Quelles sont les aides 2022 pour la rénovation énergétique de ma maison ?

Vous souhaitez effectuer une rénovation énergétique de votre maison mais le prix vous semble trop élevé ? Pas de panique, découvrez vite toutes les aides disponibles !

En résumé :

Se lancer dans des travaux de rénovation énergétique est une excellente idée qui vous permettra de réaliser des économies d’énergie et d’améliorer votre confort de vie. Vous pourrez même revendre votre bien par la suite avec une plus-value non négligeable.

De nombreuses aides existent pour prendre en charge une partie du montant des travaux :

  • MaPrimeRénov’ ;
  • l’éco-PTZ ;
  • les Primes CEE ;
  • la TVA à 5,5 % ;
  • MaPrimeRénov’ Sérénité ;
  • le Prêt Avance Rénovation ;
  • les aides des collectivités locales

Rénovation énergétique : quelles sont les aides disponibles ?

Les aides à la rénovation en 2022 : les différences 

  1. Aides publiques et privées : on distingue les aides publiques qui sont soumises à conditions de ressources (portée très large) et les aides privées, souvent ouvertes à tous.
  2. Aides et incitations : il faut bien distinguer les deux termes. Les « aides » vous donnent de l'argent (MaPrimeRénov’, CEE) alors que les « incitations » favorisent votre investissement (Prêts, TVA réduite).
  3. Aides selon les revenus : pour connaître son revenu fiscal, il suffit de se rendre sur son dernier avis d’imposition.

Attention !

En cas de cumul des aides, il n’y aura pas d’”effet d’aubaine” puisqu’il y aura obligatoirement un reste à charge de :

  •  10 % (ménages à revenus très modestes) ;
  •  25 % (ménages à revenus modestes) ;
  •  40 % (ménages à revenus intermédiaires) ;
  •  60 % (ménages à haut revenus). 

Vous souhaitez rénover votre logement ?

Simulez gratuitement le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre.

Simuler mes aides

MaPrimeRénov’ 

MaPrimeRénov’ remplace le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique depuis janvier 2021. C’est une aide proportionnelle aux revenus : le montant de cette aide est en effet directement défini selon vos ressources annuelles.

Pour plus de clarté et d’organisation, un barème MaPrimeRénov’ a été créé. Les ménages ont été classés suivant le montant de leurs ressources par an et à chaque catégorie de ressources correspond une couleur.

  • MaPrimeRenov' Bleu pour les foyers très modestes ;
  • MaPrimeRenov' Jaune pour les foyers modestes ;
  • MaPrimeRenov' Violet pour les foyers intermédiaires ;
  • MaPrimeRenov' Rose pour les foyers aisés. 

MaPrimeRénov’ Bleu 

Nombre de personnes dans le foyer

Plafonds de revenus du foyer (en Ile-de-France)

Plafonds de revenus du foyer (hors Ile-de-France)

1

jusqu’à 21 123 €

jusqu'à 15 262 €

2

jusqu’à 31 003 €

jusqu’à 22 320 €

3

jusqu’à 37 232 €

jusqu’à 26 844 €

4

jusqu’à 43 472 €

jusqu’à 31 359 €

5

jusqu’à 49 736 €

jusqu’à 35 894 €

par personne supplémentaire

+ 6253 €

+ 4 526 €

MaPrimeRénov’ Jaune

Nombre de personne dans le foyer

Plafonds de revenus du foyer (en Ile-de-France)

Plafonds de revenus du foyer (hors Ile-de-France)

1

jusqu’à 25 714 €

jusqu’à 19 565 €

2

jusqu’à 37 739 €

jusqu’à 28 614 €

3

jusqu’à 45 326 €

jusqu’à 34 411 €

4

jusqu’à 52 925 €

jusqu’à 40 201 €

5

jusqu’à 60 546 €

jusqu’à 46 015 €

par personne supplémentaire

+ 7 613 €

+ 5 797 €

MaPrimeRénov’ Violet

Nombre de personne dans le foyer

Plafonds de revenus du foyer (en Ile-de-France)

Plafonds de revenus du foyer (hors Ile-de-France)

1

jusqu’à 38 184€

jusqu’à 29 148 €

2

jusqu’à 56 130 €

jusqu’à 42 848 €

3

jusqu’à 67 585 €

jusqu’à 51 592 €

4

jusqu’à 79 041 €

jusqu’à 60 336 €

5

jusqu’à 90 496 €

jusqu’à 69 081 €

par personne supplémentaire

+ 11 455 €

+ 8 744 €

MaPrimeRénov’ Rose

Nombre de personne dans le foyer

Plafonds de revenus du foyer (en Ile-de-France)

