Les titulaires d’un contrat d’électricité ou de gaz ont dû faire face à la flambée des prix depuis 2021 et de nombreux français rencontrent des difficultés à payer leurs factures d’énergie. Pour protéger les ménages les plus modestes de la précarité énergétique, l’État a mis en place le chèque énergie en 2018. Voyons qui est éligible à cette aide, à combien elle s’élève et comment faire pour l’utiliser.

En résumé

  • Le chèque énergie permet de régler ses factures auprès des fournisseurs d’énergie, d’acheter du combustible et de payer des travaux de rénovation énergétique.
  • Il est envoyé entre les mois d’avril et mai en fonction de votre département de résidence.
  • Il s’agit d’une aide attribuée automatiquement aux ménages dont les ressources sont inférieures à 11 000 €/Unité de Consommation.
  • Le montant du chèque énergie est compris entre 48 et 277 €.
  • Il existe également un chèque énergie fioul, et des chèques exceptionnels ont été distribués en complément du chèque énergie classique par le passé.

Simulez votre éligibilité pour bénéficier du chèque énergie

Quels sont les ménages qui sont éligibles au chèque énergie ?

Chaque année en France, 5,6 millions de foyers bénéficient du chèque énergie, dont l’attribution et le montant sont calculés en fonction de vos revenus. Son but étant d’aider les ménages les plus modestes, il est destiné aux foyers qui consacrent plus de 10 % de leur budget aux dépenses énergétiques.

La condition essentielle pour l’obtention du chèque énergie est bien sûr de résider en France. À cela s’ajoute une condition de revenus : votre revenu fiscal de référence (RFR) par Unité de Consommation (UC) doit être inférieur ou égal à 11 000 €/an, soit RFR / UC ≤ 11 000 /an.

Votre éligibilité au chèque énergie dépend donc de vos revenus de référence et du nombre de personnes qui composent votre foyer.

Vous souhaitez quitter EDF ? Utilisez notre comparateur !

Grâce au comparateur gratuit Hello Watt, il est possible de trouver les meilleures offres d'énergie !

Voir le comparatif des fournisseurs

Revenu fiscal de référence

Le Revenu Fiscal de Référence (RFR) est calculé par les services fiscaux à partir de vos revenus déclarés et il prend en compte vos ressources financières disponibles. Il permet aux services fiscaux et aux organismes d’aides sociales de déterminer votre éligibilité à certaines prestations. Vous le trouverez sur votre avis d’imposition, en dessous des sommes à payer.

Unité de consommation

L’Unité de Consommation (UC) est une échelle de mesure utilisée par les services fiscaux pour comparer le niveau de vie de ménages de tailles différentes. On compte :   

  • 1 UC pour le premier membre du foyer ;
  • 0,5 UC pour le 2ᵉ membre du foyer ;
  • 0,3 UC pour chaque membre supplémentaire dans le foyer.

Une unité de consommation est divisée par deux si elle représente un mineur en garde alternée chez ses parents.

Suis-je éligible au chèque énergie ?

Les services fiscaux calculent votre éligibilité et votre chèque vous est envoyé automatiquement si vous répondez aux critères. Néanmoins, si vous pensez y avoir droit et que vous n’avez pas reçu votre chèque, vous pouvez calculer vous-même votre éligibilité au chèque énergie. Pour cela, vous pouvez effectuer le calcul suivant : 

Revenu fiscal de référence ÷ Unité de Consommation

Si le résultat obtenu est inférieur ou égal à 11 000 €/an, alors vous devriez recevoir automatiquement votre chèque énergie. Si toutefois ce n’est pas le cas, il est possible d’en faire la demande sur le site dédié à cette aide de l’État. 

Suppression de la taxe d’habitation

Les services fiscaux se basaient autrefois sur la taxe d’habitation de l’année précédente pour calculer votre éligibilité au chèque énergie, mais celle-ci a été supprimée. Les données fiscales de 2022 ont alors été utilisées pour calculer les bénéficiaires de 2024, ce qui fait qu’environ 1 million de foyers fiscaux éligibles pourraient ne pas recevoir leur chèque énergie.

Pour recevoir leur aide de l’État, ces ménages modestes devront effectuer une réclamation sur le site du chèque énergie. Si vous y avez droit, vous recevrez donc votre chèque énergie, mais il vous faudra peut-être le demander.

