Vous souhaitez remplacer vos vieux radiateurs par des radiateurs à inertie ? Vous avez bien raison car ce type de chauffage électrique est de loin le plus efficace. Mais quel est le meilleur chauffage entre inertie sèche et inertie fluide ? Voici notre comparatif.

En résumé :

  • Les radiateurs électriques à inertie sont très performants, vous font réaliser d’importantes économies d'énergie et assurent un confort thermique de haute qualité aux membres du foyer.
  • Le radiateur à inertie fluide est peu cher, parfait en chauffage d’appoint et pour les petites pièces.
  • Le radiateur à inertie sèche est quant à lui idéal pour les pièces à vivre. Plus robuste, plus résistant, il possède une plus longue durée de vie. Il est également plus onéreux mais vous fait faire davantage d’économies sur le long-terme.
  • Attention toutefois : le radiateur à inertie sèche est aussi plus lourd à cause d’un corps de chauffe dense.
  • Le prix d’un radiateur à inertie sèche est compris entre 300 et 1 300 €.
  • Le prix d’un radiateur à inertie fluide est, lui, compris entre 250 et 900 €.

Zoom sur le radiateur à inertie sèche et fluide

Avant de détailler les avantages du radiateur à inertie sèche ou fluide, penchons-nous d’abord sur les radiateurs à inertie, leur fonctionnement, leurs avancées et leurs atouts par rapport aux radiateurs électriques standards.

Comment fonctionne un radiateur à inertie ?

Pendant longtemps, les radiateurs électriques ont été critiqués pour leur inconfort, leur consommation énergétique excessive et leur faible efficacité

Heureusement, ils ont depuis connu des avancées significatives et offrent des performances thermiques notables, en particulier lorsqu'il s'agit de radiateurs à inertie.

Ces radiateurs, qui fonctionnent selon les principes de l'accumulation et de l'inertie, sont dits "à chaleur douce" et font partie des appareils de chauffage à basse consommation. Ils sont équipés d'un cœur de chauffe liquide ou solide chauffé par une résistance, qui stocke la chaleur. C’est cette même chaleur est ensuite libérée de façon progressive par rayonnement, même en cas de radiateur éteint

Le but ? Réduire les fluctuations de température au cours de la journée et limiter autant que possible le problème des parois froides. En effet, contrairement aux radiateurs traditionnels qui chauffent l'air ambiant, ces radiateurs chauffent les objets et les murs grâce au rayonnement

Quelle est votre consommation électrique moyenne ?

Calculez votre consommation électrique et réduisez votre facture d'énergie !

Comparer pour payer moins cher

Le chauffage par rayonnement repose sur un principe très simple : des ondes infrarouges invisibles sont émises par une surface massive (ici, le radiateur), réchauffant ainsi directement la matière, donc les objets et les parois environnantes, sans pour autant réchauffer l'air. À la clé ? Un air plus sain et une sensation d’étouffement largement atténuée comparativement aux radiateurs classiques.

En bonus, de nombreux modèles de radiateurs électriques à inertie sont disponibles sur le marché. Vous pouvez ainsi trouver des radiateurs muraux à inertie, ou des radiateurs plus classiques, à poser au sol. Et si les radiateurs à inertie ne vous conviennent finalement pas, vous pouvez toujours vous tourner vers le chauffage au sol électrique ou hydraulique.

Les parois froides : quésaco ?

On nomme “parois froides” le phénomène qui se produit lorsqu'un écart de température conséquent survient entre l'air ambiant et la surface des murs. L’expression fait directement référence à la sensation persistante de froid et ce, alors même que le thermomètre indique 20 °C à l'intérieur du logement.

Le radiateur à inertie : beaucoup moins énergivore que le radiateur standard

En fonctionnement, la consommation électrique d’un radiateur à inertie est similaire à celle d'un convecteur ou d'un panneau rayonnant de puissance équivalente avec un rendement énergétique identique. Ainsi : 1 kWh consommé équivaut à 1 kWh restitué sous forme de chaleur

Cependant, en raison de son inertie, il peut fonctionner pendant des périodes plus courtes, permettant ainsi de moins consommer et donc de faire des économies souvent importantes sur la facture énergétique.

Maintenant que vous savez tout sur le principe de l’inertie, voyons plus en détail le fonctionnement et les avantages des deux types de radiateurs à inertie : 

  1. le radiateur à inertie sèche ;
  2. le radiateur à inertie fluide.

Chauffage électrique ou gaz ?

Au fait, est-il plus intéressant d’acheter un chauffage électrique ou au gaz ?

On estime qu’un chauffage électrique est économique dès lors que le logement ne dépasse pas les 80 m². Au-delà de cette superficie, tournez-vous de préférence vers un chauffage au gaz.