Plafonds de revenus du foyer (hors Ile-de-France)

1

> 38 184 €

> 29 148 €

2

> 56 130 €

> 42 848 €

3

> 67 585 €

> 51 592 €

4

> 79 041 €

> 60 336 €

5

> 90 496 €

> 69 081 €

par personne supplémentaire

+ 11 455 €

+ 8 744 €

Montants des travaux : les nouveautés

Bonne nouvelle si vous envisagez d’installer un insert de cheminée ou un foyer fermé : elles s’échelonnent de 800 à 2 500 € (contre 600 à 2 000 € auparavant).

MaPrimeRénov’ Sérénité 

Le dispositif Habiter Mieux de l’Anah est devenu MaPrimeRénov’ Sérénité, qui est destinée aux ménages disposant de revenus modestes et très modestes. 

Les travaux engagés doivent entraîner des gains énergétiques équivalents à au moins 35 %, et un accompagnateur est obligatoirement désigné pour réaliser le suivi du dossier et de l’avancement des travaux. Ce dispositif sera cumulable avec les primes énergie CEE à partir de juillet 2022.

L’éco-PTZ 

Aussi appelé éco-prêt à taux zéro, il s’agit d’un prêt sans intérêt (ils sont remboursés par l’État) pouvant monter jusqu’à 50 000  € pour financer vos travaux de rénovation énergétique. 

Il permet de bénéficier d’une trésorerie sans forcément avoir d’apport initial. 

Le montant emprunté doit être remboursé sous 20 ans, sachant que ce dernier diffère selon le nombre de travaux à mener : 

  • 15 000 € maximum pour une une action menée ;
  • 25 000 € maximum pour 2 travaux ;
  • 50 000 € maximum pour 3 travaux ou plus.

Il suffit de se rendre chez son banquier muni du formulaire emprunteur (lien vers le site du service public sur lequel vous trouverez également des informations supplémentaires sur l'Éco Prêt à Taux Zéro).

Le prêt Avance Rénovation 

D’après l’ADEME, beaucoup de ménages renoncent à entamer des travaux de rénovation et ce, malgré les aides existantes. Cela est dû à un reste à charge qui reste souvent trop élevé pour eux. 

Pour résoudre ce problème, le prêt Avance Rénovation a vu le jour en 2022 en tant qu’alternative à l’éco-PTZ. Il sera distribué par les banques qui bénéficient d’une garantie d’État à hauteur de 75 % afin de les encourager à le proposer. 

Il fonctionne d’après le principe du prêt viager hypothécaire, ce qui implique que le remboursement du capital emprunté, et des intérêts le cas échéant, s’opère lors de la transmission ou de la vente du bien rénové.

Les Primes CEE

Les Primes CEE (Certificats d'Économie d’Énergie) sont une aide offerte par le secteur privé. Il est en effet possible de valoriser l’achat de son poêle à bois ou à granulés auprès d’un organisme obligé par l’État. Les entreprises en question sont :

  • les fournisseurs d’énergie ;
  • les grandes surfaces alimentaires ;
  • les magasins de bricolage ou des acteurs spécialisés dans cette activité. 

Des artisans peuvent aussi vous proposer des CEE sous la forme d'une réduction sur le devis.

Une évolution des primes énergie CEE en 2022

  • 2022 marque la fin de la bonification pour les ménages les plus précaires qui pouvaient profiter d’un doublement de la prime énergie CEE jusqu’à présent ;
  • la suppression des critères liés aux taux de chaleur renouvelable de la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire et au remplacement des chaudières fonctionnant au fioul ou au gaz hors condensation. 

De plus, le critère de consommation annuelle d’énergie primaire après travaux a été ajouté : elle doit être inférieure ou égale à 110 kWh/m² pour déterminer le niveau de bonification ;

  • les primes pour les travaux d’isolation ont été réduites et ces baisses seront appliquées dès le 1er mai 2022

Elles sont de - 33 % pour les logements chauffés à l’électricité et - 58 % pour les logements chauffés au combustible, - 32 % pour l’isolation de planchers bas, - 26 % pour l’isolation des toitures terrasses et - 21 % pour l’isolation des réseaux hydrauliques de chauffage ou d’eau chaude.

