Quels sont les isolants thermiques et comment les choisir ?

Les isolants thermiques sont à la base d'une bonne isolation. Découvrez comment faire votre choix !

Allégez votre facture énergie avec l'isolation des combles

Allégez votre facture énergie avec l'isolation des combles
Demander un devis
Introduction

Lorsque l’on souhaite réaliser une bonne isolation de ses structures, le choix de l’isolant est primordial. Il va directement déterminer la qualité de votre isolation et donc de votre confort thermique. De ce fait, prendre le temps de bien le choisir est nécessaire avant d’entamer ses travaux de …

Lorsque l’on souhaite réaliser une bonne isolation de ses structures, le choix de l’isolant est primordial. Il va directement déterminer la …

Lorsque l’on souhaite réaliser une bonne isolation de ses structures, le choix de l’isolant est primordial. Il va directement déterminer la qualité de votre isolation et donc de votre confort thermique. De ce fait, prendre le temps de bien le choisir est nécessaire avant d’entamer ses travaux de rénovation. Cependant, les isolants sont nombreux et possèdent tous des propriétés différentes. Difficile donc de s’y retrouver. Pour cette raison, on vous dit tout ce que vous devez savoir sur les isolants, leurs propriétés, leurs avantages, leurs inconvénients, mais aussi, et surtout, leur prix.

🔎 Les isolants thermiques : comparatif des propriétés

Les isolants sont aujourd’hui classés en trois catégories :

  • Les isolants naturels

  • Les isolants minéraux

  • Les isolants synthétiques

Chacune d’entre elle possède ses caractéristiques et est donc adaptée à certaines zones de la maison. Ce tableau comparatif vous expose les isolants les plus connus pour vous faire votre avis en un clin d’oeil !

Isolant

Épaisseur pour R = 7 m².K/W*

Performance thermique

Performance acoustique

Classement au feu**

Durée de vie (en année)

Prix (Hors pose)***

Laine de bois

350 mm

✔️

✔️✔️

M3

> 50

3 à 50 €/m²

Chanvre

290 mm

✔️✔️

✔️✔️

M4

> 50

6 à 30 €/m²

Lin

270 mm

✔️✔️

✔️✔️

M3

≈ 40

8 à 25 €/m²

Ouate de cellulose

260 mm

✔️✔️

✔️✔️

M4

≈ 40

7 à 19 €/m²

Liège

280 mm

✔️✔️

✔️✔️

M4

Indéfinie

3 à 50 €/m²

Laine de mouton

270 mm

✔️✔️

✔️✔️

M3

> 50

5 à 15 €/m²

Laine de verre

280 mm

✔️✔️

✔️✔️

M0

≈ 10

3 à 25 €/m²

Laine de roche

280 mm

✔️✔️

✔️✔️

M0

Indéfinie

5 à 30 €/m²

Perlite

390 mm

✔️

✔️✔️✔️

M0

Indéfinie

≈ 190 €/m³

Vermiculite

490 mm

✔️

✔️✔️✔️

M0

Indéfinie

10 à 30 €/m²

Argile

700 mm

✔️✔️✔️

M0

Indéfinie

3 à 10 €/m²

Polystyrène

240 mm

✔️✔️✔️

M4

> 50

15 à 30 €/m²

Polyuréthane

170 mm

✔️✔️✔️

M4

Indéfinie

5 à 30 €/m²

Mousse phénolique

150 mm

✔️✔️✔️

M4

> 50

≈ 200 €/m²

(*) Ces valeurs sont calculées en fonction de la conductivité thermique moyenne de l’isolant. Il s’agit donc d’une approximation.

(**)Certains produits peuvent être traités contre les flammes pour améliorer leur classement au feu. Il est important de se renseigner au préalable.

M0 : incombustible

M3 : moyennement inflammable

M4 : facilement inflammable

(***)Valeurs moyennes. Le prix dépend du conditionnement (vrac, rouleau, panneau) et de l’épaisseur de l’isolant.

📝 Les caractéristiques d'un bon isolant thermique

Avant de choisir votre isolant, il est important de savoir ce qui différencie un bon matériau d’un mauvais. Pour cela, trois facteurs seront à prendre en compte :

  • La résistance thermique

  • La conductivité thermique

  • L’épaisseur

Comme il n’existe pas d’isolant ultime, le tout est de trouver le meilleur compromis pour adapter son isolation à ses besoins et contraintes.

