Avant un déménagement dans un logement neuf, il faut procéder à son raccordement au réseau de gaz naturel afin de pouvoir utiliser cette énergie à domicile. Nous vous expliquons les démarches complètes ainsi que les différents coûts que cela implique.

En résumé :

  • Les démarches de raccordement d’une habitation sont à effectuer auprès de GRDF, le gestionnaire du réseau de distribution de gaz.
  • Comme pour un raccordement électrique ou l’ouverture d’un compteur d’eau, il faut s’y prendre plusieurs mois à l’avance, car il s’agit de travaux conséquents et de longues démarches.
  • Les prix du raccordement oscillent entre 405 et 1 615 euros sans extension de réseau.
  • Une fois votre logement raccordé au gaz, vous devez ouvrir votre ligne en souscrivant un contrat auprès d’un fournisseur de gaz naturel.

Comment raccorder son logement au réseau de gaz naturel ?

L’opération de raccordement consiste à relier un logement neuf ou préexistant au réseau de canalisations transportant le gaz naturel. Une liaison est donc créée entre le réseau de distribution du gaz et votre logement, puis un compteur de gaz est posé afin de mesurer la quantité d’énergie consommée.

Il peut s’agir de tout type de résidence, qu’elle soit neuve ou qu’elle ait déjà été habitée, qu’il s’agisse d’une maison individuelle ou d’un appartement. La procédure est identique à Paris ou en province si votre zone de résidence est desservie par un réseau de distribution. Il existe plusieurs réseaux de distribution en France : 

  1. celui de GRDF qui concerne 95 % du territoire ;
  2. ceux des Entreprises Locales de Distribution (ELD), sur les 5 % restants.

Le raccordement d’un logement au réseau de gaz naturel s’effectue en plusieurs étapes, présentées comme suit.

1ʳᵉ étape : vérifier l’éligibilité du logement

La première chose à faire est de vérifier que votre commune est bien desservie par le réseau de distribution de gaz. Pour cela, il suffit de vous rendre sur le site internet de GRDF dans l’espace dédié au raccordement et d’y saisir votre adresse. Il existe 3 cas de figure : 

  1. ✔️ si votre commune est bien desservie par le réseau de gaz naturel, il vous faudra contacter GRDF pour demander un devis afin de raccorder votre maison au réseau communal ;
  2. si votre commune dépend d’une ELD, c’est auprès de celle-ci que vous devrez faire une demande de raccordement : par exemple, Régaz à Bordeaux ou Greenalp à Grenoble ;
  3.  si votre ville n’est pas desservie par le réseau de gaz naturel, comme 27 000 autres communes de France, sachez que vous pouvez utiliser du gaz en bouteille (butane ou propane) pour la cuisson ou encore en citerne (GPL) pour le chauffage et l’eau chaude.

Par ailleurs, il existe de nombreuses alternatives pour vous chauffer si vous n’avez pas accès au gaz. Vous pouvez choisir un chauffage électrique, une pompe à chaleur ou encore un poêle à granulés ou à bois.

Occupez-vous des cartons, on s’occupe de l’énergie

Vous êtes en plein déménagement ? On s'occupe de vos contrats d’énergie !

Comparer pour trouver le meilleur contrat

2ᵉ étape : déposer une demande de raccordement auprès de GRDF

Si votre maison est éligible pour être raccordée au réseau de gaz, vous pouvez constituer un dossier de demande de raccordement auprès de GRDF. Il s’agit de la filiale d’Engie (anciennement GDF) qui assure la mission de gestionnaire du réseau de distribution de gaz naturel en France. Pour ce faire, 2 solutions s’offrent à vous :

  1. contacter GRDF par téléphone au 09 69 36 35 34 (du lundi au vendredi de 8h à 17h) ;
  2. utiliser le formulaire de demande de raccordement au gaz en ligne, que vous pourrez trouver sur le site de GRDF.

Dans un délai d’une semaine après votre prise de contact, GRDF vous enverra une proposition financière que vous pourrez accepter en ligne ou par courrier. Si vous acceptez le devis de GRDF, un technicien vous contactera pour finaliser votre dossier et planifier les travaux.

