Tout savoir sur le chauffage au gaz

Prix, installation, avantages, inconvénients et interdiction ?

Réduisez votre facture de chauffage au gaz
Introduction

En France, plus d’un tiers de la population se chauffe au gaz. L'énergie nécessite de raccorder son logement au réseau de distribution et d'installer une chaudière. Quand le raccordement au réseau n'est pas possible, il est aussi envisageable d'installer une citerne de gaz propane.

Le chauffage au gaz naturel reste plus économique que le chauffage électrique, sans compter que le gaz peut aussi servir à la production de l'eau chaude sanitaire et à la cuisson !

Ce qu’il faut savoir sur le chauffage au gaz

  • L’interdiction du chauffage au gaz fait petit à petit son chemin. Elle devrait faire partie de la future réglementation environnementale RE 2020 qui n’est pas encore finalisée. De plus, la plupart des Français ne seront pas concernés par cette interdiction qui doit avoir lieu en deux étapes.

    1. À partir du 1er janvier 2022, le chauffage au gaz doit être interdit dans les nouvelles constructions individuelles
    2. Il faudra attendre 2025 pour que le chauffage au gaz soit interdit dans les nouveaux logements collectifs.


    💡 Aucune interdiction n’est donc envisagée pour les logements anciens déjà raccordés au réseau de distribution du gaz de ville !

  • Le prix du chauffage au gaz dépend de plusieurs facteurs :

    • le prix du gaz en kilowattheure ; 
    • votre consommation annuelle de gaz, liée aux caractéristiques de votre logement et à vos habitudes de consommation.
    • les frais liés à votre chaudière et au circuit de chauffage (installation et entretien).


    Certains fournisseurs de gaz proposent des offres moins chères, ce qui permet de réduire sa facture, d'où l'intérêt de comparer les prix !

  • Il existe plusieurs solutions pour réduire sa facture de chauffage :

    • changer de fournisseur de gaz et gagner jusqu’à 300 €/an en comparant les différents contrats (la résiliation et la souscription sont gratuites et se font sans coupure) ;
    • diminuer sa consommation en appliquant des éco-gestes (prendre des douches plus courtes, cuisiner avec un couvercle sur ses casseroles ou encore baisser le chauffage d’1°C) ;
    • installer une chaudière à condensation permet de diminuer sa consommation annuelle de 20 % ;
    • entretenir sa chaudière pour réduire sa consommation de combustible et prolonger sa durée de vie.
  • L’installation d’un chauffage au gaz représente un investissement initial plus important que l’achat de radiateurs électriques. Le gaz s’avère néanmoins être une solution plus rentable sur le long terme.

    🏢 Il faut compter environ 1 250 € de facture d’électricité pour un appartement tout électrique d’une superficie de 50 m². La facture énergétique de ce même appartement chauffé au gaz monterait en moyenne à 1 000 €, ce qui représente donc une économie de 250 € par an.

    🏠 Pour une maison de 100 m², les économies sont encore plus importantes. Comptez 1 900 € de facture énergétique annuelle si le chauffage est au gaz. La même maison chauffée à l’électricité verrait sa facture énergétique grimper à 3 000 €. Dans ce cas de figure, le choix du chauffage au gaz permet d’économiser 1 100 € chaque année.

Réduisez votre facture de chauffage au gaz

En résumé

Le chauffage au gaz est plébiscité par de nombreux particuliers. Il offre un confort de chauffage optimal et est, pour le moment, plus économique que le chauffage électrique. On distingue différentes sortes de chaudières à gaz :

  1. les chaudières classiques ;
  2. les chaudières au gaz basse température ;
  3. les chaudières au gaz à condensation ;
  4. les chaudières hybrides.

Afin de réaliser un maximum d’économies d’énergie tout en prenant soin de l’environnement, les particuliers sont encouragés à opter pour un chauffage au gaz hybride ou à condensation

Notez toutefois que le gaz naturel (ou GPL) reste une énergie fossile, non-renouvelable, et ne représente donc pas une solution énergétique des plus vertes.