La TVA à taux réduit de 5,5 % 

Il s’agit d’une TVA à 5,5 % qui concerne la fourniture et la pose du matériel. Cette TVA s’applique directement sur le devis, sans aucune démarche à effectuer. 

Elle ne s’applique pas si vous achetez votre poêle pour réaliser la pose vous-même.

Bon à savoir :

Cette aide fait l’objet d’un montant bonifié : en effet, pour remplacer un appareil indépendant au charbon, ce montant est bonifié à 500 € (sans conditions de ressources) ou à 800 € (pour les ménages modestes). 

N’hésitez donc plus pour remplacer votre ancien mode de chauffage !

Aides à la rénovation énergétique : quels sont les critères d’éligibilité pour les obtenir ?

MaPrimeRénov’ : les critères d’éligibilité 2022

Comme nous l’avons vu, MaPrimeRénov’ est concernée par de nombreux changements. Voici une liste de toutes les personnes auxquelles MaPrimeRénov’ est désormais accessible :

Qui est éligible ?

- Les propriétaires occupants ;

- les propriétaires bailleurs ;

- les syndicats de copropriétaires (éligibles uniquement pour MaPrimeRénov’ Copropriété) ;

- les usufruitiers ;

- les preneurs (occupants et bailleurs) d’un bail emphytéotique ou d’un bail à construction ;

- les propriétaires occupants en vertu d’une convention d’occupation à titre gratuit ou d’une convention de commodat signée devant un notaire (par exemple les associés d’une société civile immobilière répondant à ces critères) ;

- les titulaires (occupants et bailleurs) d’un droit d’usage et d’occupation (y compris en viager) ;

- les propriétaires en indivision si l’ensemble des propriétaires indivisaires ont signé une attestation sur l’honneur désignant le demandeur pour porter les travaux au nom de l’indivision.

Attention !

Les nus-propriétaires et les personnes morales (par exemple les sociétés civiles immobilières) ne sont pas éligibles.

Les conditions liées au logement et aux travaux 

Depuis le 1er janvier 2022, le logement dans lequel les travaux sont réalisés doit avoir plus de 15 ans, contre 2 auparavant. De plus, pour bénéficier de MaPrimeRenov’, il faudra justifier d’une durée d’occupation de sa résidence principale de huit mois par an au lieu de six mois auparavant.

Enfin, la réalisation des travaux devra se faire dans un délai de deux ans, contre un an auparavant.

Pour info :

À titre exceptionnel, en cas de panne d’une chaudière au fioul, les propriétaires d’un logement de moins de 2 ans peuvent solliciter l’installation d’un nouvel équipement de chauffage et/ou de production d’eau chaude sanitaire.

Obtenir les primes CEE : des contrôles renforcés 

Dans le cadre des CEE et des primes coup de pouce, les objectifs d’efficacité énergétique ont été renforcés et s’élèvent à + 17 %, soit 2 500 TWhc dès le 1er janvier 2022 contre 2 133 TWhc lors de la période précédente. 

Des contrôles plus stricts sur les chantiers et des dossiers de demande sont mis en place afin de garantir une qualité de travaux optimale. 

De plus, après un chantier de rénovation globale dans le cadre du « Coup de Pouce Rénovation performante », un contrôle sera effectué.

L’appel obligatoire à un professionnel

Quelle que soit l’aide demandée, le recours à un professionnel certifié RGE est obligatoire pour pouvoir en bénéficier. Les ventes par internet sont donc exclues des aides financières. Attention cependant, cette certification doit être mise à jour régulièrement !

Vérifiez donc que le professionnel dispose bien d’une qualification à jour sur le site du gouvernement. Pour obtenir les aides, une visite technique est obligatoire avant la pose du matériel.

2022 voit également les conditions d’accès à la location et à la vente des “passoires thermiques" devenir plus difficile : l’audit énergétique pour les logements classés F ou G au DPE sera obligatoire avant une mise en vente à partir du 1er septembre 2022.

Comment calculer le montant de mes aides avec un simulateur ?

Afin de mieux vous rendre compte de la somme que vous allez devoir débourser, n’hésitez pas à simuler le montant de vos travaux grâce à un simulateur en ligne.

Vous devrez renseigner les principales caractéristiques de votre projet de rénovation énergétique selon les travaux qui vous intéressent : isolation des combles perdus, pose d’un poêle à bois, installation d’une ventilation VMC par exemple. De même, le nombre de m2 impactera le prix total de la rénovation. 