Il est important de constituer votre dossier de demande de raccordement le plus tôt possible, car il s’agit d’une procédure qui prend du temps. Si vous emménagez dans un logement neuf, le mieux est d’effectuer les travaux de raccordement en même temps que le chantier de construction de la nouvelle maison.

Demander un raccordement au gaz à un ELD

La procédure ci-dessus correspond à une demande effectuée auprès de GRDF, ce qui représente 95 % des foyers alimentés en gaz. Néanmoins, si vous dépendez d’une entreprise locale de distribution (ELD), il faudra vous rapprocher de celle-ci, ou du gestionnaire du réseau local lorsqu’il s'agit d’une même entité.

Les procédures sont similaires : après le dépôt de votre demande, vous recevrez une proposition financière et le gestionnaire du réseau procédera aux travaux si vous l’acceptez.

3ᵉ étape : la réalisation des travaux de raccordement

Le raccordement s’effectue en 2 parties : le branchement en domaine public et le branchement en domaine privatif.

Le branchement en domaine public

La première partie des travaux est effectuée par GRDF. Elle consiste au branchement d’un compteur de gaz (installé dans le coffret de comptage) au réseau de distribution existant.

Cette opération est réalisée par GRDF sur la voie publique, c'est-à-dire sur la chaussée. Une extension peut être nécessaire si les canalisations de gaz de ville sont trop éloignées de votre logement individuel et cela engendrera un surcoût

Notez que votre présence n’est pas requise puisque cette partie des travaux se déroule essentiellement sur le domaine public.

Le branchement dans la partie privative

Il vous appartient de réaliser la suite des travaux, à savoir le raccordement entre le boîtier de comptage et votre installation de gaz. Pour ce faire, vous devez faire appel à un plombier chauffagiste, de préférence certifié Professionnel du Gaz naturel (PG). Ce dernier se chargera de creuser une tranchée pour y faire passer des conduites montantes raccordées à la chaudière, si vous utilisez le gaz pour le chauffage et l’eau-chaude, ainsi qu’une sortie gaz pour votre gazinière.

À l’intérieur du logement, des tuyaux dans lesquels circulera l’eau chaude relieront le réseau de radiateurs à la chaudière. Il est également possible d’opter pour un plancher chauffant qui fonctionne sur le même principe.

Choisir un artisan labellisé

Le choix d’un artisan disposant du label Professionnel du Gaz vous permettra d’obtenir un certificat de conformité Qualigaz, indispensable pour la mise en service de votre installation.

Si vous faites appel à un plombier chauffagiste qui n’est pas certifié, il faudra faire une demande auprès de Qualigaz, qui effectuera une visite de contrôle et vous délivrera le certificat de conformité. Des frais compris entre 39 et 234 € sont à prévoir pour l’obtention du certificat Qualigaz.

4ᵉ étape : la mise en service du gaz dans votre logement

Une fois votre maison raccordée au réseau de distribution de gaz naturel, la dernière étape avant le déménagement consiste à ouvrir votre compteur de gaz afin de mettre la ligne en service. Pour cela, il vous suffit de souscrire à une offre de gaz naturel chez un fournisseur.

La mise en service est réalisée par GRDF, le gestionnaire du réseau de distribution, à la demande d’un fournisseur uniquement. C’est pourquoi vous devez commencer par souscrire un nouveau contrat de gaz. Cette opération permet à la fois l’alimentation en gaz de votre logement et le comptage de votre consommation, pour que celle-ci vous soit facturée par votre fournisseur.

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en 2007, Engie (anciennement GDF) n’est plus le seul fournisseur de gaz naturel. Il en existe désormais de nombreux autres (tels qu’Eni, Vattenfall, TotalEnergies et même EDF) qui proposent des offres variées (remises sur le kWh, prix du gaz fixe, offre de biogaz...).

Pour trouver la meilleure offre de gaz, rien de plus simple que d’utiliser un comparateur de fournisseurs d’énergie. Vous pourrez par ce biais souscrire un contrat au meilleur prix, engagé pour la planète et présentant un service client de qualité.

