Comment fonctionne le chauffage au sol électrique ?

Avez-vous déjà entendu parler de chauffage au sol électrique ? De plancher rayonnant peut-être ? Ou encore de plancher chauffant électrique ? Malgré les apparences, il ne s’agit pas d’un outil de torture 2.0, mais simplement d’un type particulier de chauffage électrique. Le chauffage au sol électrique, également désigné par les appellations précédentes, fait ainsi partie des nombreux moyens disponibles pour chauffer votre habitation. Très prisée outre-Atlantique, ce type de chauffage est moins fréquente dans les habitudes de consommation de l’Hexagone. Nous vous proposons de devenir incollable sur le sujet : en quoi consiste la mise en place d’un tel dispositif ? Combien de temps fonctionne-t-il et quels bénéfices espérer en l’utilisant ? Étudions-le ensemble.

Qu'appelle-t-on chauffage au sol électrique ?

Chauffage au sol électrique : définition

Le chauffage au sol électrique peut prendre plusieurs formes :

  • Le plancher rayonnant électrique “classique” ou PRE : plus économique notamment pour des travaux de rénovation, il est également plus simple à installer. Il procure un chauffage à basse température et homogène, ce qui permet de réduire votre consommation en énergie.

  • Le plancher rayonnant électrique à accumulation ou plancher mixte : variante du modèle précédent, il est idéal pour les zones les plus froides. Il est généralement associé à d’autres sources d’émission de chaleur tels que le radiateur, le plafond chauffant ou la plinthe chauffante. Ici, la chaleur est produite et stockée dans la journée pour être restituée pendant les heures pleines. Ce système de chauffage au sol électrique est notamment adapté aux options heures pleines/heures creuses des fournisseurs d'électricité.

Quelle que soit l’expression qui vous est la plus familière, il s’agit en somme d’un dispositif de chauffage par le sol qui peut être mis en place pour toute sorte de lieux de résidence.

Il est effectivement compatible avec les appartements, les maisons individuelles, les bureaux, les magasins… Les bâtiments anciens sont adaptés aux dispositifs de chauffage au sol électrique, par exemple pour vos travaux de rénovation, bien que les constructions neuves soient les plus concernées.

Pour aller plus loin, nous vous proposons de devenir incollables en la matière, notamment en découvrant la très large utilisation des systèmes de chauffage électrique, avec cette vidéo de l’ADEME (Agence de la transition écologique, anciennement Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) :

Chauffage au sol électrique : pour quelles utilisations ?

La principale spécificité du chauffage au sol électrique, outre son côté économique, réside dans la douceur de la chaleur qu’il émet et son homogénéité dans toute la pièce.

L'énergie de chauffage est généralement transmise au plancher via un réseau électrique circulant sous le plancher. Les systèmes récents de plancher chauffants sont dits basse température, avec une température moyenne comprise entre 21 °C et 24 °C.

Il est donc le plus souvent adapté à des régions qui connaissent un hiver modéré, car avec une température maximale de 28° et une moyenne de 21 à 24°, la consommation électrique du chauffage au sol serait excessive et coûteuse pour un hiver très froid. Cela reste toutefois possible dans les régions les plus froides, à condition de le coupler avec d’autres appareils chauffants.

En ce qui concerne le revêtement, les sols en carrelage et ceux en pierre, ou même le parquet, sont compatibles avec les systèmes de chauffage électrique au sol. Il est cependant vivement recommandé de s’informer et suivre les recommandations des fabricants avant d’investir dans un revêtement, afin de s’assurer de sa compatibilité avec le plancher chauffant.

plancher rayonnant

Fonctionnement et durée de vie du chauffage au sol électrique

Principe de fonctionnement du chauffage électrique au sol

Même si l’idée même du chauffage par le sol remonte à l’Empire romain, ce n’est qu’à partir de 1960 qu’il se démocratise dans les sociétés modernes. L’idée de départ était faire chauffer de l’eau qui circulait dans le sol pour que la chaleur soit véhiculée via le plancher, en apportant une masse d’air qui s’échappait du sol pour provoquer une chaleur douce dans la pièce.

