle n’est réalisable que dans le cas d’un sous-sol semi-enterré ;
  • isoler vos murs par l’intérieur : moins coûteuse et plus facile à mettre en place, cette méthode est la seule possible pour les sous-sols enterrés. Cependant, cette technique d’isolation est, dans la plupart des cas, suffisante pour améliorer votre confort thermique.

Pour ce qui est de l’isolant thermique, vous avez le choix entre des matériaux assez variés. Vous pouvez utiliser un isolant synthétique (polystyrène, polyuréthane...), un isolant minéral (laine de verre, laine de roche...) ou un isolant naturel (liège, laine de mouton, ouate de cellulose…). 

Par ailleurs, en plus de l’isolant, vous pouvez réfléchir à la mise en place d’un pare-vapeur pour limiter la formation d’humidité. Enfin, il reste à noter qu’une isolation thermique par l’intérieur réduira obligatoirement votre espace habitable, et ce, peu importe la paroi concernée.

Veillez aux remontées capillaires

Les remontées capillaires sont un phénomène provoqué par l’humidité : l’eau migre le long des murs et dégrade leur revêtement, formant parfois même des cloques.

Si vos murs semblent familiers du phénomène, pensez à les traiter avec un produit hydrofuge avant l’isolation et à installer un drain afin de permettre une meilleure évacuation de l’eau.

L’isolation du sous-sol par le plafond

L’isolation du plafond de votre sous-sol est la solution la plus populaire et la plus simple à mettre en place. En effet, qu’il soit en hourdis ou non, l’isolation est à considérer afin de limiter les ponts thermiques ainsi que les déperditions de chaleur en provenance de vos pièces à vivre.

Ici, le principe d’isolation est le même que pour une isolation de vos murs, excepté que la mise en place d’un pare-vapeur n’est pas nécessaire. De plus, pour faciliter la pose de l’isolant sur le plafond, il sera toujours préférable de privilégier des matériaux légers tels que le polystyrène ou le liège.

L’isolation thermique par le plafond est réalisable avec différentes formes d’isolants. Cependant, pour une isolation parfaite, il est préférable de vous tourner vers une solution d’isolant en mousse projetée.

De cette manière, les moindres recoins de votre sous-sol, y compris les moins accessibles (tuyaux, etc.) sont parfaitement isolés. Vous pouvez également envisager l’installation de rouleaux souples.

Isoler le plancher d’un sous-sol

Si vous souhaitez transformer votre sous-sol en espace habitable, l’isolation du plancher est une étape indispensable pour limiter l’humidité et les déperditions de chaleur. Le plancher de sous-sol, plus que les murs, est, en effet, très sensible à l’humidité. 

De ce fait, si vous souhaitez isoler par le sol, il sera plus qu’important de traiter le plancher contre l’humidité au préalable. Pour cela, l’installation d’un pare-vapeur de qualité est nécessaire et doit être correctement réalisée, sous peine de voir ce dernier se détériorer.

Le saviez-vous ?

Il est conseillé de faire dépasser le pare-vapeur de 3 à 5 cm le long des murs pour assurer une meilleure protection du sol. Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel.

Par ailleurs, le choix de l’isolant devra prendre en compte le facteur de compression exercé par les allers-retours des occupants et aura donc besoin d’être suffisamment robuste - évitez les laines minérales qui ont tendance à s’affaisser avec le temps et sont donc peu adaptées à une isolation du sol.

Enfin, notez que l’isolation du sol n’est pas forcément un impératif ! Cela dépend principalement de la fonction que vous souhaitez attribuer à votre sous-sol. Si celui-ci à vocation de devenir un garage ou de servir d’espace d’entreposage, l’isolation par le sol n’est pas obligatoire.

Quels sont les matériaux à privilégier pour une isolation du sous-sol ?

Malheureusement, il n’existe pas d’isolant thermique universel convenant à tout le monde. De ce fait, il sera toujours à adapter en fonction de vos structures, vos besoins et vos contraintes. Cependant, vous aurez un large choix à votre disposition pour trouver le matériau qu’il vous faut !

