Obtenir MaPrimeRénov’ pour sa VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) double flux, c’est possible ! Comment bénéficier de l’aide ? Quels sont les plafonds et les montants alloués ? On fait le point.

En résumé :

  • Vous pouvez bénéficier du dispositif MaPrimeRénov’ pour votre VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) dans le cadre des deux parcours MPR : MaPrimeRénov’ et le parcours Accompagné.
  • Pour rappel, le dispositif MPR a été totalement refondu en janvier 2024 et se voit actuellement scindé en deux parcours. MaPrimeRénov’ (classique) axé sur l’installation de chauffage décarboné et le parcours Accompagné qui exige a minima de réaliser deux gestes d'isolation (des combles ou des murs par exemple). Il est possible de réduire le coût de sa ventilation via les deux parcours.
  • Attention si vous voulez installer une VMC double flux dans une passoire thermique, c’est-à-dire un bien classé F ou G au DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) : à partir du 1ᵉʳ juillet 2024, vous devrez obligatoirement passer par le parcours Accompagné.
  • Retenez que MaPrimeRénov’ n’est pas disponible pour les autres types de VMC (VMC simple flux et hygroréglables). 
  • Hors aides, le prix moyen d’une VMC double flux est compris entre 3 000 et 13 000 euros HT (pose comprise).

MaPrimeRénov’ : une des principales aides à la rénovation énergétique

MaPrimeRénov’ : une aide phare de l’Anah en faveur de la transition énergétique et écologique

MaPrimeRénov’ remplace le CITE (Crédit d’Impôt à la Transition Énergétique) depuis 2021. Distribuée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat), sa mission est d’importance. Elle doit en effet convaincre les particuliers de la nécessité de réaliser des travaux de rénovation afin d’améliorer la performance énergétique de leur bien. 

L’objectif ? Limiter la dépendance des ménages aux énergies fossiles (gaz, fioul par exemple) et les faire pleinement participer à la transition énergétique et écologique de la France.

Demandez votre Prime Énergie !

Découvrez le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre pour vos travaux de rénovation énergétique.

Simuler mes aides

Quels types de travaux peuvent être financés par MaPrimeRénov’ ?

Les travaux éligibles à MaPrimeRénov’ peuvent être de diverses natures : 

  • isolation des structures de sa maison (toiture ou plancher entre autres) ;
  • changement d’appareil de chauffage énergivore pour un chauffage respectueux de l'environnement tel qu’un poêle à bois ou une pompe à chaleur (PAC) ;
  • et… Installation d’une VMC double flux !

MaPrimeRénov’ pour financer sa VMC double flux

Vous souhaitez bénéficier de MPR pour installer votre toute nouvelle ventilation double flux ? Avant de vous précipiter pour faire votre demande, sachez que le dispositif MaPrimeRénov’ a été totalement refondu en 2024. L’aide se divise maintenant en deux parcours bien distincts :

Le parcours MaPrimeRénov’ (classique)

Ce parcours est axé sur les rénovations monogestes et concerne l'installation d’un équipement de chauffage ou d’eau chaude sanitaire (ECS) décarboné, c’est-à-dire fonctionnant à l’aide d’une énergie renouvelable (EnR) et durable.

Dans le cadre du parcours MaPrimeRénov’, la pose d’une VMC double flux fait partie des travaux optionnels. Il n’est donc pas obligatoire d’en installer une pour y être éligible. Par ailleurs, l’appel au MAR (Mon Accompagnateur Rénov’) n’est pas indispensable.

Le parcours Accompagné

Le parcours Accompagné se concentre, lui, sur les rénovations d'ampleur, multigestes. Deux gestes d’isolation minimum sont nécessaires (du sol et des rampants de toiture par exemple). De même que pour le parcours MaPrimeRénov’, les travaux d’installation d’une VMC double flux ne sont pas obligatoires afin de bénéficier de l’aide. Ils peuvent par contre être effectués en supplément. Attention, si vous changez de ventilation dans le cadre du parcours Accompagné, le recours au MAR sera par contre exigé.

Bénéficier de MaPrimeRénov’ pour sa VMC double flux : quels sont les critères techniques à respecter ?

Pour pouvoir bénéficier de MaPrimeRénov’ et quel que soit le parcours, votre ventilation doit respecter les normes et critères suivants :

  1. caisson de ventilation de classe d'efficacité énergétique A ou supérieure ;
  2. bouches d’extraction de l’air hygroréglables certifiées CSTBat ;
  3. bouches d'extraction autoréglables conformes aux normes NT205 ;
  4. en maison individuelle : échangeur de flux certifié NT205 ;
  5. échangeur statique : efficacité thermique supérieure à 85 % (caisson de ventilation certifié NF 205 ou équivalent).

Au revoir MaPrimeRénov’ Sérénité !

La refonte du dispositif MPR de l’Anah signe l'arrêt de MaPrimeRénov’ Sérénité, une des aides principales dédiées aux ménages modestes et très modestes pour leurs travaux de rénovation. Le montant des travaux pouvait être couvert à hauteur 65 % dans une limite maximum de 35 000 euros HT.

