Pompes à chaleur air-eau : quelles aides et subventions ?

Nouvelles coqueluches du gouvernement et des particuliers, les pompes à chaleur air-eau fleurissent dans de nombreux logements en France. D'un prix assez élevé, les aides peuvent néanmoins en réduire le coût. Découvrons comment ensemble !

En résumé :

Investir dans une PAC air-eau coûte cher : en effet, le prix d’une pompe à chaleur est généralement compris entre 7 000 et 15 000 euros. Cependant, ce système de chauffage écoresponsable rend éligible, sous certaines conditions, à une multitude d’aides financières pour les travaux de rénovation énergétique :

  • MaPrimeRénov’ et MaPrimeRénov’ Sérénité (qui remplace le crédit d’impôt pour la transition écologique et certaines aides de l’Anah) ;
  • les primes CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) ;
  • l’éco-prêt à taux zéro (l’éco-PTZ) ;
  • le Prêt Avance Rénovation (PAR) ;
  • la TVA à taux réduit (5,5 %) ;
  • les chèques énergies ;
  • des aides de collectivités territoriales

Quelles sont les différentes aides à l’achat d’une PAC air-eau ?

Afin d’encourager un maximum de particuliers à améliorer la performance énergétique de leur logement, l’État a mis en place un certain nombre d’aides financières. Pour vous aider à y voir plus clair, voici une petite liste des différentes aides disponibles pour un projet d’achat d’une pompe à chaleur air-eau. 

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur ?

Calculez le montant de vos aides et obtenez un devis gratuit en 2 minutes.

Installer une pompe à chaleur

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ (MPR) est une aide de l’État sous conditions de ressources, qui remplace l’ancien crédit d’impôt pour la transition écologique (CITE) et l’aide de l’Anah “Habiter Mieux Agilité”.

Si l’aide est accessible à tous les foyers, son montant est calculé en fonction des ressources annuelles du ménage. Pour que les bénéficiaires y voient plus clair, MaPrimeRénov’ classe 4 groupes de revenus, déterminés selon les critères de revenus de l’Anah  : 

  1. MaPrimeRénov’ bleu : les foyers très modestes ;
  2. MaPrimeRénov’ jaune : les foyers modestes ;
  3. MaPrimeRénov’ violet : les foyers intermédiaires ;
  4. MaPrimeRénov’ rose : les foyers les plus aisés.

Si vous vous demandez où vous vous situez, voici deux tableaux qui présentent les différents niveaux de ressources qui sont pris en compte pour l’aide MaPrimeRénov’ : 

MPR bleu 

Composition du foyer

Île-de-France

Autre région

1 personne

21 123 €

15 262 €

2 personnes

31 003 €

22 320 €

3 personnes

37 232 €

26 844 €

4 personnes

43 472 €

31 359 €

5 personnes

49 736 €

35 894 €

par personne supplémentaire

6 253 €

4 526 €

MPR jaune

Composition du foyer

Île-de-France

Autre région

1 personne

25 714 €

19 565 €

2 personnes

37 739 €

28 614 €

3 personnes

45 326 €

34 411 €

4 personnes

52 925 €

40 201 €

5 personnes

60 546 €

46 015 €

par personne supplémentaire

7 614 €

5 797 €

MPR violet 

Composition du foyer

Île-de-France

Autre région

1 personne

38 184 €

29 148 €

2 personnes

56 130 €

42 848 €

3 personnes

67 585 €

51 592 €

4 personnes

79 041 €

60 336 €

5 personnes

90 496 €

69 081 €

par personne supplémentaire

11 455 €

8 744 €

En plus de vos revenus, pour obtenir MaPrimeRénov’, il faut remplir certaines conditions d’éligibilité

  • votre logement doit avoir été construit depuis au moins 15 ans, sauf si vous cherchez à remplacer une vieille chaudière fioul, où la maison peut avoir entre 2 et 15 ans ;
  • vous devez être propriétaire du logement où vous voulez réaliser les travaux ;
  • vous devez occuper cette maison comme résidence principale ou le louer à titre de résidence principale ;
  • le professionnel chargé de l’installation doit être certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Pourquoi choisir un artisan RGE ?

Faire appel à un professionnel certifié RGE pour installer votre pompe à chaleur air-eau est obligatoire pour bénéficier des aides financières. Cette certification reconnue par l’État atteste de la spécialisation de l’artisan dans la pose d’équipements écologiques.

