Comment installer sa pompe à chaleur air-air ?

La pompe à chaleur air-air (PAC air-air) peut être installée dans tous les types de logement, dans le but de réduire leur consommation d’énergie. Voici quelques conseils et astuces pour optimiser votre installation et profiter d’une solution de chauffage aussi économique qu’écologique.

En résumé

  • L’installation d’une PAC air-air nécessite l’intervention d’un professionnel.
  • Le coût moyen pour l’installation d’une pompe à chaleur air-air se situe entre 1 500 € et 7 000 €.
  • L’achat et l’installation d’une PAC air-air ne sont pas éligibles à toutes les aides pour les travaux de rénovation énergétique, mais seulement aux primes CEE.
  • Le double fonctionnement d’une pompe à chaleur réversible vous fournira du chauffage en hiver et de la climatisation en été.

👨‍🔧 L’installation d’une PAC air-air nécessite-t-elle l’intervention d’un professionnel ?

L’installation d’une pompe à chaleur air-air nécessite bel et bien l’intervention d’un professionnel. Cet expert vous permettra de profiter au mieux de la performance de votre appareil, mais il pourra aussi et surtout manipuler le fluide frigorigène contenu dans le circuit fermé des PAC air-air.

Ce fluide caloporteur, qui permet aux PAC air-air de fonctionner, peut être dangereux pour l'environnement et doit donc être manipulé par un spécialiste. Pour cette raison, il est vivement déconseillé de procéder à l’installation de votre pompe à chaleur air-air vous-même.

Veillez donc bien à ce que votre installateur détienne une attestation de capacité de manipulation des fluides. Si tel n’est pas le cas, alors il ne pourra pas s’occuper de la mise en service de votre nouvelle solution de chauffage.

Un installateur professionnel pourra aussi vous donner de précieux conseils sur des sujets complexes. Par exemple, il pourra vous conseiller sur le choix du matériel (du modèle de la PAC), puisque cela va déterminer en partie la durée de vie de votre système de chauffage. Un expert vous dira aussi où placer votre PAC air-air afin que l’emplacement soit le plus adapté à votre logement. En effet, il ne faut pas que le bruit généré par l’unité externe soit une source de nuisances pour vous et pour vos voisins. Si les PAC peuvent être bruyantes, notez toutefois que les marques proposent désormais des modèles de plus en plus silencieux.

Pour choisir le meilleur installateur, vous pouvez vous fier à la certification QualiPac. Cette certification vous garantit que le professionnel sera compétent et de bons conseils.

Pourquoi faire appel à un artisan RGE ?

Dans le cas où vous souhaiteriez bénéficier des aides à l’installation d’une pompe à chaleur air-air, vous devrez obligatoirement faire appel à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Reconnus par l’État comme spécialisés dans la pose d’appareils écologiques, ces installateurs sont également la garantie d’une installation de qualité.

🛠 Quelles sont les étapes d’installation d'une pompe à chaleur air-air ?

Afin de pouvoir profiter au mieux de sa pompe à chaleur air-air, il est important de bénéficier d’une installation durable et de qualité. C’est pour cela qu’on décompte un certain nombre d’éléments à prendre en compte

  • l’emplacement ;
  • l’installation en elle-même ;
  • votre solution de chauffage actuel.

Vos factures de chauffage sont trop chères ?

Installez une PAC air-air pour réduire votre consommation d’énergie et profiter du confort thermique idéal !

Obtenir mon devis gratuit

Étape 1 : choisir l’emplacement de votre PAC air-air

La pompe à chaleur air-air se compose de deux types d’unités : une unité externe et une ou plusieurs unités intérieures, aussi appelées des splits. Deux emplacements sont donc à déterminer pour votre installation :

  1. un emplacement extérieur ;
  2. un (ou plusieurs) emplacement intérieur.

Pour l’emplacement extérieur, il est essentiel de choisir un endroit suffisamment spacieux, car votre PAC occupera un espace d’au moins 1 m². Il faut aussi savoir que l’unité extérieure récupère les calories dans l’air ambiant. Pour cette raison, il est nécessaire de choisir un espace qui soit suffisamment aéré et dégagé, afin que l’air puisse être puisé sans problème.

En fonction de votre logement, vous avez ainsi plusieurs options quant à l’endroit où vous installerez l’unité extérieure de votre pompe à chaleur air-air : 

  • une cour ;
  • un jardin ;
  • un balcon (ou mur extérieur) ;
  • un toit plat.