Toutefois, ce procédé n’était pas idéal car l’air chaud montait et restait accumulé au plafond. De plus, la température du sol, trop élevée (supérieure à 30 °C) pouvait engendrer des douleurs au niveau des jambes (sensation de jambes lourdes) et des maux de tête. Après quelques années d'utilisation, la technique a été peu à peu abandonnée pour laisser place à des méthodes plus modernes.

 

Aujourd'hui, les dispositifs de chauffage au sol sont à température plus basse, entre 21 et 24 °C en moyenne. Le principe est différent : la technique consiste à mettre en place un réseau de tuyaux posés sur un isolant recouvrant la totalité de la surface au sol. Une dalle en béton est ensuite coulée pour recouvrir le réseau. Les qualités physiques de la dalle induisent un stockage et une diffusion homogène de la chaleur. Des normes strictes encadrent la mise en place et le fonctionnement des planchers chauffants. Ainsi, la température des fluides qui naviguent dans les tuyaux du réseau ne doit pas excéder 50° et le sol peut atteindre au maximum 28°, qui est la température de la voûte plantaire, en théorie. Cela enlève donc les risques pour la santé.

Durée de vie du chauffage au sol électrique

Certaines installations chauffantes se présentent sous forme d'un film de seulement 5 mm d'épaisseur. Ces systèmes peuvent être insérés directement sous le revêtement de sol. Réactifs et économes en énergie, ils ne consomment que dix minutes d’électricité pour assurer une heure de chauffage. Cela peut permettre de réduire les factures de 50 % par rapport à des radiateurs classiques. Leur durée de vie est, dans ce cas, d’environ 30 ans.

Aussi, plusieurs moyens permettent d’optimiser les performances et donc la durée de vie d’un chauffage au sel électrique. Par exemple, un thermostat programmable permet de réguler la température du plancher rayonnant électrique. Un câble auto-régulant également permet de gérer la chaleur émises en fonction des variations de température.

Un chauffage au sol électrique est adapté à la fois pour les étages et pour les habitations en rez-de-chaussée. Simplement, la résistance thermique doit avoir une valeur de 2,20 à 2,50 m² K/W, ce qui représente une épaisseur d’environ 5,5 cm. Il est enfin possible d’utiliser un isolant à face aluminium réfléchissante. Le coût d’un chauffage au sol électrique s’évalue entre 30 et 75 €/m², avec une moyenne à 50 €/m².

Avis chauffage au sol électrique : quels en sont les avantages ?

Les avantages du chauffage au sol électrique

Les avantages du plancher rayonnant électrique sont nombreux et non-négligeables. Voici, en quelques points, pourquoi choisir le chauffage au sol électrique pour votre habitation :

  •  
  • La principale caractéristique positive du chauffage au sol électrique est le confort qu’il procure : une chaleur équilibrée, douce et modérée dans toutes les pièces de l’habitation.

  •  
  • Le chauffage électrique au sol est également économique à moyen-long terme : il consomme moins d’énergie qu’un chauffage classique. La montée en température est en outre très rapide et limitée : vous pouvez ainsi économiser en moyenne 7 % sur votre facture, par rapport à d'autres sources de chaleur.

  •  
  • Le plancher chauffant électrique est invisible et permet un gain d’espace, car le dispositif n’occupe pas les espaces de vie de votre lieu de résidence.

  •  
  • Les systèmes de chauffage au sol électrique sont adaptés à tout type d’habitation et à de nombreuses matières pour le revêtement (pierre, plancher, carrelage…). Il est donc autant adapté pour les travaux de rénovation que pour les travaux de construction.

  •  
  • Enfin, les planchers rayonnants ne font pas de bruit et ne nécessitent pas d’entretien particulier à court terme.