MaPrimeRénov’ Sérénité 

MaPrimeRénov’ Sérénité (anciennement “Habiter Mieux Sérénité”, programme majeur de l’Anah), est destiné aux ménages modestes à très modestes, qui souhaitent tout de même se lancer dans des travaux de rénovation énergétique.

Le montant de l’aide versée est proportionnel à celui des travaux engagés, dans la limite maximum de 30 000 € HT. Elle se décline en deux montants, selon la catégorie de revenus des bénéficiaires :

  1. pour les ménages en catégorie bleue (aux revenus très modestes) : 50 % du montant total HT des travaux, soit 15 000 € maximum ;
  2. pour les ménages en catégorie jaune (aux revenus modestes) : 35 % du montant total HT des travaux engagés, soit un versement de 10 500 € maximum. 

Outre les critères d’éligibilité concernant le logement, la propriété et le recours à un artisan RGE (comme pour MPR classique), il faut que le gain énergétique visé par les travaux soit égal à un minimum de 35 %. 

Les primes énergie

Ces subventions pour l’achat d’une pompe à chaleur air-eau sont octroyées par des acteurs privés - que l’on appelle les “obligés” - sur le principe du pollueur-payeur, comme les chaînes commerciales ou les fournisseurs d’énergie.

En aidant les ménages dans leurs travaux de rénovation énergétique, les obligés reçoivent des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE), que l’État leur demande d’accumuler sous peine de sanctions.

Cette aide n’est versée qu’à la condition de respecter certaines règles : 

  • le logement doit être vieux de plus de deux ans
  • la demande de prime doit être faite auprès de l’interlocuteur de votre choix avant la signature du devis ;
  • les matériaux et la pompe à chaleur doivent être conformes aux normes en vigueur
  • le professionnel chargé de l’installation doit être certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

La prime Coup de pouce : principe général 

Il existe également des primes CEE bonifiées, qui permettent de toucher une somme d’argent plus importante. Par exemple, la prime Coup de pouce est versée aux particuliers qui remplacent un système de chauffage fonctionnant à l'aide d’une énergie fossile (fioul, gaz, électricité…) par un dispositif utilisant une énergie propre.  

Le montant versé dépend alors du type de travaux et des revenus annuels du ménage. Cette aide permet aux ménages les plus modestes de toucher jusqu’à 4 000 euros et aux autres ménages de toucher au moins 2 500 euros.

Attention !

La prime à la conversion de chaudière peut être cumulée à d’autres aides, mais pas avec une prime CEE, car il s’agit déjà d’une prime CEE bonifiée !

La Prime Coup de pouce pompe à chaleur 

La prime Coup de pouce pompe à chaleur a été créée pour vous aider à financer le remplacement de votre ancien système de chauffage par un nouveau, beaucoup plus performant, qu’est la pompe à chaleur. 

Si le Coup de pouce est disponible pour la pompe à chaleur air-eau, sachez qu’elle l’est également pour la PAC eau-eau. À savoir que son montant est compris entre 2 500 et 4 000 euros. 

L’éco-prêt à taux zéro 

L’éco-PTZ permet lui aussi de financer des travaux de rénovation énergétique comme l'installation d’une pompe à chaleur air-eau. En réalité, il ne s’agit pas d’une subvention, mais d’un prêt à taux d’intérêt nul. Il permet donc, selon la nature de votre projet, d’emprunter jusqu’à 50 000 euros remboursables sur 15 ans, sans avoir à payer d’intérêts.

Par contre, même si cette aide est accordée sans condition de ressources, il faut tout de même remplir un certain nombre de conditions

  • être propriétaire ou copropriétaire (ce qui n’est pas la même chose que le syndicat de copropriété) ;
  • le logement doit avoir été construit depuis au moins 2 ans à la date de début de travaux ;
  • la maison où vous réalisez les travaux doit être votre résidence principale ;
  • les travaux doivent être réalisés par une entreprise bénéficiant du signe de qualité RGE (Reconnu garant de l'environnement). 

Le saviez-vous ?

L’un des avantages de ce prêt est qu’il est cumulable avec d’autres aides

  • certaines aides de l’Anah (MaPrimeRénov’ par exemple) ;
  • les aides des collectivités territoriales ;
  • une prime CEE (Certificats d’Économies d’Énergie).

