Bénéficier de MaPrimeRénov’ pour son isolation, c’est possible ! Découvrez les montants de la prime en fonction du parcours (MPR seule ou le parcours Accompagné), les gestes d’isolation éligibles et les aides complémentaires.

En résumé :

  • Obtenir MaPrimeRénov’ pour ses travaux d’isolation vous permet de pouvoir réduire de façon significative le coût de votre projet.
  • Lancée en janvier 2020 en remplacement du CITE (Crédit d’Impôt à la Transition Énergétique), MaPrimeRénov’ est une des aides phares à la rénovation énergétique.
  • En 2024, le dispositif MaPrimeRénov’ se divise en deux parcours : MaPrimeRénov’(classique), destiné au remplacement de son ancien système de chauffage par un chauffage moins énergivore (rénovations monogestes) et MaPrimeRénov’ parcours Accompagné, pour les rénovations d’ampleur (multigestes).
  • Le parcours Accompagné est particulièrement adapté aux travaux d’isolation. Pour y être éligible, il faut entamer obligatoirement deux gestes d’isolation (isolation des combles et isolation des murs par exemple) dans l’objectif de gagner deux classes au DPE (Diagnostic de performance Énergétique). 
  • Sachez toutefois que votre projet d'isolation peut également être financé par le parcours MaPrimeRénov’ (seule). Attention, c’est l’isolation qui est dans ce cas optionnelle tandis que le remplacement du chauffage est, lui, obligatoire.

MaPrimeRénov’ : comment et pourquoi la prime a-t-elle été créée ?

Quelles sont les origines de MaPrimeRénov’ ?

MaPrimeRénov est une aide financière distribuée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Née de la fusion du CITE (Crédit d’Impôt à la Transition Énergétique) et de l'aide Habiter Mieux Agilité de l’Anah, elle permet aux particuliers de réduire le coût de leurs travaux de rénovation, parfois de façon conséquente.

MaPrimeRénov’ : quels sont les objectifs du dispositif ?

L’objectif de MaPrimeRénov’ ? Le même que celui des autres aides à la rénovation : encourager les ménages français à engager des travaux chez eux, notamment les travaux d'isolation, et participer à la transition énergétique et écologique du pays, quel que soit leur niveau de ressources

Demandez votre Prime Énergie !

Découvrez le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre pour vos travaux de rénovation énergétique.

Simuler mes aides

Quels parcours MaPrimeRénov’ choisir pour mes travaux d’isolation ?

En janvier 2024, le dispositif MaPrimeRénov’ a évolué et se divise maintenant en deux parcours distincts :

  1. MaPrimeRénov’ ;
  2. MaPrimeRénov’ parcours Accompagné.

1 - Isoler son logement grâce à MaPrimeRénov’ parcours Accompagné

MPR Accompagné est le parcours le plus conseillé si vous souhaitez entamer des travaux d’isolation. Afin de l’obtenir, vous avez l'obligation d’effectuer deux gestes d’isolation minimum, auxquels vous pouvez ajouter d’autres travaux optionnels comme l’installation d’un chauffage peu gourmand en énergie (type poêle à bois ou chauffe-eau solaire) ou la pose d’une nouvelle ventilation. On parle ici de rénovations d’ampleur ou globales (multigestes). 

Vous devez également viser deux sauts de classes au DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) pour votre logement. L’appel au MAR (Mon Accompagnateur Rénov’) est par ailleurs obligatoire.

2 - Isoler son logement avec MaPrimeRénov’ (classique)

Il est également possible de bénéficier de MaPrimeRénov’ (seule) pour isoler votre logement. MPR est dédié à l'installation d’un système de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire (ECS) décarboné, peu énergivore tel qu’une pompe à chaleur (PAC) ou un poêle à pellets (rénovations monogestes). Les travaux d’isolation, entre autres, sont optionnels. Le recours à un MAR est conseillé, mais non obligatoire dans le cadre du parcours MPR simple.

Votre DPE est-il valide ?