Lorsque vous aurez souscrit un contrat de fourniture de gaz, votre nouveau fournisseur se chargera de contacter GRDF pour procéder à la mise en service. Notez qu’une première mise en service n’est possible que sur présentation d’un certificat Qualigaz et prend en général une dizaine de jours ouvrés.

Le saviez-vous ?

Si vous êtes pressé, vous pouvez solliciter l’ouverture express de votre compteur de gaz auprès de GRDF. Néanmoins, notez que le prix sera alors plus élevé

En plein déménagement ?

On n'a peut-être pas les bras pour porter vos cartons, mais on peut vous aider à trouver votre fournisseur d'énergie !

J'utilise le comparateur

Combien coûte un raccordement au gaz de ville ?

Le raccordement d’un logement au gaz est payant et les frais sont à votre charge. Le prix varie en fonction de plusieurs critères tels que les usages du gaz, la distance entre votre domicile et le réseau de distribution ou encore la complexité des travaux. Il faudra également prendre en compte des coûts matériels annexes, notamment pour l’installation du système de chauffage ou de cuisson

Raccordements électriques et ouverture du compteur d’eau :

Outre le raccordement de votre domicile au gaz, vous devez aussi penser à procéder au raccordement de votre maison neuve au réseau d’électricité par Enedis et à l’ouverture d’un compteur d’eau. En effet, si votre logement est neuf, il faudra le raccorder à toutes les sources d’énergie dont vous aurez besoin : l’eau, le gaz et l’électricité.

Les coûts du raccordement 

Les prix GRDF pour le raccordement d’un logement au réseau de distribution de gaz sont les suivants :

Débit du gaz

Usage du gaz

Montant HT

TVA à 20 %

TVA à 10 %

TVA à 5,5 %

6 à 10 Nm³/h*

Chauffage (Forfait 2)

405,55 €

486,66 €

446,11 €

427,86 €

Eau chaude et cuisson (Forfait 1)

912,50 €

1 095,00 €

1 003,75 €

962,69 €

16 à 650 Nm³/h (branchement inférieur à 15 m)

Tout usage (Forfait 3)

1 346,12 €

1 615,34 €

1 480,73 €

1 420,16 €

Catalogue GRDF des prestations aux particuliers en mai 2024.

Les prix exposés ci-dessus comprennent la pose du coffret de comptage sur socle en limite de propriété pour abriter le dispositif de comptage du gaz. Le débit, exprimé en Nm3/h, dépend de l’usage que vous faites du gaz et l’installation diffère selon votre choix. L’unité de mesure Nm³/h ou normo m³/h désigne la quantité de gaz (en m³) livrée en une heure dans des conditions de température normale.

Extension et déplacement du coffret

Si le réseau de distribution de gaz ne passe pas à côté de votre maison, il faudra prévoir une extension. GRDF évaluera alors avec le client la rentabilité de l’opération. En effet, cette opération est payante et nécessite un devis spécifique.

En cas d’extension, le tarif appliqué est celui du forfait 3, pour tout usage donc, auquel s’ajoute une somme dépendante de la longueur de l’extension (inférieure ou supérieure à 35 m) ainsi que de l’utilisation de techniques de raccordement spécifiques (forage, etc).

Pour des raisons esthétiques, il est possible de demander à GRDF d’intégrer le boitier dans une clôture ou un muret. Une opération qui sera bien sûr facturée au client.

Emplacement du coffret

Montant HT

TVA à 20 %

TVA à 10 %

TVA à 5,5 %

Insertion en clôture

120,00 €

144 €

132 €

126,60 €

Encastrement en muret

170,00 €

204 €

187 €

179,35 €

Tarifs GRDF, mai 2024.

Par défaut, le taux de TVA appliqué pour les travaux de raccordement est de 20 %. Dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, il est possible de bénéficier d’un taux de réduit.

Besoin d’aide ?