Le chauffage au gaz : comment ça marche ?

Lorsqu’on parle de chauffage au gaz, on fait référence aux installations de chauffage raccordées au gaz de ville ou au GPL (propane, butane). Les équipements permettant de générer de la chaleur pour chauffer les habitations des particuliers sont appelés “chaudières” et sont généralement reliés à des émetteurs de chaleur (radiateurs, planchers chauffants).

Le fonctionnement du chauffage au gaz

Pour se chauffer au gaz, il est nécessaire de disposer d’un système de chauffage central. Il peut s’agir d’un circuit individuel, en pavillon par exemple, ou collectif, en copropriété par exemple. Bien évidemment, il convient aussi d’être raccordé au réseau de gaz naturel ou bien de relier son logement à un réservoir de propane.

Le chauffage central au gaz d’un logement fonctionne grâce à une chaudière. Tout se joue au niveau de son corps de chauffe, l’endroit où le brûleur de l’appareil permet la combustion du gaz. C’est cette réaction qui génère de la chaleur et permet de chauffer l’eau/le fluide frigorigène du circuit de chauffage central.

Ensuite, l’eau chaude circule dans les diverses canalisations du circuit afin d’atteindre les multiples émetteurs de chaleur de l’habitation, qui distribuent ainsi la chaleur dans les pièces à vivre. Une fois refroidie, l’eau retourne au niveau du corps de chauffe afin d’entamer un nouveau cycle : le chauffage au gaz fonctionne en “circuit fermé”.

Les chaudières basse température ou à condensation fonctionnent également sur le même principe, à quelques subtilités près !

Quel combustible pour un chauffage au gaz ?

Le gaz est considéré comme étant l’une des énergies fossiles les moins polluantes du marché. Aussi, sans grande surprise, une alimentation au gaz est nécessaire pour faire fonctionner un chauffage au gaz !

La solution la plus fréquente est le raccordement au réseau de distribution de gaz de GRDF. En ville, de nombreux logements sont déjà raccordés à ce réseau souterrain, ce qui facilite l’utilisation du chauffage au gaz naturel (ou au biogaz). Dans d’autres zones, ce raccordement peut toutefois être très onéreux, voire même impossible.

Dans ce cas-là, votre deuxième option est de souscrire un contrat de gaz propane en citerne. Le carburant, stocké dans un réservoir à l’extérieur de votre logement, vous permettra de jouir du chauffage au gaz tout au long de l’année. Néanmoins, vous devrez penser à programmer plusieurs livraisons par an et prévoir d’importants frais d’installation, d’entretien ou de retrait pour votre citerne.

Le saviez-vous ?

Il existe plusieurs alternatives au gaz naturel ! Nous vous déconseillons la chaudière électrique, trop énergivore. En revanche, pourquoi ne pas songer à installer une pompe à chaleur (PAC) ou une chaudière biomasse ?

Pour étoffer votre projet et vous renseigner sur les subventions auxquelles il serait éligible, contactez nos conseillers au 09 78 46 70 64.

chauffage gaz radiateur chat

Quels sont les différents types de chauffage au gaz ?

Autrefois désignée comme l’équipement de référence, la chaudière classique au gaz a désormais de nombreux concurrents sur le marché ! Tous permettent d’alimenter les radiateurs et/ou de produire de l’eau chaude sanitaire (ECS), avec un rendement plus ou moins intéressant.

Quelle chaudière à gaz choisir ? 

La chaudière classique

Il s’agit-là du modèle le plus traditionnel et le plus accessible financièrement. Ce type de chaudière chauffe l’eau à haute température, à 90°C, et la redistribue au sein du circuit de chauffage.

Bien que traditionnel, ce modèle est le moins économique et le plus polluant des systèmes de chauffage au gaz. Les ménages qui en sont équipés gagneraient à changer de mode de chauffage !

