Comment évoluent les prix du gaz naturel en France ?

En France, le prix du gaz naturel change tous les mois. L’évolution mensuelle des tarifs réglementés du gaz est décidée par la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie). Retrouvez l’historique complet des hausses et des baisses des prix du gaz ces dernières années.

Quelles sont les prochaines évolutions du gaz en France ?

  • Les stocks de gaz sont particulièrement bas en Europe et la production mondiale ne peut plus combler la demande.
  • Le 1er octobre 2021, le prix du gaz a augmenté de 12,6 % TTC en France, ce qui est inédit.
  • Pour éviter aux Français de subir d’autres hausses pendant les mois de chauffage, le gouvernement a mis en place un bouclier tarifaire et gelé les prix du gaz jusqu'à la fin de l'année 2022. Cette mesure sera prolongée en 2023, avec une hausse des tarifs de l'énergie limitée à +15 %.
  • La moitié des foyers ont déjà choisi un contrat à prix bloqué pour se protéger contre une envolée des prix du gaz.
  • Pour anticiper d’autres augmentations, les consommateurs qui ne l'ont pas encore fait peuvent dès maintenant comparer les fournisseurs de gaz pour choisir une offre à prix bloqué.

🚨 Augmentation du prix du gaz en 2022 : les consommateurs protégés

Bouclier tarifaire : le gel des tarifs prolongé ?

En raison d’une explosion de la demande mondiale, les prix du gaz ont fortement augmenté en 2021 : +50 % entre janvier et octobre.

Pour protéger les clients des évolutions sans précédent du cours du gaz, le gouvernement de Jean Castex a mis en place un bouclier tarifaire qui gèle les prix du gaz au niveau des tarifs réglementés d’octobre 2021 pour une durée de 6 mois. 

Nous mettons en place un bouclier tarifaire. Concrètement, pendant tout l'hiver prochain, le tarif du gaz ne dépassera jamais le niveau d'octobre 2021.
Jean Castex, Premier ministre 

À la rentrée 2022, la nouvelle première Ministre Élisabeth Borne a annoncé le maintien du bouclier tarifaire sur les prix de l'énergie pour l'année 2023. Celui-ci limitera l'augmentation des tarifs du gaz à +15 %.

Guerre en Ukraine : le prix du gaz européen explose

Suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le prix du gaz sur le marché européen a explosé pour atteindre 345 € le MWh le lundi 7 mars.

Le ministre de l’Économie Bruno Lemaire a annoncé que le gel des tarifs allait être prolongé jusqu’à la fin de l’année 2022. Une mesure qui devrait coûter plus de 10 milliards d’euros au lieu des 1,2 milliards initialement prévus.

graphique evolution prix gaz euro mwh

Bon à savoir

En juin 2022, sans le gel des prix, les tarifs réglementés auraient baissé de 16,7 % (TTC) par rapport au mois de mai. Cependant, le montant des TRV du gaz resterait toujours supérieur de 48,7 % par rapport au mois d'octobre 2021 (Source : Commission de Régulation de l'Energie).

📈 Prix du gaz en 2021 : attention à la remontée des tarifs

L'historique des hausses et des baisses du prix du gaz naturel mois par mois en 2021.

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

+ 0,2 %

+ 3,5 %

+ 5,7 %

- 4,1 %

+ 1,1 %

+ 4,4 %

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

+ 9,96 %

+ 5,3 %

+ 8,7 %

+ 13,9 %

0 %*

0 %*

*Les hausses du gaz sont temporairement bloquées par le gouvernement.

Prix du gaz : stop aux augmentations !

Comparez les prix des fournisseurs de gaz pour trouver une offre moins chère ou à prix bloqué.

Comparer les prix

Hiver 2021 : gel du prix du gaz

Afin d’éviter le scénario d’une hausse continue des prix du gaz tout au long de l’hiver, le gouvernement de Jean Castex a mis en place un “bouclier tarifaire”. Concrètement : les prix du gaz sont bloqués jusqu’en 2022. La hausse du 1er octobre est donc la dernière de l’hiver.