MaPrimeRénov’ pour sa VMC : quels montants ? Quels plafonds en 2024 ?

Les montants MaPrimeRénov’ 2024 pour sa ventilation

Voici un tableau présentant les montants et le plafond de financement MaPrimeRénov’ en 2024 pour la pose d’une VMC double flux.

/

Ménages très modestes

Ménages modestes

Ménages intermédiaires

Ménages aisés

Montants MPR

2 500 €

2 000 €

1 500 €

non éligibles

Plafond de financement

6 000 €

Les plafonds MaPrimeRénov’ 2024

Connaître votre catégorie de ménage MPR est essentiel pour savoir à quel montant d’aide vous pouvez avoir droit. Il existe quatre catégories, délimitées par des plafonds de ressources financières annuelles :

  1. MaPrimeRénov’ bleu : ménages très modestes ;
  2. MaPrimeRénov’ jaune : ménages modestes ;
  3. MaPrimeRénov’ violet : ménages intermédiaires ;
  4. MaPrimeRénov’ rose : ménages aisés.

Voici deux tableaux présentant les plafonds MPR en Île-de-France et hors Île-de-France (et en Outre-Mer) :

infographie plafonds de ressources maprimerenov

Outre MaPrimeRénov’, quelles sont les autres aides pour installer sa VMC ?

En dehors de MaPrimeRénov’, votre ventilation double flux est éligible à bien d’autres aides à la rénovation. Les voici :

  • les primes CEE (ou primes énergie) ;
  • l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ;
  • le PAR (prêt Avance Rénovation) ;
  • la TVA à taux réduit ;
  • l’exonération de taxe foncière ;
  • le chèque énergie ;
  • les aides aux collectivités locales.

MaPrimeRénov’ est d’ailleurs cumulable avec certaines d’entre elles :

  1. MaPrimeRénov’ (seule) : montants cumulables avec les primes CEE et les aides des collectivités locales ;
  2. parcours Accompagné : montants cumulables avec les aides locales.

Deux autres aides France Rénov’, le même organisme auquel appartient MaPrimeRénov’ (et piloté par l'Anah) peuvent permettre de réduire le prix d’une VMC double flux :

  1. MaPrimeAdapt’ : réservé aux seniors de plus de 60 ans et aux personnes en situation de handicap ;
  2. Ma Prime Logement Décent : pour les rénovations d’ampleur des logements très dégradés.

N’hésitez pas à vous renseigner sur l’ensemble de ces primes et leurs conditions d'obtention avant de vous lancer dans vos travaux. Les montants ainsi que les critères d’éligibilité des aides locales peuvent notamment varier suivant la région. Renseignez-vous bien auprès de votre mairie ou directement sur le site de l’ANIL (Agence nationale pour l'information sur le logement).

Finalement, l’investissement pour l’installation de sa ventilation est rapidement rentable si l'on prend en compte les économies d’énergie que vous pouvez réaliser et les aides que vous pouvez obtenir.

Un artisan RGE, obligatoire pour obtenir les aides :

Pour pouvoir bénéficier des aides, le recours à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) pour réaliser vos travaux est absolument obligatoire. Si votre choix se porte sur un professionnel non RGE, votre demande d’aide sera déboutée.

Pourquoi installer une VMC double flux dans son logement ?

Une isolation thermique performante est la clé pour réaliser des économies d’énergie. Si posséder un système de chauffage efficace tel qu’une pompe à chaleur par exemple est essentiel, la bonne ventilation de l’air de son logement l’est tout autant.  

Une ventilation correcte est en effet très importante pour renouveler l’air et empêcher l’humidité de s’installer.

La VMC double flux : un système de ventilation ingénieux

Un fonctionnement plus astucieux que celui de la VMC simple flux

Le fonctionnement de la VMC double flux est d’une redoutable ingéniosité : elle extrait l’air vicié du foyer puis en récupère les calories pour réchauffer directement l’air neuf introduit dans le logement. Système réversible, la VMC double flux permet également de rafraîchir le logement durant la saison estivale où la chaleur peut vite être étouffante.

Plus précisément, la VMC double flux utilise un échangeur thermique, la majorité du temps à plaques, qui préchauffe l’air entrant avant de l’injecter dans les pièces à vivre de la maison (type chambre ou salon) via des bouches d’insufflation

Durant les jours de fortes chaleurs, l’échangeur thermique est bypassé pour bloquer l’air chaud entrant lors de la journée afin de rafraîchir l’air introduit dans le logement. Cet air chaud est ensuite distribué au logement la nuit, lorsque la température extérieure s’amenuise.

Les normes d'une VMC double flux de qualité :

Afin de choisir une VMC double flux de qualité, choisissez des modèles affichant :

  1. la norme NF 205 (française) et un rendement > 85 % ;
  2. la norme PHI (allemande) et un rendement > 84 %.

Des économies d’énergie importantes

Ce type de ventilation améliore donc considérablement votre confort thermique tout en permettant d’importantes économies d’énergie. Selon l’ADEME (Agence de la transition écologique), en récupérant 95 % des calories de l’air extrait, cette ventilation vous permet de réaliser entre 7 et 10 % d’économies de chauffage.

