Comment faire pour isoler le plafond de votre garage ?

Que ce soit l’isolation du sol ou du plafond d’un garage, les bénéfices tirés de ces travaux sont considérables pour assurer votre confort thermique au sein de votre logement, mais pas que ! Découvrez les méthodes et réalisez des économies !

En résumé

  • L’isolation du plafond de votre garage vient compléter votre démarche de réalisation d’économies d’énergie au sein de votre logement.
  • Plusieurs techniques peuvent être mises en œuvre afin d’assurer votre confort thermique.
  • Profitez d’un espace isolé pour un investissement entre 20 et 40 €/m².

Comment réaliser l’isolation du plafond d’un garage ?

Pour le garage, l’isolation du plafond (ou planchers bas) connaît plusieurs méthodes. En fonction du conditionnement de votre isolant (mousse, panneau rigide ou souple), plusieurs techniques peuvent être mises en œuvre pour l’isolation de votre espace :

 

Par collage/

vissage

Par plafond suspendu/

faux plafond

Par projection

Procédé

d'installation

Pose de panneaux d'isolants souples ou rigides en fonction de la régularité du plafond.

Les plaques peuvent être collées ou vissées

Structure additionnelle qui se fixe sous le plafond

La mousse isolante est appliquée sur le plancher bas

Avantage

Méthode simple, rapide et abordable financièrement

Isolation thermique et phonique

Efficacité maximum : supprime l'intégralité des ponts thermiques.

Idéal pour les plafonds voûtés

Inconvénient

Cette technique peut légèrement réduire la hauteur sous plafond

Technique onéreuse

Cette méthode est à proscrire si vous êtes à la recherche d'une isolation phonique

Isolant

Polystyrène

Minéraux (laine de verre, laine de roche, fibre de bois)

Synthétiques (polystyrène ou polyuréthane)

Polyuréthane

Prix

À partir de 25 €/m2

Entre 30 et 60 €/m2

Entre 25 et 40 €/m2

Dans le cas où le plafond de votre garage serait en hourdis, les méthodes d’isolation seront alors différentes de celles énoncées ci-dessus. Cependant, les sous-sols semi-enterrés et vides sanitaires sont eux compatibles avec les méthodes précédemment citées.

Lors d’une isolation par collage ou par vissage, le placoplatre peut présenter une solution intéressante. Associant surface isolante et couche de plâtre, il donne une nouvelle jeunesse à votre plafond. Aussi, le placo vous dispense de recouvrir votre isolant avec un revêtement.

Dois-je engager un professionnel pour ces travaux ?

L’isolation des planchers bas est à votre portée si vous aimez le bricolage. Sauf si vous souhaitez isoler votre plafond de garage à la mousse de polyuréthane, vous n’êtes pas obligé de faire appel à un professionnel.

Notez toutefois que ce dernier vous assure une isolation efficace. De plus, il peut vous rendre éligible à des aides financières. Pour cela, tournez-vous vers un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). 

Quel est le meilleur isolant pour l’isolation du plafond d’un garage ?

Comme nous l’avons vu précédemment, plusieurs matériaux sont adaptés à ces travaux. De la même manière, certains isolants ne s’y prêtent pas. Pour des planchers bas, votre matériau doit impérativement résister à l’humidité. Dans le cas contraire, il risque de se dégrader plus rapidement, voire de pourrir.

Alors quel est le meilleur matériau ? Afin de définir la solution parfaite pour votre habitat, il est essentiel de déterminer clairement : 

  • les possibles contraintes de votre sous-sol ;
  • vos envies (isolation phonique, méthode d’isolation, gain de place, etc.) ;
  • l’utilisation finale de votre pièce ;
  • le type de surface à recouvrir ;
  • ou encore votre budget.

Zoom sur le choix d’un isolant

Le choix de votre isolant doit également s’effectuer selon la nature de votre plafond. Dans le cas d'une charpente en bois, on privilégiera des isolants minéraux comme la laine de verre. Si votre plafond est en béton, on préférera un isolant synthétique comme le polystyrène expansé.

Pour vous guider dans votre choix, voici une sélection de matériaux en fonction de leurs bénéfices pour votre intérieur :

  • parmi les isolants synthétiques adéquats, l’isolation du sous-sol au polystyrène ou polyuréthane (existant aussi en mousse isolante) vous assure une très bonne résistance contre le froid ;
  • vous pouvez également vous tourner vers la laine de roche pour une isolation peu coûteuse ;
  • matériau écologique, le liège permet une très bonne isolation phonique et thermique ;
  • enfin, le coton recyclé et la laine de mouton sont adaptés pour l’isolation phonique de votre plancher bas.

La bonne isolation du sol de votre maison est donc liée à la performance de votre isolant. Dans tous les cas, attardez-vous sur la résistance thermique de votre de ce dernier. Notée R, plus son chiffre est élevé, plus les performances énergétiques l’isolant sont importantes.

Ainsi, vous pourrez mesurer l’efficacité de vos travaux de rénovation et entrer dans les critères pour bénéficier des aides à la transition énergétique (R = 3 m2.K/w). 

Le saviez-vous ?

Pour la réalisation de l’isolation de planchers bas, la technique la plus répandue est la pose de panneaux d’isolants.

Vous l’avez compris, le matériau idéal pour l’isolation de votre garage ne sera pas le même dans tous les foyers. De cette manière, si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel et déterminez ensemble votre projet idéal.

Quels sont les avantages d’isoler le plafond d’un garage ?

