Mesure phare du dispositif MaPrimeRénov’, MaPrimeRénov’ Sérénité était spécifiquement dédiée aux ménages modestes et très modestes. L’aide existe-t-elle toujours en 2024 ? On vous dit tout.

En résumé :

  • MaPrimeRénov’ Sérénité a été lancée début janvier 2022 en remplacement de l’aide “Habiter Mieux Sérénité” de l’Anah (Agence nationale de l’habitat).
  • Plusieurs critères d’éligibilité étaient nécessaires afin d’obtenir l’aide : un gain énergétique de 35 % minimum suite à la rénovation, des conditions de ressources précises (seuls les ménages modestes et très modestes pouvaient obtenir la prime), la mise en œuvre de certains travaux tels que l’installation de certains appareils de chauffage (une pompe à chaleur par exemple) et d’eau chaude sanitaire (ECS), l’isolation thermique des murs par l’extérieur (ITE) ou par l’intérieur (ITI) ou encore le changement de ventilation.
  • En 2024, le dispositif MaPrimeRénov’ a connu une refonte totale. Maintenant scindé en deux parcours (MaPrimeRénov’ et le parcours accompagné), il ne compte plus MaPrimeRénov’ Sérénité en son sein.
  • Que les ménages modestes et très modestes se rassurent toutefois : ils sont éligibles aux deux parcours. Vous souhaitez effectuer une rénovation d’ampleur (multigestes) ? Choisissez le parcours accompagné. Vous préférez réaliser une rénovation monogeste comme un changement de chauffage ? Tournez-vous vers le dispositif MaPrimeRénov’ standard.

MaPrimeRénov’ Sérénité : une ancienne aide à la rénovation pour les ménages modestes et très modestes

MaPrimeRénov’ Sérénité : quésaco ?

MaPrimeRénov’ Sérénité a été mise en œuvre début janvier 2022 en lieu et place du programme phare de l’Anah à destination des ménages modestes et très modestes : “Habiter Mieux Sérénité”. Rappelons à ce sujet que le dispositif MaPrimeRénov’ remplace lui-même le CITE (Crédit d’Impôt à la Transition Énergétique) depuis janvier 2021.  

Quel était l’objectif de MaPrimeRénov’ Sérénité ?

Le rôle de MaPrimeRénov’ Sérénité était primordial dans le cadre de la rénovation énergétique. Il s’agissait d’encourager les ménages aux faibles revenus à entamer des travaux de rénovation globale de leur logement, malgré le coût conséquent des travaux. C’est en effet ce coût très élevé qui rebutait et rebute encore généralement ces catégories de ménages, préférant investir leurs ressources dans d’autres postes de dépenses.

Demandez votre Prime Énergie !

Découvrez le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre pour vos travaux de rénovation énergétique.

Simuler mes aides

Pourquoi cette transition entre Habiter Mieux Sérénité et MaPrimeRénov’ Sérénité ?

Jusqu’en 2021, le système des primes distribuées par l’Anah pour une rénovation globale était organisé de façon relativement complexe :

  • les profils MaPrimeRénov’ violet et rose, désignant les ménages intermédiaires ou aisés, ne pouvaient bénéficier que de MaPrimeRénov’, cette dernière étant cumulable avec les primes Coup de pouce CEE ;
  • quant aux profils MaPrimeRénov’ bleu et jaune, c’est-à-dire les ménages très modestes et modestes, ils avaient eux, accès au programme “Habiter Mieux Sérénité”, non cumulable avec les primes Coup de pouce.

Zoom sur les primes Coup de pouce :

Les primes Coup de pouce CEE (dits aussi Coup de pouce énergie) sont des aides financières s’inscrivant dans le dispositif des CEE (certificats d'économie d'énergie). 

Ce sont des primes CEE dites “bonifiées”, c’est-à-dire que leurs montants sont plus élevés pour les ménages éligibles auprès de l’Anah. Leur valeur représente 2,5 fois celle des primes CEE simples.

Tout comme ces dernières, les primes Coup de pouce sont versées par les entreprises considérées comme polluantes telles que les fournisseurs d’énergie (EDF, TotalEnergies par exemple), les acteurs de la grande distribution (comme Leclerc ou Carrefour) et les enseignes de bricolage (tels que Castorama ou Leroy-Merlin).

MaPrimeRénov’ Sérénité : un dispositif à la fois simplifié et plus ambitieux

Le dispositif des aides à la rénovation est complexe et engendre facilement des incompréhensions et des malentendus de la part des particuliers. S’y retrouver entre les divers dispositifs d’aides mis en place par les pouvoirs publics n’est pas chose facile. Dans ce contexte, l’existence de MaPrimeRénov' Sérénité rendait les choses bien plus simples.