La résistance thermique

La résistance thermique est définie comme étant la capacité d’un isolant à résister aux variations de température. Ainsi, plus la résistance est grande et plus l’isolant est considéré comme performant. Aujourd’hui, des normes thermiques sont imposées en fonction des zone à isoler. La résistance thermique est donc un paramètre important à prendre en compte avant de faire votre choix. Le mieux étant généralement de choisir un matériau dont la résistance dépasse les 7 m².K/W. Cela vous assurera un confort thermique aussi bien l’hiver que l’été.

La conductivité thermique

La conductivité thermique est également un facteur important, mais qui doit être pris avec des pincettes. En effet, si la résistance est calculée de la même manière par tous les fabricants, la conductivité, elle, peut varier. De ce fait, il n’est pas toujours le paramètre le plus judicieux pour comparer les isolants entre eux. Toutefois, il donne une bonne indication sur le pouvoir isolant d’un matériau. Contrairement à la résistance thermique, la conductivité d’un matériau doit être faible pour être considéré comme performant. De bonnes valeurs de conductivité se situerait entre 0,025 et 0,05 W/m.K.

L'épaisseur

Enfin, si les deux paramètres précédents ne sont pas optimaux, vous pouvez toujours faire varier l’épaisseur de votre isolant. Bien sûr, plus l’isolant sera épais et plus il prendra de la place. L’intérêt est donc toujours de privilégier les isolants dont la résistance et la conductivité thermique sont optimales. Cela vous évitera de perdre trop de surface habitable, surtout lors d’une isolation par l’intérieur.

laine de mouton isolante

🌿 Isolant thermique naturel : la solution écologique

Issus de fibres animales, végétales ou de matériaux recyclés, les isolants naturels présentent bien des avantages. Écologiques, performants et sains, ils semblent être des matériaux de choix lorsque l’on souhaite isoler sa maison. Déclinables sous toutes les formes (panneaux, rouleaux, vrac), ils s’adaptent au mieux à vos structures, même les plus irrégulières pour vous apporter un confort thermique et phonique de qualité. Cependant, ils sont souvent onéreux et très inflammables. De ce fait, ils ne conviendront pas à tous les budgets et à toutes les régions.

La laine de bois : l’isolant des milieux humides

Le principal avantage de ce matériau est qu’il possède une grande capacité à absorber et restituer l’humidité. Perméable à la vapeur d’eau, il pourra laisser vos murs respirer, limitant ainsi le phénomène de condensation. Autre avantage, la laine de bois est robuste. Avec une durée de vie de plus de 50 ans, elle permet d’assurer votre confort sans avoir à la changer régulièrement. Cette propriété est essentiellement dû au fait que la laine de bois n’as pas tendance à s'affaisser, contrairement aux laines minérales. En ce qui concerne son prix, il est très variable, pouvant aller de 3€ à 50€ du m² en fonction de l’épaisseur choisie.

A savoir !

D’autres isolants composé de bois existent, comme les fibres ou les panneaux de bois.

La laine de mouton : l’isolant naturel pas cher

Tout comme la laine de bois, la laine de mouton est un bon isolant thermique et acoustique. Légère, saine et performante, la laine saura s’adapter à toutes vos structures. Cependant, il est primordial qu’elle soit traitée contre le feu et les insectes avant sa pose.

Ainsi, la laine de mouton est un isolant qui présente de bonnes performances et un prix abordable (entre 5€ et 15€ du m²), mais qui est très difficile à mettre en place. De ce fait, il est important de demander l’avis d’un professionnel avant de faire le choix de cet isolant.

Attention !

Les isolants naturels en fibres animales ne sont pas du tout adaptés aux pièces à fort taux d’humidité ! Ils sont donc à proscrire, sous peine de voire se développer des moisissures.

Ouate de cellulose : la performance au meilleur prix

La ouate de cellulose est un isolant issue du recyclage des déchets d’imprimerie. Elle présente de très bonnes performances phoniques et thermiques, et ce, en un minimum d’épaisseur. Cependant, tout comme la laine de mouton, la ouate de cellulose n’est pas un matériau adapté en cas d’humidité. Elle doit également subir plusieurs traitements (moisissure, insecte, feu) avant d’être mise sur le marché. Néanmoins, elle reste à un prix très abordable, qui peut varier de 7€ à 19€ du m².

