Chauffage au gaz individuel plutôt que collectif ?

Soucieux de réaliser des économies là où elles sont possibles, vous cherchez à savoir quel chauffage au gaz privilégier entre collectif et individuel ? Afin de réaliser un choix parfaitement éclairé, découvrez ci-dessous l’ensemble de leurs caractéristiques respectives.

En résumé

Le chauffage au gaz individuel vous permet de jouir de votre système central en toute tranquilité :

  • vous êtes maître de votre consommation énergétique ;
  • vous choisissez le contrat de fourniture d'énergie de votre préférence ;
  • vous optimisez l'utilisation de votre chaudière selon vos habitudes de consommation.

Cependant, cela implique parfois des frais plus élevés qu'avec l'utilisation d'un chauffage collectif. De plus, vous devez vous-même planifier l'entretien annuel de votre installation de chauffage.

Chauffage au gaz individuel et collectif : leurs avantages et inconvénients

Le chauffage au gaz collectif

Le chauffage au gaz collectif permet un partage des frais avec la copropriété. Le coût de l'installation, ainsi que la maintenance, sont répartis entre les habitants, ce qui permet d’alléger le poids des dépenses. C’est aussi vrai pour le prix du gaz qui peut s’avérer plus intéressant, du fait que les volumes de gaz commandés sont plus importants.

Néanmoins, la facture de gaz peut être parfois plus importante en collectif. En effet, c’est notamment le cas lorsque celle-ci est établie en fonction de la surface habitable du logement. La consommation individuelle réelle n'est alors pas prise en compte et rend possible le fait de payer en partie celle de ses voisins. Dans ce cas de figure, les consommateurs ne sont pas incités naturellement à faire attention à leur consommation de gaz pour se chauffer. 

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur ?

Calculez le montant de vos aides et obtenez un devis gratuit en 2 minutes.

Installer une pompe à chaleur

Le chauffage collectif permet de libérer de la place chez soi, du fait que le système est généralement installé en sous-sol ou dans un espace prévu à cet effet. Cependant, les habitants pâtissent d’un manque de souplesse au niveau du confort thermique. Le chauffage est soumis à des dates de mise en service et de hors service. Lorsque le chauffage au gaz collectif est allumé ou éteint, il n’y a pas d’exception possible.

Notez que les entretiens annuels du système de chaudière sont sous la responsabilité de la copropriété, les habitants n’ont donc pas à se soucier de la prise de rendez-vous ou à être présent le jour J ! 

Voici un récapitulatif des avantages et des inconvénients du chauffage au gaz collectif :

  • ✅ gain de place (pas de chaudière dans le logement) et pollution réduite de l'habitat ;
  • ✅ dépenses mutualisées pour l'installation et l'entretien ;
  • ✅ avantages financiers sur le prix du combustible (commande de volumes importants) ;
  • ✅ pas de rdv à prendre pour les entretiens annuels ;
  • ❌ peu de responsabilité individuelle (tendance à la surconsommation) ;
  • ❌ dates de mise en service et hors service imposées ;
  • ❌ impossibilité de choisir soi-même l'offre de gaz et le fournisseur.

Le chauffage au gaz individuel 

Avec le chauffage individuel, vous pouvez opter pour le fournisseur d’énergie de votre choix et souscrire à une offre qui vous convient. De même, il est tout à fait possible pour vous de choisir le type d'énergie pour lequel vous souhaitez être approvisionné (gaz naturel, fioul, propane, bois, voire même en électricité).

Toutefois, dans le cas où votre logement est alimenté au fioul ou au propane, c’est à vous que reviendra la gestion de l’approvisionnement. Sachez que cela peut se révéler parfois assez complexe et chronophage. Même chose, pour l’entretien annuel. Vous devrez prendre rendez-vous et être présent le jour de l’entretien pour permettre au technicien d'accéder à votre domicile.

