Découvrez le dispositif MaPrimeRenov et le montant de l’aide en fonction des travaux et du parcours choisi. Grâce aux aides MaPrimeRénov’, réalisez vos travaux en toute tranquillité !

En résumé :

  • MaPrimeRénov’ remplace le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) depuis 2020.
  • Le montant de MaPrimeRénov’ est calculé en fonction des ressources du foyer et du gain écologique permis par ces travaux de rénovation énergétique.
  • Pour savoir quel est le montant des aides auxquelles vous avez droit, il faut d’abord regarder à quelle catégorie MaPrimeRénov’ vous appartenez : bleu (ménages très modestes), jaune (modeste), violet (intermédiaire) et rose (aisés). 
  • En 2024, MaPrimeRénov’ évolue en deux parcours : le parcours efficacité pour les rénovations monogestes, axé sur le changement du système de chauffage et le parcours performance pour les rénovations globales, dites d’”ampleur” (rénovations multigestes). 
  • Ainsi, les montants MaPrimeRénov’ évoluent suivant le type de travaux, le parcours choisi et les catégories auxquelles appartiennent les ménages.

Qu'est-ce que MaPrimeRenov’ ?

Qu’est-ce que MaPrimeRénov’ exactement ? Quels sont les montants accordés et les critères d’éligibilité pour y avoir droit ? On vous dit tout sur cette aide majeure à la rénovation énergétique.

Une aide qui remplace le CITE

MaPrimeRenov’ est une aide de l’État lancée le 1er janvier 2020 pour remplacer le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) ainsi que l’aide de l’Anah (l’Agence Nationale de l’Habitat) “Habiter mieux agilité”. Le but ? Rendre le dispositif encore plus complet et efficace. C’est l’Anah qui continue de gérer MaPrimeRenov’.

Demandez votre Prime Énergie !

Découvrez le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre pour vos travaux de rénovation énergétique.

Simuler mes aides

Les évolutions MaPrimeRénov’ en 2024

En 2024, MaPrimeRénov’ voit son dispositif être totalement refondu afin d’inciter les particuliers à réaliser davantage de rénovations globales. Deux parcours existent désormais :

1 - Le parcours performance

Le parcours performance est axé sur les rénovations globales, dites rénovations d'”ampleur”. Ouvert à tous les logements ( et obligatoire pour les passoires thermiques à compter du 1er juillet 2024), il concerne les travaux multigestes, comptant au moins deux gestes d'isolation et un remplacement de la ventilation. Concernant ce parcours MaPrimeRénov’, le montant de l'aide est calculé au pourcentage du coût des travaux.

Dans le cadre du parcours performance, l’appel au MAR (Mon Accompagnateur Rénov’) est absolument obligatoire, d’où la dénomination de “parcours accompagné”. C’est lui qui devra se charger de conseiller et de guider les particuliers tout le long de leurs travaux.

Un cumul possible avec certaines aides :

Si le parcours performance est cumulable avec les aides locales ainsi qu’avec d’autres types d'aides (type la caisse de retraite, etc.), il ne l'est pas avec les primes CEE.

2 - Le parcours efficacité

Le parcours efficacité est, lui, axé sur le remplacement du système de chauffage (rénovations monogestes) par un équipement moins énergivore et donc, plus respectueux de la planète tel que la pompe à chaleur (PAC) ou encore les panneaux solaires. Il y a toutefois des cas spécifiques :

  1. les appartements ne sont pas concernés par l'obligation d’un changement de chauffage ou d’étiquette énergétique d'origine ;
  2. l'Outre-mer n’est pas concerné par l’obligation de DPE et par l’obligation d’installer un système de chauffage décarboné.

L’aide concerne tous les logements classés A à G au DPE (Diagnostic de Performance Énergétique), puis seulement les logements classés A à E à compter du 1er juillet 2024. Cela veut dire qu’à partir de cette date, les passoires thermiques devront basculer sur le parcours performance.