Le liège : l’isolant le plus robuste

Enfin, un des matériaux les plus célèbre des isolants thermiques naturels : le liège. Très performant aussi bien en isolation phonique que thermique, le liège est également l’isolant idéal lors d’une isolation du sol, grâce notamment à sa bonne résistance à la compression, mais également à sa longue durée de vie. Toutefois, il ne s’agit pas là d’un matériau bon marché, puisqu’il fait parti des isolants naturels les plus cher du marché.

minéraux pour isolant thermique

🧱 Isolant thermique minéral : le choix économique

Deuxième grande famille d’isolant, les isolants minéraux sont les plus répandus en France. Cette popularité s’est essentiellement bâtie grâce aux laines minérales telles que la laine de verre ou la laine de roche. Pourtant, d’autres matériaux existent, comme l’argile, la perlite ou la vermiculite par exemple. Le principal avantage de l’isolant minéral est qu’il est incombustible et imputrescible. De ce fait, il reste un matériau résistant et adaptable à toutes les situations.

La laine de verre : le meilleur rapport qualité/prix

La laine de verre est un produit d’isolation à la fois performant et peu coûteux. De ce fait, elle s’est très vite développée et est devenue, en peu de temps, l’isolant le plus utilisé. Pourtant, même si elle présente de nombreux avantages, la laine de verre n’est pas le matériau le plus sain. Très irritante pour les voies respiratoires, elle doit impérativement être posée avec des protections de sécurité (masque, gant et lunette). De plus, on ne connaît pas encore tout à fait les risques pour les utilisateurs à travers le temps. D’autres isolants sont donc à privilégier.

La laine de roche : la laine minérale à la plus longue durée de vie

Contrairement à la laine de verre, la laine de roche ne subit que très peu les effets du temps. Ayant l’avantage de ne pas se tasser, sa durée de vie va donc être bien plus importante que son homologue. Avec des performances thermiques et acoustiques similaires et un prix raisonnable, la laine de roche peut être un choix judicieux pour assurer une bonne isolation de ses parois.

L’argile expansée : le produit aux meilleures performances sonores

Si l’argile n’est pas un très bon isolant thermique, il reste le meilleur en terme d’isolation acoustique. Peu coûteux, il est très efficace en mélange avec d’autres produits, comme le ciment, pour créer des chapes allégés, robustes et isolantes. Il s’agit donc plus d’un isolant de construction que d’un isolant de rénovation.

mousse isolante

🛢️ Isolant thermique synthétique : des performances en un minimum d'épaisseur

Dernière famille d’isolant, mais pas des moindres : les isolants synthétiques. Coûteux, inflammables, mauvais isolants phoniques et polluants, les produits synthétiques sont rarement les matériaux privilégiés. Cependant, si à première vue ils ne semblent pas représenter le meilleur choix, ils sont parfois la solution la plus efficace pour répondre aux contraintes de votre maison. Légers, imputrescibles, insensible à l’humidité et facile d’installation, les isolants synthétiques sont également de très bons isolants thermiques permettant ainsi de réduire leur épaisseur. Des propriétés qui peuvent se montrer utiles, notamment dans les petits espaces difficiles d’accès.

Le polystyrène isolant : expansé ou extrudé ?

Léger et performant, le polystyrène est un produit de qualité qui présente de hautes performances thermiques et une résistance mécanique importante. Conjugué à une insensibilité à l’eau et à l’humidité, le polystyrène devient un isolant parfaitement adapté à l’isolation d’un toit ou même d’un sol.

A savoir !

Le polystyrène extrudé (compressé) est davantage résistant à la compression que le polystyrène expansé (grossis). De ce fait, il sera davantage adapté pour une isolation du sous-sol par le sol.

Le polyuréthane : l’isolant polyvalent

Déclinable sous forme de panneaux ou de mousse, le polyuréthane est un matériau qui est capable de s’adapter à toutes les formes de structure. Ses capacités thermiques sont optimisées et vous permettront donc de réduire l’épaisseur de votre isolation. Un avantage non-négligeable en cas d’isolation de combles aménageables ou même d’une isolation de sous-sol par exemple.