La chaudière basse température

Le fonctionnement de cet appareil est similaire à celui d’un modèle classique, à la différence près que l’eau du circuit est chauffée à une température inférieure (50°C en moyenne). De ce fait, il s’agit d’un équipement qui consomme moins d’énergie et qui est plus économique.

En revanche, pour fonctionner de manière optimale, cet appareil doit être utilisé conjointement à des émetteurs basse température. Il peut s’agir de radiateurs ou bien de planchers chauffants.

Le saviez-vous ?

Grâce à son rapport qualité/prix, la chaudière basse température est un bon compromis entre le modèle traditionnel et le modèle à condensation. Parfois, elle se substitue également à la chaudière à condensation lors de travaux de rénovation, si l’installation de cette dernière est impossible.

La chaudière gaz à condensation

Cette chaudière au gaz constitue la solution idéale pour allier économies d’énergie, performance et préservation de l’environnement. Ce dispositif récupère l’énergie issue de la vapeur d’eau contenue dans les fumées de combustion. En tirant profit de cette chaleur latente, la chaudière à condensation est à la fois plus économique et plus performante !

Ce chauffage au gaz est plus cher qu’un modèle classique. Heureusement, cette chaudière à haute performance énergétique est éligible à des aides du gouvernement ou d’organismes indépendants !

La chaudière hybride

Le chauffage au gaz peut aussi être utilisé en complément d’un autre système de chauffage, tel qu’une pompe à chaleur (PAC). Dans ces cas-là, il n’est utilisé que comme relais, par exemple lorsque les températures extérieures descendent en-dessous de 0°C. Là aussi, cette technologie a un coût, l’investissement est toutefois rapidement rentabilisé !

Quel chauffage d’appoint au gaz choisir ?

En plus de votre chauffage central au gaz, vous pourriez avoir besoin de recourir à un système d’appoint pour votre logement ou vos extérieurs (jardin, terrasse). Ces produits peuvent être pratiques lors des changements de saison ou pour chauffer des pièces peu utilisées (dépendance, véranda, chambre d’ami, etc.).

À noter

Généralement, un chauffage d’appoint est alimenté à l’aide d’une bouteille de GPL. Selon la taille de l’appareil et sa fonction, il peut s’agir d’une bouteille de butane ou de propane.

Le chauffage d’appoint à catalyse

Ce chauffage d’appoint radiant est idéal en intérieur. Il diffuse une chaleur douce et homogène sans produire la moindre flamme ou émission de CO2. Ainsi, l’utilisation d’un tel chauffage au gaz est relativement sécurisé, un avantage considérable quand on sait que le gaz doit toujours être manipulé avec précaution !

Le chauffage d’appoint à infrarouge

Le chauffage d’appoint à infrarouge est probablement le plus puissant des trois ! Cependant, contrairement au chauffage à catalyse, il produit des flammes rouges. Bien que celles-ci génèrent une chaleur instantanée, elles nécessitent le respect de mesures de sécurité plus strictes. Par exemple, le radiateur doit être installé dans une pièce bien ventilée.

Le chauffage d’appoint à infrableu

Le chauffage à infrableu est prisé pour son esthétisme : sa flamme bleue ne laisse pas indifférent ! Peu onéreux, ce poêle est également réputé pour sa rapide montée en chaleur. Cependant, du fait de son fonctionnement par convection, la chaleur générée par le chauffage risque de mal se répartir dans votre logement.

Enfin, là aussi, il convient de prendre des précautions d’emploi :

  • l’appareil doit être placé dans une pièce ventilée ;
  • il doit être situé sur une surface plane et stable ;
  • il doit être conforme aux normes de sécurité et de fabrication françaises.

Quel est le prix pour s’équiper d’un chauffage gaz ?

