Bien réussir l’isolation d’un mur de sous-sol

Saviez-vous qu’il était possible de renforcer l’isolation de votre sol en isolant les murs de votre sous-sol ? Réduisez sans plus attendre les déperditions de chaleur dans votre maison en découvrant notre guide.

En résumé

  • l’isolation intérieure des murs d’un sous-sol est une technique abordable et rapide à mettre en place ;
  • réalisez des travaux de rénovation afin d’agrandir votre espace habitable ainsi que votre confort thermique ;
  • prévoyez entre 50 et 90 €/m² ;
  • vous pouvez bénéficier d'aides pour réduire dès maintenant votre impact énergétique. 

Pourquoi réaliser l’isolation des murs d’un sous-sol ?

Il s’agit souvent du compartiment de la maison où l’isolation n’a pas été (correctement) réalisée. Selon l’ADEME, consolider l’isolation des murs permet de réduire de 20 % les déperditions thermiques de son logement.

Isoler les murs de votre sous-sol, quelle qu’en soit sa nature (garage ou cave), empêche au froid de s’infiltrer dans votre habitation. Ces rénovations peuvent donc se ressentir jusqu’au sein de votre maison. De plus, vous ne pouvez en tirer que des avantages :

  • vous pouvez créer un nouvel espace habitable dans votre logement ;
  • vous supprimez totalement les ponts thermiques (en l’associant avec des travaux d’isolation du plafond) ;
  • vous réduisez votre consommation de chauffage ;
  • vous évitez les remontées capillaires (humidité du sol remontant par les murs, pouvant créer de tâches) ;
  • vous augmentez la valeur de votre logement.

De plus, procéder à l’isolation du plafond de votre sous-sol vous permettra de consolider la performance thermique de votre espace. Dans tous les cas, ces types de rénovation ont pour objectif principal d'améliorer l’isolation thermique des niveaux supérieurs.

Le saviez-vous ?

Vous ne possédez pas d’un sous-sol habitable ? Les vides sanitaires sont également compatibles avec des travaux d’isolation. Cependant, l’isolation devra être effectuée par le dessous (via le plafond du sous-sol).

Quel matériau isolant choisir pour l’isolation des murs d’un sous-sol ?

Le choix du matériau isolant est une étape essentielle dans le processus d’isolation. Tous les matériaux ne sont pas adaptés à l’isolation des murs du sous-sol. En effet, ces derniers sont en contact direct avec l’humidité des sols.

Alors, prenez connaissance de l’ensemble des caractéristiques d’un isolant pour garantir une capacité isolante optimale. Vous l’aurez compris, votre choix se portera en premier lieu sur un matériau résistant à l’humidité, auquel cas, il risque de pourrir.

En sous-sol, le taux d’humidité est particulièrement élevé. De plus, un matériau au fort pouvoir isolant vous permettra de limiter au maximum les ponts thermiques. Généralement, une isolation du sous-sol à l’aide de plaques de polystyrène est recommandée. Mais d’autres isolants peuvent convenir :

  • le polyuréthane : matériau durable, épaisseur minimale pour un maximum de performance , non recyclable ;
  • le liège : ininflammable, efficace contre les insectes et les rongeurs, durée de vie importante, bonnes performances d’isolation phonique ;
  • la laine de mouton : matériau écologique et durable, 100 % recyclable, retarde la propagation d’un feu.

Réputés pour être de très bons isolants, la laine de roche et surtout la laine de verre ne seront pas les matériaux les plus adaptés pour l’isolation des murs. En effet, ces derniers craignent l’humidité et souffrent rapidement d’usure.

Quelle épaisseur choisir pour un isolant ?

Pour profiter d’une isolation efficace et entrer dans les conditions d’éligibilité des aides à la rénovation énergétique, votre isolant doit avoir la bonne épaisseur. Cette dernière varie en fonction du type d’isolation, mais aussi du matériau.

Dans le cas des murs d’un sous-sol, l’épaisseur doit se trouver entre 15 et 20 cm. Notez que pour les isolants synthétiques (polystyrène ou polyuréthane), l’épaisseur idéale sera plus fine.

