Les bonnes pratiques pour réaliser l'isolation d'un sous-sol

Réaliser des économies en isolant votre sol, c'est possible ! Mais comment faire pour bénéficier d’une isolation performante via le plafond de votre sous-sol ? Épaisseur, méthode et isolant, voici toutes les bonnes pratiques !

En résumé

  • L'isolation du plafond d’un sous-sol (cave, garage, vide-sanitaire, etc.) ne vous procure que des bénéfices.
  • Comptez en moyenne entre 20 et 40 €/m² pour procéder aux travaux d’isolation de vos sous-sols, sans compter les aides.
  • Privilégiez le polystyrène ou le polyuréthane afin d’en tirer le meilleur rapport qualité/prix ou la laine de roche pour une solution plus respectueuse de l’environnement.

Pourquoi réaliser l’isolation d’un plafond de sous-sol ?

Plafond de sous-sol : une zone primordiale

Le plafond d’un sous-sol est une zone très importante à isoler. En effet, cet espace est en contact direct avec les pièces à vivre de votre logement. Alors, même si vous ne souhaitez pas utiliser votre sous-sol comme pièce de vie, il est important de ne pas négliger l’isolation de son plafond afin de limiter les déperditions de chaleur.

En effet, cet espace est à la source d’importantes variations de température, et par lequel peuvent se créer des ponts thermiques. Une bonne isolation du plafond d’un sous-sol permet de radicalement améliorer le confort des pièces du dessus, en réduisant la progression d’humidité et en évitant les sols froids.

Qu’est-ce qu’un plancher bas ?

Le plancher bas d’une habitation désigne le sol le plus bas d’un bâtiment. Ainsi, sous votre plancher bas, votre sous-sol peut se présenter sous diverses formes : vide sanitaire, garage, cave, etc. Isoler un plancher bas peut se faire de deux manières : par le dessus via le plancher ou par le dessous via le plafond de votre sous-sol.

Vous profitez d’un confort thermique et phonique plus important au sein des pièces de votre logement en réduisant entre 7 et 10 % des déperditions thermiques causées par votre sol.

Quels sont les avantages à isoler le plafond d’un sous-sol ?

Il faut savoir qu’il existe différentes manières d’isoler vos planchers bas. Cependant, la plus efficace (et la moins onéreuse) reste l’isolation du plafond. Si nous avons déjà évoqué le fait que l’isolation du sol de votre maison vous permet d’améliorer le confort de votre logement, plusieurs autres avantages s’ajoutent à la liste :

  • vous réduisez vos besoins en chauffage et donc vos factures en supprimant les ponts thermiques ;
  • vous bénéficiez d’avantages financiers pour réduire votre investissement ;
  • vous profitez d’une isolation phonique en réduisant les potentielles nuisances sonores ;
  • vous réduisez votre empreinte environnementale ;
  • vous luttez contre l’humidité provenant du sous-sol (notamment à l’aide de matériaux particulièrement résistants aux milieux humides tels que le liège expansé ou le polystyrène expansé par exemple).

isoler le plafond d'un sous-sol

Comment réaliser l’isolation du plafond d’un sous-sol ?

Les différentes méthodes d’isolation

Il existe plusieurs façons d’isoler un plafond de sous-sol : panneaux, mousse ou rouleaux, les possibilités sont multiples. Dans la majorité des cas, il est préférable d’utiliser des matériaux légers et fins, afin de ne pas perdre en hauteur sous plafond.

Malgré tout, et en fonction de l’accessibilité et de l’utilisation finale de votre sous-sol, certaines méthodes peuvent vous être suggérées. Voici les trois méthodes pour isoler vos planchers bas :

  1. le collage de plaque isolante : la solution la plus répandue, car elle est rapide et permet de ne pas perdre trop de hauteur sous plafond (quelques millimètres). Les panneaux sont collés ou fixés selon la nature du plafond ;
  2. la mousse projetée : permet d’éliminer l’intégralité des ponts thermiques en se glissant dans les zones difficiles d’accès sous les câbles et tuyaux (généralement mousse polyuréthane) ;
  3. les plafonds suspendus : isolant en rouleau placé entre le faux plafond et plafond d’origine. Cependant, cette méthode réduit votre hauteur sous-plafond.