Le prix du chauffage au gaz dépend de plusieurs critères :

  1. le coût d’achat et d’installation de votre chaudière, ainsi que son type ;
  2. le prix du combustible ainsi que de votre contrat de gaz naturel/gaz en citerne.

De manière générale, on s’accorde à dire que le chauffage au gaz est assez économique ; tout du moins plus économique que le chauffage électrique

Cependant, il faut garder à l’esprit que les prix du gaz évoluent fréquemment à la hausse, des augmentations qui se sont particulièrement faites ressentir sur la facture des Français au cours des dernières années.

Quel est le prix d’une chaudière au gaz ?

Le prix d’une chaudière au gaz est très variable. Les chaudières classiques d’entrée de gamme peuvent coûter autour de 700 ou 800 € mais les tarifs peuvent exploser pour l’achat d’une chaudière hybride ou à condensation.

🔥 Type de chaudière

💸 Prix d'achat TTC

Classique

700 € à 3 000 €

Basse température

1 000 € à 4 000 €

À condensation

1 500 € à 5 000 €

Hybride

5 000 € à 8 000 €

À ce prix s’ajoutent les frais d’installation par un artisan chauffagiste - il doit être certifié RGE si vous souhaitez obtenir des aides financières. Selon la disponibilité de l’artisan, votre zone d’habitation ou la difficulté de travaux, la pose de la chaudière vous coûtera entre 500 € et 2 000 €.

Quel est le tarif d’un contrat de gaz ?

Une fois que vous avez le matériel, vous devez bien sûr vous pencher sur l’approvisionnement en gaz de votre chauffage !

Contrat de gaz de ville

Le montant total de votre abonnement de gaz de ville comprend :

  • le prix de votre consommation annuelle en kWh (votre consommation en kWh multipliée par le prix du kWh). Actuellement, le prix du kWh de gaz est compris entre 0,0880 et 0,1120 € ;
  • le tarif annuel de votre abonnement ; il s’agit d’un montant fixe. En moyenne, l’abonnement de gaz coûte entre 100 et 200 € par an ;
  • les taxes appliquées au combustible, qui représentent près d’un tiers de votre facture.

Sans surprise, un couple en appartement ne paiera pas le même montant qu’une famille de 5 personnes en pavillon. Afin de savoir combien vous coûtera un tel contrat, n’hésitez pas à comparer les fournisseurs et à simuler votre facture !

Contrat de gaz propane en citerne

Le coût d’un contrat de gaz en citerne peut être très variable. D’un fournisseur à l’autre, les tarifs sont très changeants, sans compter que les nouveaux clients sont davantage susceptibles de profiter d’une remise sur le prix du combustible. En moyenne, le tarif de la tonne de propane se situe entre 1 900 et 2 000 €/tonne. Ainsi, pour une consommation annuelle de 1,37 tonne de propane, vous devrez débourser autour de 2 700 € par an.

Notez que la tonne de propane ne sera pas votre seule dépense ! Vous devrez prévoir le coût de votre abonnement, des frais d’entretien annuel ou encore des frais de livraison.

Existe-t-il des aides financières pour le chauffage au gaz ?

Tous les chauffages au gaz ne se valent pas ! Ainsi, une chaudière traditionnelle ne vous rend éligible à aucune aide financière. En revanche, il est possible d’obtenir une subvention pour l’installation d’une chaudière à très haute performance énergétique (THPE), dont l’ETAS (efficacité énergétique saisonnière) est supérieure à 90 %. 

Autrement dit, si vous souhaitez changer votre vieille chaudière pour un équipement plus récent, c’est le moment de vous en occuper ! En 2022, vous pouvez bénéficier des aides suivantes :

  • MaPrimeRénov’, qui remplace le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) de l’Anah ;
  • la prime CEE (hors Coup de Pouce Chauffage) ;
  • l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ;
  • la TVA à taux réduit de 5,5 % ;
  • les aides de certaines collectivités territoriales.