La mousse phénolique : le meilleur isolant phonique synthétique

Si la mousse phénolique présente de meilleures performances sonores, elle est aussi plus sensible à l’eau et à l’humidité. De ce fait, il est nécessaire qu’elle ait subi un traitement au préalable. Malgré cela, elle n’est pas recommandée dans les pièces à fort taux d’humidité, comme la salle de bain par exemple. Contrairement aux autres isolants synthétiques, la mousse phénolique ne dégage que peu de fumées nocives en cas d’incendie et est donc plus sécuritaire que ses homologues.

rideau isolant thermique

✔️ La nouvelle génération d'isolant thermique

Il existe aujourd’hui de tous nouveaux matériaux isolants pratiques et simples d’installation. Ils sont essentiellement utilisés lorsque des travaux de rénovation ne sont pas envisageables, notamment en location. Parmi eux, vous retrouverez donc :

  • Le rideau isolant : utile pour améliorer l’isolation de vos fenêtres et des volets sans avoir à les changer. Les rideaux isolants sont plus épais pour réduire les variations thermiques, mais aussi occulter la lumière du jour de façon efficace

  • Le placo isolant : si vous souhaitez séparer une pièce en deux ou que vous voulez améliorer l’isolation des murs, le placo isolant peut être une solution rapide et efficace. Il associe une plaque de plâtre avec un isolant thermique pour faciliter l’installation

  • Le film isolant : il se colle sur le vitrage de vos fenêtres pour en améliorer l’isolation. Si le double vitrage reste la meilleure solution, le film isolant peut venir compléter les plus faibles isolation quand aucun autre choix n’est possibles

  • La peinture isolante : pour l’extérieur ou l’intérieur, la peinture isolante est faite pour réfléchir les infrarouges. Elle ne peut que venir en complément d’une isolation classique

Ainsi, vous l’aurez compris, il existe une multitude d’isolants thermiques. Bien choisir le vôtre est alors primordial si vous souhaitez mettre en place une isolation de qualité et durable dans le temps. Le meilleur isolant sera celui qui s’adaptera à vos besoins, mais également à vos contraintes. N’hésitez donc pas à bien vous renseigner au préalable et/ou à demander l’avis d’un expert.

Envie de faire encore plus d’économies ?

Trouvez l’offre fournisseur la plus intéressante grâce au comparateur énergie ou joignez directement nos conseillers au 09 75 18 60 60 (appel non-surtaxé) ☎️. Nous sommes disponibles du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 9h00 à 19h00.

💬 Vous avez d’autres questions ?

🏆 Quel est le meilleur isolant thermique ?

Il existe d'innombrable isolant thermique sur le marché. Classés en trois grandes familles (naturels, synthétiques et minéraux) ils possèdent chacun des propriétés différentes. De ce fait, le meilleur isolant sera celui qui s’adapte parfaitement à vos besoins et aux contraintes de votre logement. Pour faire votre choix, n’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel ou de vous renseigner sur les caractéristiques de chacun d’eux.

📋 Quelles sont les caractéristiques d’un bon isolant thermique ?

Pour qu’un isolant soit considéré comme efficace, il est important de faire attention à :

  • Sa résistance thermique

  • Sa conductivité thermique

  • Son épaisseur

Ces trois facteurs détermineront l’efficacité de votre isolant et donc de votre isolation. Certaines normes thermiques existent pour assurer une isolation minimale de vos structures.

🤔 Quelle épaisseur d’isolant thermique choisir ?

L’épaisseur de votre isolant permet de déterminer les capacités de ce dernier. Généralement, plus il sera épais, moins ses performances seront grandes. Une épaisseur convenable se situe entre 260 mm et 290 mm. Au-delà, l’isolant ne sera pas considéré comme efficace. Les produits isolants les plus performants restent les isolants synthétiques.

Elodie

Elodie

Rédactrice web & SEO

Etudiante en école de Marketing et Communication Digitale, Elodie est rédactrice web & SEO chez Hello Watt. Retrouvez ses articles sur l'isolation de la maison, les primes énergie, mais également pleins d’autres sujets, comme l’entretien et l’installation chaudière.