Le gouvernement parie sur une baisse des prix du gaz sur les marchés au printemps 2022. Elle permettrait de compenser les pertes que vont subir les distributeurs de gaz cet hiver en raison du gel des tarifs. Ce scénario ne s’est malheureusement pas produit ! 

Octobre 2021 : le prix du gaz explose

Les prix du gaz sur les marchés sont à un niveau anormalement élevé en raison de la reprise économique mondiale qui engendre une très forte demande, avec une augmentation même plus importante qu’en septembre. 

Cette situation impacte directement les coûts d’approvisionnement en gaz d’Engie qui ont explosé depuis un an. L’approche de l’hiver et le niveau particulièrement bas des stocks en Europe ne fait qu'accroître ce phénomène.

La Commission de Régulation de l’Énergie se voit donc dans l’obligation de proposer une hausse historique des prix du gaz naturel de 12,6 % TTC pour le 1er octobre 2021.

Septembre 2021 : le prix du gaz augmente encore

La CRE a annoncé une hausse de 8,7 % du prix du gaz pour le 1er septembre. C’est la seconde plus forte hausse de l’année après celle de juillet. Le prix du gaz en France est désormais au plus haut depuis 2015.

La facture s'alourdit tout particulièrement pour les foyers qui se chauffent au gaz :

  • + 80 € par an pour un appartement ;
  • + 160 € pour une maison.

Les causes de la hausse de septembre sont les mêmes que celles évoquées ces derniers mois : une hausse exceptionnelle des coûts d’approvisionnement en gaz d’Engie liée à la reprise économique mondiale. Les pays européens sont obligés de reconstituer leurs stocks à l’approche de l’hiver.

Mai, Juin, Juillet et août 2021 : très forte hausse du prix du gaz

Après avoir baissé en avril, les prix du gaz naturel sont repartis à la hausse en France dès la fin du printemps :

  • + 1,1 % en mai ;
  • + 4,4 % en juin ;
  • + 9,96 % en juillet ;
  • + 5,3 % en août.

Cette augmentation s'explique principalement par une forte hausse des coûts d'approvisionnement en gaz

Pour rappel, 99 % du gaz naturel consommé en France est importé. Le pays subit donc de plein fouet les conséquences de l'augmentation du prix du gaz sur les marchés mondiaux qui s'explique par : 

  • une forte hausse de la demande liée à la reprise économique mondiale ;
  • une réduction de la production de gaz en Norvège liée à des travaux de maintenance en mer du Nord (36 % du gaz importé en France vient de Norvège) ;
  • les stocks de gaz présents en Europe sont particulièrement bas car ils ont été fortement sollicités pendant l'hiver afin de limiter les importations de gaz.

Les coûts hors approvisionnement ont eux aussi augmenté. En cause : le niveau d’obligation retenu pour la 5ème période des certificats d’économies d’énergie (CEE, 2022-2025) a été revu à la hausse par le gouvernement.

Bon à savoir

Le prix du gaz naturel est d’habitude plus bas en été qu’en hiver. Les hausses de l’été 2021 sont dues à la situation mondiale de post-pandémie. La forte hausse de la demande en gaz naturel et pétrole liquéfié en Asie et en Amérique a provoqué une augmentation exceptionnelle des tarifs sur les marchés mondiaux.

Début 2021 : le prix du gaz en hausse

Malheureusement pour les ménages, la tendance à l'augmentation des prix du gaz observée sur les marchés fin 2020 s'est poursuivie tout au long de l’hiver. Elle s'explique par une hausse des coûts d'approvisionnement en gaz pour les distributeurs.

En effet l'hiver particulièrement rude en Asie à provoqué une forte hausse de la demande, notamment en Chine qui reste l'un des principaux producteurs de gaz liquéfié. Cette situation a fait grimper les prix du gaz sur les marchés et poussé les Européens à puiser dans leurs stocks, provoquant ainsi plusieurs mois de hausse consécutifs.