L’isolant naturel pour une isolation plus responsable

Les isolants naturels, ou biosourcés, font partie des produits isolants les plus écologiques et les plus sains du marché. Fabriqués à partir de fibres animales ou végétales, mais aussi de matériaux recyclés, leur impact environnemental est particulièrement faible

En plus de ces caractéristiques avantageuses, ces matériaux naturels sont de très bons isolants thermiques et acoustiques. Certains d’entre eux sont par ailleurs à privilégier pour les environnements humides, parmi eux le liège, la laine de mouton ou la fibre de coco.

Le liège, votre allié isolation

Peu onéreux, le liège est cependant l’isolant idéal pour les environnements humides. Le liège est robuste, ne se tasse pas, vieillit bien et ne peut pas pourrir !

L’isolant minéral pour faire des économies

Les isolants minéraux sont, sans nul doute, les plus fréquents dans les foyers français. Simples et efficaces, ils font également partie des produits les plus abordables du marché. De ce fait, ces matériaux représentent le choix de l’économie avec le meilleur rapport qualité/prix.

Pourtant, la gamme proposée n’est pas très grande et les produits les plus intéressants restent la laine de verre et la laine de roche. Ils assurent toutefois une bonne isolation, à la fois thermique et phonique.

L’isolant synthétique pour de meilleures performances

Pour finir, vous pouvez acquérir des matériaux synthétiques (polystyrène, polyuréthane…). Ils garantissent les meilleures performances en un minimum de place et s’avèrent ainsi avantageux pour les travaux d’isolation par l’intérieur, permettant de ne pas perdre trop d’espace habitable.

Le saviez-vous ?

Les isolants synthétiques sont souvent résistants à l’humidité et donc idéals pour les salles de bain ou les sous-sols.

Cependant, malgré leurs indéniables qualités thermiques, les matériaux synthétiques ne sont pas de bons isolants phoniques. À proscrire si vous souhaitez transformer votre sous-sol en une nouvelle pièce à vivre.

isolation plafond sous-sol

Comment financer ses travaux d’isolation de sous-sol ?

Quel est le prix d’une isolation du sous-sol ?

Le prix total d’une isolation de sous-sol est très variable. Ce montant dépend :

  • de la technique d’isolation choisie ;
  • de la surface à isoler ;
  • et du matériau que vous choisissez.

À titre indicatif, le tableau ci-dessous présente le prix au m² de différents isolants :

Type d'isolant

Prix moyen au m² (hors pose)*

Laine de verre

10 €

Laine de roche

13 €

Laine de mouton

20 €

Polyuréthane

20 €

Liège

25 €

*les tarifs sont donnés à titre indicatif, en fonction de l’épaisseur de l’isolant et de sa forme, son prix peut être soumis à d’importantes variations

Bien sûr, en plus du prix de l’isolant, il faudra prendre le tarif de la pose en compte. Pour trouver l’artisan le moins cher, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence et à comparer les devis de plusieurs professionnels. À titre d’information, une intervention pour isoler votre sous-sol, pose incluse, est de :

  • entre 20 et 50 €/m² pour le plafond ;
  • entre 40 et 60 €/m² pour le sol ;
  • entre 50 et 90 €/m² pour les murs.

Les travaux d’isolation de sous-sol sont-ils éligibles aux primes énergies ?

Il est souvent difficile de calculer le coût moyen de travaux d’isolation de sous-sol. Cependant, quel que soit le budget de ces derniers, de nombreuses aides financières gouvernementales sont disponibles depuis la promulgation de la loi POPE et peuvent vous être accordées sous certaines conditions d’éligibilité.

Dans le domaine de l’isolation, il en existe de nombreuses telles que :

  • l'Éco-Prêt à Taux Zéro (Eco-PTZ) qui vous permet de faire un prêt dont les intérêts sont entièrement pris en charge par l’État ;
  • un taux de TVA réduit à 5,5 % pour l’achat et la réalisation des travaux ;
  • les aides locales des collectivités territoriales ;
  • ou encore les primes CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) des fournisseurs d’énergie, qui vous permettent de bénéficier d’une isolation du sous-sol à moindre coût ;

Certaines de ces primes sont même accessibles sans condition de ressources, de quoi satisfaire tous les foyers français !

Pour bénéficier de ces primes énergie, vous devez constituer un dossier de demande à envoyer à l’organisme responsable. Si vous remplissez les conditions d’éligibilité et faites bien appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour la réalisation de vos travaux, vous recevrez la somme sous peu. De plus, vous pourrez discuter avec votre installateur de chacun des points de votre projet (épaisseur de l’isolation du sol, type d’isolant, etc.).

