Pourquoi choisir une pompe à chaleur air-air ?

Modèle peu cher et très efficace : les pompes à chaleur air-air on le vent dans le dos !

Testez votre éligibilité aux aides pour installer une pompe à chaleur
Introduction

Fonctionnement, prix, aides, avantages et inconvénients… Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la pompe à chaleur air-air, système de chauffage et de climatisation aussi performant qu'économe en énergie et respectueux de l’environnement !

Ce qu'il faut savoir sur la pompe à chaleur air-air

  • Le fonctionnement d’une pompe à chaleur diffère selon son type. Une PAC air-air fonctionne de la façon suivante : 

    1. l’unité extérieure de la pompe à chaleur récupère et accumule les calories présentes dans l’air ;
    2. la PAC transforme ces calories en chaleur, cela permet au fluide frigorigène de se vaporiser à basse pression ;
    3. la pompe à chaleur augmente la température de la vapeur par compression ;
    4. grâce à la condensation, la vapeur distribue la chaleur aux différentes unités intérieures ;
    5. petit à petit, la pression de la vapeur diminue grâce au détenteur ;
    6. la vapeur obtenue à l’extérieur permet la reprise d’un nouveau cycle.
  • Pour une pompe à chaleur air-air, le prix dépend avant tout de la surface à chauffer. On estime que le prix se situe entre 60 € et 90 €/m². Cela signifie que pour une maison de 120 m², il faut compter entre 7 200 € et 10 800 €.

  • La pompe à chaleur air-air n’est pas le type de PAC le plus éco-responsable, c’est pour cela qu’elle ne rend pas éligible à toutes les aides. Vous pourrez néanmoins obtenir : 

    • les primes CEE, dont le montant peut varier en fonction de la superficie du logement, sa zone géographique ou encore le nombre d’occupants dans votre maison ;
    • une TVA réduite à 10 % sur la main d'oeuvre liée à son installation, si celle-ci est réalisée par un artiasn certifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) ;
    • les aides de collectivités locales, départementales et régionales.
  • Les pompes à chaleur sont connues pour avoir un bon niveau de performance énergétique. C’est notamment pour cela qu’elles rendent éligible à de nombreuses aides. Si vous souhaitez juger le niveau de performance de votre PAC, vous pouvez vous fier au coefficient de performance (COP). On estime qu’un bon niveau de COP est supérieur ou égal à 3. Ce dernier varie cependant selon le type d’appareil et la région dans laquelle se trouve votre logement.

Testez votre éligibilité aux aides pour installer une pompe à chaleur
Notre sélection de pompes à chaleur air-air
Mural Design MSZ-EF
Mitsubishi
Réversible
Matériel + pose à partir de
3 459 €
Perfera Murale
Daikin
Réversible
Matériel + pose à partir de
3 348 €
Mural TZ ultra-compact
Panasonic
Réversible
Matériel + pose à partir de
2 850 €
Mural Haori
Toshiba
Réversible
Matériel + pose à partir de
3 417 €
Mural Kazendo
Atlantic
Réversible
Matériel + pose à partir de
3 399 €

En résumé :

  • Le fonctionnement d’une PAC air-air repose sur la captation des calories de l’air extérieur, qui sont ensuite diffusées dans le logement pour le réchauffer ou le rafraîchir si le système est réversible.
  • On estime le prix d’une PAC air-air entre 60 € et 90 € /m², avec un coût de 100 €/m² pour un modèle réversible. Des aides financières permettent d’améliorer la rentabilité de l’équipement, estimé à 6 ans environ.
  • Les pompes à chaleur air-air doivent obligatoirement être entretenues tous les 2 ans par un professionnel.
  • En plus d’apporter une température confortable, la PAC air-air est économique et écologique. Son installation est adaptée au neuf et à la rénovation énergétique.

Comment fonctionnent les pompes à chaleur air-air ?

