Tout savoir sur le chauffe-eau thermodynamique

Prix, aides, installation, avantages et inconvénients

Testez votre éligibilité aux aides pour installer une pompe à chaleur
Introduction

À la fois écologique et économique, le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de plus en plus présent dans les logements français. Grâce à sa technologie qui permet d’utiliser les calories présentes dans l’air, il est possible de réaliser près de 70% d’économies sur sa facture d’eau chaude sanitaire (ECS). Pour vous aider à choisir le meilleur équipement de production d’ECS, nous avons compilé dans cet article les principales informations à retenir : fonctionnement, prix ainsi que les caractéristiques, voici tout ce qu’il faut savoir sur les chauffe-eaux thermodynamiques.

Comment fonctionne un chauffe-eau thermodynamique ?

Encore peu connu des Français, bien qu’il soit de plus en plus fréquent dans les foyers, le chauffe-eau thermodynamique est un dispositif permettant de réaliser de précieuses économies. Aussi appelé CETI pour chauffe-eau thermodynamique individuel, il est relativement similaire à un chauffe-eau classique.

De quels équipements se composent un chauffe-eau thermodynamique ?

Si le nom de l’appareil semble tout droit sorti d’un film de science-fiction, le fonctionnement du chauffe-eau thermodynamique est relativement simple. Il se compose tout d’abord d’un ballon d’eau chaude et d’une pompe à chaleur air/eau (ou aérothermique). Comme expliqué plus haut, cette dernière va récupérer les calories présentes dans l’air, et les transformer en énergie afin de chauffer le cumulus. Plus techniquement, la pompe à chaleur, va aspirer de l’air grâce à un ventilateur, ce qui va réchauffer un fluide frigorigène. Le fluide va alors passer de l’état liquide à l’état gazeux, puis comprimé au sein d’un compresseur afin de faire augmenter sa pression et sa température. Un échangeur se chargera ensuite de transférer la chaleur créée vers le ballon d’eau. Ce processus est répété de façon cyclique, lorsque le fluide frigorigène revient à son état liquide. Ce système n’est cependant pas infini, et doit être accompagné d’un système de chauffage classique en cas de températures froides. Dans ce cas, ce sera une résistance classique qui prendra le relais pour chauffer l’eau. Cette solution de secours, permet de pallier les jours de grand froid, mais est utilisée ponctuellement. Il faudra que la température soit comprise entre -5°C et 35°C pour que l’appareil fonctionne. Les dépenses d’électricité sont donc faibles.

Que la lumière soit… mais pas trop cher quand même !

Le gaz et l’électricité moins cher, c’est avec le comparateur Hello Watt qu’on les trouve !

Je réduis mes factures

Les différents types de chauffe-eau thermodynamique

Il existe à ce jour 3 types de chauffe-eau thermodynamique :

  • Chauffe-eau thermodynamique sur air intérieur : cet appareil puise les calories de l’air présent au sein du logement. Aucuns travaux ne sont à prévoir pour l’installation de ce dispositif, mais il faudra veiller à le mettre dans un lieu non-habité, de minimum 20m². En effet, un CETI sur air intérieur à la fâcheuse tendance à faire baisser la température de la pièce dans laquelle il se trouve. Cependant, cette gamme de chauffe-eau est très efficace, car la température intérieure est généralement plus élevée qu’à l’extérieur, et offre un fonctionnement optimal.
  • Chauffe-eau thermodynamique sur air extrait : ce type d’appareil fonctionne de paire avec une VMC (ventilation mécanique contrôlée). Au lieu d’évacuer l’air dit “vicié” (ayant déjà “servi”) hors du logement, la pompe à chaleur va récupérer les calories présentes dans cet air, afin de chauffer le fluide frigorigène, et ainsi chauffer l’eau du ballon. Ce dispositif permet notamment de ne pas refroidir le logement, contrairement à la PAC citée ci-dessus.
  • Chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur : contrairement à la PAC thermodynamique sur air intérieur, elle puise les calories de l’air directement à l’extérieur du logement. Plus compact, elle peut être installée partout dans la maison, et a l’avantage de n’avoir aucun impact sur l’environnement. 

