Tout savoir sur les pompes à chaleur air-air

Modèle peu cher et très efficace : les pompes à chaleur air-air on le vent dans le dos !

Testez votre éligibilité aux aides pour installer une pompe à chaleur
Introduction

La pompe à chaleur (PAC) air-air trouve sa place parmi les systèmes de chauffage les plus écologiques. Prix, fonctionnement, installation… On vous dit tout sur cette solution de chauffage thermodynamique, rentable, efficace, économe et écologique !

Ce qu'il faut savoir sur la pompe à chaleur air-air

  • Le fonctionnement d’une pompe à chaleur diffère selon son type. Une PAC air-air fonctionne de la façon suivante : 

    1. l’unité extérieure de la pompe à chaleur récupère et accumule les calories présentes dans l’air ;
    2. la PAC transforme ces calories en chaleur, cela permet au fluide frigorigène de se vaporiser à basse pression ;
    3. la pompe à chaleur augmente la température de la vapeur par compression ;
    4. grâce à la condensation, la vapeur distribue la chaleur aux différentes unités intérieures ;
    5. petit à petit, la pression de la vapeur diminue grâce au détenteur ;
    6. la vapeur obtenue à l’extérieur permet la reprise d’un nouveau cycle.
  • Pour une pompe à chaleur air-air, le prix dépend avant tout de la surface à chauffer. On estime que le prix se situe entre  60 € et 90 €/m². Cela signifie que pour une maison de 120 m², il faut compter entre 7 200 € et 10 800 €.

  • La pompe à chaleur air-air n’est pas le type de PAC le plus éco-responsable, c’est pour cela qu’elle ne rend pas éligible à toutes les aides. Vous pourrez néanmoins obtenir : 

    • les primes CEE, dont le montant peut varier en fonction de la superficie du logement, sa zone géographique ou encore le nombre d’occupants dans votre maison ;
    • les aides de collectivités locales, départementales et régionales.
  • Les pompes à chaleur sont connues pour avoir un bon niveau de performance énergétique. C’est notamment pour cela qu’elles rendent éligible à de nombreuses aides. Si vous souhaitez juger le niveau de performance de votre PAC, vous pouvez vous fier au coefficient de performance (COP). On estime qu’un bon niveau de COP est supérieur ou égal à 3. Ce dernier varie cependant selon le type d’appareil et la région dans laquelle se trouve votre logement.

Testez votre éligibilité aux aides pour installer une pompe à chaleur

En résumé

Une pompe à chaleur air-air est un système de chauffage thermodynamique écoresponsable. Particulièrement adapté aux logements situés dans les régions au climat tempéré, la PAC air-air présente de nombreux avantages :

  • un faible coût d’amortissement : on estime qu’avec les aides, il faut seulement 6 ans pour amortir l’achat d’une pompe à chaleur ;
  • l’aspect réversible de l’appareil : il peut autant servir de chauffage l’hiver que de climatiseur l’été ;
  • l’aspect écologique de l’appareil, même s’il faut noter que les PAC air-air sont moins écologiques que les autres pompes à chaleur.

⚙️ Comment fonctionne une pompe à chaleur air-air ?

Le fonctionnement général des pompes à chaleur

Le principe d’une pompe à chaleur est très simple : aller chercher de l’énergie et de la chaleur à l’extérieur du logement pour la faire passer à l'intérieur de celui-ci. Cette solution de chauffage et de climatisation utilise alors essentiellement de l’énergie renouvelable : l’air ambiant !

Alors, comment ça marche ? Le fonctionnement d’une pompe à chaleur reste le même, qu’elle soit air-air, air-eau, géothermique ou à eau. D’abord, ce système de chauffage demande à être composé de 2 types d’unités :

  • une unité placée en extérieur, qui capte les calories énergétiques contenues dans l’air ambiant ;
  • une ou plusieurs unités intérieures, aussi appelées split(s), qui soufflent l’air chaud (ou froid) au sein des pièces équipées.

Le dispositif comprend ensuite 4 composants, placés dans l’unité externe de l’appareil ou dans l’unité interne :

  1. un évaporateur (source froide), qui va capter les calories énergétiques de l’extérieur ;
  2. un compresseur de gaz, pour en rafraîchir la température ;
  3. un condenseur (source chaude), situé dans les unités intérieures, où le gaz reprend sa forme liquide après avoir restitué la chaleur au sein du logement ;
  4. un détendeur de gaz, pour abaisser la pression et faire repasser le liquide à l’état de vapeur.