Renseignez-vous bien sur les conditions d’éligibilité ! Ces aides ne sont pas compatibles avec les chaudières gaz standards ou les chauffages d’appoint au gaz. Elles visent plutôt les systèmes à haute performance énergétique, qui vous feront consommer moins (jusqu’à 20 % de rendement supplémentaire en remplaçant une chaudière classique par un modèle à condensation).

Convaincu ?

Vous pouvez discuter de vos projets de rénovation avec nos conseillers au 09 78 46 70 64. De l’étape du devis jusqu’à la réalisation des travaux, en passant par le choix d’un artisan compétent, ils vous accompagnent dans vos démarches !

Comment entretenir son chauffage gaz ?

Entretenir son installation de chauffage au gaz est indispensable pour garantir son bon fonctionnement ainsi que la sécurité des habitants. Toxique et inflammable, le gaz peut représenter un réel danger et est responsable de nombreux accidents domestiques.

Depuis 2009, il est donc obligatoire de faire contrôler son système de chauffage au gaz par un professionnel qualifié. Cette visite de maintenance annuelle concerne toutes les chaudières dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kW.

La visite d’entretien est le moment pour le chauffagiste de vérifier l’équipement, de le nettoyer et d’optimiser ses réglages. À ce moment-là, il est également possible de procéder à un ramonage des conduits d’évacuation des fumées, à un désembouage du circuit ou à la purge des radiateurs.

Suite à sa visite, l’artisan devra vous remettre une attestation d’entretien, à conserver pendant au moins 2 ans et qui vous permettra d’être dédommagé par votre assurance en cas de sinistre.

Combien coûte un entretien chaudière ?

Le prix d’un entretien chaudière est variable. Les tarifs se situent généralement entre 90 et 250 €, selon les étapes comprises dans la prestation.

Vous possédez un réservoir de stockage pour votre gaz propane ? Là aussi, vous devrez penser à son entretien ! La cuve doit être inspectée tous les 4 ans environ, sans compter les vérifications effectuées par le livreur à chaque livraison.

L’entretien du chauffage au gaz peut sembler contraignant mais n’oubliez pas qu’il permet d’assurer la longévité et les performances de vos installations !

chauffage gaz famille

Le chauffage gaz est-il adapté à mes besoins ?

Convaincu par le chauffage au gaz ? Encore faut-il savoir s’il est adapté à vos besoins ! Ce mode de chauffage présente en effet de nombreux avantages, mais aussi quelques désavantages.

Quels sont les avantages du chauffage au gaz ?

Le chauffage au gaz présente de nombreux avantages, qui expliquent son succès auprès de millions de Français, à savoir :

  • les modèles les plus récents sont économiques, ils permettent de faire jusqu’à 30 % d’économies d’énergie par rapport à une chaudière classique ;
  • par ailleurs, les modèles récents (chaudières à condensation et hybrides) ont des rendements énergétiques exceptionnels, pouvant dépasser la barre des 100 %. Dans ce cas, cela signifie que le chauffage produit plus d’énergie qu’il n’en consomme ;
  • les installations de gaz naturel sont souterraines : elles ne subissent donc pas les aléas climatiques et vous permettent de jouir du gaz sans coupure, tout au long de l’année ;
  • le chauffage central au gaz est réputé pour le confort qu’il procure ainsi que sa chaleur douce et homogène. En plus de cela, il n’assèche pas l’air, un élément à considérer pour les personnes ayant des problèmes respiratoires ;
  • il permet de chauffer de grandes surfaces ;
  • comparé au fioul ou au charbon, le gaz est une énergie à “faible impact environnemental”. Bien sûr, il s’agit là d’une information à mettre en perspective ! Le gaz naturel reste plus polluant que les énergies renouvelables ;
  • le gaz de ville n’a pas besoin d’être stocké, un gain de place considérable pour les petits logements ;
  • malgré quelques hausses tarifaires, le gaz naturel reste plus abordable que l’électricité.