Quels sont les avantages et inconvénients d'un chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de plus en plus courant dans les foyers français. Bien qu’il soit très intéressant dans de nombreux cas, il possède quelques désavantages qu’il convient de noter.

Les avantages du chauffe-eau thermodynamique

Comme expliqué plus haut, le fonctionnement de cet appareil permet de réaliser d’importantes économies d’énergie, tout en ayant des performances optimales.

  • Temps de chauffe : l’eau chaude est rapidement accessible, grâce à des options spécifiques à ce type de chauffe-eau.
  • Économique : grâce à l’utilisation d’une pompe à chaleur, ce produit utilise jusqu’à 3 fois moins d’énergie.
  • Écologique : ces émissions de CO₂ sont 10 fois moins importantes qu’un chauffe-eau au fioul ou au gaz, selon les fabricants.
  • Énergie renouvelable : le chauffe-eau thermodynamique est considéré comme utilisant une énergie renouvelable, puisque l’air est une source inépuisable et sans cesse renouvelée. 
  • Éligible aux aides : grâce à ses bonnes performances énergétiques, l’installation thermodynamique peut être accompagnée de nombreuses aides, telles que Ma Prime Rénov’, la TVA à taux réduit ou l’éco-prêt à taux zéro.
  • Adapté au neuf : les logements neufs doivent respecter les réglementations RT 2012. Le chauffe-eau thermodynamique répond à ses exigences grâce à ses faibles émissions de CO₂ et à ses bonnes performances énergétiques.
  • Installation et entretien facile

Les inconvénients du chauffe-eau thermodynamique

Malgré ses bonnes performances, le chauffe-eau thermodynamique n’est pas l’équipement ultime, et possède quelques désavantages.

  • Coût élevé : son prix à l’achat est relativement cher, malgré les économies réalisables par la suite, et les primes disponibles.
  • Bruyant : si votre logement n’est pas très grand, ou que l’isolation phonique n’est pas exceptionnel, ce produit peut être relativement ennuyant, à cause de son ventilateur assez bruyant.
  • Choix de l’emplacement : pour certains modèles, l’appareil est relativement encombrant, et ne peut pas être installé partout. De plus, il n’est pas très adapté aux appartements.
  • Rendement : les performances du chauffe-eau varient selon plusieurs critères, tels que la zone climatique, la prise d’air, ou encore les conditions d’installation. Son coefficient de performance (COP) est donc souvent inférieur aux valeurs indiquées.

Avantages et inconvénients : le résumé

Pour simplifier et vous aider à peser le pour et le contre, voici un petit tableau pour y voir plus clair :

👍 Avantages

👎 Inconvénients

- Temps de chauffe rapide

- Économique

- Écologique

- Éligibles aux primes

- Adapté aux logements neufs

- Installation et entretien facile

- Prix élevé

- Bruyant

- Encombrant

- Variations du rendement

 

 

Quel prix pour un chauffe-eau thermodynamique ?

Tout comme les autres types de chauffe-eau, le prix d’un système thermodynamique varie en fonction du modèle, du volume du cumulus, ou encore de sa marque. Son prix est logiquement plus cher que les chauffe-eaux classiques, notamment à cause de ses bonnes performances, mais permet par la suite de réaliser d’importantes économies d’énergie. Il faudra donc compter entre 2 000€ et 5 000€ pour l’achat de l’équipement, et des frais de pose entre 500€ et 1 000€. Heureusement, bien que le prix de l’équipement soit assez élevé, les nombreuses aides accessibles permettent de réduire drastiquement les coûts. On retrouve notamment Ma Prime Rénov’, les subventions de l’Anah ou l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). 