Exemples de foyers éligibles au chèque énergie

Voici quelques exemples de revenus fiscaux de référence maximum en fonction de la composition de votre foyer, pour être éligible au chèque énergie : 

Nombre de personnes dans le foyer

UC

RFR maximum

1

1 UC

11 000 €

2

1,5 UC

16 500 €

3

1,8 UC

19 800 €

4

2,1 UC

23 100 €

5

2,4 UC

26 400 €

1 adulte et un mineur en garde alterné

1,25 UC

13 750 €

2 adultes et un mineur en garde alterné

1,65 UC

18 150 €

À quelle date a lieu l’envoi du chèque énergie ?

Le calendrier d’envoi du chèque énergie n’a pas encore été publié par le Ministère de la Transition écologique, mais il a d’ores et déjà été annoncé que son envoi débutera au mois d’avril 2024. Selon l’endroit où vous vivez, vous recevrez votre chèque énergie entre avril 2024 et mai 2024 si vous y avez droit.

Chaque année, l’envoi du chèque énergie est effectué par groupe de département entre le début du mois d’avril et la fin du mois de mai. C’est d’ailleurs en fonction de ce calendrier d’envoi qu’est déterminée la date de validité de votre chèque énergie, utilisable jusqu’au 31 mars de l’année suivante, c’est-à-dire avant l’envoi du prochain chèque énergie.

Quel est le montant du chèque énergie en 2024 ?

Le Gouvernement n’a pas encore indiqué quel serait le montant du chèque énergie pour l’année 2024, cependant, il est possible de se baser sur les montants de 2023 pour avoir un ordre d’idée.

En 2023, le montant du chèque énergie était compris entre 48 et 277 € comme les années précédentes. Ce qui a changé l’an dernier par rapport à 2022, c’est la revalorisation de 200 € du revenu fiscal de référence maximum pour avoir droit au chèque énergie. En effet, le montant du RFR maximal est passé de 10 800 € à 11 000 €.

Ci-dessous, le barème en vigueur pour le chèque énergie 2023 :

Personnes dans le foyer

RFR ≤ 5 700 € / UC

RFR entre 5 700 € et 6 800 € / UC

RFR entre 6 800 € et 7 850 € / UC

RFR entre 7 850 € et 11 000 € / UC

1 personne (1 UC)

194 €

146 €

98 €

48 €

2 à 3 personnes (entre 1 et 2 UC)

240 €

176 €

113 €

63 €

4 personnes et plus (2 UC et plus) 

277 €

202 €

126 €

76 €

*Site officiel de l’administration française.

Montant du chèque énergie en 2022

Le montant du chèque énergie 2022 était compris entre 48 et 277 €, comme les années précédentes. Néanmoins, à la fin de l’année 2022, un chèque énergie exceptionnel d’une valeur de 100 à 200 € a été envoyé à 12 millions de Français pour faire face à l’évolution des prix de l’énergie.

Pour rappel, le début de la guerre en Ukraine au mois de février 2022 a été suivi de nombreuses sanctions à l’encontre de la Russie. Ces sanctions de la communauté internationale ont eu pour effet de diminuer les exportations de gaz russe et donc, de faire augmenter le prix du gaz.

Par ailleurs, le gouvernement a également mis en place deux chèques énergies, cumulables avec les autres, pour aider les Français à payer leurs factures de bois et de fioul. Voici le barème du chèque énergie 2022

Personnes dans le foyer

RFR ≤ 5 600 € / UC

RFR entre 5 600 € et 6 700 € / UC

RFR entre 6 700 € et 7 700 € / UC

RFR entre 7 700 € et 1 800 € / UC

1 personne (1 UC)

194 €

146 €

98 €

48 €

2 à 3 personnes (entre 1 et 2 UC)

240 €

176 €

113 €

63 €

4 personnes et plus (2 UC et plus) 

277 €

202 €

126 €

76 €

*Site officiel de l’administration française.

Montant du chèque énergie en 2021

Si le montant du chèque énergie 2021 était le même que celui de l’année 2020, tous ses bénéficiaires ont reçu un chèque exceptionnel de 100 € cette année-là pour faire face à l’augmentation des prix du gaz.