  •  

chauffage sol electrique

Avis plancher rayonnant électriques : les inconvénients du chauffage électrique au sol

Qui dit avantages, dit potentiellement inconvénients. Pour une connaissance plus complète des dispositifs de chauffage électrique au sol, il faut tout de même que vous restiez vigilants sur certains éléments :

  •  
  • Il est plus cher à l’achat : vous devez envisager le chauffage électrique au sol comme un investissement. Bien que sa mise en place soit coûteuse, la rentabilité se fait évidemment sur le long terme, et en l’entretenant régulièrement. Son prix est d’environ 50 €/m² chauffé, un coût très vite rentabilisé.

  •  
  • Il n’y a pas ou peu de dispositifs d’aide étatique pour l’installation spécifique de planchers électriques rayonnants, bien que la TVA puisse être réduite à 10 % en fonction de votre région ou de votre niveau de revenus.

  •  
  • En plus des coûts inhérents à l’installation du plancher chauffant, il faut aussi prévoir des aménagements dans vos pièces. En effet, le système engendre un réhaussage des sols (de 6 à 15 centimètres), ce qui implique, à titre d’exemple, de raboter chacune de vos portes ou de faire installer une porte-fenêtre.

  •  
  • Il faut généralement prévoir des travaux de rénovation pour votre lieu de résidence déjà aménagée afin de faire installer un plancher chauffant électrique.

  •  
  • Enfin, il est surtout adapté aux régions connaissant des hivers modérés.

  •  

Vous l’avez vu, le chauffage au sol électrique ou plancher rayonnant électrique, qu’il soit classique ou à accumulation, est somme toute un moyen efficace et économique pour chauffer votre logement. Avant toute chose, gardez simplement en tête qu’il convient de bien étudier la faisabilité de votre projet et de demander conseil à un professionnel afin d’obtenir un devis adapté.

Besoin d’en savoir davantage ou d’être guidés par nos conseillers ?

N’hésitez pas à contacter nos experts en énergie, au 09 75 18 60 60 (appel non surtaxé), du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 8h00 à .

FAQ : réponses à vos questions sur le chauffage au sol électrique

Quels sont les différents types de chauffage électrique au sol ?

Le plancher rayonnant ou chauffage au sol électrique peut prendre deux formes différentes. La forme dite classique est simplement appelée PRE (plancher rayonnant électrique). Il s’agit du chauffage au sol le plus courant, car il est simple à installer et plus économique. Quant au chauffage au sol à accumulation, il convient mieux pour les régions très froides car il stocke de la chaleur en continu et est généralement associé à d’autre types de chauffages.

Quel est le coût d’un plancher chauffant électrique ?

Même si son prix à l’achat est relativement élevé, il est important de se rappeler qu’à long terme, votre investissement sera largement rentabilisé. De plus, avec les évolutions techniques modernes, les coûts de fabrication et d’installation tendent vers le bas, ce qui équilibre les dépenses engagées. Comptez donc en moyenne pour votre dispositif un tarif allant de 30 à 75 € par m² (à multiplier par la surface de votre lieu de résidence en m²). En moyenne donc, vous pouvez estimer ce prix à 50 € par m² a priori.

Pourquoi investir dans un système de chauffage au sol électrique ?

Un dispositif de chauffage au sol électrique peut être intéressant à bien des égards. En effet, si votre logement est adapté à un tel aménagement, vous pourrez entre autres :

  •  
  • connaître des températures hivernales maîtrisées grâce à une chaleur douce, modérée et homogène ;

  •  
  • moins dépenser qu’avec un radiateur électrique classique, notamment grâce à une montée en température rapide et la possibilité d’auto-réguler cette température ;

  •  
  • profiter d’un chauffage simple et insonore, mais aussi économiser de l’espace dans votre maison ou votre appartement.

  •  
Lionel

Lionel

Rédacteur web et SEO

Initialement diplômé d'une école de commerce, Lionel se réoriente dans les métiers de l'écriture. En tant que rédacteur web et SEO/pigiste, il écrit notamment des contenus sur la consommation d'électricité et les différentes offres des fournisseurs d'énergie.