Notez toutefois que la ventilation des unités externes peut être bruyante. Il est donc conseillé de privilégier un emplacement éloigné de vos fenêtres et de celles de votre voisinage. 

Bon à savoir

L’Association Française pour les Pompes À Chaleur (AFPAC) encadre l’installation des PAC pour éviter les nuisances sonores potentielles.

Concernant le choix de l’emplacement intérieur, vous disposerez de 4 solutions, en fonction notamment du nombre de splits que vous souhaitez installer  : 

  1. le système monosplit : il n’y aura alors qu’une seule unité intérieure, et elle se trouvera soit au-dessus d’une porte, soit en haut d’un mur dégagé ;
  2. le système multisplits : vous pourrez installer jusqu’à 5 splits par unité externe ;
  3. le système de pompe à chaleur gainable : l’unité intérieure est installée dans les combles ou dans un faux plafond. Ensuite, chaque pièce est alimentée par une gaine grâce à une bouche de soufflage dans le mur ou dans le faux plafond ;
  4. le système de console : l’unité est posée au sol, en dessous d’une fenêtre. C’est le type d’installation qui permet à l’appareil d’être le plus performant, car elle intègre un thermostat.

Il n’y a pas vraiment un meilleur type d’installation que l’autre, c’est à vous de voir lequel convient le mieux à vos attentes, mais surtout à vos besoins de chauffage. En cas de doutes, soyez rassuré(e) : votre installateur saura vous conseiller sur l’emplacement le plus adéquat, et sur le modèle de pompe à chaleur le plus adapté à votre situation.

Étape 2 : installation, raccordement et mise en service de votre pompe à chaleur air-air

Installation et raccordement de la pompe à chaleur

Après avoir placé toutes les unités aux endroits convenus, votre installateur devra :

  1. raccorder les unités entre elles ;
  2. procéder au raccordement de chacune d’entre elles à votre réseau électrique.

C’est par une goulotte, qui passe dans vos murs, que l’unité extérieure est reliée au splits, installés à l’intérieur de la maison. Il convient donc, lorsque vous réfléchirez au placement de vos splits, de ne pas trop les éloigner de l’unité externe pour optimiser cette étape de votre installation.

Pour que le système fonctionne, les deux types d’unités (extérieure et intérieure) sont alimentés électriquement. Il est alors nécessaire pour le professionnel, après la pose de toutes les unités de climatisation, de réaliser le raccordement des appareils à votre réseau électrique.

Le saviez-vous ?

Les PAC sont des appareils à très faible consommation électrique qui permettent de réaliser d’importantes économies d’énergie en remplacement d’un chauffage au gaz par exemple.

C’est le Coefficient de Performances (COP) qui indique le rapport entre l’énergie consommée et l’énergie produite par une PAC air-air.  Pour profiter d’un bon rendement, l’Ademe conseille d’installer une PAC au COP équivalent ou supérieur à 3 (3 kWh d’énergie produits par la PAC pour 1 kWh d’électricité consommé).

Mise en service de votre PAC air-air

Vient enfin la mise en service de votre installation, avec la manipulation du fluide frigorigène et la vérification de l’absence de fuites au niveau du raccordement effectué.  Pour cela, le professionnel utilise un manomètre et une pompe à vide.

Pour rappel, ce liquide vecteur de chaleur circule en cycles dans un circuit fermé. La présence de fuites, en plus d’impacter les performances de votre PAC, peut être nocive pour l’environnement.

Si une fuite est détectée (à l’installation où lors d’un entretien obligatoire), alors votre artisan RGE s’occupera de la colmater et/ou de changer la pièce défectueuse, puis de changer le fluide frigorigène si besoin.

Après une dernière vérification de bon fonctionnement de votre pompe à chaleur et si tout est en ordre, alors la mise en service est effectuée et vous pouvez profiter de votre nouvelle solution de chauffage ! 

Entretenir sa pompe à chaleur

L’entretien d’une PAC est obligatoire. Il doit être réalisé au moins tous les 2 ans par un professionnel.

Comment faire en cas de rénovation énergétique ?

Si vous réalisez des travaux de rénovation énergétique, vous pouvez envisager d’installer une PAC air-air réversible. Ce modèle de pompe à chaleur implique un double fonctionnement : votre appareil peut autant servir à chauffer le logement en hiver qu'à le climatiser en été. C’est sûrement la meilleure option si vous souhaitez remplacer votre vieux chauffage électrique.