📊 Évolution des prix du gaz : quelle tendance ces dernières années ?

L’évolution des prix du gaz est bien différente de celle de l’électricité. Si les prix de cette dernière sont en hausse quasi constante depuis plus de 10 ans maintenant, ce n’est pas le cas pour le gaz. 

Attention, cela ne veut pas dire que le gaz naturel a moins augmenté que l’électricité. L’étude de l’évolution des tarifs réglementés du gaz fixés par les pouvoirs publics permet d’ailleurs de rendre compte d’une réalité plus complexe et d’une forte instabilité des tarifs.

Evolution du prix du kWh de gaz

🏛️ Historique des prix du gaz en 2020

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

- 0,9 %

- 3,3 %

- 4,6 %

- 4,4 %

- 1,4 %

- 2,8 %

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

- 0,3 %

1,3 %

0,6 %

4,7 %

1,6 %

2,4 %

Début 2020 : baisse du prix du gaz

Le premier semestre de l’année 2020 a connu une baisse de la consommation énergétique mondiale. Les prix de l’énergie, et plus particulièrement ceux du pétrole, ont fortement diminué sur les marchés. En cause : une crise sanitaire mondiale exceptionnelle qui a fait suite à un hiver très doux. 

Cette situation a provoqué une baisse des coûts d’approvisionnement en gaz naturel d’Engie. En toute logique, le prix du gaz a aussi baissé pour les consommateurs entre janvier et juillet 2020.  

Fin 2020 : hausse du prix du gaz

En revanche, depuis août 2020, le prix du gaz commence à remonter sur les marchés de gros. Craignant une flambée des prix du kWh pour l’hiver, le gouvernement a actualisé son mécanisme de lissage des prix du gaz en juillet. Le terme actuel sera donc appliqué jusqu’en février 2021.

📉 Évolution des prix du gaz en 2019 : une année de baisse

Sur l’ensemble de l’année 2019, les prix du gaz ont fortement diminué. La CRE communique sur une baisse totale de 11 % sur l’ensemble de la période

Notons un record historique en juillet 2019 avec une baisse de 6,8 %. En effet, suite au mouvement des Gilets Jaunes fin 2018, le gouvernement a bloqué les prix du gaz et de l’électricité jusqu’en juin 2019. 

Entre janvier et octobre  2019, les prix du gaz ont baissé sans discontinuer. Le tarif réglementé connaît une légère hausse pour l’hiver avec + 3 % en novembre et + 0,6 % en décembre.

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

- 1,9 %

- 0,8 %

0 %

- 2,1 %

- 0,7 %

- 0,5 %

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

- 6,8 %

- 0,5 %

- 0,9 %

- 2,4 %

3 %

0,6 %

📈 Retour sur la forte hausse des prix du gaz en 2018

En 2018 les prix du gaz ont très fortement augmenté (après plusieurs années de baisses). La hausse des tarifs cumulés atteint ainsi près de 20 % sur l’ensemble de l’année calendaire ! Le triste record fut pour le mois de juillet où le prix du gaz a augmenté de 7,45 %.

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

2,3 %

1,3 %

- 3,0 %

- 1,1 %

0,4 %

2,1 %

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

7,45 %

0,2 %

0,9 %

3,3 %

5,8 %

- 2,4 %

 

Lissage des prix du gaz

Afin d’éviter la combinaison des effets saisonniers (baisse du prix du gaz en été et hausse à l’hiver), le gouvernement a décidé de mettre en place un mécanisme de lissage des prix.

Concrètement la baisse des prix du gaz pour les consommateurs est limitée lorsque les tarifs descendent sur les marchés (au printemps et en été). À l’inverse, lorsque le prix du gaz remonte en hiver, ce mécanisme permet de limiter l’envolée des prix.

⚖️ Comment les tarifs réglementés du gaz sont-ils fixés ?

