Installation d'un chauffage au sol : étapes et avantages

Vous souhaitez tout savoir sur l'installation du chauffage au sol ? Quel est son coût ? Comment procéder ? Pout tout savoir, c’est ici !

En résumé : 

  • Le prix de l'installation d’un chauffage au sol électrique va de 40 à 50 €, tandis que pour un plancher hydraulique, la fourchette de prix s’étale entre 70 et 100 €. 
  • L’installation d’un chauffage au sol nécessite d’avoir recours à un professionnel qualifié, quel que soit le type de plancher chauffant que vous désirez. 

Comment effectuer l'installation d'un chauffage au sol ?

Le chauffage au sol, apparu dans les années 60, a connu des hauts et des bas dans le cœur des ménages français : depuis peu, cette technologie refait surface et séduit de plus en plus. En effet, il présente de nombreux avantages, et n’est pas difficile à installer, surtout si vous rénovez ou faites construire votre maison ! Curieux à propos de ce système de chauffage ? Nous vous disons tout par ici !

Vous voulez faire des économies ?

Economisez en changeant gratuitement de fournisseur. Réalisez la simulation de votre facture et comparez les offres d'énergie.

Comparer les offres

Quelques précisions pour l’installation d’un chauffage au sol

Il existe trois types de chauffage au sol : 

  1. le chauffage au sol électrique (ou chauffage rayonnant électrique) ;
  2. le chauffage au sol hydraulique. Tandis que l’installation du chauffage au sol électrique est plus simple, ce dernier consomme plus d’énergie que le chauffage au sol hydraulique ;
  3. le chauffage au sol au gaz. Les sols chauffants au gaz sont en réalité des chauffages à eau. En effet, c’est le seul dispositif au sol compatible avec l’utilisation d’une chaudière à gaz. 

L’installation du chauffage au sol hydraulique nécessite le raccordement de votre installation à une pompe à chaleur (PAC) ou à une chaudière, afin de chauffer l’eau qui y circule. Que vous ayez choisi un chauffage au sol électrique ou hydraulique, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel, afin que votre installation soit conforme aux normes en vigueur (et ceci vaut pour n’importe quels travaux de rénovation). 

Certains pré-requis sont à prendre en compte avant d’effectuer la pose de votre chauffage au sol : veillez à l’installer sur un sol parfaitement plan et lisse. Il faudra privilégier l’installation du plancher chauffant dans une pièce de taille moyenne, ni trop grande ni trop petite, pour que la température soit optimale. 

Pour info :

Vous pouvez tout à fait installer un parquet ou un carrelage sur votre système de chauffage au sol. Attention toutefois si vous choisissez du parquet, seule la pose collée peut convenir. En effet, la pose clouée risque d’endommager gravement le dispositif.

Les 5 étapes de l’installation du chauffage au sol

Voici les 5 étapes à suivre pour l’installation d’un chauffage au sol :

  1. installer une boîte de dérivation ainsi qu’un programmateur : cette étape concerne les chauffages au sol électriques. La boîte de dérivation va permettre le raccordement de votre plancher chauffant à votre compteur. Le programmateur, quant à lui, vous permettra de régler votre chauffage en fonction de vos besoins ;
  2. isoler votre sol : cette étape est nécessaire pour les deux types de chauffage au sol. Une bonne isolation permet d’éviter toute déperdition de chaleur. Si la chaleur produite perd quelques degrés avant de monter vous réchauffer, vous risquez en effet de consommer davantage d’énergie (et donc de voir votre facture grimper !) ;
  3. la pose du chauffage au sol : pour le chauffage au sol électrique, il s’agira de poser des câbles tandis que pour un chauffage au sol hydraulique, le circuit est composé de tubes. Pour l’installation d’un chauffage au sol, les tubes ou câbles doivent être placés en escargot : partez donc de la périphérie vers le centre, en conservant un écart de 10 cm au minimum. Si vous effectuez la pose de votre chauffage au sol vous-même, faites vérifier votre installation par un professionnel ;
  4. faire couler une chape pour recouvrir votre installation : commencez par un treillis, soudé au sol directement. La chape doit ensuite recouvrir les tubes d’au moins 30 mm. Elle doit sécher pendant deux semaines environ, avant que vous puissiez poser votre revêtement ;
  5. effectuer la mise en service : cette mise en service doit se faire progressivement. Chauffez votre habitation petit à petit : deux heures le premier jour, puis une heure de plus chaque jour, et ce pendant deux à trois semaines. De plus, éteignez votre chauffage 48 heures après la pose de votre revêtement (que ce soit du parquet, du carrelage ou autre).

Quels sont les avantages de l'installation d'un chauffage au sol ?

Profiter d’un chauffage de qualité

Installer un chauffage au sol présente de nombreux avantages en termes de confort. En effet, grâce au fonctionnement de ce système de chauffage, vous bénéficiez d’une température douce et également répartie dans votre logement. En plus de ce confort thermique, dites adieu à cette sensation de carrelage froid sous vos pieds le matin ! De nombreux sols sont compatibles avec un système de plancher chauffant : parquet, carrelage, il y en a pour tous les goûts, à condition de vérifier la compatibilité de votre installation avec votre revêtement.

L’installation d’un chauffage au sol vous permet également de gagner de l’espace dans votre maison : finis les radiateurs qui peuvent s’avérer encombrants dans un petit espace, tout se trouve sous vos pieds ! 