De fait, vous pouvez remplacer les radiateurs électriques par des splits sous forme de console par exemple. Le principal avantage d’une pompe à chaleur air-air est que les unités intérieures sont flexibles, par conséquent tous les aménagements sont possibles et il n’y a pas besoin d’effectuer de travaux trop importants.

💰 Combien coûte l'installation d'une pompe à chaleur air-air ?

Quel montant représentent les frais d’installation pour une PAC air-air ?

Au prix d’une pompe à chaleur air-air, il faudra rajouter les frais de l’installation. Le montant va alors dépendre du type d’installation choisie. Par exemple, il coûtera plus cher d’installer 5 unités intérieures plutôt qu’une seule.

On estime qu’en moyenne, il faut compter entre 1 500 € et 7 000 € pour l’installation d’une pompe à chaleur de type air-air. Cette somme peut être plus élevée dans certains cas, comme pour celui d’une installation gainable, qui demande une plus grande main-d'œuvre et dont le prix peut grimper jusqu’à 13 000 € selon la configuration des logements et la nature des travaux à effectuer.

L’installation d’une PAC air-air représente donc un coût important, qui est justifié, mais surtout rentabilisé, par les excellentes performances de l’appareil. Il faut donc voir cela comme un investissement sur le long terme.

Notre conseil

Si vous souhaitez connaître plus précisément les coûts à prévoir, vous pouvez demander un devis gratuit à un installateur. Il est d’ailleurs vivement conseillé de réaliser au moins 3 demandes de devis auprès de différents installateurs, afin d’obtenir une installation au meilleur rapport qualité/prix.

À titre d’information, sachez que le prix d’une pompe à chaleur air-air se situe entre 60 € et 90 €/m² à chauffer. Le coût varie selon plusieurs facteurs, comme le niveau de puissance de la PAC, l’état d’isolation de votre maison (plus l’isolation est mauvaise, plus la puissance de l’appareil devra être élevée), la surface à chauffer ou encore le nombre de splits du système.

Existe-t-il des aides à l’achat et l’installation d’une pompe à chaleur air-air ?

Une PAC air-air est considérée comme une solution de chauffage écoresponsable, qui permet d’améliorer la performance énergétique d’une maison. Par conséquent, il est possible d’obtenir des aides pour payer l’appareil ainsi que son installation.

Sachez cependant que du fait de sa réversibilité, la PAC air-air n’est pas considérée comme le système de chauffage le plus écologique, notamment en comparaison à d’autres modèles de pompes à chaleur. Par conséquent, son installation n’est pas éligible à toutes les aides.

Pour réaliser des économies sur votre installation, vous pourrez toutefois prétendre :

  • aux primes CEE  : le montant de la prime, compris entre 30 € et 900 €, va dépendre de la surface chauffée par la PAC, du type de logement, de sa zone géographique et de l’entreprise qui verse la prime ;
  • à certaines aides de collectivités locales et territoriales : toutes les régions n’en proposent pas. Vous pouvez obtenir davantage d’informations auprès de votre mairie ou sur le site de l’ANIL. Si votre région propose bel et bien une subvention (par exemple, la ville de Brest propose le dispositif Tinergie), alors pensez à bien vérifier l’éligibilité d’une PAC air-air.

Le saviez-vous ?

La plupart des aides pour les travaux de rénovation énergétique sont cumulables et sans condition de revenu. L’objectif est d’encourager un maximum de personnes à améliorer la performance énergétique de leur logement.

Si vous souhaitez profiter d’une pompe à chaleur réversible (double utilisation de chauffage et de climatisation) et d’un plus grand nombre d’aides financières, vous pouvez toujours vous rediriger vers une pompe à chaleur air-eau.

⚙️ Comment fonctionne une pompe à chaleur air-air ?

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur air-air ?

Avant toute chose, il faut savoir qu’il existe deux types de PAC aérothermiques, pouvant toutes deux être des appareils réversibles :

  1. les PAC air-air ;
  2. les PAC air-eau.

Le premier mot (air pour ce type de PAC) désigne le lieu du prélèvement (c’est-à-dire l’air), et le deuxième désigne le mode de distribution (air ou eau). Autrement dit, une pompe à chaleur air-air chauffera un logement par l’air ambiant, alors qu’une pompe à chaleur air-eau est plus adaptée au chauffage par un circuit de distribution d’eau chaude, grâce à un ballon d’eau chaude intégré. 

Ce qui différencie ces deux modèles de pompes à chaleur, c'est aussi le mode de diffusion de la chaleur. Effectivement, pour une PAC air-air, la chaleur est diffusée grâce à des ventilateurs convecteurs alors que pour une PAC air-eau, le logement sera chauffé par le biais d’un plancher chauffant ou de radiateurs basse température.