Vous souhaitez réaliser des économies d’énergie ?

En utilisant notre comparateur de fournisseurs d’énergie, vous pouvez réaliser jusqu’à 20% d’économies sur votre facture de gaz et d’électricité. Vous pouvez aussi contacter directement l’un de nos conseillers au 09 75 18 60 60 (appel non-surtaxé), du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 9h00 à 19h00 !

Installation d’un chauffe-eau thermodynamique

L’installation d’un chauffe-eau thermodynamique a l’avantage de ne pas nécessiter de travaux particuliers. Il faudra malgré tout veiller à respecter quelques étapes.

Choisir la capacité du ballon d’eau chaude

En fonction du nombre de personne au sein de votre foyer, il faudra choisir un cumulus avec une capacité suffisante pour vos besoins. Si elle est trop faible, vous risquez de manquer régulièrement d’eau chaude. Si elle est trop importante, vous risquez de dépenser trop d’énergie pour chauffer votre ballon, alors que vous n’utilisez pas suffisamment d’eau par rapport au volume disponible. Des estimations permettent de vous orienter vers une capacité idéale pour votre ballon, en voici une :

Taille du foyer

Consommation en eau chaude sanitaire

Capacité conseillée du cumulus

Un adulte

35 - 80 litres/jour

50 litres

Un adulte et un enfant

55 - 90 litres/jour

75 litres

Deux adultes

70 - 150 litres/ jour

100 litres

Deux adultes et un enfant

100 - 170 litres/jour

150 litres

Deux adultes et deux enfants

environ 200 litres/jour

200 litres

Deux adultes et trois enfants

environ 250 litres/jour

250 litres

Réaliser l’installation hydraulique

Cela paraît logique, pour qu’un chauffe-eau puisse fonctionner correctement, il doit être relié au réseau d’eau. Rien de compliqué dans cette étape : il faudra raccorder le groupe de sécurité à la sortie d’eau froide (identifiée en bleu, au niveau de la base du chauffe-eau), et relier le tuyau d’eau froide. Il faudra ensuite raccorder la sortie d’eau chaude (identifiée en rouge). Il sera complété par un raccord diélectrique permettant de protéger l’installation et le ballon d’eau chaude de la corrosion. Enfin, il ne vous restera plus qu’à raccorder le tuyau d’évacuation, vers le siphon du groupe de sécurité.

Réaliser les branchements électriques

Le chauffe-eau thermodynamique a la particularité de devoir fonctionner sans interruption, et ne doit pas être associé à un contacteur jour/nuit ou heures pleines/heures creuses. À part cette spécificité, les raccordements électriques de l’appareil sont similaires aux autres modèles. Un nouveau circuit devra être créé et posséder un disjoncteur de 30mA

À savoir !

Avant de rétablir le courant électrique pour votre chauffe-eau, il faudra veiller à ce que le cumulus soit rempli d’eau.

Réaliser l’installation du dispositif de traitement d’air

Le mécanisme de traitement d’air varie en fonction du type de chauffe-eau thermodynamique que vous possédez, et son installation ne sera donc pas la même, de l’un à l’autre :

  • Prise d’air intérieure : pour que ce système soit efficace, il est nécessaire que la surface de la pièce soit supérieure à 20m². L’avantage de ce dispositif, est qu’il ne nécessite pas d’évacuation vers l’extérieur, et vous n’aurez pas besoin de percer un trou dans un mur. Il faudra cependant veiller à respecter une distance d’au moins 40 cm entre le plafond et le chauffe-eau.
  • Prise d’air extérieure : contrairement au modèle cité ci-dessus, un trou devra obligatoirement être percé, suffisamment grand pour laisser passer les tuyaux d’arrivée d’air et d’évacuation. Il n’y a cependant pas de contraintes concernant le volume minimal de la pièce, l’air n’étant pas rejeté à l’intérieur du logement. Une fois encore, il faudra respecter la distance minimale de 40 cm entre le plafond et le chauffe-eau.