Lorsque l’on parle des prix du gaz naturel, on parle avant tout des tarifs réglementés de vente du gaz (TRV). Ces derniers sont fixés par les pouvoirs publics en concertation avec la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie). 

Un nouveau mode de calcul est proposé tous les ans ainsi qu’une tendance annuelle d’évolution des prix. Ces derniers peuvent néanmoins varier à la hausse ou à la baisse chaque mois. Le tarif réglementé du gaz naturel est payé par un peu moins de 3 millions de foyers français. 

Pourquoi tout le monde ne paie-t-il pas son gaz au même tarif ?

Avant de comprendre pourquoi le gaz augmente, il est bon de rappeler que tout le monde ne paie pas le même prix pour son gaz. Il faut prendre en compte différentes options tarifaires selon votre usage de l’énergie :

  • le tarif Base pour la cuisson ;
  • le tarif B0 pour la cuisson et l’eau chaude ;
  • le tarif B1 pour le chauffage (ainsi que la cuisson et la production d’eau chaude sanitaire) ;
  • le tarif B2i pour le chauffage des superficies de plus de 200 m² et les usages professionnels.

En plus de ces options tarifaires, il faut aussi prendre en compte l'existence de 6 zones tarifaires, qui correspondent à la position géographique de votre logement. Le meilleur moyen de savoir dans quelle zone vous vous situez est de vous rendre sur le site de votre fournisseur de gaz. Attention, pour ne rien simplifier, les zones tarifaires peuvent varier d’un fournisseur à l’autre.

Quel est le prix du gaz naturel au tarif réglementé ?

L’offre de gaz naturel au naturel au tarif réglementé (TRV) était commercialisée par Engie (ex GDF-Suez) et les Entreprises locales de distribution (ELD). 

Aujourd’hui encore, les prix du TRV gaz évoluent tous les mois en fonction des coûts d’approvisionnement du fournisseur. Une grande partie des contrats de gaz naturel sont indexés directement aux tarifs réglementés, qui sert de barème de référence. 

Grille Tarifaire Gaz naturel au tarif réglementé

Mise à jour le

Les tarifs du gaz dépendent de chaque commune, vous trouverez ci-dessous les prix correspondant à Paris.

Abonnement
€ TTC /mois
Tarif
€ TTC /kWh
Consommation.
kWh/an
Engie Engie
0 -
1 000
8,51 € 0,1121 €
1 000 -
6 000
8,51 € 0,1121 €
6 000 -
300 000
20,81 € 0,088 €

Cependant, l’entreprise n’est pas la seule à vendre du gaz. Grâce à l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, d’autres fournisseurs peuvent désormais proposer des offres de marché moins chères que les TRV. Si vous ne l’avez pas encore fait, vous devriez songer à résilier Engie ou EDF et faire jouer la concurrence.

Attention

C’est bientôt la fin des tarifs réglementés du gaz pour tout le monde ! D’ici le 30 juin 2023, les contrats encore en cours prendront fin et les particuliers seront automatiquement basculés vers l’offre de gaz de ville la moins chère d’Engie.

📈 Pourquoi les prix du gaz augmentent-ils ?

Le prix du gaz est déterminé par de nombreux facteurs. Si certains sont du ressort des distributeurs ou de l’État, ce n’est pas toujours le cas.

Les coûts d’approvisionnement du gaz

Les coûts d’approvisionnement diffèrent selon les fournisseurs. Ils recouvrent les frais liés aux contrats passés entre les fournisseurs de gaz et les producteurs internationaux. Ces frais couvrent l’extraction du gaz et son acheminement jusque sur le territoire français. 

Ils représentent un peu moins de 40 % d’une facture au tarif réglementé et c’est sur ces coûts que les fournisseurs alternatifs de gaz ont une marge de manœuvre pour proposer des prix plus compétitifs.

Vous souhaitez trouver le fournisseur le moins cher ? Pour cela, n’hésitez pas à simuler une facture pour estimer les économies réalisables par rapport à votre abonnement actuel.