N’hésitez pas à faire réaliser un audit énergétique ainsi qu’un bilan thermique pour vous rendre compte de l’état de l’existant.

Bon à savoir :

Depuis le 1er janvier 2022, vous pouvez faire vos demandes de MaPrimeRénov' sur la nouvelle plateforme unique de France Rénov’, l’agence de référence de la rénovation énergétique. 

Pourquoi effectuer une rénovation énergétique de sa maison ?

Des économies réalisées

La rénovation de maison est une alternative économique et intelligente à l'achat et à la location. 

Vous pouvez rénover votre bien pour augmenter sa valeur marchande, dans la perspective d'une revente à court ou à moyen terme (résidence principale ou résidence secondaire)  par exemple.

De plus, des appareils plus performants ou une isolation efficace entraîneront des factures d’énergie réduites, et donc des économies importantes !

Vous pouvez même transformer votre logement en maison BBC (Bâtiment Basse Consommation) c’est-à-dire rejetant très peu de gaz à effet de serre et utilisant des équipements non polluants.

Une amélioration de la santé et du confort des habitants 

De plus, si vous opérez une isolation de votre logement, vous aurez un intérieur mieux isolé thermiquement (plus de chaleur à l’intérieur) et au niveau acoustique (les bruits venant de la rue seront atténués). Votre confort thermique et acoustique sera donc grandement amélioré

Sans compter le changement de ventilation pour des équipements performants tels que des VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) qui assainissent l’air ambiant et limitent les moisissures. Un véritable avantage pour votre santé !

Les étapes à respecter pour effectuer une rénovation efficace

Effectuer une rénovation énergétique de sa maison nécessite souvent des travaux importants, d’autant plus si votre maison est ancienne.

Il vaut mieux prévoir à l’avance les aléas qui pourraient advenir (ainsi que d’éventuels futurs changements comme l’extension de votre logement). Voici les étapes à suivre :

  1. L’état des lieux à réaliser ;
  2. l’audit thermique ;
  3. le devis avant projet ;
  4. le financement ;
  5. la réalisation des travaux ;
  6. la vérification de l'économie d'énergie. 

Vous avez des questions sur les aides à la rénovation énergétique ?

Quelles sont les aides dont je peux bénéficier pour la rénovation énergétique de ma maison ?

Afin de vous aider dans vos projets de rénovation énergétiques, l’État a mis en place plusieurs aides qui peuvent financer en grande partie vos travaux : MaPrimeRénov’, l’éco-PTZ (ou éco-prêt à taux zéro), les Primes CEE ou encore la TVA à taux réduit de 5,5 %. D’autres aides ont également vu le jour en 2022. 

Quelles sont les nouveautés 2022 concernant les aides ?

2022 marque l’apparition de nouveautés concernant les aides, afin d’inciter encore davantage les particuliers à entamer des travaux de rénovation énergétique. 

Ainsi, MaPrimeRénov’ a vu ses plafonds changer pour les catégories Bleu (ménages à revenus très modestes) et Jaune (ménages à revenus modestes) et l’aide MaPrimeRénov’ Sérénité a été créée en remplacement du dispositif Habiter Mieux de l’Anah à destination des ménages disposant de revenus modestes et très modestes.

Enfin, le prêt Avance Rénovation a également été lancé. Alternative à l’éco-PTZ, il permet que le remboursement du capital (et des intérêts le cas échéant) s’opère lors de la transmission ou de la vente du bien rénové. 

Quels sont les critères d’éligibilité pour obtenir des aides à la rénovation énergétique ?

Pour obtenir les aides à la rénovation énergétique, vous devez tout d’abord faire appel à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), mais ce n’est pas tout. MaPrimeRénov’ s’applique aux logements dépassant les quinze ans d’âge (plus de deux auparavant) et il faudra désormais que vous puissiez justifier d’une occupation de votre résidence principale pendant huit mois (au lieu de six préalablement). 

Concernant les primes coup de pouce CEE, les objectifs d'efficacité énergétique ont été augmentés et il y aura des contrôles renforcés après chantier ainsi qu’au niveau des dossiers de demande. 

Aliénor Guibert

Aliénor Guibert

Rédactrice experte en rénovation énergétique

Après une classe préparatoire de lettres, Aliénor se tourne vers le commerce puis le numérique. Elle rejoint ensuite l'aventure Hello Watt en tant que rédactrice spécialisée dans la rénovation énergétique.