Quand et comment faut-il faire isoler sa toiture ?

Comparatif des techniques et des matériaux, coût global et aides en 2021

Êtes-vous éligible à des aides pour isoler vos combles ?
Introduction

Contrairement à l’air froid, la chaleur à tendance à monter. C’est pourquoi une toiture mal isolée est la cause de fortes déperditions thermiques, jusqu'à 30 % des pertes de chaleur d'un logement ! 

L’isolation du toit est donc primordiale pour assurer votre confort au sein de votre maison. Pour inciter les particuliers à renover leur logement, l'État à mis en place des aides accessibles à tous.

L'importance d'une bonne isolation du toit

  • Le toit est la principale source des déperditions thermiques. Mal isolé, il peut être la cause de près de 30 % des pertes de chaleur d’un logement.
  • Isoler sa toiture c’est réduire sa facture de chauffage. Une isolation de qualité permet de conserver la chaleur dans votre intérieur. On a tendance à l’oublier, mais une bonne isolation conserve également la fraîcheur d’un logement en été.
  • L’isolation de sa toiture permet de réaliser des économies d’énergie tout en bénéficiant d’un confort thermique et phonique au sein de sa maison !

🤔 Pourquoi isoler son toit ?

Réduire sa facture de chauffage grâce à une isolation de qualité

Réaliser des travaux d’isolation, c’est avant tout réaliser un investissement sur le long terme. Il est certain qu’au premier abord, la démarche peut sembler coûteuse et pas très rentable. Cependant, et comme vu plus haut, l’isolation de votre toiture et plus précisément des combles permet de réaliser des économies pouvant aller jusqu’à 30 % sur une facture.

On estime que le coût des travaux d’isolation de toit est rentabilisé en 5 à 6 ans, couplée avec la réalisation d’économies d’énergie. De nombreuses aides existent vous permettant de vous accompagner dans la réalisation des travaux de couverture de votre maison.

N'oubliez pas vos menuiseries !

Si vous possédez des fenêtres de toit, il est important de les isoler elles aussi ! Pour cela, optez pour des volets isolants de qualité.

Isoler son toit pour augmenter la valeur de son logement

Isoler son toit, c’est aussi la possibilité d’augmenter la valeur d’un bien immobilier. Il est aujourd’hui obligatoire pour une maison ou un appartement d’être certifié par un DPE (Diagnostic de Performance Énergétique). Cela permet de connaître la consommation en énergie d’un logement et son impact sur l’environnement grâce à l’étiquette GES (Gaz à Effet de Serre), grâce à un classement sur une échelle de A à G.

Une bonne isolation du toit permet donc de faire progresser la note d’une habitation vers le haut. Le logement sera donc plus attractif, car les prochains locataires n’auront pas besoin de réaliser ces travaux de couvertur, et le bien pourra aussi être vendu plus cher.

Isolez vos combles au meilleur prix !

Gagnez en confort en été comme en hiver en isolant vos combles ! Profitez des aides de l'État pour financer vos travaux.

Estimer le prix de mes travaux

🏠 Comment isoler sa toiture ?

Tout comme l’isolation des murs ou l’isolation d’un sol ou sous-sol, plusieurs techniques et plusieurs matériaux existent pour isoler son toit. À ce jour il existe deux façons différentes de réaliser l’isolation d’une toiture. Vous avez le choix entre une isolation par l’intérieur ou par l’extérieur.

Avant de réaliser vos travaux d’isolation, contrôlez attentivement l’état de la charpente. Cette dernière supporte le tout le poids de votre toiture. Si votre charpente est en mauvais état, les travaux d’isolation ne seront pas efficaces.