En cumulant plusieurs aides, vous pouvez réaliser votre projet et faire des économies importantes tout en améliorant la performance énergétique de votre logement. 

Le Prêt Avance Rénovation (PAR)

Disponible depuis 2022 seulement, le Prêt Avance Rénovation (PAR) a pour but d’aider au financement des travaux d’efficacité énergétique.

Uniquement proposé par La Banque Postale et le Crédit Mutuel à l’heure actuelle, il ne s’adresse qu’aux ménages modestes et insolvables, pour qui l’accès à des emprunts plus traditionnels s’avère généralement compliqué. Ses caractéristiques sont les suivantes :

  • prêt à taux fixe de 2 % ;
  • compris entre 3 500 euros et jusqu’à 70 % de la valeur du bien à rénover avant travaux ;
  • attribution du montant versé évaluée selon l’âge du demandeur et le coût réel des travaux ;
  • somme empruntée à la banque remboursée au moment de la vente du bien immobilier ou de sa succession ;
  • remboursement des intérêts in fine ou progressivement.

Comme toute aide, le PAR est soumis à certaines conditions d’éligibilité :

  • être propriétaire occupant du logement ;
  • rentrer dans les critères de ressources de l’Anah (similaires à celles de MaPrimeRénov’) ;
  • faire réaliser les travaux d’économie d’énergie par un professionnel certifié RGE.

Une TVA à taux réduit

Dans la gamme d’aides à l'installation d'une PAC, vous pouvez aussi bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5 % sur les coûts des matériaux, le prix de la pompe à chaleur et les services d’un professionnel.

Cette subvention ne représente pas une aide où de l’argent vous est versé directement, car cette TVA réduite s’applique directement sur le devis de votre projet. Cela permet de nettement diminuer les coûts fixes de l’installation de votre PAC air-eau ! 

Bon à savoir :

Pour tous les travaux coûtant plus de 300 euros, il faut remettre à votre artisan un certificat spécifique qui confirme le respect des conditions d’application des taux réduits de TVA. Si vous ne le faites pas, vous ne pourrez pas bénéficier de cette aide. 

Les chèques énergie

Bien que n’étant pas directement pensés pour être une aide à l’achat d’une pompe à chaleur, les chèques énergie distribués aux 5,6 millions de foyers français les plus modestes, peuvent permettre de payer les services d’un installateur pour une PAC air-eau. 

Par ailleurs, pour encourager encore davantage les plus modestes à effectuer des travaux de rénovation énergétique, il existe désormais le Chèque énergie exceptionnel. Disponible fin 2022, il est prévu que son montant oscille de 100 à 200 euros. 

Les aides des collectivités locales et territoriales

Certaines municipalités, départements ou régions proposent aussi des aides à la rénovation énergétique, notamment dans le cas de la pose d’une PAC air-eau. 

C’est par exemple le cas de la ville de Brest, qui propose le dispositif Tinergie, une aide financière sans condition de revenus

Si vous souhaitez savoir si votre mairie propose un tel dispositif, il vous suffit de contacter votre municipalité, ou de consulter le site web de l’ANIL.

Vous souhaitez faire encore plus d'économies ? 

Il vous suffit d’utiliser notre comparateur en ligne pour trouver l’offre d'électricité la plus adaptée à vos besoins. Vous préférez téléphoner ? Vous pouvez joindre nos conseillers énergie au 09 75 18 60 60 (appel non surtaxé) du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 8h00 à 19h00.

subventions pac air eau

Comment savoir si je suis éligible aux aides pour l’achat d’une PAC air-eau ?

Il est assez simple de savoir si vous êtes éligible aux aides financières développées par les pouvoirs publics. Vous avez même plusieurs options : 

  • vous rendre sur le site du gouvernement et regarder les critères d’éligibilité ;
  • contacter votre mairie pour vous renseigner sur les aides territoriales ;
  • appeler les conseillers en rénovation énergétique d’Hello Watt en composant le 09 78 46 70 64

Il est très important de vérifier si vous êtes éligible aux aides ! D’une part, ce serait dommage de passer à côté d’une aide financière non négligeable, d’autre part parce que les critères d’éligibilité peuvent changer d’une année sur l’autre. 

Maitrisez votre consommation d'énergie

Grâce à l'application d'Hello Watt, consultez vos données de consommation afin de savoir par où commencer pour réduire vos factures !