Quel isolant choisir pour le plafond d’un sous-sol ?

Que serait une bonne méthode d’isolation sans un bon isolant ? Maintenant que vous connaissez les différentes solutions, il faut choisir le bon matériau. À l’image des méthodes précédemment citées, l’isolant retenu doit correspondre aux caractéristiques de votre logement.

Les isolants sont classés en trois catégories en fonction de leur nature. On parle alors d'isolant minéral, naturel ou synthétique. Le conditionnement de votre matériau (panneau, mousse ou rouleau) est inévitablement lié à la méthode d’isolation retenue.

Nous vous présentons ci-dessous une sélection de matériaux isolants avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Catégorie

Matériau

Conditionnement

Caractéristiques

Synthétique

Polystyrène

expansé

Panneaux

Le plus répandu

Matériau léger et résistant

Constitué de billes liées entre elles

Polystyrène

extrudé

Matériau dense au grand pouvoir isolant

Conductivité thermique à partir de 0,025 W/m.K

Polyuréthane

Mousse

Panneaux

Recommandé pour les environnements humides

Particulièrement inflammable

Nécessite une faible épaisseur

Minéral

Perlite

Panneaux

Matériau écologique fabriqué à partir de roche volcanique

Totalement inerte, ininflammable et ne pourrit pas

Laine

de verre

Panneaux

Rouleaux

Excellent rapport qualité/prix

Haute performance thermique

Laine

de roche

Meilleur rapport qualité/prix

Inadapté aux pièces humides

Naturel

Fibre

de bois

Panneaux

Adapté aux milieux humides

Très performant, produit rivalisant avec les laines minérales

Liège

Reconnu pour ses performances thermiques et phoniques

Ne pourrit pas

Ouate

de cellulose

Ininflammable, anti-nuisibles et anti-moisissure

Matériau recyclé (papier)

Quelle épaisseur choisir pour un isolant ?

L’épaisseur de votre matériau ne doit pas être choisie au hasard. En effet, portez une attention particulière à la résistance (R) et la conductivité thermique (λ) de votre isolant. En plus d’assurer la bonne qualité de ce dernier, la plupart des aides demandent une performance R minimale supérieure ou égale à 3 m2.K/W (mètre carré-kelvin par watt).

L’épaisseur retenue pour un isolant devra alors respecter une performance minimale afin d’assurer une isolation de qualité. Ainsi, si vous vous tournez vers de la laine de verre, l’épaisseur minimale de l’isolant devra être de 12 cm, tandis qu’elle devra seulement être de 8 cm pour le polyuréthane.

Il est donc important de se demander quelle sera l’utilisation de votre sous-sol, plus particulièrement si vous souhaitez le transformer en pièce aménagée. En effet, pour une isolation performante avec de la laine de verre (R = 5) comptez 16 cm d’épaisseur. Afin de perdre moins de hauteur sous plafond, privilégiez un matériau mince comme le polyuréthane.

En moyenne, comptez une épaisseur entre 8 et 14 cm pour isoler vos planchers bas. Pour obtenir plus d’informations, rapprochez-vous d’un professionnel.

Quel est le coût de l’isolation du plafond d'un sous-sol ?

Les prix des différents isolants

Comme vous pouvez vous en douter, le prix de l’isolation d’un sous-sol varie principalement selon la méthode utilisée, du type de matériau sélectionné ainsi que de la surface totale à isoler. À cela, ajoutez le coût de la main d'œuvre pour la pose de votre matériel.

Le choix de votre matériau a donc une place importante dans la facture finale de vos travaux. Voici quelques pistes de prix pour vous éclairer dans votre démarche de rénovation énergétique :

  • si vous souhaitez un isolant bon marché, privilégiez la laine de verre dont le prix tourne autour de 13 €/m2 ;
  • l’isolant le plus onéreux est quant à lui le liège, comptez jusqu’à 70 €/m2 ;
  • la fibre de bois est généralement proposée aux alentours de 35 €/m2.

À titre indicatif, comptez entre 20 et 40 €/m2 selon votre projet. Dans tous les cas, n'hésitez pas à échanger avec un (voire plusieurs) professionnel afin qu’il vous conseille sur la solution la plus adaptée à votre situation.