La pompe à chaleur (PAC) air-air pompe les calories chaudes de l’air extérieur pour chauffer le logement. Ce fonctionnement thermodynamique passe par deux types d’unités :

  1. l’unité extérieure : elle capte les calories de l’air et transfère la chaleur au circuit frigorifique qui la relie aux unités intérieures ;
  2. la ou les unités intérieures : aussi appelées splits, elles diffusent la chaleur produite dans les pièces de la maison par ventilation. Elles peuvent être murales, consoles ou gainables pour un système air-air.

Puisqu’elle puise son énergie dans l’air, cette PAC bénéficie d’une faible consommation électrique. Toutefois, le modèle air-air est plutôt adapté aux logements situés dans les régions au climat tempéré. Des appareils adaptés aux climats extrêmes demeurent disponibles chez les fabricants haut de gamme comme Daikin, Atlantic ou Mitsubishi.

Choisir un système réversible

Le fonctionnement de la PAC air-air lui permet d’être réversible. En inversant son cycle frigorifique, elle assure, en plus du chauffage, un mode climatisation qui produit du froid en été pour fournir une température idéale en toute saison.

Ce type de pompe à chaleur est ainsi communément appelé climatisation réversible.

Fonctionnement PAC air-air (climatisation réversible)

Pompe à chaleur air-air : quel prix ? Quelles aides ?

Combien coûte une PAC air-air ?

Parmi les avantages à choisir une pompe à chaleur air-air, on retrouve son faible prix, en comparaison par exemple à celui des PAC eau-eau ou sol-eau. 

Ainsi, pose comprise, le prix d’une PAC air-air se situe entre 60 € et 90 €/m² à chauffer. Le devis varie principalement en fonction :

  • de la puissance de l’appareil : à dimensionner selon les besoins du logement, son isolation, sa localisation géographique, etc. ;
  • de sa technologie : par exemple, le coût d’un système réversible sera plus élevé (comptez environ 100 €/m² à chauffer), comme celui d’une pompe à chaleur air-air gainable, dont l'installation est plus compliquée. La technologie du compresseur peut aussi faire varier le coût, un appareil Inverter pouvant être plus onéreux ;
  • du nombre de pièces à équiper : selon la superficie de la maison et le nombre de splits à installer ;
  • de la marque du système : le montant pouvant grandement varier d’un fabricant à un autre ou selon le niveau sonore de l’appareil par exemple ;
  • de l’installateur sélectionné : chaque artisan est libre de fixer ses tarifs d’installation. À ce titre, sachez qu’il est recommandé de réaliser au moins 3 demandes de devis, pour comparer le prix des travaux et sélectionner l’installateur qui répond le mieux à votre projet. La demande de devis est gratuite et sans engagement.

Pompe à chaleur air-air : coût selon la surface

Voici un tableau qui vous présente la fourchette de prix d’une PAC air-air en fonction de la superficie de votre logement :

Surface à chauffer

Prix de la PAC air-air

60 m²

entre 3 600 € et 5 400 €

80 m²

entre 4 800 € et 7 200 €

100 m²

entre 6 000 € et 9 000 €

120 m²

entre 7 200 € et 10 800 €

Fourchette de prix moyenne pouvant varier selon le nombre de splits, la puissance, l’état de l’isolation, l’installateur, etc.

Quelle rentabilité pour une PAC air-air ?

Grâce à leur excellent niveau de rendement et à l’utilisation d’une énergie renouvelable et gratuite, les pompes à chaleur se classent parmi les chauffages les mieux rentabilisés.

On mesure leur rendement grâce au Coefficient de Performance, ou COP. Il indique la quantité de chaleur produite par le système avec 1 kWh d’électricité. Par exemple, avec un COP de 3 (COP minimal recommandé par l’ADEME), une PAC produit jusqu’à 3 kWh de chaleur en n’utilisant qu’1 kWh d’électricité.

L’installation d’une pompe à chaleur air-air permet ainsi de diviser votre facture de chauffage par 3 dans le meilleur des cas : on estime ainsi la rentabilité d’une PAC air-air à 6 ans environ !

Vos factures de chauffage sont trop chères ?

