L’isolation de votre toit est une étape primordiale quelle que soit la forme de votre toiture. Les méthodes d’isolation des toits plats diffèrent de celles des toits en pente en raison de leur utilisation.

L’isolation d’un toit plat en bref :

  • Votre toit est à l’origine de près de 30 % des déperditions thermiques de votre logement, elle peut être un véritable axe d’amélioration de performance énergétique.
  • En prime d’un confort thermique et phonique, l’isolation de votre toiture plate permet également de réduire votre facture d’énergie.
  • Le choix de l’isolant de votre toiture terrasse devra s’effectuer en fonction de plusieurs facteurs : matériau de la structure porteuse, type d’isolation et l’utilisation du toit.
  • Dans une grande majorité des cas, une isolation du toit par l'extérieur est privilégiée pour les toitures plates.

🏠 Comment isoler un toit plat : les techniques d’isolation

Avant de construire ou rénover votre toiture plate, il est nécessaire de déterminer à l’avance son utilisation finale. Votre choix déterminera alors quelle méthode et isolant privilégier. Trois cas de figure s’offrent à vous : 

  • installation d’un parking sur le toit ;
  • accessible aux occupants de la maison ;
  • accessible pour son entretien.

Vous devez donc choisir un isolant en fonction de la sollicitation de votre toit. Il est primordial de privilégier un isolant plus résistant dans le cas de toits terrasses.

Lors de la rénovation de votre toiture plate, vous avez l’occasion de changer de technique d'isolation et de transformer votre toiture en toit terrasse. Le toit terrasse est idéal pour gagner de l’espace supplémentaire dans votre logement. 

Dès lors où vous aurez déterminé la fonction de votre toiture plate, quatre techniques d’isolation s’offrent à vous.

Isolez votre toit

Faites vous accompagner de A à Z et bénéficiez des aides de l'État pour l'isolation de votre toiture.

Calculer mes aides

L’isolation d’une toiture chaude : la technique conventionnelle

L’isolation de la toiture chaude est la méthode la plus populaire et la plus efficace. En effet, cette technique convient parfaitement à toutes les structures de toits plats (accessibles ou non). L’isolation est effectuée via l’extérieur, sans intervenir à l’intérieur de l’habitation. Son principe repose sur un ordre bien précis de couches de la toiture (de bas en haut) :

  • un support ;
  • un pare-vapeur ;
  • un isolant ;
  • une membrane d’étanchéité ;
  • une couche protectrice.

Grâce à cette disposition, votre isolant est protégé par la membrane d’étanchéité en plus de la couche protectrice. De ce fait, il forme un rempart durable contre les intempéries et les variations de températures en restant étanche à l’eau et à l’air. Elle permet ainsi d’éviter les risques de condensation.

Le saviez-vous ?

La toiture chaude est privilégiée dans le cas où la toiture ne dispose pas d’une ventilation suffisante (structure en béton par exemple).

L’isolation de la toiture inversée : une technique pour la rénovation

La technique de l’isolation inversée est similaire à celle de la toiture chaude. Leur différence réside dans l’ordre de pose des couches de la toiture. La toiture inversée est donc composée (de bas en haut) : d’un support, d’un revêtement, de panneaux isolants et d’un lestage.

Dans cette technique, l’isolant est directement posé au-dessus du revêtement existant et non entre le support et la membrane d’étanchéité. De ce fait, le matériau est moins bien protégé car en contact direct avec l'extérieur.

Grâce à cette technique, les travaux d’isolation sont plus rapides et mieux adaptés dans le cas d’une rénovation. Cependant, son prix reste légèrement plus élevé que pour un toit chaud. 

La technique de la toiture inversée est moins performante en cas de pluie, ces capacités isolantes chutent. Cependant, cette méthode est adaptée dans le cas d’une installation d’une toiture végétalisée.

L’isolation de la toiture froide : technique controversée

L’isolation de la toiture froide est une technique qui consiste à isoler votre toiture par l’intérieur. L’isolant, placé sous la toiture de l’habitation, est séparé par des lames fixées au centre qui ventilent l’air entre l’intérieur et l’extérieur. Cependant, cette méthode augmente les risques de condensation.

Dans le cas d’une isolation de la toiture froide, l’isolant installé est généralement sous forme de panneaux ou de rouleaux. Cette méthode est de moins en moins pratiquée par les artisans. En effet, elle présente de nombreux risques pour votre structure.

Ce type d’isolation ne permet pas à votre maison d’être totalement étanche aux ponts thermiques. Dans ce cas de figure, la ventilation entre les couches est moins importante ce qui favorise l’accumulation d’humidité. Le risque est donc d’accélérer la dégradation de votre isolation et donc son efficacité.

A retenir

Pour l’isolation d’un toit plat, il est conseillé de réaliser une isolation par l'extérieur. Elle réduit grandement la formation de ponts thermiques.

Toiture mixte : ⅔ ⅓ 

La toiture mixte mélange à la fois la méthode de la toiture chaude et celle de la toiture inversée. Cette technique dite des ⅔ - ⅓, place ⅔ de l’isolation du côté extérieur et ⅓ du côté intérieur. Elle permet de cumuler les avantages des deux méthodes.

Les deux couches d’isolant permettent de supprimer les ponts thermiques et donc de garantir une isolation performante. Eté comme hiver, vous bénéficiez d’une température idéale au sein de votre maison.

Le saviez-vous ?

Il est important de ne pas négliger l’entretien de votre toiture plate. En effet, sans entretien, votre toiture se dégrade plus facilement. Vous pouvez confier cette tâche une fois par an à un professionnel pour conserver des performances optimales.

❓ Quel isolant choisir pour une isolation de toiture plate ?