Est-ce possible de bénéficier d’une offre d’isolation à 1 euro ?

Suite à de nombreuses plaintes de particuliers en raison d’un abus de certains professionnels peu scrupuleux, il n’est désormais plus possible de bénéficier d’une isolation du sol à 1 euro symbolique.

L’isolation à 1 € avait été mise en place sous conditions afin de soutenir les travaux de rénovation énergétique chez les particuliers. De cette manière et grâce aux CEE (Certificats d’Économie d’Énergie), il était possible de réaliser des travaux d’isolation de vos sous-sols à 1 € sous certaines conditions de revenu.

Malheureusement, cette offre a dû disparaître à cause de professionnels malhonnêtes, laissant les particuliers avec des travaux non finis ou mal réalisés. Il n’est désormais plus possible de parvenir à un reste à charge si peu élevé.

Isolation à 1 € : ce qu’il faut retenir

Vous l’avez donc compris, n’acceptez aucun devis vous promettant des travaux d’isolation à 1 €. Depuis le 1er juillet 2021 et jusqu’au 30 juin 2022, vous pouvez prétendre, sous conditions d'éligibilité, à une aide de 10 €/m² (12 €/m² pour “les ménages très modestes”). Après cette date, les montants des CEE reprennent un taux classique fixé entre 5 à 9 €/m² selon la zone géographique de votre logement.

Foire aux questions

Comment isoler son sous-sol ?

Pour isoler votre sous-sol, plusieurs solutions s’offrent à vous. Selon vos besoins, vos contraintes et votre budget, vous pourrez réaliser une isolation :

  • par les murs (par l’intérieur ou par l’extérieur) ;
  • par le plafond ;
  • par le sol.

De plus, vous pouvez décider de mettre un cuvelage en place, soit de créer une sorte de caisson étanche à l’intérieur de votre cave en isolant toutes les parois. Enfin, quelle que soit la technique retenue, il vous faudra prendre en compte le facteur humidité, très présent dans les sous-sols.
Afin de pouvoir bénéficier de travaux de qualité ainsi qu’entrer dans les critères d’éligibilité des différentes aides à la rénovation énergétique, n’hésitez pas à contacter un professionnel labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), de cette manière, il pourra vous accompagner et vous conseiller sur la meilleure méthode à appliquer pour votre projet (épaisseur de l’isolation au plafond, type d’isolant, méthode, etc.).

Quel isolant choisir pour une isolation de sous-sol ?

Pour l’isolation de votre sous-sol, vous avez généralement le choix entre plusieurs matériaux :

  • les isolants naturels (laine de mouton, ouate de cellulose, liège, etc.) ;
  • les isolants minéraux (laine de verre, laine de roche, fibre de bois, etc.) ;
  • les isolants synthétiques (polystyrène, polyuréthane, etc.).

Lors du choix de votre isolant, il faudra considérer le prix du matériau au m² tout comme ses caractéristiques (conductivité thermique, épaisseur, durabilité, etc.) et celles de la paroi à isoler.

Par exemple, la laine de verre ne convient pas à l’isolation du sol et les isolants synthétiques ne garantissent pas une bonne isolation phonique.

Combien coûte une isolation de sous-sol ?

Le prix d’une isolation de sous-sol est très variable. Il dépend de plusieurs facteurs tels que :

  • la surface à isoler ;
  • l’isolant choisi ;
  • le professionnel contacté ;
  • la technique d’isolation sélectionnée.

Cependant, si vous êtes éligible, plusieurs aides financières sont mises à la disposition des particuliers souhaitant réaliser des travaux de rénovation dans le cadre de leur transition énergétique.

Attention, n’acceptez aucun devis vous promettant une isolation des planchers bas à 1 €. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre professionnel de l’isolation avant de signer un devis.

Jade Sebastien

Jade Sebastien

Rédactrice experte solaire et rénovation énergétique

Étudiante en Marketing Digital, Jade est rédactrice chez Hello Watt. Elle est spécialiste des systèmes de chauffage écologiques : panneaux solaires photovoltaïques, pompe à chaleur et poêle à bois !