Isolation des murs d’un sous-sol : les étapes à effectuer

1re étape : effectuer le diagnostic d’humidité d’un sous-sol

Cette étape n’est en rien obligatoire. Mais avant de réaliser vos travaux sur les murs de sous-sol, assurez-vous que votre sous-sol ne souffre pas d’une humidité trop importante. Comment le savoir ? Sachez qu’au sein de votre habitat :

  • si le taux d’humidité est inférieur à 40 %, l’air intérieur de la pièce est trop sec ;
  • si le taux d’humidité est supérieur à 70 %, l’air intérieur est trop humide : des problèmes d’humidité et de condensation apparaissent.

En sous-sol, vous aurez probablement un taux d’humidité approchant les 70 %. Si ce pourcentage est dépassé, il est conseillé de faire appel à un artisan afin qu’il réalise un diagnostic d’humidité.

Sinon, vous pouvez appliquer un enduit anti-humidité permettant d’imperméabiliser le mur. En cas d’humidité par remontées capillaires, la pose d’un drain pour évacuer les eaux de pluie peut être nécessaire. Aussi, vous devez penser à un système de ventilation avant de réaliser vos travaux d’isolation.

Le saviez-vous ?

Quelle que soit la méthode d’isolation retenue, il est impératif de contrôler l’aspect intérieur et extérieur de vos murs. En effet, portez une attention particulière aux potentielles fissures qui auraient pu se former au cours du temps.

2e étape : découper son isolant

Si vos murs sont sains et ne souffrent pas trop de l’humidité, vous pouvez vous attaquer aux travaux d’isolation. Pour cela, il vous faudra découper votre matériau. Commencez par mesurer la hauteur de vos murs. Armez-vous d’une scie et découpez votre isolant aux dimensions de votre mur.

Important !

Veillez à découper votre matériau 1 cm de moins que la hauteur de la façade. Cette marge a pour but d’élever le panneau isolant, afin que ce dernier n’absorbe pas l’humidité du sol.

3e étape : appliquer son isolation contre le mur du sous-sol

On passe à la pose de votre matériau. Pour bien réussir l’isolation d’un mur de sous-sol, vous devez :

  1. répartir la colle sur le dos du panneau isolant ;
  2. mettre des cales de 1 cm au sol. Elles doivent être posées contre le mur ;
  3. appliquer votre panneau isolant contre le mur et patientez durant 3 minutes tout en appuyant. Faites attention à ce que les panneaux soient bien collés les uns contre les autres ;
  4. installer des étais afin de maintenir les panneaux appuyés contre le mur. Vous devez attendre que la colle sèche.

Vos travaux de mur de sous-sol sont presque achevés. Pour l’isolation d’un mur de sous-sol, il est recommandé de poser un pare-vapeur sur l’isolant. Ensuite, recouvrez vos panneaux et le produit de construction d’un revêtement mural. Dans l’idéal, choisissez là encore un composant aux qualités anti-humidités, comme des revêtements muraux lessivables ou à surface émaillée en PVC.

travaux d'isolation des murs d'un sous-sol

Isoler les murs d’un sous-sol : prix et aides au financement

Combien coûte l’isolation des murs d’un sous-sol ?

En fonction de plusieurs paramètres, aucun devis ne se ressemble. En effet, le son prix varie selon :

  • le type d’isolant ;
  • la surface à isoler ;
  • le coût de la main d’œuvre ;
  • le type de pose ;
  • une isolation par l’intérieur ou par l’extérieur de vos murs ;
  • les études préalables (test d’humidité par exemple).

À titre indicatif, les montants facturés pour l’isolation thermique des murs de votre sous-sol sont compris entre 50 et 90 €/m2. Dans tous les cas, testez votre éligibilité aux différentes aides mises en place pour vous soutenir dans votre démarche éco-responsable.

Aides pour le financement des travaux d’isolation d’un sous-sol

Afin de vous accompagner dans votre démarche de transition énergétique, plusieurs organismes vous proposent de vous aider dans le financement de votre projet et ainsi d’alléger votre reste à charge :

  • les primes CEE issues du dispositif des CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) ;
  • le prêt éco-PTZ ;
  • le prêt Avance Rénovation ;
  • MaPrimeRénov’ ;
  • la TVA 5,5 %.
  • les aides locales.

Pour entrer dans les critères demandés par ces différents organismes, il est indispensable de confier la réalisation de vos travaux à un professionnel RGE. De plus, remplissez l’intégralité de vos dossiers avant de signer le devis de votre artisan.

Fin de l'isolation à 1 €

Découvrez si vous êtes éligible aux nouvelles aides de l'État.

Je teste mon éligibilité

Isolation des murs d’un sous-sol : par l’intérieur ou l’extérieur ?