Dans les faits, il existait très peu de différences majeures entre l’ancienne et la nouvelle aide. Barèmes, critères financiers et obligation de faire appel à un artisan RGE (Reconnu Garant l'Environnement) constituaient toujours des paramètres inamovibles du dispositif.

Toutefois, MaPrimeRénov' Sérénité permettait de simplifier la situation avec un seul dispositif de référence pour la rénovation globale des logements des ménages modestes. Autre différence : seuls les travaux visant un gain énergétique de 35 % minimum pouvaient être éligibles à l’aide.

Le dispositif MaPrimeRénov’ évolue en 2024 :

Depuis début janvier 2024, MaPrimeRénov’ a subi nombre de mutations. L’aide se voit maintenant divisée en deux parcours :

  1. MaPrimeRénov’ : pour les rénovations monogestes, type changement de chauffage pour un chauffage décarboné (comme une pompe à chaleur ou un poêle à bois ou à granulés). L’appel à un MAR (Mon Accompagnateur Rénov’) est conseillé, sans obligation ;
  2. le parcours accompagné : pour les rénovations multigestes, dites “rénovations d’ampleur”, permettant de gagner deux classes énergétiques au minimum. Le recours au MAR est ici obligatoire.

maprimerenov sérénité montants

Quels étaient les montants versés par MaPrimeRénov’ Sérénité ?

Puisqu’il s'agissait d’aider les ménages à faibles revenus, les montants de l’aide étaient relativement conséquents. Ainsi :

  • pour les ménages aux revenus très modestes (catégorie MaPrimeRénov’ bleu) : le montant de la prime versée pouvait représenter jusqu’à 50 % du montant des travaux ;
  • pour les ménages aux revenus modestes (catégorie MPR jaune), le montant de la prime pouvait financer jusqu’à 35 % du montant des travaux.

Quelles étaient les conditions d’éligibilité pour pouvoir bénéficier de MaPrimeRénov’ Sérénité ?

Les critères de ressources annuelles à respecter

MaPrimeRénov' Sérénité concerne spécifiquement les foyers possédant des revenus faibles :

  1. les ménages aux revenus modestes, dont les revenus de référence sont situés sous les plafonds de ressources du profil de couleur MaPrimeRénov’ jaune ;
  2. les ménages aux revenus très modestes, dont les revenus de référence sont situés sous les plafonds de ressources du profil de couleur MaPrimeRénov’ bleu ;

Les ménages intermédiaires et aisés (respectivement MaPrimeRénov’ violet et rose) pouvaient, quant à eux, se tourner vers le forfait MaPrimeRénov' classique pour les rénovations globales.

Voici les tableaux détaillant les plafonds de ressources pour chacune des quatre catégories MaPrimeRénov’. 

Plafonds de ressources MaPrimeRénov’ bleu

Nombre de personnes dans le foyer

Plafonds de revenus du foyer (en Ile-de-France)

Plafonds de revenus du foyer (hors Ile-de-France)

1

jusqu’à 21 123 €

jusqu'à 15 262 €

2

jusqu’à 31 003 €

jusqu’à 22 320 €

3

jusqu’à 37 232 €

jusqu’à 26 844 €

4

jusqu’à 43 472 €

jusqu’à 31 359 €

5

jusqu’à 49 736 €

jusqu’à 35 894 €

par personne supplémentaire

+ 6 253 €

+ 4 526 €

Plafonds de ressources MaPrimeRénov’ jaune

Nombre de personnes dans le foyer

Plafonds de revenus du foyer (en Ile-de-France)

Plafonds de revenus du foyer (hors Ile-de-France)

1

jusqu’à 25 714 €

jusqu’à 19 565 €

2

jusqu’à 37 739 €

jusqu’à 28 614 €

3

jusqu’à 45 326 €

jusqu’à 34 411 €

4

jusqu’à 52 925 €

jusqu’à 40 201 €

5

jusqu’à 60 546 €

jusqu’à 46 015 €

par personne supplémentaire

+ 7 613 €

+ 5 797 €

Plafonds de ressources MaPrimeRénov’ violet

Nombre de personnes dans le foyer

Plafonds de revenus du foyer (en Ile-de-France)

Plafonds de revenus du foyer (hors Ile-de-France)

1

jusqu’à 38 184 €

jusqu’à 29 148 €

2

jusqu’à 56 130 €

jusqu’à 42 848 €

3

jusqu’à 67 585 €

jusqu’à 51 592 €

4

jusqu’à 79 041 €

jusqu’à 60 336 €

5

jusqu’à 90 496 €

jusqu’à 69 081 €

par personne supplémentaire

+ 11 455 €

+ 8 744 €

Plafonds de ressources MaPrimeRénov’ rose

Nombre de personnes dans le foyer

Plafonds de revenus du foyer (en Ile-de-France)

