Comment réaliser l'installation de votre chauffe-eau ?

Tout ce qu'il faut savoir sur l'installation d'un chauffe-eau

Réduire votre facture de chauffage
Introduction
Réaliser l'installation de votre chauffe-eau

Le chauffe-eau est un élément essentiel de la maison. Une installation correcte est donc indispensable. Seulement, suivant son modèle, électrique ou au gaz, instantané ou à accumulation, sa mise en place ne sera pas la même. Certaines étapes doivent être impérativement effectuées, pour …

Le chauffe-eau est un élément essentiel de la maison. Une installation correcte est donc indispensable. Seulement, suivant son modèle, électrique ou au …

Le chauffe-eau est un élément essentiel de la maison. Une installation correcte est donc indispensable. Seulement, suivant son modèle, électrique ou au gaz, instantané ou à accumulation, sa mise en place ne sera pas la même. Certaines étapes doivent être impérativement effectuées, pour empêcher de potentiels dysfonctionnements et garantir votre sécurité. Pour éviter tout oubli et respecter les bonnes pratiques, vous pouvez suivre ce guide, réalisé pour vous simplifier la tâche.

Où installer son chauffe-eau ?

Choisir le meilleur emplacement pour mon chauffe-eau

Il existe aujourd’hui quatre types de chauffe-eau principaux :

  • Chauffe-eau électrique
  • Chauffe-eau au gaz
  • Chauffe-eau thermodynamique
  • Chauffe-eau solaire

Suivant le modèle que vous avez choisi, son installation au sein de votre logement ne sera pas la même. Vous devrez respecter certaines normes pour quelques-uns, et d’autres devront, pour des raisons de sécurité ou de confort, être installés à un endroit bien spécifique.

Installer son chauffe-eau électrique

Le chauffe-eau électrique est le modèle le plus facile à installer : il peut pratiquement être installé partout. Outre le fait que vous devrez trouver un espace suffisamment grand pour accueillir le ballon d’eau chaude, certaines règles doivent malgré tout être respectée. Il faudra que votre cumulus soit situé à moins de 8 mètres de la zone de puisage, et dans une pièce dont la température ne descend pas en dessous de 4°C. Si votre chauffe-eau doit être installé dans votre salle de bain, il faudra qu’il soit situé à 1 mètre ou plus de votre baignoire ou douche.

Réaliser l’installation de mon chauffe-eau gaz

L’installation d’un chauffe-eau au gaz demande de respecter plus de consignes que pour l’électrique, et suivant son mode de fonctionnement, les règles varient. Le gaz étant potentiellement dangereux, il est nécessaire de prendre quelques précautions. Un chauffe-eau à accumulation peut par exemple être installé dans une salle de bain, mais devra être équipé d’un conduit d’évacuation des gaz résiduels. De son côté, un chauffe-eau instantané ne pourra pas être installé dans une chambre, un séjour ou dans une pièce non-ventilée.

Installer un chauffe-eau thermodynamique

Pour un modèle thermodynamique, une pièce non-chauffée est idéale. Une buanderie, une cave, un garage ou encore un sous-sol sont parfaits pour accueillir le chauffe-eau. Aucune consigne n’est imposée pour ce type d’équipement, mais il est tout de même conseillé de faire appel à un professionnel, l’installation étant plus compliquée. Par ailleurs, si vous en avez la possibilité, il est préférable d’installer votre chauffe-eau thermodynamique loin des chambres à coucher, car il peut être relativement bruyant.

Installer un chauffe-eau solaire

L’installation d’un chauffe-eau solaire est sensiblement différente des autres modèles. En effet, il est nécessaire que votre logement soit situé dans une zone où le temps d’ensoleillement est suffisant pour alimenter votre appareil. Dans un souci de rentabilité, une habitation dans une région où le soleil est régulièrement obstrué par des nuages ne pourra pas accueillir un chauffe-eau solaire. Le sud de la France est plus indiqué, car plus ensoleillé que certaines villes plus au nord. Le ballon peut être installé dans la pièce de votre choix, tant qu’il y a suffisamment de place.

Réaliser l'installation de son chauffe-eau correctement

Installer un chauffe-eau cela demande quelques petites connaissances en bricolage, même si la démarche n’est pas extrêmement compliquée. Voici quelques conseils pour vous aider à ce que l’installation se passe au mieux.