Toiture, murs, fenêtres, combles, on néglige souvent les pertes d’énergie causées par le sol. L’isolation des sous-sols est une manière de vous protéger contre les déperditions thermiques de votre habitation. En effet, il faut savoir que le sol est responsable de 7 à 15 % des entrées d’air froid dans l’habitat.
De cette façon, protéger le plafond de son garage permet de réduire le ressenti de fraîcheur dans la pièce d’au-dessus. Vous bénéficiez d’un meilleur confort thermique (voire phonique selon la performance de l’isolant retenu) tout en réalisant des économies de chauffage.

Les bénéfices d’une bonne isolation des planchers bas sont alors multiples, cela vous permet d’augmenter les performances énergétiques de votre logement. Ainsi, cela impacte directement la valeur de votre bien.

Les avantages de l’isolation des planchers bas

  • un confort thermique et phonique ;
  • la suppression des ponts thermiques (diminutions des pertes de chaleur) ;
  • la baisse de vos factures énergétiques ;
  • diminution de l’humidité.

Quel est le prix d’une isolation du plafond d’un garage ?

En moyenne, comptez entre 20 et 40 €/m2 pour l’isolation des planchers bas. Notez que ce prix est indicatif et peut varier selon différents paramètres :

  • type d’isolant ;
  • épaisseur de l’isolant ;
  • technique d’isolation ;
  • surface à isoler ;
  • accessibilité au chantier ;
  • prix de la main d'œuvre.

En engageant un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), vous pouvez bénéficier des aides à la rénovation énergétique. Ainsi, et sous conditions, vous avez la possibilité de prétendre aux soutiens suivants :

  • CEE : les Certificats d’Économie d'Énergie encouragent les fournisseurs d’énergie à financer une partie des travaux de rénovation énergétique des particuliers. Ainsi, en fonction de votre localisation (Île-de-France ou hors Île-de-France), vous bénéficiez d’un montant établi sous certaines conditions ;
  • TVA réduite : l’achat et la pose de votre matériel sont soumis à un taux de TVA réduit à 5,5 % ;
  • Éco-prêt à taux zéro : il vous permet d’emprunter une somme à un taux zéro, sans conditions de ressources, pour la réalisation de vos travaux d’isolation dans le respect de certaines conditions ;
  • Aides locales des collectivités territoriales.

Ainsi, n’attendez pas pour tester votre éligibilité auprès des différents organismes et réduisez l'investissement dans vos travaux. De plus, démarchez plusieurs artisans afin de trouver le meilleur devis !

Fin de l'isolation à 1 €

Découvrez si vous êtes éligible aux nouvelles aides de l'État.

Je teste mon éligibilité

isolation d'un garage aménagé

Faut-il isoler les murs d’un garage ?

Lorsque vous réalisez l’isolation du plafond de votre garage, vous avez la possibilité d’effectuer des travaux supplémentaires : l’isolation des murs. Cependant, les travaux pour l’isolation des murs n’ont pas le même impact que ceux de vos planchers bas. En effet, cette intervention n’est pas obligatoire.

Ce type de réalisation est recommandé dans les cas où vous souhaitez utiliser votre sous-sol en tant que pièce à vivre ou de stockage. Ainsi, vous une isolation de vos murs vous permet de profiter des avantages suivants :

  • limiter les déperditions thermiques ressenties dans le sol du niveau supérieur ;
  • rendre votre espace plus accueillant ;
  • profiter d’une température plus agréable dans la pièce.

Pour réaliser ce type d’isolation, vous devez coller vos panneaux isolants contre le mur de votre sous-sol. Veillez à choisir un matériau résistant à l’humidité : les murs sont particulièrement sensibles à l’humidité du sol. Pour cette raison, il est également conseillé d’appliquer un pare-vapeur sur votre isolant avant de recouvrir votre mur d’une tapisserie ou d’un revêtement.

Foire aux questions

Quelle isolation pour le plafond d’un garage ?

Il existe trois méthodes d’isolation pour le plafond d’un garage : par collage, par projection ou par plafond suspendu. Votre choix s’effectuera principalement selon les contraintes de votre pièce, vos envies et votre budget. Les panneaux d’isolants synthétiques sont la solution la plus appréciée par les particuliers grâce à leur facilité d’installation et leur faible coût.

Quelle épaisseur d’isolation pour le plafond d’un garage ?

La bonne épaisseur d’un isolant pour le plafond de votre sous-sol est à peu près similaire à celle choisie pour protéger un sol. L'épaisseur de l’isolant doit être comprise entre 14 cm et 20 cm. Si vous optez pour un isolant synthétique, comme des panneaux de polyuréthane ou de polystyrène, l’épaisseur idéale est plus fine : elle tourne autour de 8 cm à 15 cm maximum.

Comment fixer les plaques d’isolation dans un garage ?

Vous pouvez fixer votre isolant en le collant au plafond ou en le vissant. Il vous est aussi possible d’utiliser de la mousse de polyuréthane pour limiter au maximum les ponts thermiques. On parle ici d'isolation par projection.

Mais avant de réaliser ces travaux d’isolation, assurez-vous que votre pièce ne soit pas trop humide. Si le taux d’humidité du sous-sol est supérieur à 70 %, contactez un artisan et demandez un diagnostic humidité. Si vous ne le faites pas, votre isolant risque de se détériorer.

Jade Sebastien

Jade Sebastien

Rédactrice experte solaire et rénovation énergétique

Étudiante en Marketing Digital, Jade est rédactrice chez Hello Watt. Elle est spécialiste des systèmes de chauffage écologiques : panneaux solaires photovoltaïques, pompe à chaleur et poêle à bois !