Installez une PAC air-air pour réduire votre consommation d’énergie et profiter du confort thermique idéal !

Obtenir mon devis gratuit

Quelles sont les aides pour installer une PAC air-air ?

Pour inciter les particuliers à favoriser des solutions de chauffage éco-performantes pour leur maison, le Gouvernement rend disponibles certaines aides financières pour installer une PAC air-air.

Sous réserve d’en respecter les critères d’éligibilité, un projet pour installer une pompe à chaleur air-air est en effet éligible aux aides suivantes :

  1. la prime CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) : cette aide sans conditions de revenus permet de toucher un montant entre 30 et 900 € ;
  2. la TVA à taux réduit (10 %) : elle est appliquée sur la main-d’œuvre liée à la pose de l’appareil, mais pas sur son achat.

Votre climatisation réversible peut par ailleurs être subventionnée par une aide locale si votre commune en propose. Pour le savoir, vous pouvez vous rendre sur le site de l’ANIL ou en mairie.

Important

Pour bénéficier d’une prime CEE et/ou de la TVA réduite (10 %) sur la pose de votre équipement, vous devez obligatoirement :

  • faire appel à un installateur certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour les travaux ;
  • déposer le dossier de demande avant la signature d’un devis ;
  • installer un appareil d’une puissance inférieure ou égale à 12 kW et au coefficient de performance (COP) supérieur ou égal à 3,9.

Comment bien entretenir sa PAC air-air ?

Comment entretenir une pompe à chaleur air-air ?

Pour bien entretenir sa pompe à chaleur air-air, il est indispensable de :

  • procéder soi-même à des gestes d’entretien réguliers ;
  • faire intervenir un professionnel pour le contrôle obligatoire de l’appareil.

Cela permettra, en plus de maintenir le niveau de performance énergétique de l’appareil et d’allonger sa durée de vie, d’assurer la diffusion d’un air pur ainsi qu’un faible niveau sonore.

Entretenir soi-même une PAC air-air au quotidien

Pour respirer un air sain et améliorer les performances de votre pompe à chaleur, vous pouvez régulièrement :

  • nettoyer les filtres à air des splits en intérieur ;
  • dépoussiérer les grilles de ventilation si l’équipement est gainable ;
  • vérifier qu’aucun obstacle n'entrave la récupération des calories au niveau de l’hélice de l’unité extérieure (poussières, feuilles, branches…).

Réaliser l’entretien obligatoire de sa PAC air-air

Depuis 2020, les pompes à chaleur aérothermiques (air-air ou air-eau), géothermiques ou hydrothermiques doivent obligatoirement faire l’objet d’une visite de contrôle réalisée tous les deux ans par un professionnel.

Durant l’entretien de la PAC, le chauffagiste contrôlera, entre autres :

  1. l’état général du système (filtres du split, composants et connexions électriques) ;
  2. l’étanchéité et la pression des liaisons frigorifiques (il assurera le remplacement du fluide frigorigène si nécessaire) ;
  3. les réglages de l’appareil, pour un fonctionnement optimisé et économe en énergie.

Quel prix pour entretenir son système de chauffage ?

L’entretien d’une pompe à chaleur coûte 150 € en moyenne pour une visite ponctuelle.

Vous pouvez également souscrire un contrat d’entretien annuel (comptez 100 à 300 €/an), qui inclut généralement des services supplémentaires (déplacement et main-d’œuvre offerts, dépannage d’urgence, remplacement de pièces, etc.).

Avantages et inconvénients d'une pompe à chaleur air-air

Quels sont les avantages et les inconvénients des PAC air-air ?

Les avis sur la pompe à chaleur air-air recensent une multitude d’avantages, mais aussi certains inconvénients. On fait le point !