La crise du marché de l’énergie de 2021 était due à la forte reprise économique après la crise de la Covid-19. Les stocks de gaz étaient alors au plus bas et la demande a augmenté très fortement, ce qui a engendré une hausse des prix de l’énergie en Europe.
Étant donné que tous les bénéficiaires du chèque énergie ont touché 100 € supplémentaires, on peut considérer que son montant en 2021 était compris entre 148 et 377 € au lieu des 48 et 277 € initiaux. Voici le barème du chèque énergie 2021

Personnes dans le foyer

RFR ≤ 5 600 € / UC

RFR entre 5 600 € et 6 700 € / UC

RFR entre 6 700 € et 7 700 € / UC

RFR entre 7 700 € et 1 800 € / UC

1 personne (1 UC)

194 €

146 €

98 €

48 €

2 à 3 personnes (entre 1 et 2 UC)

240 €

176 €

113 €

63 €

4 personnes et plus (2 UC et plus) 

277 €

202 €

126 €

76 €

*Site officiel de l’administration française.

Que faire si je n’ai pas reçu mon chèque énergie ?

Si vous êtes éligible et que vous n’avez pas reçu votre chèque énergie ou que son montant n’est pas correct, vous pouvez : 

  • renseigner un formulaire de réclamation sur le site du chèque énergie en choisissant le motif “contestation - non-réception” ;
  • appeler le 0 805 204 805 par téléphone, du lundi au vendredi de 8h à 20h pour faire une réclamation.

Que puis-je payer avec mon chèque énergie ?

Payer ses factures d’énergie avec le chèque énergie

L’objectif du chèque énergie est de lutter contre la précarité énergétique, son utilisation principale est le paiement des factures d’énergie. Il est possible d’utiliser cette aide pour régler vos factures de gaz ou d’électricité, mais aussi pour acheter du combustible de chauffage tel que du bois ou du fioul.

Dans ce cas, vous n’avez qu’à remettre votre chèque énergie à votre fournisseur de bois ou de fioul. Cependant, ce dernier ne pourra pas vous rendre la monnaie si le montant du chèque est supérieur à celui de vos achats de combustibles.

Comment obtenir le chèque énergie fioul ? 

L’attribution du chèque énergie fioul diffère légèrement du chèque énergie classique. Si vous avez déjà utilisé un chèque énergie pour régler vos factures de fioul, alors il vous sera envoyé automatiquement. Sinon, vous devrez tester votre éligibilité sur le site du chèque énergie et demander votre chèque en envoyant une facture de fioul.

Par ailleurs, si vous recevez votre chèque énergie fioul lorsque vous avez déjà payé le remplissage de votre cuve, ce dernier peut être utilisé comme un chèque énergie ordinaire pour régler vos factures de gaz ou d’électricité. Enfin, sachez que le chèque énergie fioul est cumulable avec les autres chèques énergies.

Payer des travaux de rénovation énergétique avec le chèque énergie

En plus de vous permettre de payer vos factures d’énergie, le chèque énergie peut-être utilisé pour payer des travaux de rénovation énergétique tels que : 

  • l’isolation des murs, des sols ou des combles ;
  • le remplacement de votre chaudière gaz par une pompe à chaleur.

Si vous réalisez ces travaux durant la période de validité de votre chèque énergie, vous n’avez qu’à le remettre à l’artisan qui les réalise. En revanche, si vos travaux sont prévus dans les 2 ans qui suivent sa réception, vous devrez convertir votre chèque énergie en chèque travaux sur le site dédié.

Attention, il est impératif que l’artisan qui réalise vos travaux de rénovation énergétique soit certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) si vous souhaitez pouvoir utiliser votre chèque énergie. Enfin, le chèque énergie est cumulable avec les nombreuses aides à la rénovation disponibles, comme MaPrimeRenov’ ou l’éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ).

Les protections liées au chèque énergie

Les ménages qui touchent le chèque énergie bénéficient de certaines protections qui lui sont associées : 

  • gratuité des frais de mise en service ;
  • 80 % de réduction sur les frais de suspension du courant par Enedis en cas d’impayé ;
  • la réduction de la puissance du compteur en cas d’impayé est interdite pendant la trêve hivernale ;
  • annulation des frais en cas de rejet de votre paiement.