Il existe une grande variété d’isolants disponibles pour l'isolation de votre toiture plate. Comme évoqué précédemment, le choix de votre isolant doit être effectué en fonction de l’utilisation finale de votre toiture plate.

En effet, tous les isolants ne disposent pas d’une résistance équivalente. Les isolants se classent en trois catégories :

Isolants biosourcés

Isolants minéraux

Isolants synthétiques

Issus de ressources renouvelables

Majoritairement composés de matériaux recyclés.

Créés à partir de produits pétrochimiques

 

Ouate de cellulose, laine de bois, laine de chanvre

Laine de verre, laine de roche, verre cellulaire

 

Polyuréthane, polystyrène extrudé, polystyrène expansé

 

On privilégie par exemple : 

  • Dans le cas d’un toit terrasse, les matériaux isolants devront obligatoirement être plus robustes pour supporter les chocs auquel il sera confronté. Les isolants synthétiques comme le polystyrène expansé (PSE) ou extrudé (XPS) ou le polyuréthane (PUR) sont recommandés dans ce cas de figure.
  • Les isolants résistants sont indispensables dans des cas de fortes sollicitations comme pour les toits parking. Les isolants les plus appropriés seront les isolants minéraux tels que la perlite fibrée ou le verre cellulaire

Quel que soit votre choix, il devra prendre en compte vos besoins, mais également vos contraintes. Toutefois, des réglementations thermiques sont à respecter en fonction de votre région. Elles déterminent l’épaisseur de votre isolation, mais également le choix du matériau.

Le saviez-vous ?

La toiture végétalisée apporte une double isolation à votre bâtiment. Cette couche supplémentaire permet de limiter les déperditions thermiques.

💰 Combien coûte l’isolation d’un toit plat ?

Les travaux d’isolation d’une toiture plate varient en fonction de plusieurs facteurs. En effet, tous les chantiers ne se ressemblent pas. Les coûts varient selon :

  • la taille de la toiture ;
  • l’état de la charpente ;
  • la technique d’isolation ;
  • l’isolant choisi ;
  • la difficulté du chantier ;
  • le coût de la main d’oeuvre.

A titre indicatif, les coûts en fonction des solutions choisies sont de (main d’oeuvre comprise) :

Technique d'isolation

Prix moyen

Toiture chaude

80 à 100 €/m2

Toiture froide

40 à 60 €/m2

Toiture inversée

90 à 120 €/m2

Profitez des aides de l'État pour isoler vos combles !

L'isolation des combles perdus vous permet de réaliser jusqu'à 30 % d'économies sur votre de chauffage annuelle.

J’en profite

Foire aux questions

Comment bien isoler un toit plat ?

Pour bien isoler son toit plat, vous devez préalablement définir sa fonction. En effet, s’il reste inaccessible aux occupants du foyer, vous avez le choix entre les différentes techniques (conventionnelle ou inversée) et isolants (minéraux, naturels, ou synthétiques).

Dans le cas où le toit plat est destiné à devenir un toit terrasse ou un parking, il faut impérativement adapter l’isolation et surtout l’isolant. Vous devrez alors choisir des matériaux robustes qui pourront résister à la pression exercée.

Dans ces deux cas de figure, l’isolation par l’extérieur reste tout de même à proscrire. Pour faciliter l’avancée de votre projet, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui saura vous guider et vous conseiller vers les meilleurs choix d’isolation.

Quelle épaisseur d’isolation pour un toit plat ?

Le choix de l’épaisseur d’isolation diffère en fonction de la qualité de votre isolant. Vous pouvez l’évaluer grâce à sa résistance thermique notée R. Pour un toit plat, la résistance thermique doit être supérieure ou égale à 4.5m2.K/W

Plus la résistance de votre isolant est faible, plus son épaisseur devra être importante. De plus, il ne faut pas oublier de prendre en compte l’usage final de votre toit plat. Au plus il sera sollicité, au plus il sera important de renforcer l’isolant pour créer une structure solide. N’hésitez pas à réaliser plusieurs devis pour la réalisation de travaux de votre toit terrasse.

Comment financer les travaux d’isolation d’un toit plat ?

Depuis quelques années, l’Etat a mis en place de nombreuses aides et primes énergie afin de vous soutenir dans toutes vos démarches d’économie d’énergie. Selon certaines conditions d’éligibilité, vous pouvez demander une prime de financement pour les travaux de rénovation de votre toit plat. Par exemple avec l’offre coup de pouce (anciennement connue sous le nom isolation toit 1 €) peut vous être accordée.

Pour des travaux de rénovation énergétique, vous pouvez trouver la solution idéale qui sera adaptée à votre projet parmi les nombreuses aides telles que MaPrimeRénov’, Eco-prêt à taux zéro (Eco-ptz), TVA 5.5 % ou encore les subventions de l’Anah (Agence nationale de l’habitat). N’hésitez donc pas à vous renseigner et à demander un devis à un professionnel agréé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Pourquoi isoler un toit plat ?

Une bonne isolation d’un toit plat permet de réaliser des économies d’énergie. En effet, la principale source de perte de chaleur d’une habitation est due au toit. C’est environ 30 % des déperditions énergétiques qui sont dues au toit. Isoler son toit plat c’est :

  • faire baisser ma consommation énergétique ;
  • réduire ma facture ;
  • bénéficier d’un confort thermique et acoustique ;
  • augmenter la valeur de mon bien.
Elodie

Elodie

Rédactrice web & SEO

Etudiante en école de Marketing et Communication Digitale, Elodie est rédactrice web & SEO chez Hello Watt. Retrouvez ses articles sur l'isolation de la maison, les primes énergie, mais également pleins d’autres sujets, comme l’entretien et l’installation chaudière.