Les avantages de la pompe à chaleur air-air

  • Elle est la moins chère des pompes à chaleur et est éligible à la prime CEE ainsi qu’à une TVA réduite (10 %) ;
  • elle peut être réversible : pour produire du chauffage et du froid en mode climatisation ;
  • elle est économique : grâce à son excellent rendement, elle consomme peu d’électricité et permet de diviser une facture de chauffage par 3 ;
  • elle est écologique : l’utilisation majoritaire d’une énergie renouvelable (l’air) et sa faible consommation électrique la rendent respectueuse de l’environnement ;
  • son installation est flexible, simple et rapide : elle peut être facilement installée en neuf ou en travaux de rénovation pour un excellent confort thermique.

La pompe à chaleur vous intéresse ?

Simulez gratuitement le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre pour équiper votre logement d'une PAC air-air.

Je demande mon devis gratuit

Les inconvénients de la PAC air-air

  • Elle est éligible à moins d’aides que les modèles air-eau, géothermiques ou hydrothermiques ;
  • elle n’assure pas la production d’eau chaude sanitaire (ECS) ;
  • le niveau sonore du groupe extérieur peut être bruyant ; 
  • son rendement peut diminuer si la température extérieure est trop basse, à moins que la puissance de l’appareil y soit adaptée.

FAQ sur la pompe à chaleur air-air

Quelles sont les différences entre une PAC air-air et une PAC air-eau ?

Les PAC air-air et air-eau sont toutes deux des pompes à chaleur aérothermiques. Elles fonctionnent donc de la même manière, en puisant dans l’air extérieur à l’aide d’une unité extérieure et en diffusant la chaleur par le biais d’une unité intérieure.

Cependant, elles affichent trois différences majeures. Les PAC air-eau :

  1. ne diffusent pas la chaleur par ventilation, mais la transmettent à un réseau de chauffage central hydraulique (radiateurs à eau ou chauffage au sol) ;
  2. peuvent assurer la production d’eau chaude sanitaire (ECS), ce qui est impossible pour un modèle air-air ;
  3. sont plus onéreuses, mais sont jugées plus écologiques et sont donc éligibles à de plus nombreuses aides à la rénovation énergétique.

Est-il possible d’installer soi-même une PAC air-air ?

S’il est possible d’installer soi-même sa pompe à chaleur air-air, il demeure vivement recommandé d’avoir recours aux services d’un installateur professionnel RGE pour garantir :

  • une puissance correctement dimensionnée en fonction notamment de l’isolation du logement, pour une température confortable et des économies d’énergie ;
  • une installation pérenne, dont la durée de vie peut dépasser 15 à 20 ans si l’entretien de la PAC est bien réalisé ;
  • l’obtention des aides financières disponibles pour ce type de chauffage (prime CEE, TVA réduite et éventuelles aides locales).

D’autre part, notez que la venue d’un chauffagiste reste obligatoire pour l’étape de sa mise en service, car ses liaisons frigorifiques ne peuvent être manipulées que par un artisan détenant une attestation de capacité.

Où installer sa pompe à chaleur air-air ?

L’installation d’une pompe à chaleur air-air doit prendre en compte son groupe extérieur. Il faut donc disposer d’un espace de type cour ou jardin, voire d’un balcon si votre copropriété autorise l’installation d’une PAC. Pensez à ne pas placer le groupe extérieur trop proche de vos fenêtres ou de celles de vos voisins, pour éviter toute nuisance sonore.

En intérieur, vous pouvez installer un split dans chacune des pièces que vous souhaitez chauffer. Pour une meilleure diffusion de l’air, choisissez un emplacement dégagé. Ceux-ci peuvent être :

  • muraux : installés en haut d’un mur pour une diffusion de l’air par le haut ;
  • consoles : installés en bas d’un mur, pour remplacer un ancien radiateur électrique par exemple ;
  • gainables : des bouches de ventilation reliées à une unité intérieure placée dans les combles ou le faux plafond diffusent l’air dans la pièce. 
Camille Grau

Camille Grau

Rédactrice experte rénovation énergétique

Camille rejoint Hello Watt après un Master en Rédaction Professionnelle. Sensible aux sujets écologiques, elle vous aide à vous tourner vers une consommation responsable qui fait du bien au portefeuille et à la planète !