Plafonds de revenus du foyer (hors Ile-de-France)

1

> 38 184 €

> 29 148 €

2

> 56 130 €

> 42 848 €

3

> 67 585 €

> 51 592 €

4

> 79 041 €

> 60 336 €

5

> 90 496 €

> 69 081 €

par personne supplémentaire

+ 11 455 €

+ 8 744 €

Les travaux éligibles MaPrimeRénov' Sérénité

Voici la liste des travaux qui étaient éligibles à MaPrimeRénov’ Sérénité :

  • la ventilation ;
  • l’isolation de la toiture ou des combles ;
  • l’isolation thermique des murs par l’extérieur (ITE) ou par l'intérieur (ITI) ;
  • l’installation d’appareils de production de chauffage et d’eau chaude sanitaire (ECS) ;
  • l’isolation des planchers bas ;
  • le remplacement des menuiseries (fenêtres notamment).

Faites le bilan !

Évaluez les performances de votre bien immobilier et planifiez vos travaux de rénovation.

Mon projet de rénovation

D’autres conditions et contraintes liées au logement et aux aides

Le logement concerné par les travaux devait être la résidence principale du demandeur et avoir plus de 15 ans. De plus, les ménages ayant obtenu un éco-prêt à taux zéro pour rénover leur logement au cours des 5 années précédant la demande ne pouvaient pas prétendre à MaPrimeRénov' Sérénité. 

Par ailleurs, le projet de rénovation devait obligatoirement garantir un gain suffisamment conséquent d’efficacité énergétique, de l’ordre de 35 % minimum. À cette fin, faire effectuer un audit énergétique préalable était indispensable.

L’audit énergétique : qu’est-ce que c’est ?

L’audit énergétique est un état des lieux détaillé de la performance énergétique et environnementale d'un logement. L’auditeur est chargé d’analyser en profondeur le logement et de mettre en lumière les failles du bâti. Une fois ce travail réalisé, il doit proposer des scénarios de travaux d’amélioration de la performance du bien concerné.

Quels avantages offraient MaPrimeRénov’ Sérénité ?

L’aide offrait plusieurs avantages :

  • des taux de financement intéressants, avec un plafond à 15 000 € selon les ressources du demandeur ;
  • un accompagnement personnalisé afin de conseiller les ménages dans leurs choix, et déterminer le montant de l’aide auquel ils avaient droit.

Quelles étaient les aides cumulables avec MaPrimeRénov’ Sérénité ?

MaPrimeRénov' Sérénité était cumulable avec certaines aides énergie. Dès le 1ᵉʳ juillet 2022, il devenait possible de diminuer le reste à charge en profitant des primes CEE, dont le Coup de pouce “Rénovation performante”, en supplément de MaPrimeRénov' Sérénité.

Par ailleurs, les aides des collectivités locales et l’éco-PTZ permettaient de financer une importante partie du reste à charge

FAQ sur MaPrimeRénov’ Sérénité

Les ménages modestes et très modestes peuvent-ils toujours bénéficier de MaPrimeRénov’ Sérénité ?

Hélas, non. Le dispositif MaPrimeRénov’ a été totalement refondu en janvier 2024 et divisé en deux parcours : le parcours accompagné pour les rénovations d’ampleur, multigestes, et MaPrimeRénov’ classique pour les rénovations monogestes tel qu’un changement d’équipement de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire (ECS). Dans ce nouveau cadre, MaPrimeRénov’ Sérénité n’existe plus.

Pourquoi MaPrimeRénov’ Sérénité a-t-elle été créée ?

La prime a été créée afin de rendre moins complexe le dispositif des aides à la rénovation globale pour les ménages modestes et très modestes. Elle remplaçait l’aide “Habiter Mieux Sérénité” de l’Anah depuis début janvier 2022. Son objectif était également plus ambitieux : seuls les travaux permettant un gain énergétique de 35 % minimum étaient éligibles.

Quels étaient les montants de MaPrimeRénov’ Sérénité ?

Pour les ménages aux revenus très modestes (MaPrimeRénov’ bleu), le montant de la prime versé pouvait représenter jusqu’à 50 % du montant des travaux. Pour les ménages aux revenus modestes (MPR jaune), MaPrimeRénov’ Sérénité pouvait financer jusqu’à 35 % du montant des travaux.

Aliénor Guibert
Aliénor Guibert

Rédactrice experte rénovation énergétique

Après des études littéraires et commerciales, Aliénor rejoint Hello Watt en 2021 et se spécialise dans la rédaction d’articles et de billets de blog sur la rénovation énergétique et les primes énergie.