Dans ce cadre, le recours au MAR n’est pas obligatoire mais fortement conseillé. Pour ce parcours MaPrimeRénov’, le calcul du montant est simple : il s’agit d’une aide forfaitaire par geste.

Cumul possible avec davantage d’aides :

Les montants du parcours efficacité peuvent s’additionner avec ceux des primes CEE et des aides locales.

MaPrimeRenov’ : les types de travaux concernés

MaPrimeRenov’ est donc une aide versée aux ménages dans le but de les encourager à effectuer des travaux de rénovation énergétique au sein de leur logement. Les travaux concernés par cette aide sont :

MaPrimeRénov’ : les montants des aides

Indépendamment du montant de vos ressources annuelles et du type de travaux effectués, le montant maximal qui peut vous être attribué est de 20 000 euros sur cinq ans glissants

Un artisan RGE sinon rien !

Pour bénéficier de MaPrimeRénov', vous devez obligatoirement faire appel à un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Vous avez des questions ? N’hésitez pas à appeler les experts rénovation d’Hello Watt au numéro suivant : 09 78 46 70 64.

MaPrimeRénov’ : montants et critères d’éligibilité

MaPrimeRénov’ : montant des plafonds par catégories

Bonne nouvelle ! Contrairement au CITE, les critères d'éligibilité à MaPrimeRenov’ sont élargis à tous les propriétaires sans conditions de ressources,  qu’ils occupent ou non les foyers qui font l’objet de la demande.

Le montant de la prime dépendra cependant du revenu fiscal de référence (RFR), indiqué sur l'avis d’imposition. Selon vos niveaux de revenus (du plus modeste au plus aisé), mais aussi de la localisation du logement (en île de France ou hors île de France), des plafonds sont attribués. Ces derniers sont classés en 4 couleurs :

  • très modestes = MaPrimeRénov’ bleu ;
  • modestes = MaPrimeRénov’ jaune ;
  • intermédiaires = MaPrimeRénov’ violet ;
  • aisés = MaPrimeRénov’ rose.

MaPrimeRénov’ bleu

Nombre de personne dans le foyer

Plafonds de revenus du foyer (en Ile-de-France)

Plafonds de revenus du foyer (hors Ile-de-France)

1

22 461 €

16 229 €

2

 

32 967 €

 

23 734 €

3

39 591 €

 

28 545 €

4

46 226 €

 

33 346 €

5

52 886 €

 

38 168 €

Par personne supplémentaire

+ 6 650 €

+ 4412 €

MaPrimeRénov’ jaune

Nombre de personne dans le foyer

Plafonds de revenus du foyer (en Ile-de-France)

Plafonds de revenus du foyer (hors Ile-de-France)

1

 

27 343 €

20 805 €

2

40 130 €

30 427 €

3

48 197 €

36 591 €

4

 

56 277 €

 

42 748 €

5

 

64 380 €

 

48 930 €

Par personne supplémentaire

+ 8 097 €

+ 6 165 €

MaPrimeRénov' violet

Nombre de personne dans le foyer

Plafonds de revenus du foyer (en Ile-de-France)

Plafonds de revenus du foyer (hors Ile-de-France)

1

38 184 €

29 148 €

2

56 130 €

42 848 €

3

79 041 €

51 592 €

4

79 041 €

60 336 €

5

90 496 €

69 081 €

Par personne supplémentaire

+ 11 455 €

+ 8 744 €

MaPrimeRénov' rose

Nombre de personne dans le foyer

Plafonds de revenus du foyer (en Ile-de-France)

Plafonds de revenus du foyer (hors Ile-de-France)

1

> 38 184 €

> 29 148 €

2

> 56 130 €

> 42 848 €

3

> 67 585 €

> 51 592 €

4

> 79 041 €

> 60 336 €

5

> 90 496 €

> 69 081 €

Par personne supplémentaire

+ 11 455 €

+ 8 744 €

Prenons un exemple : si vous habitez à Quimper, que votre foyer est composé de 3 personnes, et que vos revenus fiscaux de référence sont de 35 000 euros, alors vous pouvez bénéficier de MaPrimeRenov’ Jaune.