L’ajout de votre DPE est obligatoire dans le dossier que vous devez envoyer à l’Anah (Agence nationale de l’habitat) afin d’obtenir MaPrimeRénov’ pour vos travaux d'isolation.

Sachez cependant que la date de réalisation du DPE compte. Aucun DPE réalisé avant 2018 n’est valide et ceux réalisés entre 2018 et le 30 juin 2021 le sont uniquement jusqu'au 31 décembre 2024.

Cas concret :

Votre logement est une passoire thermique, classée F au DPE. Vous souhaitez bénéficier de MaPrimeRénov’ parcours Accompagné pour les travaux que vous allez effectuer afin de faire gagner deux sauts de classe à votre bien. 

Vous devez donc réaliser deux travaux différents d'isolation (isolation du sol et isolation des rampants par exemple) auxquels vous pouvez rajouter d’autres gestes comme le remplacement de votre système de chauffage ou de votre ventilation. Suite à ces travaux, votre logement passera de la classe énergétique F à D.

Pour rappel, une passoire thermique est un bien dont les déperditions thermiques sont extrêmement importantes, dues à une mauvaise isolation. Classées F ou G au DPE, elles entraînent des factures de chauffage anormalement élevées.

Le parcours Accompagné obligatoire pour les passoires thermiques en juillet :

Vous vivez dans une passoire thermique ? Vous avez encore un peu de répit pour profiter du parcours MPR classique. Dès le 1ᵉʳ juillet 2024 en effet, vous devrez obligatoirement basculer sur MaPrimeRénov’ Accompagné si vous souhaitez bénéficier de MaPrimeRénov'.

Comment m'accompagne le MAR durant mes travaux d'isolation ?

Mon Accompagnateur Rénov’ (MAR) vous accompagne et vous conseille pour votre projet d’isolation. Agréé par l’Anah, il doit être indépendant des entreprises de travaux. 

Après avoir signé un contrat, il opère une première visite sur le site des travaux, où il :

  1. réalise un audit énergétique (ou sous-traite ce dernier) ;
  2. élabore des projets de travaux et un plan de financement ;
  3. évalue l’état du logement.

Ensuite, il opère un suivi de la réalisation de vos travaux d’isolation par l’artisan. Ce suivi inclut une deuxième visite, au cours de laquelle il :

  1. surveille le déroulé des travaux ;
  2. donne des explications sur l'analyse de la consommation.

À la fin des travaux d’isolation, il vérifie que tout a été correctement réalisé puis donne des conseils sur l’entretien du logement ainsi que les éco-gestes à mettre en œuvre.

maprimerenov isolation toiture

Quels sont les montants MaPrimeRénov’ pour mes travaux d'isolation ?

Voici les montants 2024 MaPrimeRénov’ pour vos travaux d’isolation, en fonction des deux parcours.

Montants MaPrimeRénov’ parcours Accompagné

Sauts de classe au DPE

Plafond des dépenses éligibles

Ménages très modestes

Ménages modestes

Ménages intermédiaires

Ménages aisés

2 sauts de classe

40 000 euros (HT)

80 % (HT)

60 % (HT)

45 % (HT)

30 % (HT)

3 sauts de classe

55 000 euros (HT)

80 % (HT)

60 % (HT)

50 % (HT)

35 % (HT)

4 sauts de classe

70 000 euros (HT)

80 % (HT)

60 % (HT)

x

x

Bonification sortie de passoire

+ 10 %

+ 10 %

+ 10 %

+ 10 %

+ 10 %

Écrêtement (TTC)

x

100 %

80 %

60 %

40 %

Montants MaPrimeRénov’ (classique)

Équipements et matériaux éligibles

Ménages très modestes

Ménages modestes

Ménages intermédiaires

Ménages aisés

Isolation des murs par l'extérieur (ITE)*

75 €/m²

60 €/m²

20 €/m²

non éligible

Isolation des murs par l'intérieur (ITI)

25 €/m²

20 €/m²

15 €/m²

non éligible

Isolation thermique des rampants de toiture ou des plafonds de combles

75 €/m²

20 €/m²

15 €/m²

non éligible

Isolation thermique des toitures - terrasses

75 €/m²

60 €/m²

40 €/m²

non éligible

Isolation thermique des parois vitrées en remplacement de simple vitrage

100 €/m²

80 €/m²

40 €/m²

non éligible

* Surface de murs limitée à 100 m².