Lieu d'approvisionnement en gaz naturel

Les coûts du gaz hors approvisionnement

Contrairement aux coûts d’approvisionnement, les coûts hors approvisionnement sont les mêmes pour tous les fournisseurs de gaz. Ils évoluent tous les ans et sont fixés par la CRE.

Ces coûts regroupent plusieurs éléments :

  • les frais liés à la distribution du gaz naturel (environ 26 %) ;

  • les frais liés au transport du gaz naturel (environ 7 %) ;

  • les frais liés au stockage du gaz naturel (environ 4 %).

L’évolution des taxes sur le prix du gaz

Dernier point qui va venir influer l’évolution des prix du gaz : le montant des taxes et contributions prélevé par l’État. Le total des taxes se chiffre à 27 % de votre facture au TRV. 

On dénombre actuellement trois taxes sur le prix du gaz :

  • la CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement) qui a pour objectif le financement du système de retraite des personnels qui relèvent de l’industrie électrique gazière ;
  • la TICGN (Taxe Intérieure sur la Consommation du Gaz Naturel) est une taxe douanière qui sert, entre autre, à financer le développement de la filière biométhane ;
  • la TVA qui vient s’appliquer sur les deux taxes précédentes ainsi que sur l’ensemble de votre facture.

D’autres taxes existaient auparavant mais elles ont été intégrées à la TICGN.

Vous payez encore votre gaz au tarif réglementé ?

Economisez en changeant de fournisseur !

J'économise !

✅ Comment éviter la hausse des prix du gaz ?

Choisir une offre de gaz à prix fixe

Un bon moyen de se prémunir contre la hausse des prix du gaz peut être de souscrire à une offre de gaz à prix fixe

Par prix fixe, entendez que le prix du kWh reste bloqué pendant toute la durée de votre contrat. La plupart des fournisseurs proposent des prix bloqués sur un, deux, trois voire quatre ans. Cela vous permet d’avoir une idée plus claire du montant de votre facture de gaz et d’ajuster votre budget en conséquence.

Fournisseur

Offre

Évolution tarifaire

Abonnement

(en € TTC/mois)

Prix du kWh

(en € TTC)

TotalEnergies

Verte Fixe gaz

Fixe 1 an

20,62 €

0,1675 €

ekWateur

Gaz renouvelable (option prix fixe)

Fixe 1 an

Prix sur devis

Prix sur devis

Sowee

Offre gaz

Fixe 3 ans

21,77 €

0,1780 €

EDF

Avantage Gaz

Fixe 4 ans

19,38 €

0,2557 €

EDF

Avantage Gaz Durable

Fixe 4 ans

19,38 €

0,2590 €

Deux points restent cependant soumis à des variations :

  • le prix de l’abonnement gaz qui peut baisser ou augmenter en fonction des TRV ;
  • l’évolution du montant des taxes sur le gaz peut impacter le prix du kWh.

Vous n’êtes pas satisfait de votre offre de gaz à prix bloqué ? Pas de problèmes, tous les contrats de gaz sont sans engagement et vous pouvez toujours changer de fournisseur  quand vous le souhaitez.

Comparer les prix du kWh de gaz naturel

Plus votre consommation de gaz est élevée, plus votre facture sera importante. Pour les logements équipés d’un chauffage central au gaz, il peut être particulièrement intéressant de se tourner vers un fournisseur qui propose un prix du kWh moins cher. Voici un comparatif des offres du moment (tarifs indexés) !

