Maison BBC : quels sont ses avantages et son prix ?

Une maison BBC, quésaco ? Solution idéale pour tous ceux qui ont la fibre écolo, rénover votre maison standard en maison BBC présente plusieurs avantages. On fait le point !

En résumé :

  • La maison BBC (Bâtiment Basse Consommation) est idéale pour tous ceux qui souhaitent un logement peu énergivore donc respectueux de l’environnement.
  • Le plus ? Des équipements peu gourmands en énergie sont le gage d’économies conséquentes !
  • Et le prix ? Entre 1 500 euros et 3 000 euros le m². Un coût important mais vite rentabilisé.

Maison BBC : quels sont les avantages ?

Un impact positif sur l’environnement 

Respectueuse de l’environnement, peu énergivore, la maison BBC est idéale pour tous ceux qui rêvent d’un logement qui a un impact positif sur la planète.

En choisissant une maison à basse consommation d’énergie, vous réduisez vos émissions de gaz à effet de serre (elles sont divisées par trois par rapport à une maison commune).

Des économies conséquentes 

Dans une maison BBC (appelée également “maison passive”), tout est réalisé dans l’optique d’une dépense énergétique très réduite, ce qui se verra sur votre facture. Par exemple, dans une maison de 100 m2, le chauffage peut revenir à moins de 250 € par an.

Un confort de vie grandement amélioré 

Marre de vivre dans une passoire thermique ? Sachez qu’une maison passive offre un grand confort thermique à ses occupants et ce, quelle que soit la saison. Non seulement vous êtes protégé de l’air froid ou chaud mais également du bruit grâce à son isolation phonique efficace.

Quel est le coût d’une maison BBC ?

Se lancer dans un projet de rénovation de sa maison standard en maison passive exige d’y attribuer un budget assez conséquent;

Cependant, le prix au m2 varie selon les architectes et les constructeurs. Selon l’ADEME, le coût est généralement compris entre 1 500 € le m2 et 3 000 € le m2, soit 20 % de plus que pour une maison classique. Il faudra aussi compter le prix du bilan thermique et de l'audit énergétique en amont des travaux. 

Bien sûr, il faut y mettre le prix mais l'investissement est vite rentabilisé grâce aux économies d’énergie effectuées au quotidien et la valeur ajoutée au moment de la revente du bien. Alors, qu’attendez-vous ? Il n’y a plus qu’à suivre les étapes.

Vous pouvez également avoir recours aux différentes aides à la rénovation pour vous permettre de financer votre maison BBC (MaPrimeRénov’, l’éco-PTZ, les primes CEE et bien d’autres encore !). 

Attention !

Pour pouvoir bénéficier de ces aides, il faut obligatoirement faire appel à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Attention donc à bien choisir une entreprise de rénovation qui possède ce label. Rendez-vous sur le site de France Rénov’ pour trouver votre professionnel dans leur annuaire des artisans RGE. Vous pouvez même vous faire accompagner par un Accompagnateur Rénov’ pour obtenir des conseils sur la rénovation. 

Quelles sont les caractéristiques d’une maison BBC ?

L’importance de l’environnement bioclimatique

La forme de l’habitation 

On n’y pense pas forcément, mais cette dernière est importante. Plus une construction est compacte, moins elle consomme d’énergie

Exit donc les maisons immenses à plusieurs étages ou construites tout en longueur. Vive les maisons cubiques !

Une exposition optimisée

L’exposition de la maison BBC est très importante. Bien placée, elle va utiliser l’énergie gratuite du soleil. 

Au nord, il est intéressant de mettre les pièces les moins usagées (garage, couloirs, escaliers…) ainsi que les chambres (qui doivent être plus fraîches que les pièces de vie).

Les pièces à vivre trouveront par contre leur bonheur via une exposition plein sud. En hiver, elles vont profiter de la chaleur gratuite du soleil et en été, le soleil tape à la verticale et ne va donc pas entrer brutalement dans votre habitation. Le top pour améliorer votre confort thermique ! Gardez en tête ce principe d'architecture si vous souhaitez un jour réaliser une extension de votre maison

Une isolation thermique performante

L’importance d’isoler efficacement ses structures

On ne le répètera jamais assez, les économies d’énergie commencent par une isolation performante de vos structures ! Et cela concerne toutes les parties de votre logement : 

  • les murs ;
  • les sols ; 
  • les portes et fenêtres ;
  • les combles ;
  • la toiture. 

Bon à savoir : 

La résistance thermique d’une paroi est indiquée par la lettre R et exprimée en m2.k/W. Selon la RT 2012 :

  • R ≥ 8 pour les combles ;
  • R ≥ 4 pour les murs et sols.

Le cas des fenêtres et des portes 

Les vitrages ont une performance d’isolation 3 à 7 fois moins importante que les murs. Pour éviter les déperditions de chaleur, leur orientation et leur nombre doivent faire l’objet d’une attention primordiale. 

Ainsi, les vitrages ne doivent pas dépasser 25 % de la surface habitable de la maison. Il est également important que chaque point cardinal de la maison possède sa fenêtre car cela permet une bonne ventilation l’été. 

De plus, pour des performances réellement optimales, attention à utiliser du double voire du triple vitrage plutôt qu’un vitrage simple.