Je commence

Pourquoi les pompes à chaleur air-eau bénéficient-elles d’autant d’aides à l’installation ?

L’objectif de l’État est de décarboner la société française afin d’atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050. Pour ce faire, une grande politique de rénovation énergétique des logements a été lancée pour réduire la part de “passoires thermiques” dans le parc immobilier du pays. Ces habitations, victimes de grandes pertes de chaleur du fait d’une mauvaise isolation, sont effectivement très énergivores.

Dans cet ordre, il faut que les différents moyens de chauffage utilisés pour se chauffer en France soient remplacés par des dispositifs plus économes en énergie. Le gouvernement a donc décidé d’accorder des aides et subventions à l’installation des pompes à chaleur, notamment de type air-eau, afin d'accélérer le processus.

Ces PAC air-eau ont en effet une excellente efficacité énergétique, 1 kWh d’énergie utilisé par l’appareil se traduit en moyenne par 3 kWh de chaleur (pour une PAC au coefficient de performance de 3) relâchés dans la maison, imbattable ! 

De ce fait, les avis sur les PAC air-eau, sont très positifs puisque ces dernières permettent de conserver un confort thermique optimal tout en abaissant sa facture.

Mais attention : même le plus performant des chauffages ne pourra pas apporter une température idéale à votre logement si celui-ci est mal isolé. Votre solution de chauffage, économe en énergie ou non, devra nécessairement consommer plus d’énergie pour parer aux pertes de chaleur. Pour cette raison, le mieux reste de commencer par s’intéresser aux travaux de rénovation énergétique, qui peuvent dans le meilleur des cas être financés jusqu’à 90 % par des aides financières !

Bon à savoir :

Il existe d’autres systèmes de chauffage écoresponsables, qui permettent d’être éligible aux différentes aides pour la rénovation énergétique d’un logement : 

  • les poêles à bois (bûches ou granulés) ;
  • les différentes PAC ;
  • les chaudières à bois ou à gaz, hybrides ou à condensation.

Le plus important est que vous trouviez le système de chauffage qui correspond le plus à vos attentes et à la configuration de votre logement. 

FAQ sur les aides disponibles pour une pompe a chaleur air eau 

Combien coûte une pompe à chaleur air-eau ?

Une pompe à chaleur air-eau coûte entre 7 000 € et 15 000 € TTC. Ce prix dépend néanmoins de plusieurs facteurs :

  • la taille du logement à chauffer ;
  • le nombre de personnes habitant dans le logement ;
  • la qualité de l’isolation thermique du logement ;
  • la localisation géographique du logement.

Il faut savoir que plus le climat de la zone géographique dans laquelle se situe le logement est froid, plus la pompe à chaleur devra être puissante, ce qui fait logiquement augmenter son prix.

De la même manière, le prix peut augmenter selon les options ajoutées à votre PAC : thermostat connecté, pilotage de l’appareil à distance, production d’eau chaude sanitaire (ECS), etc.

Quelles sont les aides pour l’installation d’une pompe à chaleur air-eau ?

Puisque les pompes à chaleur permettent de chauffer un logement tout en ayant une consommation d’énergie très faible, l’État a mis en place des dispositifs d’aides. On peut tout d’abord mentionner les aides directes :

  • Ma Prime Renov’ ;
  • les CEE (Certificat d’Économie d’Énergie) que l’on appelle aussi Primes Énergie.

Il existe également les aides indirectes suivantes :

  • l’éco-prêt à taux zéro ;
  • le Prêt Avance Rénovation ;
  • la TVA à 5,5 % ;
  • les chèques énergies.

Qu’est-ce qu'une pompe à chaleur air-eau ?

Une pompe à chaleur air-eau puise dans l’air extérieur des calories qu’elle transforme en chaleur par le biais d’un liquide frigorigène. Cette chaleur est ensuite transmise à l’eau circulant dans le circuit de chauffage afin d’alimenter des radiateurs basse température ou encore un plancher chauffant. Il s’agit donc d’un système de chauffage utilisant une énergie renouvelable et consommant très peu d’énergie.

Camille Grau

Camille Grau

Rédactrice experte énergie

Après un Master en Rédaction Professionnelle, Camille rejoint Hello Watt en 2022. Sensible aux sujets écologiques, elle vous aide à vous tourner vers une consommation responsable qui fait du bien au portefeuille et à la planète !