Quelles sont les conditions liées au logement ?

Pour bénéficier de MaPrimeRénov’, vous devez effectuer des travaux de rénovation d’énergie en étant propriétaire bailleur ou occupant de votre logement, considéré comme votre résidence principale et ayant plus de quinze ans. Dans le cas où le particulier est propriétaire bailleur, il faut que ce soit la résidence principale du locataire. Enfin, les logements situés dans les départements d’Outre-mer sont aussi éligibles à cette aide.

Montants MaPrimerénov’ par travaux

Quels sont les travaux éligibles à MaPrimeRénov’ ?

Tous les travaux ne donnent pas lieu à l’aide MaPrimeRenov’. Découvrez la liste complète des travaux sur les équipements concernés par la prime : 

  • chaudière à granulés ;
  • pompe à chaleur : géothermique, solarothermique, air-eau ;
  • chauffage solaire ;
  • chaudière à bûches ;
  • chauffe-eau solaire ;
  • poêle à bois (à bûches ou à granulés) ;
  • foyers fermés, insert ;
  • équipement solaire hybride ;
  • chaudière à gaz très haute performance ;
  • réseaux de chaleur ou de froid ;
  • chauffe-eau thermodynamique ;
  • dépose d'une cuve à fioul ;
  • ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux ;
  • isolation thermique des fenêtres (et parois vitrées) à la condition que ce soit pour installer du double ou triple vitrage ;
  • isolation des murs par l'extérieur (ITE) ;
  • isolation des murs par l'intérieur (ITI) ;
  • isolation des toitures terrasses ;
  • isolation des rampants de toiture et plafonds de combles ;
  • audit énergétique ;
  • protection contre le rayonnement solaire (pour l'Outre-mer). 

MaPrimeRénov' 2024 : quels sont les montants octroyés par type de travaux et de parcours ?

Voici les plafonds des dépenses éligibles en fonction des ménages, pour le parcours performance.

Parcours performance MPR

Sauts de classe au DPE

Plafond des dépenses éligibles

Ménages très modestes

Ménages modestes

Ménages intermédiaires

Ménages aisés

2 sauts de classe

40 000 euros (HT)

80 % (HT)

60 % (HT)

45 % (HT)

30 % (HT)

3 sauts de classe

55 000 euros (HT)

80 % (HT)

60 % (HT)

50 % (HT)

35 % (HT)

4 sauts de classe

70 000 euros (HT)

80 % (HT)

60 % (HT)

x

x

Bonification sortie de passoire

+ 10 %

+ 10 %

+ 10 %

+ 10 %

+ 10 %

Écrêtement (TTC)

x

100 %

80 %

60 %

40 %

Parcours efficacité MPR

Les montants MaPrimeRénov’ du parcours efficacité évoluent dès 2024. Les montants d’aide accordés pour l'installation d’une PAC air-eau et d’une PAC eau-eau seront de :

  • 3 000 euros : pour les ménages aux revenus intermédiaires ;
  • 4 000 euros : pour les ménages aux revenus modestes ;
  • 5 000 euros : pour les ménages aux revenus très modestes ;

Les ménages aisés, eux, ne pourront pas bénéficier de cette aide.

MaPrimeRenov’ : les montants des bonifications supplémentaires

Maintenant que vous savez de quelle catégorie MaPrimeRenov’ vous faites partie (bleu, jaune, violet, rose), il est temps de découvrir les différents bonus dont vous pouvez disposer :

  • pour le parcours accompagné (parcours performance), le financement du MAR est assuré par un financement CEE porté par l’Anah. Les montants des financements sont octroyés aux ménages simultanément à leur demande d’aide MaPrimeRénov’ ;
  • dans le cadre de ce même parcours, vous bénéficierez d’une bonificationsortie de passoire”, ajoutant 10 % (HT) supplémentaire au montant de l’aide.