Quels outils prévoir pour l’installation de mon chauffe-eau ?

Vous vous en doutez surement, un tournevis et un rouleau de scotch ne seront pas suffisant pour mettre en place votre chauffe-eau mural. Il faudra donc prévoir de nombreux outils adaptés à ce type de travaux :

  • Un mètre et un niveau
  • Une perceuse à percussion (ou un perforateur)
  • Une pince multiprise, une clé à molette, un tournevis, un marteau et une scie
  • Du papier de verre
  • De la colle PVC, des joints de fibre, de la pâte d’étanchéité
  • Des chevilles (classiques ou métalliques à expansion), tire-fonds,  ou goujons : il faudra choisir le système d'accroche le plus adapté en fonction de la nature du mur sur lequel vous souhaitez fixer votre chauffe-eau)

Certains de ces outils sont particulièrement spécifiques, et tout le monde ne possède pas cet attirail dans son garage ! Il existe aujourd’hui de nombreuses chaînes de magasin proposant la location de ce type de matériel. Vous pouvez aussi vous tourner vers des sites d’entraide, où les adhérents proposent leurs outils à la location pour de petites sommes, voire gratuitement. 

Bien fixer son chauffe-eau

S’il existe le chauffe-eau au sol, il existe aussi le chauffe-eau mural, qui nécessite de menus travaux. Pour une fixation optimale, il faudra connaitre le poid de votre chauffe-eau et connaître la nature du mur pour que la fixation soit solide et durable. Si la cloison est légère (type placo), le ballon ne devra pas excéder 30 litres pour ne pas que le mur cède. Si vous souhaitez accrocher un chauffe-eau de plus de 50 litres sur un mur non-porteur, il faudra ajouter un trépied pour supporter le poid de l’appareil. Plusieurs kits de montage rapide proposent des chevilles et tirefonds pour accrocher votre chauffe-eau mural, il faudra que sa contenance ne dépasse pas 100 litres, sans quoi, le ballon risque de ne pas tenir. 

Faire le raccordement hydraulique d’un chauffe-eau

Seconde étape primordiale d’une installation de chauffe-eau, son raccordement à l’arrivée d’eau. Pour éviter tout risque pour votre sécurité, il faudra couper votre électricité, mais aussi l’arrivée d’eau. Viens ensuite le raccordement entre votre chauffe-eau et votre arrivée d’eau, en suivant un code couleur : bleu pour la sortie d’eau froide et rouge pour la sortie d’eau chaude. D’autres actions sont à réaliser pour compléter l’installation :

  • Visser le groupe de sécurité en ajoutant du ruban téflon
  • Ajuster le siphon
  • Fixer le raccord diélectrique pour l’arrivée d’eau chaude
  • Raccorder le flexible d’arrivée d’eau froide au groupe de sécurité
  • Raccorder le flexible de sortie

Suite à de nouvelles réglementations, les sorties d’eau chaude sont équipées de mitigeurs thermostatiques, qui régulent la température et empêche l’eau de dépasser 50°C.

Faire le raccordement électrique d’un chauffe-eau

Une fois le raccordement hydraulique effectué, vient le raccordement électrique. Comme pour l’eau, un code couleur existe, afin de simplifier la tâche des artisans. Le fil terre sera jaune et vert, le fil d’alimentation marron et rouge, et le fil neutre sera bleu. Une fois que tout est rattaché, vous pouvez remettre le courant électrique en état de marche et réouvrir l’arrivée d’eau. Vous pourrez par la suite régler le thermostat de votre ballon, et attendre que votre chauffe-eau mette l’eau à bonne température.

Faire appel à un professionnel pour l’installation de son chauffe-eau

Nous venons de le voir, l’installation d’un chauffe-eau n’est pas forcément une manoeuvre simple, et peut contenir quelques subtilités. Si vous avez peur de faire des erreurs ou tout simplement que vous ne pensez pas pouvoir réaliser l’opération, vous pouvez faire appel à un artisan chauffagiste, habitué à ce type d’intervention. Évidemment, cela n’est pas gratuit, mais il vaut mieux parfois dépenser une petite somme, plutôt que de devoir faire appel à un plombier deux mois plus tard et se retrouver avec un pièce inondée ! Voici les prix auxquels vous pouvez vous attendre :