Radiateur à inertie sèche ou fluide : quelles similitudes ? Quels points de divergence ?

Radiateur à inertie sèche ou fluide : les points communs

Les radiateurs à inertie sèche ou fluide ont de multiples avantages en commun :

  • ils sont bien plus performants que les convecteurs et les radiateurs radiants ;
  • ils diffusent une chaleur homogène dans le logement ou les pièces où ils sont situés ;
  • ils n’assèchent pas l’air et ne créent pas de courants d’air pénibles ;
  • ils ne remuent pas la poussière dans l’air ambiant ;
  • ils peuvent être programmables et pilotables à distance ;
  • le radiateur à inertie sèche est un peu plus onéreux mais la différence n’est pas immense avec le prix d’un radiateur à inertie fluide ;
  • ils sont tous les deux très simples à installer ; un bon bricoleur peut s’y atteler.

radiateur à inertie sèche ou fluide

Radiateur à inertie sèche Vs inertie fluide : les différences

La composition d’un radiateur à inertie sèche et d’un radiateur à inertie fluide

Radiateur à inertie sèche :

Un radiateur à inertie sèche est doté d’un cœur de chauffe en matériau réfractaire (qui résiste à la chaleur). Ce matériau réfractaire peut être de deux natures différentes :

  1. en métal/pierre : céramique, fonte, acier ou aluminium ;
  2. en roche : brique céramique, granit, marbre, pierre volcanique.

Le métal est légèrement moins réputé que la roche au niveau de la performance. En effet, la roche possède une capacité d’absorption de la chaleur moins élevée, lui permettant de restituer cette même chaleur durant plus longtemps. Ainsi, vous n’avez pas à ouvrir vos radiateurs trop souvent.

Radiateur à inertie fluide :

Un radiateur à inertie fluide fonctionne, lui, à l’aide d’un fluide caloporteur jouant le rôle de vecteur de transmission de la chaleur. Ce fluide caloporteur est composé majoritairement de deux éléments :

  1. de l’eau souvent glycolée ;
  2. ou de l’huile végétale ou minérale

La résistance de l’appareil est plongée dans ce liquide et tourne alors en circuit fermé afin d’émettre sa chaleur. Avec ce type de radiateur, le confort thermique se rapproche de celui offert par un chauffage central.

Radiateur à inertie sèche Vs inertie fluide : quelle différence de puissance ?

Même éteints, les radiateurs à inertie sèche ou fluide parviennent à rediffuser leur chaleur de façon douce et homogène dans tout le logement. Attention, il faut toutefois choisir une puissance correcte. Cette derrière est indexée sur différents critères, notamment :

  • la superficie du logement ;
  • la performance de l’isolation ;
  • la rudesse du climat extérieur.

Choisir la puissance en fonction de l’isolation

Quelques indicateurs vous permettent de choisir entre inertie sèche ou fluide : le chauffage à 20 °C d’une pièce de 15 m² exige près de 1000 watts de puissance dans une demeure isolée de manière efficace. Si ce n’est pas le cas, il faudra compter une puissance deux fois supérieure afin de pouvoir chauffer correctement la maison.

Choisir la puissance en fonction de la superficie

Si votre maison est de superficie importante, deux choix s'offrent à vous :

  1. prévoir un appareil de puissance élevée ;
  2. prévoir plusieurs radiateurs de faible consommation.

Comment réguler son chauffage électrique ?

Mal régulés, les radiateurs électriques peuvent faire grimper la facture de chauffage.

Une solution existe : mettre en place un système de régulation pour votre chauffage électrique, permettant de maintenir une température de consigne au sein de vos pièces. Vous pouvez ainsi acquérir :

  • un thermostat : qui servira à maintenir la chaleur au sein de la maison à la température d’ambiance souhaitée ;
  • un système de programmateur : qui servira à programmer des périodes de chauffe, en fonction de votre présence dans le logement.

Par ailleurs, vous pouvez tout à fait coupler ces deux solutions vous assurant un radiateur 100 % connecté et un contrôle encore plus précis de votre consommation. Un bon moyen de faire encore plus d’économies d’énergie et donc sur votre facture énergétique !

Et si vous contrôliez vos radiateurs individuellement ?

Simple et rapide à installer, la tête thermostatique connectée favorise les économies et optimise le confort thermique.

Je découvre les produits

Radiateur à inertie sèche ou fluide : quel est le meilleur chauffage pour son logement ?