Réaliser une isolation de toit par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur est la technique la plus répandue pour isoler ses combles. Cette technique est à la fois simple à mettre en place, mais aussi plus accessible que l’isolation par l’extérieur. Elle reste malgré tout moins efficace et peut être source de ponts thermiques. Pour isoler votre toit par l’intérieur, il faut prendre en compte la nature de vos combles :

  • les combles perdus : ceux-ci ne peuvent pas être aménagés, car la hauteur sous plafond est trop basse (moins de 1m80) ou la charpente est trop imposante. Vous pouvez donc utiliser un isolant en rouleau ou en vrac pour isoler le sol de vos combles ;
  • les combles aménagés : contrairement aux combles vu ci-dessus, ceux-ci peuvent accueillir une pièce à vivre. Pour ne pas perdre l’espace, un isolant en panneau qui viendra se fixer sur les rampants de toiture est à privilégier.

Le saviez-vous ?

Il n’est plus recommandé d’isoler une toiture terrasse par l’intérieur mais, plutôt par l’extérieur pour s’assurer d’une étanchéité maximale.

Après avoir déterminé la nature de vos combles, vous pouvez vous tourner vers le choix d’un isolant. Pour vous aider à y voir plus clair, voici un tableau récapitulatif des techniques d’isolation du toit par l’intérieur.

Technique

Description

Nature des combles

Matériau

Isolation sous rampants

L'isolant est placé entre les chevrons de la charpente sous forme de panneaux

Combles aménagés

Laine de verre, laine de roche, ouate de cellulose, mousse polyuréthane

Isolation sol

Les panneaux d'isolants rigides sont déposés directement au sol

Combles perdus

Fibre de bois, polystyrène expansé, polystyrène extrudé, polyuréthane

Isolation par soufflage

Un isolant est insufflé au sol, privilégié pour les zones difficiles d'accès

Combles perdus

Laine de verre, laine de roche, fibre de bois, ouate de cellulose

Le saviez-vous ?

Un pare vapeur est, comme son nom l’indique, une membrane placée du côté chauffé des toitures. Il permet de limiter la présence de vapeur dans les parois de l’habitation. Il est indispensable tant pour une isolation par l’intérieur que par l’extérieur.

Réaliser une isolation de toit par l’extérieur

Cette technique à l’avantage d’être particulièrement efficace, puisqu’elle supprime totalement les ponts thermiques. Elle permet aussi de ne pas empiéter sur l’espace à vivre de vos combles, particulièrement intéressant pour des combles aménagés. Vous pouvez aussi opter pour cette méthode pour l’isolation de vos toits plats.

Cette technique sera cependant plus compliquée à mettre en place puisqu’elle nécessite des travaux plus lourds et l’intervention d’un artisan couvreur. Le prix de l’installation sera donc plus élevé compte tenu de l’ampleur de la rénovation. Elle n’est donc pas à privilégier si vous avez des combles perdus.

On retrouve deux méthodes d’isolation par l’extérieur pour vos combles aménageables :

Technique

Description

Nature des combles

Matériau

Sarking

Un isolant rigide est placé sur les voliges des chevrons de la charpente

Combles aménagés

Laines minérales, polystyrène extrudé, fibre de bois

Isolation entre chevrons

Pose de l'isolant entre les éléments de structure de la charpente

Combles aménagés

Laines minérales, ouate de cellulose, polyuréthane, paille

Par ailleurs, au moment de choisir votre isolant, il faudra penser à vérifier sa résistance et sa conductivité thermique. On estime qu’un bon isolant possède une bonne résistance si elle est supérieure ou égale à 7 m².K/W et que sa conductivité thermique se situe entre 0,025 et 0,05 W/m.K.

👷 Quel matériau utiliser pour isoler son toit ?