Fournisseur

Offre

Abonnement

(en € TTC/mois)

Prix du kWh

(en € TTC)

Vattenfall

Gaz Eco Plus

22,81 €

0,0840  €

Eni

Indexée Eco Gaz

22,77 €

0,1036 €

TotalEnergies

Essentielle gaz

20,81 €

0,0844 €

Engie

Gaz Tranquillité

23,74 €

0,0880 €

Happ-e

Gaz happ-e

23,74 €

0,0880 €

EDF

Avantage gaz optimisé

26,70 €

0,0880 €

ilek

Mon producteur local de gaz vert

26,05 €

0,2677 €

Mega Energie

Flexy Gaz

25,06 €

0,2702 €

ekWateur

Gaz renouvelable (indexé SPOT)

Prix sur devis

Prix sur devis

Participer à un achat groupé de gaz

C’est le bon plan du moment quand on veut faire baisser sa facture d’énergie. Participer à un achat groupé permet de réaliser de belles économies. En réunissant des consommateurs à la recherche d’un contrat de gaz naturel moins cher, il est possible d’obtenir de négocier directement auprès des fournisseurs pour obtenir des remises importantes. Ces dernières peuvent aller jusqu’à - 20 % sur le prix du gaz HT par rapport au tarif réglementé.

En s’inscrivant à l'achat groupé, il est même possible de faire d’une pierre deux coups en faisant baisser sa facture de gaz et sa facture d’électricité, en les réunissant dans un seul et même contrat (oui, c’est possible !).

 

S'informer sur les prix du gaz

Vous pouvez vous renseigner gratuitement sur les meilleures offres de gaz disponibles au 09 75 18 60 60 ☎️ du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 8h00 à 19h00 (numéro non surtaxé).


FAQ : vos questions sur l’évolution des prix du gaz

Comment évolue le prix du gaz en 2022 ?

Suite aux fortes augmentations tarifaires survenues successivement au cours de l’année 2021, le gouvernement a fait le choix de geler les prix du gaz naturel au niveau d’octobre 2021 et ce, jusqu’à la fin de l'année 2022. De cette façon, la hausse du montant des factures des Français sera limitée.

Pourquoi le prix du gaz change-t-il tous les mois ?

Chaque mois la CRE annonce une évolution du tarif réglementé de vente du gaz naturel. Elle résulte de l’évolution des coûts d’approvisionnement d’ENGIE sur le marché de gros et est répercutée chez tous les fournisseurs. Mais ce n’est pas le seul facteur d’évolution des prix du gaz. D’autres éléments peuvent aussi venir impacter directement les tarifs de l’énergie :

  • les coûts hors approvisionnement évoluent une fois par an. Ils comprennent les frais de transport, de distribution, de stockage et de commercialisation du gaz naturel ;
  • les différentes taxes sur le gaz (TICGN, CTA et TVA) évoluent également régulièrement, et représentent près d’un tiers d’une facture de gaz.

Il est donc recommandé de comparer les tarifs du gaz régulièrement pour savoir si votre contrat est toujours le plus compétitif du marché.

Comment se protéger contre les variations du prix du gaz ?

Comme le prix du gaz change tout le temps, les factures de gaz des ménages sont très incertaines. On constate que le prix du gaz augmente en hiver et baisse en été. Ceci est principalement dû à l’évolution de la demande sur le marché mondial. Il existe plusieurs solutions pour éviter de subir ces hausses et de préserver la stabilité de son budget toute l’année :

  • opter pour la mensualisation de sa facture de gaz ;
  • choisir un contrat de gaz naturel à prix fixe ;
  • opter pour un fournisseur de gaz moins cher en comparant les tarifs ;
  • baisser sa consommation de gaz en réalisation des travaux d’isolation.

Qui fixe le prix du gaz en France ?

En France le prix du gaz naturel est fixé par l’État en concertation avec la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), l’autorité publique indépendante chargée de réguler le marché de l’énergie. Jusqu’à sa mise en extinction en novembre 2019, seuls ENGIE et les Entreprises Locales de Distribution étaient autorisés à commercialiser le tarif de vente réglementé du gaz naturel.

Alexandre François

Alexandre François

Responsable éditorial

Après ses études supérieures, Alexandre rejoint Hello Watt en 2019. En charge du pôle contenu, il est expert des sujets liés au marché de l'électricité et du gaz, au développement de la concurrence et aux fournisseurs.