Les cas spécifiques d’utilisation du chèque énergie

Le chèque énergie peut également être utilisé par les locataires de logement HLM (Habitation à Loyer Modéré) pour payer les charges de chauffage directement auprès de leur bailleur.

Par ailleurs, les particuliers hébergés en EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou en USLD (Unité de Soin Longue Durée) ont la possibilité de remettre leur chèque énergie au gestionnaire de leur hébergement pour s’acquitter de leurs charges énergétiques.

Chèque énergie éoliennes

Comment payer mes factures d’énergie avec mon chèque énergie ?

Payer ses factures d’énergie par courrier avec le chèque énergie

Pour payer vos factures d’électricité ou de gaz via votre chèque énergie, vous pouvez l’envoyer par la poste, accompagné d’une copie de votre facture ou de votre échéancier de paiement. Par précaution, vous pouvez indiquer votre numéro de client au dos du chèque, comme vous le feriez pour un chèque bancaire.

Pour trouver l’adresse postale de votre fournisseur, vous pouvez chercher dans l’annuaire des professionnels acceptant le chèque, sur le site du chèque énergie. Enfin, sachez que si le montant de votre aide dépasse celui de votre facture, alors la somme restante sera déduite de votre prochaine facture. En revanche, s’il ne couvre pas la totalité, vous devrez régler la somme manquante.

Payer ses factures d’énergie en ligne avec le chèque énergie

Pour payer vos factures en ligne avec le chèque énergie, rendez-vous sur le site gouvernemental dédié à cette aide, puis : 

  • renseignez la référence de votre chèque énergie ;
  • sélectionnez le fournisseur auprès duquel vous souhaitez régler votre facture ;
  • entrez les 14 chiffres de la “référence paiement” figurant sur votre facture ;
  • entre les 6 chiffres de la “référence contact” ;
  • grattez la case grisée de votre chèque énergie et renseignez les chiffres découverts.
  • vérifiez la présence d’un mail de confirmation dans votre boite mail.

Comme pour un envoi postal, la somme de votre chèque énergie sera déduite de votre facture

Offre de marché ou tarif réglementé ?

Comparez gratuitement les prix des offres marché aux tarifs réglementés de l’électricité.

Comparer les contrats d'électricité

Pré-affectez votre chèque énergie

Lors de l’utilisation de votre chèque énergie, vous avez la possibilité de cocher une case pour l’affecter automatiquement à votre fournisseur. Cela signifie que si vous en êtes toujours bénéficiaire l’année suivante, il sera envoyé directement à votre fournisseur et déduit de vos factures sans que vous n’ayez à effectuer aucune démarche.

Par ailleurs, si vous n’avez pas coché la case pour préaffecter votre chèque, il est possible de le faire à tout moment en appelant le numéro vert dédié au chèque énergie. Il s’agit du 0 805 204 805 et il est joignable du lundi au vendredi de 8h à 20h.

Comment réaliser des économies sur ses factures d’énergie ?

En réduisant sa consommation d’électricité et de gaz

Suivre sa consommation

La plupart des logements sont désormais équipés des compteurs Linky pour l’électricité, ou Gazpar pour le gaz. Ces équipements utilisent des technologies appelées smart grids, qui permettent de réaliser un suivi précis de votre consommation, notamment à l’aide d'applications mobile comme celle d’Hello Watt.

En analysant votre consommation, vous avez la possibilité de changer vos habitudes et de consommer moins pour réaliser des économies.

Adopter des éco-gestes

Changer ses habitudes de consommation peut passer par l’adoption d’éco-gestes afin de consommer moins d’énergie. L’utilisation d’ampoules basse consommation et d’appareils électroménagers disposant d’une bonne étiquette énergétique sont des exemples, parmi d’autres, de gestes qui vous permettront de faire baisser votre facture d’électricité.

Vous pouvez également : 

  • couvrir vos casseroles pendant la cuisson ;
  • prendre des douches courtes ;
  • installer des bas de portes ;
  • fermer les volets et les rideaux la nuit ;
  • installer un thermostat.

Cette liste n’est pas exhaustive, mais sachez qu’il existe de multiples manières de réaliser de petites économies d’énergie qui, mises bout à bout, deviendront significatives.