☎️ Vous souhaitez déménager vos contrats EDF, GDF, assurance habitation et box internet en un seul coup de fil ? Appelez-nous gratuitement au 09 75 18 60 60 du lundi au vendredi de 8h00 à 21h00 et le samedi de 9h00 à 19h00. Nos conseillers sont à l’écoute et vous aideront à trouver les meilleures offres et à résilier les contrats du logement que vous quittez.

Le coût des travaux annexes (tranchée et chaudière)

Une fois les canalisations de gaz raccordées du réseau public à votre coffret de comptage, il faudra raccorder le coffret à votre chaudière, pour l’alimenter en énergie et chauffer votre maison. Cette procédure, réalisée par un plombier chauffagiste, est intégralement à votre charge aux prix moyens suivants :

  • ouverture d’une tranchée : entre 10 et 50 €/m linéaire ;
  • chaudière à gaz classique : entre 1 000 et 4 000 € selon les performances et la marque du modèle (hors frais de pose).

Bonne nouvelle !

Il est possible pour ces travaux de bénéficier d’aides de l'État dans le cadre de travaux de rénovation énergétique (lors du passage du fioul au gaz par exemple).

Le prix de la mise en service du gaz

Une fois les travaux de raccordement terminés, il faudra procéder à la mise en service du compteur de gaz. Pour cela, vous n’aurez rien d’autre à faire que de souscrire votre contrat de gaz naturel. C’est votre fournisseur qui se chargera ensuite de solliciter GRDF pour l’ouverture du compteur.

Pour une première activation du compteur de gaz, il faut compter 10 jours ouvrables et une vingtaine d’euros, montant qui sera visible sur votre première facture de gaz. Vous pouvez raccourcir ce délai à 5 jours, mais le coût de l’ouverture de la ligne sera alors majoré.

Prestation

Délais d'intervention (jours ouvrables)

Prix TTC

Première mise en service standard

10 jours

20,94 €

Première mise en service express

5 jours

67,20 €

Mise en service standard

5 jours

20,94 €

Mise en service express

2 jours

67,20 €

Mise en service d'urgence

24h

161,22 €

Tarifs GRDF, mai 2024.

Pour info :

L’ouverture du compteur de gaz nécessite le passage d’un technicien GRDF, que vous possédiez un compteur Gazpar ou un modèle classique. Il faut donc absolument que vous soyez présent lors du rendez-vous, au risque de devoir payer des frais supplémentaires.

FAQ : vos questions sur le raccordement au gaz

Comment ouvrir un compteur de gaz naturel après raccordement au réseau ?

Pour ouvrir un compteur de gaz naturel après raccordement, il faut d’abord souscrire un contrat auprès d’un fournisseur de gaz. Vous pouvez vous aider d’un comparateur d’énergie afin de trouver les meilleurs tarifs.

Une fois le contrat souscrit, votre fournisseur s'occupera de prendre rendez-vous avec un technicien GRDF pour procéder à la mise en service du compteur.

Quels sont les délais pour un raccordement au gaz de ville ?

En moyenne, il faut compter 6 semaines pour voir son logement raccordé au réseau de distribution de gaz. Cependant, la durée des travaux peut être allongée en fonction de nombreux critères : distance entre la rue et le logement, météo, arrêtés communaux

Il faudra ensuite prévoir l’installation de la chaudière puis l’ouverture du compteur de gaz dans le logement.

Combien coûte un raccordement au gaz de ville ?

Le coût moyen du raccordement au réseau de gaz est de 450 € TTC pour le chauffage. Pour la cuisson et l’eau chaude seules, le prix du raccordement avoisine les 1 500 € TTC. En plus de ces frais, il faut prévoir des coûts supplémentaires tels que le prix de la chaudière et celui de la mise en service du gaz.

Cassandra Jemma-Penneau
Cassandra Jemma-Penneau

Rédactrice experte rénovation énergétique

Rédactrice experte en rénovation, Cassandra intègre l’équipe de rédaction web d'Hello Watt en 2023. Grâce à son expertise, elle vous accompagne dans vos projets de rénovation en toute sérénité !