Les catégories d’isolant

Le secteur de l’isolation évolue constamment et de nouveaux matériaux apparaissent régulièrement. Il existe quatre matières principales d’isolant thermique :

  • Isolant minéral : C’est un des matériaux les plus utilisés, grâce à son prix relativement accessible et ses bonnes performances. On retrouve dans cette catégorie la laine de verre ou la laine de roche notamment. Ces matières, facilement malléables, sont présentes sous toutes les formes, rouleaux, plaques ou vrac.
  • Isolant végétal : Très appréciées pour leurs vertus écologiques, les laines végétales (coton, lin,chanvre, cellulose, bois, fibre de coco) sont aussi très efficaces. Elles sont aussi disponibles sous plusieurs formes grâce à leur flexibilité.
  • Isolant animal : plus rare, cette matière reste malgré tout très efficace. En laine de mouton et plumes de canard, cet isolant est principalement utilisé pour l’isolation des combles.
  • Isolant synthétique : Autre matériau classique de l’isolation, les isolants synthétiques sont particulièrement appréciés des consommateurs. Malgré un mauvais bilan écologique, ils ont de très bonnes performances et sont très abordables. Ils sont disponibles sous toutes les formes (panneaux, rouleaux, vrac) et s’adaptent à toutes les surfaces.

Choisir l'épaisseur d’un isolant

Le choix d’un isolant n’est pas fait au hasard. Ce dernier doit avoir une bonne performance thermique pour pouvoir assurer un confort thermique et phonique dans le logement. Le coefficient de résistance thermique est égal au résultat du produit entre la résistance thermique R d’un matériau et la conductivité thermique λ.

Plus le R est élevé, plus l’isolant est performant. Ceci influe donc sur l’épaisseur de la couche d’isolant. Chaque isolant présente un coefficient R différent en fonction de ses performances.

Pour trouver le meilleur isolant pour sa toiture, n’hésitez pas à réaliser des devis auprès d’artisans certifiés RGE. Ils sauront vous accompagner dans votre projet.

Bon à savoir

La résistance thermique R du plancher de combles perdus doit être supérieure ou égale à 4,8 m2.K/W.

💶 Quelles sont les aides disponibles pour financer l’isolation d’un toit ?

Pour vous aider dans le financement de vos travaux de rénovation énergétique, plusieurs aides financières ont été mises en place. L’isolation d’un toit peut s’avérer onéreux, surtout pour les ménages les plus modestes. Heureusement, des aides existent pour aider les foyers français à réaliser ces travaux essentiels. Vous pouvez donc bénéficier de :

  • MaPrimeRénov’ : remplaçant le CITE (Crédit d'impôt pour la Transition Energétique), cette prime est accessible à tous les foyers en France. Piur plus de fluidité et de clarté, quatre catégories ont été créées, correspondnant chacune à un plafond de revenus annuels : MaPrimeRénov' Bleu (ménages aux revenus très modestes), MaPrimeRénov' Jaune (ménages aux revenus modestes), MaPrimeRénov' Violet (ménages aux revenus intermédiaires) et MaPrimeRénov' Rose (ménages aux revenus élevés) ;
  • MaPrimeRénov' Sérénité : vous pouvez aussi tenter d'obtenir MaPrimeRénov' Sérénité de la part de l'Agence nationale de l'habitat (Anah). Anciennement "Habiter Mieux Sérénité", un des programmes les plus importants de l'Anah, cette aide vous permet de vous lancer dans des projets de rénovation énergétique. Pour cela, vos travaux doivent permettre de réaliser un gain énergétique d'au moins 35 %. Sachez aussi que le montant de la prime varie en fonction du montant de vos ressources ;
  • les primes CEE (tirées du dispositif des CEE : Certificats économies d'énergie) : ces primes sont accordées aux particuliers par des entreprises utilisant des énergies polluantes (Total, EDF, Auchan, Leclerc et bien d'autres encore). À leur tour, ces entreprises reçoivent des certifitas d'économie d'énergie, prouvant qu'elles s'inscrivent dans l'effort de transition énergétique promulgué par le Gouvernement. Ainsi, le dispositif des CEE repose sur le principe du "pollueur-payeur" ;
  • l'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) : cette aide permet d’emprunter une somme pouvant aller jusqu'à 50 000 euros, pour réaliser l’isolation de vos planchers de combles, rampants de toiture ou toits terrasses ;
  • le Prêt Avance Rénovation : vous permet, en tant que propriétaires occupants de passoires thermiques (habitations classées « F » ou « G » au Diagnostic de Performance Énergétique (DPE)) d'effectuer à moindre frais des travaux de rénovation énergétique, en réduisant votre reste à charge. Le Prêt Avance Rénovation s'adresse aux propriétaires d'un logement dont l'étiquette énergétique est de F ou G et dont les revenus, la situation professionnelle ou l'âge ne permettent pas d'accéder aux prêts travaux classiques ;
  • la TVA à taux réduit de 5,5 % : cette aide permet de diminuer la TVA de 10 % ou 5,5 %, sur les factures d’intervention d’un professionnel (certifié RGE) et sur les équipements et matériaux utilisés pour l’isolation de votre toit.