MaPrimeRénov' Sérénité, c'est fini !

Aide spécifiquement dédiée aux ménages modestes et très modestes, MaPrimeRénov’ Sérénité permettait à des particuliers disposant de faibles revenus de pouvoir entamer des projets de rénovation énergétique.

Depuis janvier 2024, vous ne pouvez toutefois plus en profiter. L’aide n’a pas été reconduite dans le cadre de la refonte globale du dispositif MaPrimeRénov’.

Quelles sont les aides alternatives à MaPrimeRénov’ pour l’isolation de mon bien ?

MaPrimeRénov’ n’est pas la seule aide pour l’isolation de son logement. De nombreuses autres aides sont accessibles, voire cumulables entre elles. Le point ci-dessous.

Les aides supplémentaires de France Rénov’

MaPrimeAdapt’

L’objectif de MaPrimeAdapt’ est de permettre aux personnes âgées de plus de 60 ans et aux personnes en situation de handicap de pouvoir réaliser des travaux d'isolation dans leur logement. Le calcul de l’aide se fait en fonction du pourcentage du coût des travaux, dans une limite de 22 000 euros HT. Cette aide est seulement dédiée aux ménages modestes et très modestes. Un AMO (Assistant à Maîtrise d’Ouvrage) est également obligatoire.

Ma Prime Logement Décent

L’aide concerne la rénovation d’ampleur de logements très dégradés et le recours à un AMO est obligatoire. Comme pour MaPrimeAdapt’, le calcul de l’aide se fait en pourcentage du coût des travaux, dans une limite maximum de 70 000 euros HT.Toutes les étiquettes énergétiques sont éligibles, toutefois, l'étiquette de sortie minimum doit être égale à E. Là encore, seuls les ménages modestes et très modestes sont éligibles.

Les aides hors France Rénov’

Les primes CEE

Les primes CEE (ou primes énergie) s’inscrivent dans le dispositif des CEE (Certificats d’Économies d'Énergie). Elles fonctionnent sur le principe du pollueur-payeur

Des sociétés polluantes comme les fournisseurs d’énergie (TotalEnergies, EDF), les acteurs de la grande distribution (Leclerc, Carrefour) ou encore les enseignes de bricolage (Leroy-Merlin) doivent verser un certain quota de primes aux particuliers afin de les aider dans leur projet de rénovation.

Une fois ce quota atteint, ces sociétés obtiennent des certificats (les fameux CEE), attestant de leur volonté de s’inscrire dans la transition énergétique et économique du pays.

Deux modes de versement des CEE en fonction du parcours MPR :

Si vous souhaitez cumuler MaPrimeRénov’ et les primes CEE, c’est possible. Attention toutefois, le mode de versement diffère en fonction du parcours MPR :

  • pour le parcours Accompagné : la valorisation des CEE est directement faite par l'Anah. Vous recevrez le montant total des aides MPR + CEE ;
  • pour MPR (seule) : le versement est effectué à part, par les obligés (entreprises polluantes).

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Il a été créé pour financer, sans taux d’intérêts (ces derniers sont pris en charge par l’État), les travaux de rénovation énergétique de votre domicile. Pour un bouquet de travaux d’au moins 7 gestes, le prêt finance jusqu’à 50 000 euros.

En 2024, quelques évolutions ont vu le jour :

  • une hausse des plafonds d’aide et de la durée de remboursement maximale pour certaines opérations ;
  • une extension de la distribution du prêt aux sociétés de tiers‑financement (et non plus seulement aux banques).

Le PAR (prêt Avance Rénovation)

Le prêt Avance Rénovation, ou prêt Avance Mutation, est également un prêt bancaire. Il est garanti grâce à une hypothèque sur le logement couplée à une garantie de l’État couvrant 75 % du montant du crédit. À partir de janvier 2024, on note une nouveauté : le prêt est accessible à tous les ménages et non plus seulement aux ménages modestes et très modestes.