Fonctionnement d'une pompe à chaleur

Ces 4 parties sont reliées entre elles dans un circuit fermé par des liaisons contenant du fluide frigorigène, un liquide caloporteur à haute capacité d’absorption thermique. Le fluide frigorigène a la particularité d’absorber et restituer les calories énergétiques en passant de l’état liquide à l’état gazeux.

Avec un point d’ébullition à - 5 °C, le liquide frigorigène va entamer son cycle en récupérant de l’énergie à l’extérieur de votre domicile, ce qui va le transformer en un gaz froid. Ce gaz va ensuite passer par le compresseur, qui va comprimer le gaz, et donc le chauffer. Une fois chauffé, le gaz va pouvoir restituer cette énergie à l’intérieur de votre domicile grâce aux unités intérieures (split).

Une fois refroidi, le gaz se transforme à nouveau en liquide, toujours sous pression, et doit passer par un détendeur qui va l’en débarrasser. De retour à l’état de liquide froid non-comprimé, le liquide frigorigène est prêt pour recommencer un cycle.

Et pour la climatisation ?

En mode climatisation, le système de la PAC air-air sera simplement inversé. Le principe sera alors d’évacuer l’air chaud présent au sein de l’habitation, pour les rafraîchir et faire baisser leur température.

Vos factures de chauffage sont trop chères ?

Installez une PAC air-air pour réduire votre consommation d’énergie et profiter du confort thermique idéal !

Obtenir mon devis gratuit

Les particularités de la pompe à chaleur air-air 

La pompe à chaleur air-air est réversible. C’est-à-dire qu’elle peut chauffer votre logement en mode chauffage l’hiver et le rafraîchir en été grâce au mode climatiseur !

Cette fonction de climatisation est un avantage non négligeable. Fonctionnant de la même manière que les autres modèles de PAC, l’appareil ne peut cependant pas être connecté à des planchers chauffants ou à des radiateurs, mais à un système de soufflerie : les splits (système qu’utilisent les climatiseurs). 

Toutefois, la PAC air-air, tout comme le modèle air-eau, ne permet pas de se chauffer toute l’année si vous habitez dans une région froide. Il convient alors de coupler votre appareil avec un système de chauffage d’appoint. En effet, les performances énergétiques d’une PAC air-air perdent 30 % d’efficacité dès -7 °C.

Est-il nécessaire de prendre un chauffage d’appoint en plus de sa PAC air-air ?

Cela dépendra de la puissance de votre pompe à chaleur, mais aussi de la région où vous vivez. En effet, la pompe à chaleur air-air n’est pas adaptée aux régions où les hivers sont rudes. Ses performances énergétiques sont largement diminuées lors de températures négatives et cet appareil seul ne suffit donc pas à apporter un confort thermique optimal. L’appareil peut alors être couplé avec un système de chauffage d’appoint.

Même rengaine pour les logements mal isolés, qui subissent davantage de déperditions thermiques. Dans ce cas de figure, votre pompe à chaleur consommera plus d’énergie que nécessaire pour apporter la température idéale à votre maison. Si tel est votre cas, sachez qu’il est possible de réaliser des économies d’énergie grâce à la rénovation énergétique, éligible à de nombreuses aides financières.

Plusieurs options s’offrent à vous quant à la solution de chauffage d’appoint :

  • investir dans une chaudière hybride : vous pourrez alors combiner votre PAC à une chaudière à condensation ;
  • compléter votre installation avec un radiateur électrique ;
  • prendre un poêle à bois en complément.

En règle générale, si vous vivez dans une région où il fait très froid, il sera nécessaire de prendre un chauffage d’appoint. Si vous ne le faites pas, le confort thermique risque tout simplement de ne pas être au rendez-vous.

Bon à savoir

L’achat d’un chauffage d’appoint peut poser un problème au niveau de l’installation. Vous devrez en effet posséder deux émetteurs de chaleur différents dans la même pièce. Le problème peut être réglé si vous optez pour un diffuseur centralisé.

image-pompe-a-chaleur

💰 Quel prix et quelle rentabilité pour une pompe à chaleur air-air ?

Le prix pour l’achat et l’installation d’une PAC air-air

Les pompes à chaleur air-air font partie des systèmes de chauffage les plus rentables sur le marché. Grâce à leur rendement très élevé, elles permettent dans le meilleur des cas de diviser votre facture de chauffage par 3 ! Ainsi, le prix d’une PAC air-air, bien qu’il soit très élevé, peut donc être rentabilisé en 6 ans de fonctionnement seulement. 