Réaliser des travaux de rénovation énergétique

S’il s’agit d’un investissement important, la rénovation énergétique de votre logement est sans doute le moyen le plus efficace de faire baisser vos factures d’électricité et de gaz. En effet, un logement mieux isolé ou avec un système de chauffage plus économique sera beaucoup moins gourmand en énergie qu’un logement ancien qui subit des déperditions thermiques.

Sachez qu’il existe de nombreuses aides pour cela et qu’elles sont cumulables avec le chèque énergie

  • MaPrimeRenov’ ;
  • éco-prêt à taux zéro (Éco-Ptz) ;
  • TVA à taux réduit ;
  • aides locales.

En changeant de fournisseur d’énergie

Le moyen le plus rapide de voir ses factures d’énergie diminuer reste cependant le changement de fournisseur d’énergie, pour choisir un contrat moins cher que celui que vous avez actuellement. En effet, depuis l’ouverture du marché à la concurrence en 2007, il est possible de quitter EDF pour choisir une offre plus intéressante que le Tarif Réglementé de Vente.

Libéralisation du marché de l’énergie

Le marché est ouvert à la concurrence depuis 2007 et les consommateurs ont désormais le choix entre les fournisseurs historiques, EDF et Engie, et des fournisseurs alternatifs. C’est la loi NOME (Nouvelle Organisation du Marché de l'Énergie) de 2010, notamment avec l’instauration de l’ARENH (Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique) qui a permis à ces fournisseurs d’être réellement compétitifs, en proposant des offres de marché avec des réductions et des modes de tarifications novateurs.

Choisir son offre d’énergie

Le meilleur moyen de choisir l’offre d’électricité ou de gaz qui vous convient est d’utiliser un comparateur comme celui d’Hello Watt, courtier en énergie, pour obtenir une estimation de votre facture chez différents fournisseurs. Il existe de nombreux critères pour choisir un nouveau fournisseur, comme : 

Changer d’option tarifaire

Toutes les offres d’électricité sont proposées avec l’option heures pleines/heures creuses, qui permet de payer moins cher le kWh pendant certaines plages horaires. Pour les personnes capables de reporter une partie de leur consommation en heures creuses, cette option peut s’avérer intéressante pour réduire vos dépenses.

Par ailleurs, certains fournisseurs proposent également des options tarifaires plus complexes comme EJP ou Tempo chez EDF, qui permettent de précisément maîtriser ses dépenses.

Voici quelques offres qui sont intéressantes en ce moment en option heures pleines/heures creuses

Fournisseur

Offre

Abonnement

(en € TTC/mois)

Prix du kWh

en heures pleines

(en € TTC)

Prix du kWh

en heures creuses

(en € TTC)

Alpiq

Électricité Classique

13,01 €

0,2333 €

0,1795 €

Octopus Energy

Eco-Conso Fixe

13,01 €

0,2161 €

0,1558 €

Vattenfall

Équilibre Verte

13,63 €

0,2117 €

0,1535 €

Vattenfall

Verte Flash

14,19 €

0,2210 €

0,1704 €

Mint Énergie

Online & Green

14,93 €

0,2039 €

0,1577 €

TotalEnergies

Standard Fixe Électricité 

13,00 €

0,2288 €

0,1751 €

Engie

Référence verte 1 an

13,39 €

0,2477 €

0,1708 €

Élecocité

Tarif Économe

12,85 €

0,2700 €

0,2068 €

La Bellenergie

Prudence

15,84 €

0,2059 €

0,1592 €

La Bellenergie

Constance

17,83 €

0,2059 €

0,1592 €

Tarifs TTC en juin 2024, en option hp/hc, pour un compteur électrique d’une puissance de 6 kVA.

Hausse de l'électricité : +10 % en août 2023 ?

Anticipez dès maintenant la prochaine hausse du prix de l'électricité en choisissant une offre moins chère ou à prix bloqué.

Comparer les offres

Offre à prix fixe ou indexée au TRV ?

Le type de tarification que vous choisirez peut également vous permettre de faire baisser vos factures d’énergies.

Une offre à prix fixe, par exemple, vous protégera des hausses de prix le temps de la durée du contrat. Ainsi, si les marchés de l’énergie flambent, vos factures n’augmenteront pas : c’est le choix de la sécurité. En revanche, si ce sont les taxes qui augmentent, vous ne serez pas protégé, car c’est le prix hors taxe (HT) qui est fixe.