Notez que le chauffage au gaz individuel dispose d’une plus grande flexibilité. Premièrement, au niveau de son utilisation, il est possible de choisir à tout moment si vous souhaitez l’allumer ou l'éteindre. Deuxièmement, les économies sur vos factures d’énergie peuvent être plus importantes.

En effet, seule votre propre consommation est prise en considération lors de la facturation. Il est alors possible pour vous d’adapter votre consommation. Cela peut passer par l’installation de dispositifs de régulation et de maîtrise de sa consommation, et aussi par l’adoption de nouvelles habitudes.  

Voici les avantages du chauffage au gaz individuel :

  • ✅ possibilité de choisir son offre de gaz ainsi que son fournisseur ;
  • ✅ meilleure maîtrise de sa consommation ;
  • ✅ souplesse d'utilisation (mise en service et hors service) ;
  • ✅ possibilité de choisir son mode de production d'eau chaude (gaz ou électrique).

Et maintenant, voici les inconvénients du chauffage au gaz individuel :

  • ❌ présence d'une chaudière dans le logement (perte de place potentielle) ;
  • ❌ nécessité de prendre rdv annuellement pour l'entretien et d’être présent ;
  • ❌ plus coûteux à l'installation et à l'entretien (dépenses non mutualisées) ;
  • ❌ gestion de l'approvisionnement (plutôt complexe et chronophage).

Attention !

Ne confondez pas chauffage individuel et chauffage d'appoint ! Le chauffage individuel suffit à chauffer un logement entier, qu'il s'agisse d'un studio ou d'une villa en bord de mer.

Le chauffage d'appoint, comme le chauffage gaz à catalyse, est utilisé en complément d'un système central, par exemple lors des changements de saison ou pour chauffer une dépendance.

chauffage au gaz individuel radiateur

Comment choisir entre chauffage au gaz individuel et collectif ?

Les critères essentiels

Opter pour un chauffage au gaz, qu'il soit individuel ou collectif, se fait suivant différents paramètres. En effet, vos besoins ainsi que vos attentes sont à prendre en considération. Pour cela, n’hésitez pas à faire un état des lieux de votre situation.

  • Quelle est la surface de votre logement ? Plus la superficie est importante et plus les dépenses en chauffage le sont également. 
  • De quel budget disposez-vous ? Installer un chauffage au gaz individuel est une opération particulièrement coûteuse, même si des aides financières existent. De même, pour l’entretien que vous devrez financer par vous-même. 
  • Qu’attendez-vous en matière de confort thermique ? Le chauffage collectif dispose de dates de mise en route par la copropriété, qui sont généralement comprises entre le 15 octobre et le 15 avril de l’année suivante. Le chauffage individuel vous rend plus libre à ce niveau-là. Plus paramétrable, il permet également de mieux réguler sa consommation et ainsi, de réaliser des économies. 
  • Quelle est votre situation géographique ? Selon votre localisation, il peut être plus ou moins avantageux de choisir vous-même le moment propice à la mise en route du système de chauffage. 
  • Quel type de combustible préférez-vous ? Le chauffage individuel permet de choisir son offre d’énergie, sa nature ainsi que le fournisseur. 
  • Quel est l’espace disponible ? Un chauffage au gaz collectif peut être intéressant lorsque l’on ne dispose pas de beaucoup de place. La ou les chaudières sont généralement installées en sous-sol et donc à l’extérieur des logements.

L’individualisation des factures 

La loi Élan du 23 novembre 2018 fixe l'obligation d'individualisation des factures de chauffage et de refroidissement collectifs. Cette loi permet d’éviter qu’un voisin économe ne paie pour un autre, moins attentif à sa consommation. De cette manière, les consommateurs n’ont plus qu’à payer leur consommation réelle de gaz. L’autre mode de facturation, établi proportionnellement à la surface du logement, peut donner lieu à des factures de chauffage plus élevées qu’un chauffage individuel.  