Financement du MAR

-

Plafond des dépenses éligibles

Ménages très modestes

Ménages modestes

Ménages intermédiaires

Ménages aisés

Rénovation énergétique

2 000 euros (TTC)

100 %

80 %

40 %

20 %

Attention !

La bonification est mise en place pour les passoires thermiques, à condition que l’étiquette D soit atteinte à minima.

MaPrimeRénov’ : quelles sont les démarches pour en bénéficier ?

Demander MaPrimeRénov’ : avant les travaux

Vous avez tout compris à MaPrimeRénov' ? Il ne vous reste plus qu’à faire votre demande ! La procédure est plutôt simple. Voici les étapes à suivre :

  1. avant le début des travaux, vous pouvez utiliser un simulateur en ligne pour avoir une idée du montant MaPrimeRénov’ qui vous sera versé ;
  2. suite à cela, vous pouvez faire votre demande sur le site de l’organisme concerné et déposer votre dossier complété des pièces justificatives demandées (devis d’un artisan RGE, papiers d'identité, revenus, etc.) ;
  3. votre dossier va être étudié pour vérifier son éligibilité. Si c’est le cas, vous serez notifié de la bonne attribution de la prime. Ce sera le moment d’entamer vos travaux !

Demander MaPrimeRénov’ : après les travaux

Les démarches ne sont pas encore tout à fait finies. Après la réalisation de vos travaux, vous devrez demander une facture à l’entreprise RGE qui s’est occupée du chantier. 

Puis, il vous suffit de faire la demande de versement de votre prime sur le compte que vous avez créé au début de l’opération, de transmettre votre facture et votre RIB et d’attendre ! MaPrimeRenov’ est versée dès la fin des travaux.

FAQ sur les montants MaPrimeRenov’

Le CITE existe-t-il toujours ?

Le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) a disparu le 1er janvier 2021. Il est remplacé par MaPrimeRenov’, elle-même issue de la fusion entre le CITE et l’aide “Habiter Mieux Agilité” de l’Anah. 

De la même manière que le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique, MaPrimeRenov’ encourage les particuliers à amorcer leur transition énergétique en finançant une partie de leurs travaux de rénovation.

Quel est le montant maximal de MaPrimeRénov’ que je peux obtenir ? 

Le montant maximal est indépendant du montant de vos ressources annuelles, du type de travaux effectués mais également désormais du parcours choisi (performance ou efficacité).

Ainsi, dans le cadre du parcours efficacité par exemple, les ménages modestes désirant installer une pompe à chaleur air-eau dans leur logement pourront bénéficier de MaPrimeRénov’, avec un montant d’aide de 4 000 euros (montants revalorisés).

MaPrimeRénov’ est-elle compatible avec d’autres aides à la rénovation ?

Tout à fait ! MaPrimeRenov’ peut être cumulée avec d’autres subventions à la rénovation énergétique telles que les primes CEE et les aides locales pour le parcours efficacité et les aides locales ainsi que d’autres types d’aides (caisse de retraites, etc.) pour le parcours accompagné (ou parcours performance). Attention, le parcours performance n’est pas cumulable avec les primes CEE.

MaPrimeRenov’ est-elle accessible aux résidences secondaires ?

Oui, depuis juillet 2021 exactement ! Découvrez-les grâce à notre simulateur de prime en ligne ou en contactant nos conseillers au 09 78 46 70 64 (appel non-surtaxé).

Aliénor Guibert
Aliénor Guibert

Rédactrice experte rénovation énergétique

Après des études littéraires et commerciales, Aliénor rejoint Hello Watt en 2021 et se spécialise dans la rédaction d’articles et de billets de blog sur la rénovation énergétique et les primes énergie.