Avec tout cela, il peut être difficile de savoir exactement quel radiateur électrique choisir pour votre logement. Que ce soit le radiateur à inertie sèche ou le radiateur à inertie fluide, les deux chauffages sont très performants

Aussi, c'est avant tout la façon dont votre logement est configuré et vos habitudes de chauffage qui seront décisives dans le choix du meilleur radiateur à inertie selon vos besoins.

Le radiateur à inertie sèche pour les pièces à vivre

Le radiateur à inertie sèche possède une meilleure inertie car il peut stocker davantage de calories. Plus robustes et plus résistants que leur camarade, ils ont également une plus grande durée de vie que le radiateur à inertie fluide. Avec le temps, ce dernier risque en effet de présenter des fuites au niveau des soudures. Attention toutefois, ils pèsent plus lourds dû à la densité de leur corps de chauffe.

Le radiateur à inertie sèche dure généralement plus longtemps que le chauffage à inertie fluide en termes de longévité. Le radiateur à inertie sèche est idéal dans les pièces de vie où vous passerez le plus de temps

Les radiateurs à inertie fluide possèdent quant à eux l’avantage de monter en température plus rapidement.

La température varie peu, améliorant de façon significative le confort des membres du foyer. Même s’ils sont plus onéreux à l’achat, les radiateurs à inertie sèche vous feront faire davantage d’économies d’énergie à long terme.

Le radiateur à inertie fluide en tant que chauffage d’appoint

Le radiateur à inertie fluide offre une plus grande rapidité de chauffe et, avantage intéressant pour les budgets serrés, est bien moins cher que son camarade.

Attention toutefois, il est également moins résistant que le radiateur à inertie sèche ; c’est d'ailleurs la raison majeure qui explique son utilisation principale en tant que chauffage d'appoint. Il sera ainsi parfait pour les petites pièces qui ne sont pas des pièces à vivre (type toilettes, salles de bain ou bureaux).

Comment choisir un traducteur à inertie de qualité ? Les labels de performance

Sachez que les radiateurs électriques à inertie ne possèdent pas d’étiquette énergie, contrairement à la grande majorité des appareils de chauffage électrique. Voici donc les normes attestant de la performance des radiateurs.

La norme NF Électricité Performance

La norme NF Électricité Performance (NF089) évalue si un radiateur est performant en se basant sur les critères suivants :

  • la finesse ;
  • la stabilité de la régulation ;
  • les températures de surface ;
  • la présence d'éventuelles fonctions avancées (détecteur de présence par exemple).

L'indicateur 3 étoiles

Un radiateur qui possède l’indicateur « 3 étoiles » ou « 3 étoiles + œil » vous assure que l'appareil diffusera une chaleur stable et sera économe en énergie.

Le label Promotelec

Dans le neuf, le label Promotelec est un gage important concernant la qualité de votre appareil. C’est également un gage de sa fiabilité et de sa stabilité.

FAQ sur le meilleur chauffage entre radiateur à inertie sèche ou fluide

Quel est le mieux entre inertie fluide et sèche ?

Le choix entre l'inertie fluide et sèche dépend avant tout de vos besoins spécifiques. L'inertie sèche est souvent plus efficace pour conserver la chaleur, tandis que l'inertie fluide est plus réactive, mais peut être moins performante en termes de conservation de chaleur

De manière générale, retenez que le radiateur à inertie sèche est idéal pour les pièces à vivre et permet de réaliser des économies importantes sur le long terme. Le radiateur à inertie fluide convient davantage en tant que chauffage d’appoint et pour les petites pièces telles que la salle de bain ou le bureau par exemple.

Vous trouverez de nombreux petits radiateurs électriques sur le marché, pouvant s’adapter à une pièce de faible superficieMoins cher, le radiateur à inertie fluide est aussi moins robuste que le radiateur à inertie sèche.

Quelle est la différence entre un radiateur à inertie sèche ou fluide ?

La principale différence entre un radiateur à inertie sèche ou fluide réside dans le cœur de chauffe : l'inertie sèche utilise des matériaux tels que la fonte ou la pierre, tandis que l'inertie fluide repose sur un liquide caloporteur, comme l'huile ou l'eau glycolée, afin d’emmagasiner la chaleur.

Quel est le radiateur à inertie qui consomme le moins ?

En général, les radiateurs à inertie fluide ont tendance à consommer moins d'électricité que les radiateurs à inertie sèche, car ils chauffent plus rapidement et peuvent être éteints plus tôt tout en maintenant une chaleur confortable.

Aliénor Guibert
Aliénor Guibert

Rédactrice experte rénovation énergétique

Après des études littéraires et commerciales, Aliénor rejoint Hello Watt en 2021 et se spécialise dans la rédaction d’articles et de billets de blog sur la rénovation énergétique et les primes énergie.