Comment économiser avec un chauffage au gaz individuel ?

Les installations pour économiser

Sans surprise, le meilleur moyen d’économiser de l’énergie est d’avoir un logement bien isolé (murs, fenêtres, toit, etc.). Néanmoins, il peut être assez coûteux d’investir dans des solutions d'isolation ou dans des travaux de rénovation énergétique. C’est pourquoi, il existe des dispositifs assez peu onéreux et pourtant très bénéfiques en termes d’économies d’énergie.

Pour prendre le contrôle sur votre consommation, il peut être intéressant d’installer un thermostat intelligent. Pour un prix d’achat allant de 50 € à 150 €, les économies de gaz avec un thermostat peuvent atteindre entre 10 % et 25 %. Généralement, il permet une maîtrise de la température au demi-degré près. Pour les modèles haut de gamme, le contrôle peut être réalisé directement via un smartphone, une tablette ou un PC portable.

De plus, il peut être intéressant d’installer des têtes thermostatiques sur vos radiateurs. Elles permettent de visualiser en temps réel la température de chaque pièce, tout en offrant la possibilité de la contrôler manuellement ou à distance. 

économies avec le chauffage au gaz individuel

Les bons gestes à adopter 

Être bien équipé ne fait pas tout, pour ce qui est des économies d’énergie. En effet, vos habitudes de consommation ont aussi un impact non négligeable. C’est pourquoi, adopter des gestes simples peut vous permettre de faire baisser la facture. Pour cela, pensez à vérifier que vos pièces ne sont pas surchauffées.

Selon l’Ademe, avec ne serait-ce qu’un seul degré en moins vous pouvez réaliser près de 7 % d’économie d’énergie. Ainsi, il est recommandé de limiter la température des pièces à vivre (salon, salle à manger, cuisine) à 19°C, à 16°C pour des chambres et à 17°C pour une salle de bain inoccupée (22°C lors de son utilisation). 

Vous souhaitez réaliser encore plus d’économies d’énergie ?

Avec notre comparateur de fournisseurs d’énergies en ligne ou en ayant par téléphone un de nos conseillers, vous pouvez comparer l’ensemble des offres pour trouver la moins chère et la plus adaptée à vos besoins. Les conseillers sont joignables au 09 75 18 60 60, du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 8h00 à 19h00. N’hésitez pas, le service et l'appel sont gratuits !

Foire aux questions

Comment fonctionne le chauffage au gaz ?

Un chauffage au gaz fonctionne grâce à la combustion du gaz. La chaleur émise lors de la combustion permet de réchauffer l’eau du circuit. Le système de chauffage au gaz, qu’il soit individuel ou collectif, dispose d’une chaudière raccordée au gaz de ville ou bien alimentée par une citerne de propane

Est-il plus intéressant de se chauffer au gaz plutôt qu’à l’électricité ?

La réponse est oui. Le gaz naturel dispose d’un prix du kWh généralement moins cher que celui de l’électricité. Néanmoins, le gaz est soumis à des variations de prix plus fréquentes que l’électricité. Notez que l’installation d’un chauffage au gaz reste toutefois plus onéreuse.

Existe-t-il des aides pour l’installation d’un chauffage au gaz naturel ?

Seuls les chauffages au gaz à haute performance énergétique sont éligibles à des aides financières. Plus précisément, seulement ceux dont l’efficacité énergétique ETAS est supérieure ou égale à 92 %. Ce sont essentiellement les chaudières à condensation qui peuvent bénéficier de MaPrimRénov’, de l'Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ), de la TVA à 5,5 %, du chèque énergie ou encore des aides locales.

Maëva Dobkiewicz

Maëva Dobkiewicz

Rédactrice web & SEO

Diplômée d'une Licence L.E.A. Anglais-Russe, Maëva est rédactrice web & SEO chez Hello Watt. Sensible aux questions environnementales, elle écrit sur la transition énergétique, et plus vastement l'énergie.