Enfin, les joints entre les fenêtres doivent également être posés avec grand soin afin d’éviter les déperditions thermiques. 

Pour info :

En rénovation comme en construction neuve, l’isolation est l’étape la plus importante pour éviter les déperditions de chaleur. C’est d’ailleurs le premier chantier à prévoir si vous souhaitez réaliser des économies d’énergie.

L’utilisation des énergies renouvelables

N’oublions pas l’utilisation des énergies renouvelables. Nous vous faisons une petite liste de ces énergies vertes :

  • l’énergie solaire thermique avec un chauffe-eau solaire ;
  • l’énergie solaire photovoltaïque, à l’aide de panneaux alimentant la maison en électricité et revendant ensuite le surplus à EDF ;
  • la géothermie qui puise les calories présentes dans le sol grâce à des capteurs enfouis reliés à une pompe à chaleur ;
  • les puits canadiens.

Une étanchéité à l’air efficace

Une maison BBC doit avoir un minimum de fuites d’air. Ces dernières interviennent souvent au niveau des joints

Vous pouvez tester l’étanchéité avec une machine à fumée. En la voyant s’échapper, il est facile de repérer les fuites potentielles et de pallier au problème. 

L’installation d’une VMC double flux 

Un système de ventilation efficace est obligatoire pour assurer une qualité de l’air ambiant optimale. Avec la VMC double flux, l’habitation se recharge automatiquement en air frais tout en chassant l’air vicié des pièces. Dites adieu aux moisissures et aux maladies respiratoires !

De plus, les calories présentes dans cet air vicié sont ensuite récupérées par la VMC puis réinjectées dans le bâtiment. 0 perte !

La maison BBC : quésaco ?

La définition d’une maison BBC

Créé en 2007 suite au Grenelle de l’Environnement, le terme BBC signifie “Bâtiment Basse Consommation”. Une maison BBC est donc un bâtiment très peu énergivore et qui rejette peu de gaz à effet de serre. Pour obtenir le label BBC, le logement doit respecter les nombreux critères de la RT 2012 (Règlementation Thermique). 

Le but est que la construction finale : 

  • ne dépasse pas la consommation annuelle d’énergie primaire de 50 kWh EP/m2 ;
  • respecte un certain niveau de perméabilité à l’air. Les fuites ne doivent pas dépasser 0,6 m3/h.m2.

Et pourquoi ne pas carrément faire de votre maison ancienne ou de votre résidence secondaire des maisons BBC ? Prudence cependant pour les maisons anciennes, car certains travaux, tels que l’ITE (isolation par l’extérieur), sont interdits. En effet, nombre d’entre elles sont classées ou inscrites au Patrimoine Historique et ne doivent donc pas subir de trop grandes transformations. 

Pour ces dernières, il faudra donc privilégier les travaux de rénovation par l’intérieur (changements des équipements obsolètes par des dispositifs peu polluants par exemple). 

maison passive bbc

Une origine qui remonte à l’antiquité 

Evidemment, la maison BBC n’existait pas durant l’Antiquité. Mais les hommes de cette époque cherchaient déjà à se préserver des déperditions de chaleur

On construisait ainsi les maisons avec des murs très épais et peu de portes et fenêtres.

Un encadrement légal nécessaire : la création des normes et des labels 

L’Europe du Nord a développé des normes dès les années 1970 pour aller vers des bâtiments à faible consommation énergétique. 

C’est la Suisse qui s’est  engouffrée la première dans la brèche en lançant le label Minergie en 1998, suivie par l’Allemagne et sa norme Passivhaus. En France, c’est seulement en 2007 que le label BBC a enfin vu le jour. À cette époque, les constructeurs n’étaient pas encore forcément tenus d’atteindre les exigences BBC.

Puis en 2012, la RT2012 (Réglementation Thermique) reprend les principes du label BBC pour les rendre désormais obligatoires. Dès 2013, toutes les maisons construites répondent donc aux critères de basse consommation.

Des questions sur la maison BBC ?

Quels sont les avantages de la maison BBC (ou maison passive) ?

La maison BBC est respectueuse de la planète car elle utilise des équipements peu gourmands en énergie. De ce fait, elle vous permet de réaliser des économies d’énergie, donc sur votre facture et de bénéficier d’un confort de vie optimisé. 

Quel est le coût d’une maison passive ?

Une maison BBC n’est pas donnée. En effet, son prix est compris entre 1 500 et 3 000 euros du m2 Cependant, son coût est vite rentabilisé par les économies que vous ferez sur votre facture d’énergie

Quelles sont les caractéristiques d’une maison BBC ? 

Une maison BBC utilise des équipements qui rejettent très peu de gaz à effet de serre et fonctionnent grâce aux énergies renouvelables. Son exposition est également optimisée afin de bénéficier de l’énergie naturelle du soleil. L’isolation de ce type de logement est bien sûr très performante. 

Aliénor Guibert

Aliénor Guibert

Rédactrice experte en rénovation énergétique

Après une classe préparatoire de lettres, Aliénor se tourne vers le commerce puis le numérique. Elle rejoint ensuite l'aventure Hello Watt en tant que rédactrice spécialisée dans la rénovation énergétique.