Quel est le prix d’une VMC double flux ?

La VMC double flux est le système de ventilation mécanique le plus performant du marché, mais représente un certain investissement. 

Vous pouvez compter entre 3 000 et 5 500 € HT (pose comprise) pour un dispositif efficace, sachant que ce type de VMC peut aller jusque dans les 13 000 euros HT (pose comprise là encore). Heureusement, grâce à MaPrimeRénov’ et aux autres aides à la rénovation, ce coût peut être grandement réduit.

Les quelques inconvénients de la VMC double flux :

Le désavantage majeur de la VMC double flux est son entretien plutôt contraignant. Afin de garantir la performance de l’équipement, il faut aspirer les filtres régulièrement, à raison d’un nettoyage minutieux une fois par mois minimum.

Par ailleurs, du fait de son processus de fonctionnement écologique et avancé, ce type de VMC présente également un prix plus élevé que les autres types de ventilations.

Quid de la ventilation simple flux ?

Malheureusement, la ventilation simple flux hygroréglable et autoréglable ne rentre pas dans le dispositif MaPrimeRénov’. Si la VMC simple flux est en effet une solution peu onéreuse à l’achat et facile d’entretien, son fonctionnement possède des inconvénients entravant lourdement le confort de la maison équipée :

  • ce type de VMC rejette à l’extérieur du logement l’air aspiré à l’intérieur. Durant l’hiver, le renouvellement d’air entraîne alors des courants d’air et des pertes de chaleur élevées, aboutissant à la surconsommation d’énergie du logement ;
  • même bémol pendant la saison estivale : l’air introduit est chaud, impactant inévitablement la fraîcheur du logement ;
  • le fonctionnement continu de cette ventilation est très énergivore et peu écologique ;
  • ce dispositif offre un traitement limité de l’air neuf contre la pollution extérieure.

Trois bonnes raisons d’installer un appareil de ventilation dans votre logement

1- Assainir et purifier l’air intérieur

Contrairement à ce qu’on pense souvent, l’air à l’intérieur des logements est souvent plus pollué que l’air extérieur. Parmi les substances néfastes qui rendent cet air mauvais pour la santé, on peut citer :

  • la poussière ;
  • les produits chimiques (peinture des meubles, des murs ou produits d’entretien ménagers) ;
  • les fumées de combustion de cuisine ;
  • le monoxyde de carbone produit par les équipements de chauffage. 

vmc double flux

2 - Empêcher l'humidité de s'installer

Renouveler l’air de sa maison la protège de l'humidité et évite que vos surfaces, telles que les murs et les sols, soient recouvertes par la moisissure. Cette dernière a l’air inoffensive malgré son aspect peu esthétique, mais il ne faut pas s’y tromper car elle peut impacter gravement votre santé.

En effet, les spores de la moisissure peuvent infiltrer votre système respiratoire et vous causer des pathologies chroniques telles que l'asthme, la toux, voire, dans les cas les plus graves, une infection des poumons.

3 - Réaliser des économies d’énergie

Certes, vous pouvez toujours aérer votre maison en ouvrant les fenêtres et les portes. Si cette solution est agréable en été, vous risquez tout de même d’avoir très froid en hiver par ce procédé. 

De plus, l’aération refroidit entièrement votre maison et vous devez ensuite augmenter le chauffage pour retrouver une température agréable au sein de votre intérieur. Une VMC double flux vous permet donc d’éviter une aération trop régulière et contraignante en plus de vous faire faire des économies sur votre facture énergétique.

FAQ sur MaPrimeRénov’ pour sa VMC double flux

Quel est le montant d’une ventilation double flux ? 

Le prix moyen de la VMC double flux est compris entre 3 000 et 13 000 euros HT (installation comprise). Heureusement, des aides financières à la rénovation énergétique existent pour en diminuer le coût.

Est-ce que MaPrimeRénov’ est disponible avec toutes les VMC ?

Non, MaPrimeRénov’ n’est pas disponible avec la VMC simple flux, seulement avec la VMC double flux. La ventilation simple flux n’est en effet pas en phase avec les objectifs de la transition énergétique et écologique souhaitée par le Gouvernement. 

Très énergivore, son fonctionnement en continu n’est pas respectueux de l’environnement et le renouvellement d’air génère courants d’air, déperditions thermiques et donc surconsommation de chauffage

Puis-je cumuler MaPrimeRénov’ avec d’autres aides pour installer mon système de ventilation ?

Oui, tout à fait. MaPrimeRénov’ est cumulable avec certaines aides, en fonction du parcours choisi. MaPrimeRénov’ (parcours classique) est cumulable avec les aides locales tandis que le parcours Accompagné est cumulable avec les aides locales et les primes CEE.

Aliénor Guibert
Aliénor Guibert

Rédactrice experte rénovation énergétique

Après des études littéraires et commerciales, Aliénor rejoint Hello Watt en 2021 et se spécialise dans la rédaction d’articles et de billets de blog sur la rénovation énergétique et les primes énergie.