Au niveau des prix, la répartition est assez disparate. Le prix va surtout dépendre de la superficie de votre logement et de la surface à chauffer. Pour l’achat et l’installation d’une PAC air-air, le tarif se situe entre 60 € et 90 €/m², soit entre 6 000 € et 9 000 € pour une maison de 100 m². Voici un tableau qui vous présente la fourchette de prix d’une PAC air-air en fonction de la superficie de votre logement.

Surface à chauffer

Prix de la PAC air-air

60 m²

entre 3 600 € et 5 400 €

80 m²

entre 4 800 € et 7 200 €

100 m²

entre 6 000 € et 9 000 €

120 m²

entre 7 200 € et 10 800 €

À cela s’ajoute bien entendu le coût de l’entretien annuel obligatoire de la pompe à chaleur, si celle-ci comporte plus de 2 litres de liquide frigorigène. Toutefois, ces prix ne sont pas une barrière à l’achat grâce aux excellents rendements de cet appareil et aux différentes aides financières à l’achat d’une PAC air-air.

Le saviez-vous ?

Si vous souhaitez anticiper les dépenses liées à votre projet, vous pouvez demander un devis auprès d’un professionnel. Cela vous permettra également de voir dans le détail ce qui fait varier le coût de ce type d’appareils.

Il est d’ailleurs conseillé de réaliser au moins 3 demandes de devis (démarche gratuite et sans engagement), pour obtenir une installation au meilleur rapport qualité/prix.

Les éléments qui peuvent influencer le prix d’une pompe à chaleur air-air

Plusieurs éléments peuvent faire augmenter ou baisser le prix d’une PAC air-air, notamment :

  • la puissance de la pompe à chaleur : plus une PAC est puissante, plus elle peut accumuler de calories et par conséquent restituer de chaleur. Sachez qu’on peut calculer la puissance d’une PAC grâce au Coefficient de Puissance (COP) ;
  • la superficie du logement ;
  • la taille de l’installation ;
  • le nombre d’unités intérieures (un système mono-split coûte forcément moins cher qu’un système multi-split) ;
  • le niveau d’isolation du logement ;
  • la marque de la PAC : certaines marques haut de gamme comme Daikin ou Mitsubishi coûtent plus cher que d’autres marques moyenne gamme.

Selon l’Ademe, l’un des éléments les plus importants à prendre en compte est le COP. Il s’agit de l’indice qui sert à mesurer le rapport entre l’énergie produite et l’énergie consommée. En effet, pour fonctionner, une PAC a besoin d’une alimentation électrique. Mais rassurez-vous : la consommation électrique des pompes à chaleur est extrêmement faible, ces appareils profitant en effet d’un excellent rendement.

Afin de bénéficier d’une efficacité énergétique élevée, l’Ademe conseille de faire installer chez soi une pompe à chaleur avec un COP supérieur ou égal à 3. Concrètement, cela signifie que votre PAC air-air consommera 1 kWh d’électricité pour produire 3 kWh.

La pompe à chaleur vous intéresse ?

Simulez gratuitement le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre pour équiper votre logement d'une PAC air-air.

Je demande mon devis gratuit

💸 Pompe à chaleur air-air : quelles sont les aides de l’Etat ?

Dans le cadre de la transition énergétique de la France, le gouvernement a mis en place quelques aides financières pour l’installation d’une PAC. Notez toutefois que la pompe à chaleur air-air n’est pas éligible à toutes les subventions disponibles pour d’autres modèles de PAC. Cela s’explique notamment par sa réversibilité, qui lui confère un aspect moins écologique. En effet, une PAC air-air consomme de l’énergie à l’année du fait de sa fonction de climatiseur, alors que les autres modèles ne fonctionnent qu’en période de chauffe.

Pour l’achat d’une pompe à chaleur air-air, vous pouvez ainsi prétendre à la prime CEE, ou prime énergie (Certificats d’Économies d’Énergie) versée la plupart du temps par les fournisseurs d’énergie et dont le montant varie selon plusieurs critères, comme le type de logement, sa superficie, l’ampleur des travaux ou encore la zone géographique de votre habitation.

Sachez que si vous faites le choix d’un autre modèle de pompe à chaleur pour votre projet (comme une pompe à chaleur air-eau), vous pourrez bénéficier de plus d’aides (comme MaPrimeRénov’ ou l’éco-prêt à taux zéro, par exemple) pour l’achat et l’installation de votre pompe à chaleur.

Attention

Si vous souhaitez bénéficier des aides disponibles pour installer votre pompe à chaleur, vous devrez obligatoirement faire appel à un installateur qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cette certification reconnue par l’État garantit la pose d’équipements économes en énergie.

image-pompe-air-air

🔎 Quels sont les avantages et inconvénients d'une PAC air-air ?