Les alternatives au chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique est un des plus performants sur le marché. Cependant, peut-être ne convient-il pas aux caractéristiques de votre logement ou à votre situation. Vous pouvez donc vous tourner vers une autre gamme de chauffe-eau, plus adaptée à vos besoins.

Le chauffe-eau électrique

C’est le type de chauffe-eau le plus répandu dans les foyers français, grâce à son prix relativement abordable et sa facilité d’installation. Il propose un bon confort et peut être installé dans n’importe quelle pièce de la maison. Cependant, ce n’est pas le produit le plus rentable, car l’énergie utilisée, l’électricité est une des plus chères. De plus, ce type de chauffe-eau est soumis à la qualité de l’eau, et pour les régions les plus calcaires, la résistance peut être endommagée. 

Le chauffe-eau gaz

C’est le second dispositif le plus répandu en France. C’est un chauffe-eau ayant un excellent rendement, en plus d’être plutôt abordable. Le gaz étant une énergie assez bon marché, il sera plus rentable sur le long terme que son homologue électrique. Les consignes de sécurité sont cependant plus stricte, il faudra placer votre chauffe-eau dans une pièce suffisamment ventilée, et ne peut pas être installé dans une chambre, une salle de bain ou tout autre pièce sans aération naturelle. 

Le chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire, tout comme le thermodynamique, utilise une énergie d’origine renouvelable. Il permet à la fois de réduire ses dépenses énergétiques, tout en réduisant son impact écologique. Le dispositif est particulièrement coûteux à l’achat, notamment à cause du prix des capteurs solaires, mais se révèle très rentable au fil des années, grâce aux économies d’énergie réalisables au quotidien. Il permet de couvrir près de 80% des besoins d’eau chaude sanitaire d’un logement, et est très rentable dans les régions très ensoleillées ! Le système est d’ailleurs éligible aux aides de l’État !

Vous avez d’autres questions ?

Quel chauffe-eau thermodynamique choisir ?

Il existe plusieurs types de chauffe-eau thermodynamique, variant en fonction du système de ventilation. On retrouve le chauffe-eau thermodynamique sur air intérieur qui puise les calories directement au sein du logement, celui sur air extérieur, qui puise les calories hors du domicile, et enfin le chauffe-eau thermodynamique sur air extrait, qui récupère les calories présentes dans l’air vicié.

Quels sont les avantages et inconvénients du chauffe-eau thermodynamique ?

Le principal avantage du chauffe-eau thermodynamique est sa faible consommation d’énergie. Grâce à son système permettant de chauffer le ballon grâce aux calories présentes dans l’air, très peu d’électricité est utilisée. Cela en fait par ailleur un produit considéré comme écologique, puisqu’il utilise une énergie renouvelable : l’air. De ce fait, le chauffe-eau thermodynamique est éligible aux primes, telles que Ma Prime Renov’ ou l’éco-prêt à taux zéro. Malgré tout, son prix à l’achat reste assez cher et son rendement varie en fonction de la région dans laquelle il est installé. Par ailleurs, le chauffe-eau thermodynamique peut être particulièrement encombrant et particulièrement bruyant.

Quel est le prix d’un chauffe-eau thermodynamique ?

Plusieurs critères déterminent le prix d’un chauffe-eau thermodynamique, notamment sa marque, son modèle ou la capacité de la cuve. Il faudra compter entre 2 000€ et 5 000€ pour l’équipement, et entre 500€ et 1 000€ pour son installation. Heureusement, les aides mises en place par le Gouvernement permettent de réduire les coûts.

Bertrand

Bertrand

Marketing digital

Diplômé d’un Master en stratégie publicitaire, Bertrand s’est pris de passion pour les nouvelles énergies renouvelables. Rédacteur web chez Hello Watt, il s’est spécialisé dans l’isolation et le déménagement, venez découvrir ses articles !