  • Installation simple de chauffe-eau : entre 300€ et 400€
  • Installation chauffe-eau gaz 8,7kW : entre 500€ et 900€
  • Installation chauffe-eau électrique de 50 litres à 200 litres : entre 650€ et 1 250€
  • Installation complexe de chauffe-eau : entre 2 500€ et 3 300€
  • Installation chauffe-eau solaire : entre 7 300€ et 9 000€
  • Main d’œuvre installation chauffe-eau solaire : entre 1 500€ et 3 000€

Les aides accessibles pour l’installation d’un chauffe-eau

Comme vu plus haut, les prix d’installation d’un chauffe-eau peuvent être particulièrement élevés. Heureusement, pour les équipements les plus performants, des aides à l’achat et à l’installation permettent de réduire drastiquement les factures. L’une des aides principales est Ma Prime Rénov’, qui permet de changer un chauffe-eau très énergivore, pour un plus respectueux de l’environnement.

 

Chauffe-eau solaire

Pompe à chaleur pour eau chaude sanitaire

Ma Prime Rénov' "Bleu"

4 000€

1 200€

Ma Prime Rénov' "Jaune"

3 000€

800€

Ma Prime Rénov' "Violet"

2 000€

400€

Ma Prime Rénov' "Rose"

2 727€

-

Pour savoir à quelle catégorie Ma Prime Rénov’ vous appartenez et à quelle aide vous pouvez prétendre, il vous suffit de suivre le tableau suivant, des plafonds de ressources :

 

Ma Prime Rénov’ “Bleu”

 

Ma Prime Rénov’ “Jaune”

 

Ma Prime Rénov’ “Violet”

 

Ma Prime Rénov’ “Rose”

 

Nombre de personne dans le foyer

Île-de-France

Hors Île-de-France

Île-de-France

Hors Île-de-France

Île-de-France

Hors Île-de-France

Île-de-France

Hors Île-de-France

1

20 593 €

14 879 €

25 068 €

19 074 €

38 184€

29 148€

>38 184€

>29 148€

2

30 225 €

21 760 €

36 792 €

27 896 €

56 130€

42 848€

>56 130€

>42 848€

3

36 297 €

26 170 €

44 188 €

33 547 €

67 585€

51 592€

>67 585€

>51 592€

4

42 381 €

30 572 €

51 597 €

39 192 €

79 041€

60 336€

>79 041€

>60 336€

5

48 488 €

34 993 €

59 026 €

44 860 €

90 496€

69 081€

>90 496€

>69 081€

Par personne supplémentaire

+6 096€

+4 412€

+7 422€

+5 651€

+11 455€

+8 744€

+11 455€

+8 744€

 

Une autre aide peut vous être accordée, pour le changement d’un chauffe-eau dans un logement de plus de 2 ans : la TVA à taux réduit. Il faudra que les travaux soient effectués par un professionnel certifié par la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Vous pourrez alors bénéficier d’une TVA à 10% au lieu de 20%.

Vous avez d’autres questions ?

Où installer un chauffe-eau ?

Suivant le chauffe-eau que vous souhaitez installer, la zone de pose ne sera pas la même. Dans la majorité des cas, il faudra que l’équipement soit à moins de 8 mètres de la zone de puisage, afin d’obtenir une efficacité optimale.

Combien coûte l'installation d’un chauffe-eau ?

Suivant le modèle de l’appareil que vous souhaitez installer, les prix ne seront évidemment pas les mêmes. Pour un chauffe-eau classique, il faudra compter entre 300€ et 400€. Pour les équipements qui demandent une installation plus poussée, comme un chauffe-eau solaire, il faudra compter entre 7 000€ et 9 000€.

Quelles sont les aides disponibles pour installer un chauffe-eau ?

L’installation de ce type d’appareil peut être rapidement chère. Heureusement, Ma Prime Rénov’, mise en place par le Gouvernement permet de prendre en charge une bonne partie des frais. Vous pouvez aussi prétendre à la TVA à taux réduit, si votre logement à au moins 2 ans d’ancienneté, et si vous passez par un professionnel certifié de la mention RGE.

Bertrand

Bertrand

Marketing digital

Diplômé d’un Master en stratégie publicitaire, Bertrand s’est pris de passion pour les nouvelles énergies renouvelables. Rédacteur web chez Hello Watt, il s’est spécialisé dans l’isolation et le déménagement, venez découvrir ses articles !