Pour les sous-sols, l’isolation des murs se fait en grande majorité par l’intérieur. En effet, malgré le fait que cela empêche d’empiéter sur l’espace de votre pièce à vivre, les techniques d’isolation extérieures sont plus onéreuses. Découvrez en plus sur ces deux techniques d’isolation.

Isoler par l’intérieur : efficacité et simplicité

Isoler votre nouvelle pièce à vivre par l’intérieur représente la solution la plus abordable financièrement. La plupart du temps, des plaques d’isolant sont fixées aux murs, les travaux sont donc rapides et offrent un confort thermique idéal.

Cette solution est la plus courante et traite plutôt efficacement l’ensemble des ponts thermiques. De plus, il est plus simple de réaliser (par vous-même ou par un professionnel) des travaux de rénovation par l’intérieur.

L’isolation par l'extérieur : adopter les bonnes pratiques dès la construction

En rénovation ou en construction, l’isolation par l’extérieur permet de protéger l’ensemble de vos murs des agressions extérieures et changements de températures tout au long de l’année. De plus, elle permet de renforcer les fondations de votre maison.

Renforcer l’étanchéité de votre sous-sol par l’extérieur est possible en respectant les étapes suivantes :

  1. le drainage du mur : technique qui permet d’éviter la stagnation et l’infiltration de l’eau dans l’habitation, le drain (tuyau) est déposé aux pieds des murs afin d’écouler l’eau présente dans les sols trop humides ;
  2. l’application d’un revêtement étanche contre l’humidité sur les murs ;
  3. la pose de plaques isolantes ;
  4. recouvrir les panneaux d’un revêtement de finition au choix.

L’avantage de l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) permet de supprimer l’intégralité des ponts thermiques de votre sous-sol contrairement à l’isolation thermique par l’intérieur (ITI) qui peut en laisser certains.

Malgré tout, cette méthode reste avant tout destinée à la construction en raison de la difficulté de réalisation des travaux en rénovation.

Isoler par l’intérieur et par l’extérieur : supprimer l’ensemble des ponts thermiques et la présence d’humidité

Si vous en avez les moyens, la meilleure solution pour réaliser un maximum d’économies d’énergie reste de combiner ces deux méthodes. Cependant, cela reste très peu répandu en raison de son coût important : on l’estime entre 160 et 200 €/m² uniquement pour la réalisation des travaux extérieurs. 

FAQ sur l’isolation des murs de son sous-sol

Faut-il engager un professionnel pour refaire l’isolation d’un mur de sous-sol ?

Non, rien ne vous oblige à faire appel à un professionnel. Vous pouvez réaliser ces travaux sur les murs de votre sous-sol par vous-même. Seulement, l’isolation de son logement représente des travaux importants.

En choisissant un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE), vous êtes sûrs de profiter d’une isolation de qualité, dans le respect d’une charte précise. Ainsi, pas de surprise, les travaux sont effectués par des experts.

De plus, se tourner vers un installateur RGE est indispensable pour pouvoir bénéficier des aides financières à la rénovation énergétique.

Quel prix pour l’isolation des murs d’un sous-sol ?

Isoler les murs de son logement par l’intérieur coûte entre 50 € et 90 € par m². Cette estimation varie en fonction :

  • du matériau isolant choisi ainsi que de son épaisseur ;
  • de la méthode d’isolation retenue ;
  • du coût de la main d'œuvre (si vous choisissez de faire appel à un professionnel) ;
  • et ajoutez-y le montant du diagnostic d’humidité dans certains cas.

Comment isoler les murs de son garage ?

L’isolation des murs du garage présente beaucoup de similitudes avec celles du sous-sol. Il s’agit d’une pièce souffrant généralement de l’humidité. Par conséquent, il est important de choisir un matériau imputrescible (qui ne pourrit pas) lors de son isolation.

Aussi, pensez à nettoyer les murs du garage avant d’appliquer votre isolant. Il peut aussi être intéressant d’isoler le plafond de votre garage si ce dernier se trouve en dessous de votre maison.

Jade Sebastien

Jade Sebastien

Rédactrice experte solaire et rénovation énergétique

Étudiante en Marketing Digital, Jade est rédactrice chez Hello Watt. Elle est spécialiste des systèmes de chauffage écologiques : panneaux solaires photovoltaïques, pompe à chaleur et poêle à bois !