Fonctionnement d’une pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air-air est un appareil qui fonctionne de la même manière qu’un réfrigérateur. Une PAC air-air se compose de deux unités (une à l’extérieur et une autre à l’intérieur) qui ont des rôles bien distincts.

L’unité extérieure a pour objectif de capter et d’accumuler des calories présentes dans l’air. Ensuite, ces calories vont permettre au fluide frigorigène de s’évaporer à très basse pression.

L’unité intérieure récupère les calories stockées et les restitue dans l’habitation. Ensuite, c’est le condenseur qui permet à la chaleur de bien se diffuser dans tout le logement. 

Bonus

Les PAC aérothermiques ont l’avantage de pouvoir être réversibles. Cela signifie qu’en plus de fournir un logement en chauffage l’hiver, l’appareil peut se transformer en climatiseur l’été et fournir une température idéale quelle que soit la saison ! Ce mode de climatisation est par ailleurs bien plus écologique qu’un climatiseur électrique.

Le fait d’avoir une unité extérieure qui récupère les calories présentes dans l’air a des conséquences sur la performance de l’appareil, surtout en hiver (une pompe à chaleur air-air perd 30 % de son efficacité énergétique dès -7 °C). De ce fait, pendant les hivers froids, il est conseillé de prendre un chauffage d’appoint en plus de sa PAC, comme une chaudière hybride, c’est-à-dire une PAC combinée à une chaudière à condensation, pour compléter le chauffage. Des radiateurs électriques ou un poêle à bois peuvent également convenir.

C’est pour cela que ce système de chauffage convient surtout aux personnes vivant dans une région avec un climat doux.

La pompe à chaleur vous intéresse ?

Simulez gratuitement le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre pour équiper votre logement d'une PAC air-air.

Je demande mon devis gratuit

❔ FAQ : Vos questions sur l’installation d’une PAC air-air

Est-il possible d’installer sa pompe à chaleur air-air soi-même ?

Sachez qu’il est vivement déconseillé d’installer sa PAC air-air soi-même. En effet, le liquide frigorigène présent dans l’unité extérieure peut s’avérer dangereux pour l’environnement si on le manipule sans précautions.

C’est pour cela qu’il est mieux qu’un spécialiste s’occupe de l’installation de la pompe à chaleur. Si vous avez peur de payer trop cher, des aides peuvent vous aider à financer l’installation de votre système de chauffage.

Quels sont les inconvénients d'une pompe à chaleur air-air ?

Le principal inconvénient d’une PAC air-air est que c’est un système de chauffage qui n’est pas adapté à tous les types de climats. En effet, c’est une remarque qu’on retrouve beaucoup dans les avis sur la PAC air-air

Si vous vivez dans une région où il fait très froid en hiver, la PAC air-air ne sera pas le meilleur système de chauffage.

De plus, n’étant pas le système de chauffage le plus écoresponsable qui existe, la PAC air-air n’est pas éligible à toutes les aides (par exemple, il n’est pas possible de faire une demande d’aide auprès des dispositifs MaPrimeRénov’ ou l’éco-prêt à taux zéro).

Où installer sa pompe à chaleur air-air ?

Il faut décider de deux endroits pour l’installation d’une pompe à chaleur : 

  1. à l’extérieur ;
  2. à l’intérieur (vous pouvez installer plusieurs splits  à l’intérieur de votre logement).

Pour l’unité qui se situe à l'extérieur, il faut trouver un endroit avec de la place et qui soit bien aéré. Il faut aussi que vous trouviez un endroit où le bruit de l’appareil ne deviendra pas un problème, ni pour vous, ni pour vos voisins.

Est-il possible d’installer une PAC air-air en appartement ?

Il est tout à fait possible de se chauffer grâce à la PAC air-air en appartement dès lors que vous détenez l’accord de votre copropriété. Cet accord est nécessaire, car l’unité extérieure devra être placée sur un balcon, sur un toit plat commun à tous les appartements ou sur la façade de votre immeuble. Elle peut donc être jugée gênante par rapport à son aspect visuel ou au bruit qu’elle produit.

Maxime Oueslati

Maxime Oueslati

Rédacteur expert énergie

Étudiant en Marketing Digital, Maxime a rejoint la team Hello Watt en tant que rédacteur. Expert sur les sujets liés au marché de l'énergie et à l'écologie, il vous aidera à mieux consommer et à faire des économies sur vos factures énergétiques.