Isolation à 1 € : attention aux arnaques

Attention aux arnaques, depuis le 1er juillet 2021, c’est la fin des offres d’isolation toit à 1 €. L’offre coup de pouce est toujours valable mais, à un taux beaucoup moins élevé.

Plusieurs de ces aides peuvent être utilisées pour effectuer d’autres travaux d’isolation, tels que les murs ou les planchers bas. N’hésitez pas à vérifier votre éligibilité afin de réduire vos déperditions énergétiques et d’alléger vos factures de chauffage.

Profitez des aides de l'État pour isoler vos combles !

L'isolation des combles perdus vous permet de réaliser jusqu'à 30 % d'économies sur votre de chauffage annuelle.

J’en profite

Foire aux questions sur l'isolation de sa toiture

Comment bien isoler votre toiture ?

Pour profiter pleinement de la meilleure isolation de toiture, il est important d’accorder une attention toute particulière à son isolation. Ces travaux ne sont pas à prendre à la légère, ils vont vous garantir un confort optimal pour votre maison.

Pour réaliser des travaux de rénovation énergétique de votre toiture, vous devez vous concentrer sur les points suivants :

  • choisir avec attention son matériau d’isolation ;
  • ne pas négliger la nécessité d’un pare vapeur contre l’humidité ;
  • privilégiez un fort coefficient thermique pour une solution durable ;
  • faites le choix d’un Sarking pour préserver votre espace intérieur ;
  • pour une isolation des combles perdus, ne vous limitez pas à la solution de soufflage, certes moins onéreuse, mais moins durable et efficace ;
  • faites appel à un artisan RGE pour vos travaux d’isolation.

Quels sont les meilleurs isolants pour les travaux d’isolation thermique du toit ?

L’isolation de votre toiture offre un confort thermique et phonique pour votre habitation. Le choix des matériaux isolants sont en lien direct avec la performance de votre isolation. Plus le coefficient de résistance thermique est élevé, plus l’isolant est performant.

Lors des travaux de rénovation de toiture, les matériaux isolants les plus utilisés sont :

  • la mousse polyuréthane ;
  • le polystyrène expansé ;
  • la ouate de cellulose ;
  • la laine de verre ;
  • la laine de roche.

Quel est le coût d’une isolation de la toiture ?

En fonction des choix que vous allez faire, le montant des travaux d’isolation varient en fonction de nombreux paramètres :

  • la technique d’isolation ;
  • la difficulté d’accès au chantier ;
  • le choix de l’isolant ;
  • l’épaisseur de l’isolant ;
  • la main-d'œuvre.

Votre choix ne doit pas uniquement se baser sur le prix des travaux. En effet, à terme, vous allez réaliser des économies d’énergies qui vont se répercuter sur votre facture. Pour avoir une idée plus précise, réalisez des devis auprès d’artisans certifiés RGE.

Bertrand

Bertrand

Marketing digital

Diplômé d’un Master en stratégie publicitaire, Bertrand s’est pris de passion pour les nouvelles énergies renouvelables. Rédacteur web chez Hello Watt, il s’est spécialisé dans l’isolation et le déménagement, venez découvrir ses articles !