Les avantages d’une pompe à chaleur air-air 

Les PAC air-air possèdent de nombreux avantages, en comparaison à d’autres solutions de chauffage et aux autres pompes à chaleur.

  • Un coût d’amortissement extraordinaire, qui combiné aux aides gouvernementales permet d’amortir le prix d’achat en 6 ans en moyenne ;
  • un aspect réversible, permettant d’utiliser la PAC comme chauffage l'hiver et comme système de climatisation en été ;
  • d’après la plupart des avis, la PAC air-air un confort d’utilisation et un confort thermique optimal ;
  • les PAC air-air sont les modèles de pompes à chaleur les moins onéreux (c’est notamment le cas des modèles gainables) ;
  • en installer une est un bon geste pour votre portefeuille, mais aussi pour la planète ! La PAC air-air puise en effet sa source d’énergie dans l’air ambiant : cette énergie est donc gratuite, mais aussi renouvelable !

Le saviez-vous ?

Pour réaliser toujours plus d’économies d’énergie et faire un pas vers l’autoconsommation, il est possible de coupler une PAC à une installation solaire !

Les inconvénients d’une pompe à chaleur air-air

Malgré leurs nombreux points positifs, les PAC air-air ont aussi quelques inconvénients :

  • pour que la pompe à chaleur soit efficace, il faut que votre logement soit déjà bien isolé (ou procéder à des travaux de rénovation énergétique) ;
  • l’installation obligatoire par un professionnel certifié RGE pour obtenir une prime énergie ;
  • dans les régions froides, un chauffage complémentaire peut être nécessaire au plus fort de l’hiver ;
  • l’installation peut être encombrante, de plus la partie extérieure du dispositif est source de bruit.

Bon à savoir

Contrairement à d’autres modèles de PAC, la pompe à chaleur air-air n’est pas adaptée à la production d’eau chaude sanitaire (ECS). Pour cela, vous devrez coupler votre installation à un chauffe-eau thermodynamique ou solaire pour une production indépendante.

❔ FAQ : Vos questions sur les pompes à chaleur air-air

Quel est le prix d’une pompe à chaleur air-air ?

Les pompes à chaleur air-air sont les PAC les moins chères du marché ! Leur prix va dépendre en grande partie de la superficie à chauffer. On estime que pour une maison de 120 m², il faut compter entre 7 200 € et 10 800 €.

Comment entretenir sa pompe à chaleur air-air ?

Selon le type de PAC air-air que vous avez choisi, un entretien annuel obligatoire doit être réalisé par un professionnel, qui vous délivrera à son issue une garantie de passage. Cet entretien s’avère obligatoire :

  • pour les pompes à chaleur contenant plus de 7,4 kilogrammes de fluide R32 ;
  • pour les pompes à chaleur contenant plus de 2 kilogrammes de fluide R410A.

Comptez une dépense de 150 € environ pour cet entretien annuel. Vous pouvez également souscrire un contrat d’entretien au moment de l’achat de votre pompe à chaleur. Étendu sur une année et au prix moyen de 250 €, il vous garantit l’entretien annuel et un service d’intervention rapide en cas de panne.

En plus de cet entretien obligatoire, il est aussi important d’entretenir et de nettoyer au quotidien les différentes unités présentes dans votre maison. Vous pouvez pour cela nettoyer les filtres de chaque split pour vous assurer un air sain et nettoyer les systèmes de ventilation par exemple.

Notez que certains appareils hauts de gamme, comme ceux commercialisés par Daikin ou Mitsubishi, peuvent inclure une option de nettoyage automatique des filtres d’air.

Est-ce qu’une pompe à chaleur est rentable ?

C’est l’un des moyens de se chauffer le plus rentable ! Malgré un fort investissement de départ, une pompe à chaleur air-air est rentabilisée en une moyenne de 6 ans. Cela marche tellement bien qu'avec une bonne isolation, vous pouvez diviser vos factures de chauffage par 3 !

Attention toutefois : si l’isolation de votre logement est mauvaise, alors aucun appareil de chauffage ne pourra être rentable, à cause des trop nombreuses pertes de chaleur (déperditions thermiques). Ils devront en effet tous consommer davantage d’énergie pour vous apporter un minimum de confort thermique. Il vaut alors mieux se pencher sur un projet de rénovation énergétique plutôt qu’investir dans un appareil de chauffage à l’aveugle.

Camille Grau

Camille Grau

Rédactrice experte énergie

Après un Master en Rédaction Professionnelle, Camille rejoint Hello Watt en 2022. Sensible aux sujets écologiques, elle vous aide à vous tourner vers une consommation responsable qui fait du bien au portefeuille et à la planète !