Le recours à un artisan RGE : obligatoire pour obtenir les aides !

Afin d’obtenir les aides, vous devez obligatoirement faire appel à un artisan RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). Si vous faites appel à un professionnel ne possédant pas cette qualification, votre demande d’aide sera déboutée !

Le Chèque énergie

Nominatif, ce chèque permet aux Français éligibles de financer une partie de leurs factures énergétiques. Il voit son montant aller de 48 € à 277 €. Ne le confondez pas avec le Chèque énergie exceptionnel qui, lui, était destiné aux ménages modestes et très modestes et qui a totalement disparu fin décembre 2023.

La TVA à taux réduit de 5,5 %

En plus de l’éco-prêt à taux zéro, vous pouvez formuler la demande d’une baisse de la TVA, fixée à 5,5 %, dans le cadre de vos travaux de rénovation énergétique. Celle-ci s’applique directement sur le devis et n’est pas accessible dans le cas où le particulier effectue les travaux de lui-même (sans appel à un artisan RGE).

Pour cela, la construction de votre logement doit être achevée depuis au moins 2 ans (pour une résidence principale ou secondaire).

L’exonération de taxe foncière

Les communes peuvent mettre en place une exonération de 50 % ou de 100 % de la taxe foncière à destination des propriétaires souhaitant améliorer la performance énergétique de leur logement.

Les aides locales

Plusieurs aides à la rénovation ont été créées par les régions afin d’aider, là encore, les particuliers dans leur projet de rénovation. Attention, les montants et les conditions d’éligibilité peuvent varier. Renseignez-vous en mairie ou sur le site de l’ANIL (Agence nationale pour l'information sur le logement) afin d’éviter les mauvaises surprises !

Isolez votre toit

Faites vous accompagner de A à Z et bénéficiez des aides de l'État pour l'isolation de votre toiture.

Demander mon devis gratuit

FAQ sur MaPrimeRénov’ pour l’isolation de mon logement

Quels parcours MaPrimeRénov’ puis-je utiliser pour mes travaux d'isolation ?

MaPrimeRénov’ est accessible pour vos travaux d'isolation, à la fois via le parcours standard (MPR seule) ou via le parcours Accompagné

Avec MPR, les gestes d’isolation sont optionnels. Vous devez avant tout (et obligatoirement) effectuer un changement de chauffage ou installer un nouvel appareil de production d’eau chaude sanitaire (ECS). 

Toutefois, pour isoler son bien, le parcours Accompagné est bien plus intéressant. Afin d’en bénéficier, deux gestes d’isolation minimum sont obligatoires (isolation des combles et des murs par exemple). Dans le cadre de ce parcours, ce sont les autres  travaux (type changement de ventilation) qui sont en option.

Puis-je cumuler MaPrimeRénov’ avec d'autres aides pour mon projet d’ isolation ?

Tout à fait ! MaPrimeRénov’ est cumulable avec d’autres aides à la rénovation énergétique telles que l’éco-prêt à taux zéro, les primes CEE, le PAR (prêt Avance Rénovation), les aides des collectivités locales, le Chèque énergie ou encore la TVA à taux réduit de 5,5 %.

Pourquoi isoler ses fenêtres, sa toiture ou sa porte ?

Isoler les structures de son logement est important, et ce, à plusieurs titres : vous faites des économies sur votre facture d’énergie et gagnez en confort acoustique et thermique

Concrètement, isoler votre maison vous permet d’éviter de subir les températures extérieures et d’entendre les bruits de la rue comme si vous y étiez. Enfin, vous participez au plan de transition économique et énergétique voulu par l’État et donc, contribuez à la protection de l’environnement.

Aliénor Guibert
Aliénor Guibert

Rédactrice experte rénovation énergétique

Après des études littéraires et commerciales, Aliénor rejoint Hello Watt en 2021 et se spécialise dans la rédaction d’articles et de billets de blog sur la rénovation énergétique et les primes énergie.