Notez toutefois que si vous optez pour un chauffage au sol hydraulique, vous devez le raccorder à une chaudière ou à une pompe à chaleur. Vous n’aurez donc pas le même gain d’espace que pour un chauffage au sol électrique.

installation chauffage au sol

Installer un chauffage au sol pour économiser

L’installation d’un chauffage au sol vous permet de réaliser des économies sur votre facture énergétique. En effet, un chauffage au sol consomme moins d’énergie qu’un autre système de chauffage. 

Selon l’Ademe, la température optimale pour un logement est de 19°, bien qu’une grande partie des ménages français chauffent leur habitation à 20°. Une installation telle que le chauffage au sol est efficace à 18° : sachant que 1° de moins équivaut à 7 % d’économies, un chauffage au sol permet de réduire considérablement votre facture d’électricité !

Y a-t-il des inconvénients au chauffage au sol ?

Bien sûr, l’installation d’un chauffage au sol n’est pas sans inconvénients. Un temps, accusé de diffuser excessivement de la chaleur, et de causer des problèmes de santé (maux de tête, jambes lourdes …), le chauffage au sol a disparu du marché. Aujourd’hui, ce système a été amélioré pour éviter ce genre de problèmes.

De plus, bien qu’un large choix de revêtements soit possible, vous ne pourrez par exemple pas poser de moquette sur votre sol, et devrez également éviter un plancher trop épais. Ce genre de revêtement peut endommager votre chauffage au sol en entraînant une surchauffe du système.

L’installation du chauffage au sol nécessite aussi d’élever légèrement le sol de votre habitation : cela entraîne nécessairement le rabotage de certaines portes, la surélévation des prises électriques, ou encore le déplacement de certains équipements. Rien d'insurmontable, mais ces inconvénients sont toutefois à prendre en compte avant de poser un chauffage au sol chez vous !

Comment entretenir un chauffage au sol après son installation ?

Les deux types de chauffage au sol n’entraînent pas les mêmes contraintes d’entretien. En effet, un chauffage au sol hydraulique demande beaucoup plus d’entretien qu'un chauffage au sol électrique. Entretenir votre chauffage au sol permet d’en allonger la durée de vie, et ainsi d’éviter de gros travaux une fois votre installation de chauffage au sol devenue obsolète ! Nous vous expliquons tout ci-dessous.

Le chauffage au sol électrique : un entretien facile

L’entretien d’un chauffage au sol électrique est simple. En effet, les câbles, protégés par une gaine et par la chape qui les recouvre, ont peu de raisons de se dégrader. Il faudra toutefois faire attention au revêtement choisi dans votre habitation : un tapis trop épais, par exemple, peut entraîner une surtension en surchauffant la dalle.

Les seuls réels problèmes qui peuvent affecter un chauffage au sol électrique sont des problèmes liés à la tension. Dans tous les cas, ces problèmes électriques peuvent aisément être résolus, car les branchements et les câbles électriques sont accessibles via le boîtier électrique de votre domicile. Vous pouvez également effectuer un contrôle de la température après chaque saison hivernale, en contrôlant le thermostat et la chaleur délivrée par exemple.

Le chauffage au sol hydraulique : un entretien plus contraignant

L’installation d’un chauffage au sol hydraulique demande plus d’entretien. Tout d’abord, il faut contrôler le bon fonctionnement de vos systèmes de chauffage central, tels que la PAC ou la chaudière (nécessaires pour un chauffage au sol de ce type). Pour une pompe à chaleur, qu’elle soit air-air ou air-eau, cet entretien doit être fait tous les deux ans. Pour une chaudière, il faudra le faire chaque année.

De plus, il faut procéder au désembouage des tuyaux dans lesquels circule l’eau chaude tous les 5 à 7 ans. Cette opération, qui dure entre 2 et 10  jours ouvrés, peut être effectuée chimiquement ou physiquement. Dans les deux cas, l’intervention d’un professionnel est conseillée.

Après le désembouage des câbles convecteurs, le professionnel chargé de l’entretien de votre installation injecte un produit permettant de détartrer les tubes, et d’éviter leur corrosion. Cet entretien permet de prolonger la durée de vie de votre chauffage au sol.

FAQ sur l'installation du chauffage au sol 

Combien coûte la pose d’un chauffage au sol ?

Le prix d’installation d’un chauffage au sol varie selon le type de chauffage que vous sélectionnez : pour un chauffage au sol électrique, la pose au m² varie entre 40 et 50 €, tandis que pour un plancher hydraulique, la fourchette de prix s’étale entre 70 et 100 €. Notez que dans le cadre de la transition énergétique, vous serez éligible à certaines aides financières.

Comment fonctionne un chauffage au sol ?

Un chauffage au sol, qu’il soit électrique, ou hydraulique, fonctionne grâce à un circuit de câbles ou de tuyaux posés sur un isolant et recouverts par une chape. C’est cette chape qui va permettre la diffusion homogène de la chaleur dans la pièce ou dans toute l’habitation si votre installation de chauffage au sol concerne tout votre logement.

Quels sont les avantages d’un chauffage au sol ?

Un chauffage au sol, souvent qualifié de chauffage à basse-température, permet de  bénéficier d’un grand confort thermique et de réaliser un gain d’espace considérable. De plus, cette installation vous permet de réaliser des économies d’énergie et donc, in fine, de réduire votre facture

Aliénor Guibert

Aliénor Guibert

Rédactrice experte en rénovation énergétique

Après une classe préparatoire de lettres, Aliénor se tourne vers le commerce puis le numérique. Elle rejoint ensuite l'aventure Hello Watt en tant que rédactrice spécialisée dans la rénovation énergétique.