Le saviez-vous ?

Pour ajouter un poil d’esthétisme à votre plafond de sous-sol, vous pouvez aussi ajouter une toile tendue en PVC ou en polyester. Personnalisable et facile à installer, vous pouvez vous la procurer entre 30 et 70 €. De plus, elle permet d’améliorer l’acoustique d’une pièce !

Les aides disponibles pour réaliser l’isolation d’un plafond de sous-sol

Bien que l’isolation d’un plafond de sous-sol soit un excellent moyen de réduire ses factures de chauffage, les montants des travaux peuvent représenter un frein, notamment pour les foyers les plus modestes.

Afin de soutenir tous les foyers dans leurs travaux de rénovation énergétique, plusieurs dispositifs ont été mis en place dans l’objectif de réduire leur reste à charge. Ainsi, pour une isolation de vos planchers bas, vous pouvez tester votre éligibilité aux Certificats d’Économie d’Énergie (CEE), à l’Éco-prêt à taux zéro ou encore à certaines aides locales.

Zoom sur l’Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)

Grâce à l’Éco-PTZ, vous avez la possibilité de financer d’autres travaux de rénovation énergétique et profitez d’une somme plus importante : jusqu’à 50 000 € pour la réalisation de trois travaux ou plus. Ainsi, n’hésitez pas à en profiter pour isoler vos murs, combles ou votre toiture !

Enfin, le taux de TVA, initialement fixé à 20 %, est automatiquement réduit à un taux de 5,5 % pour les travaux d’isolation de planchers bas. Cependant, il est impératif de contacter un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour bénéficier de cette réduction.

Attention, il est important de réaliser tous vos dossiers d’aides avant la signature de votre devis. Dans le cas contraire, les aides vous seront refusées. N’attendez plus pour vous renseigner sur les différentes conditions d’éligibilité.

Fin de l'isolation à 1 € pour les sols et planchers

L'État a mis en place de nouvelles aides pour subventionner l'isolation de votre sous-sol. Découvrez si vous pouvez en bénéficier !

Calculer mes aides

Foire aux questions

Quel est l’avantage d’isoler le plafond d’un sous-sol ?

L’isolation d’un plafond de sous-sol permet de protéger vos pièces à vivre, situées au-dessus du froid, et donc d’améliorer le confort au sein de votre logement. Cela permet aussi de diminuer les déperditions de chaleur de votre maison jusqu’à 10 %, et en conséquence, de réduire votre facture de chauffage.

Quelles sont les différentes techniques d’isolation du plafond d’un sous-sol ?

Il existe trois principales méthodes pour isoler votre plafond de sous-sol :

  • vous pouvez dans un premier temps choisir de coller des plaques d’isolant sur votre plafond ;
  • projeter de la mousse polyuréthane sur toute la zone, afin de supprimer tous les ponts thermiques ;
  • ou encore de réaliser une isolation hourdis, en installant une couche de béton sur tout votre plafond.

Quel prix pour l’isolation de planchers bas par le dessous ?

Les montants de chaque intervention varient en fonction de trois principaux paramètres : 

  1. le coût de la main-d'œuvre ;
  2. le type d’isolant ;
  3. la technique employée ; 
  4. la surface à isoler.

Comptez ainsi entre 20 et 40 €/m2 pour la réalisation complète de votre projet.

Quel est le meilleur isolant pour le plafond d’un sous-sol ?

La laine de roche présente le meilleur rapport qualité/prix pour procéder aux travaux d’isolation de votre sous-sol. Cependant, il n’existe pas de classement du meilleur isolant, chaque chantier est unique. Pour vous assurer de bénéficier de la meilleure alternative pour votre intérieur, n’hésitez pas à échanger avec votre installateur. Il saura vous conseiller le meilleur matériau à choisir selon votre projet.

Jade Sebastien

Jade Sebastien

Rédactrice experte solaire et rénovation énergétique

Étudiante en Marketing Digital, Jade est rédactrice chez Hello Watt. Elle est spécialiste des systèmes de chauffage écologiques : panneaux solaires photovoltaïques, pompe à chaleur et poêle à bois !