Quels sont les inconvénients du chauffage au gaz ?

Malgré les nombreux point positifs du chauffage au gaz, certains inconvénients sont à prendre en compte avant l’achat : 

  • bien que le gaz soit moins polluant que d’autres énergies, il n’en reste pas moins une énergie fossile, qui rejette des émissions toxiques lors de sa combustion ;
  • les tarifs du gaz naturel et du GPL sont volatiles. Actuellement, la tendance est d’ailleurs plutôt à la hausse, un potentiel risque pour les foyers les plus modestes ;
  • l’entretien annuel obligatoire peut être contraignant, sans compter qu’il implique des frais annuels supplémentaires ;
  • l’installation du chauffage au gaz peut être contraignante ou onéreuse. Les travaux de raccordement au réseau de gaz naturel peuvent durer plusieurs mois, et coûter aussi cher qu’une chaudière. Idem pour l’installation d’une cuve de propane : elle nécessite des travaux et coûte plusieurs centaines d’euros.

Vous avez des questions ?

Comment marche le chauffage au gaz ?

Pour se chauffer au gaz, il est nécessaire d’installer une chaudière adaptée et d’être raccordé au gaz de ville ou alimenté par une citerne de propane. Ce type de chauffage fonctionne grâce à la combustion du gaz. La chaleur générée sert alors à réchauffer l’eau du circuit de chauffage central. Aujourd’hui, grâce aux progrès techniques, les systèmes au gaz sont de plus en plus sophistiqués et performants.

Quels sont les appareils de chauffage fonctionnant au gaz ?

Pour chauffer votre logement au gaz, vous pouvez faire le choix entre :

  • une chaudière gaz classique ;
  • une chaudière basse température ;
  • une chaudière gaz à condensation ;
  • une chaudière hybride.

Si vous disposez déjà d’un système de chauffage satisfaisant et que vous cherchez simplement à le compléter, notez que vous pouvez faire l’acquisition d’un chauffage d’appoint au gaz. Il sera utile pour des usages occasionnels, à l’intersaison par exemple.

Combien coûte un chauffage au gaz ?

Le prix d’un chauffage central au gaz dépend du type de chaudière, de sa puissance, de ses options ou encore de sa marque. Les chaudières au gaz classiques sont les plus abordables mais, sur le long-terme, elles sont peu rentables. Les premiers prix débutent à 700 ou 800 €.

Si vous êtes prêt à investir davantage, nous vous conseillons plutôt une chaudière gaz à condensation ou une chaudière hybride. Les prix de ces appareils peuvent largement dépasser les 5 000 € mais ils vous permettront de faire d’importantes économies d’énergie.

Enfin, pour votre chauffage au gaz, n’oubliez pas de prendre en compte le prix du combustible ! Qu’il s’agisse du gaz naturel ou du gaz propane, cela fera gonfler votre budget chauffage annuel.

Madeleine Toumazet

Madeleine Toumazet

Rédactrice experte énergie et rénovation énergétique

Après un Master en Management Européen, Madeleine rejoint Hello Watt en 2020, en tant que rédactrice, pour informer les consommateurs sur le marché européen de l'énergie. Elle est spécialiste des sujets liés au gaz et aux compteurs communicants Linky et Gazpar.

Pourquoi comparer avec Hello Watt ?

Un service client en France
Un service client en France
Ne passez pas des heures à écouter une musique d'attente pour tomber sur un service client délocalisé.
C'est simple comme bonjour
C'est simple comme bonjour
Vous remplissez ce formulaire et nous nous occupons du reste : transfert de contrat, ouverture de compteur...
Un service vraiment gratuit
Un service vraiment gratuit
Notre service est 100% gratuit et pour couronner le tout, on vous aide à diminuer votre consommation d'énergie !

Ils nous font confiance

4,6 1589 avis Google et Facebook
Me faire appeler