Une offre à prix indexée, quant à elle, évolue en fonction du Tarif Réglementé de Vente (TRV) ou des marchés de gros, ce qui peut représenter un risque, mais c’est aussi l’opportunité de bénéficier de réductions. En effet, de nombreux fournisseurs n’hésitent pas à proposer un prix indexé avec un fort pourcentage de réduction pour être compétitifs.

Voici quelques-unes des offres à prix fixes et des offres à prix indexés les plus intéressantes actuellement : 

Fournisseur

Offre

Évolution tarifaire

Abonnement (en € TTC/mois)

Prix du kWh (en € TTC)

Alpiq

Électricité Classique

Indexé au TRV

- 15 % sur le prix du kWh

12,60 €

0,2177 €

Vattenfall

Équilibre Verte

Indexé au TRV

- 5 % sur le prix du kWH

12,99 €

0,1958 €

Mint Énergie

Online & Green

Indexé au TRV

- 20 % sur le prix du KWH

13,90 €

0,1882 €

Eni

Hybride Eco Électricité

Indexé au TRV

14,82 €

0,2300 €

Ohm Energie

Ohm Classique 

Indexé au TRV

11,62 €

0,2516 €

Octopus Energy

Eco-Conso Fixe

Fixe 2 ans

12,60 €

0,2018 €

Vattenfall

Verte Flash

Fixe 2 ans

13,60 €

0,2063 €

Sowee

Offre d'électricité Prix Fixe 3 ans

Fixe 3 ans

12,72 €

0,2346 €

TotalEnergies

Standard Fixe Électricité 

Fixe 1 an

12,50 €

0,2132 €

La Bellenergie

Prudence

Fixe 1 an

15,43 €

0,1924 €

Tarifs TTC en juin 2024, en option base, pour un compteur électrique d’une puissance de 6 kVA.

Les taxes sur l’électricité

Le prix de l’électricité est composé, entre autres, de taxes et contributions qui servent à financer l’entretien du réseau (la TURPE), mais aussi le chèque énergie.

En effet la TCFE (Taxe sur la Consommation Finale d’Électricité), qui a récemment intégré la CSPE (Contribution au Service Public de l’Électricité), sert à financer le chèque énergie, le développement des énergies renouvelables et le Médiateur National de l’Énergie (MNE).

D’autres taxes s’appliquent à l’énergie, telles que la TVA qui constitue l’une des principales recettes de l’État. Sur le gaz et l’électricité, on retrouve également la CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement).

Comment changer de fournisseur d’énergie ?

Changer de contrat d’énergie est très simple, il suffit de contacter le service client du fournisseur qui vous intéresse, soit par téléphone, soit en ligne et de souscrire un nouveau contrat. La souscription prend en moyenne 20 minutes et votre nouveau fournisseur s’occupe de résilier votre ancien abonnement.

Si vous déménagez, il faudra souscrire votre nouveau contrat 15 jours avant et vous devrez résilier vous-même votre ancien contrat dans le même temps.

Un changement de fournisseur ne vous empêche pas de pré-affecter votre chèque énergie.

FAQ - Vos questions sur le chèque énergie

Depuis quand existe le chèque énergie ?

L’État a mis en place le chèque énergie en 2018 pour remplacer les Tarifs Sociaux qui englobaient le Tarif de Première Nécessité (TPN) pour l’électricité et le Tarif Spécial de Solidarité (TSS) pour le gaz. Le chèque énergie permet d’aider plus de ménages que ses prédécesseurs mais l'objectif est identique : la lutte contre la précarité énergétique.

Alors que les tarifs sociaux permettaient de bénéficier d’une réduction sur l’abonnement ainsi que la consommation, le chèque énergie offre plus de possibilités. Il permet de régler ses factures de gaz ou d’électricité, d’acheter des combustibles, tels que le bois ou le fioul, et de payer des travaux de rénovation énergétique.

Le chèque énergie est-il envoyé aux professionnels ?

Le chèque énergie est un dispositif d’aide réservé aux ménages et les professionnels ne peuvent donc pas en bénéficier. Les fournisseurs proposent néanmoins des offres dédiées aux professionnels, avec des tarifs spécifiques en fonction de l’activité ou de la taille de l’entreprise.

Pour aider les entrepreneurs à faire face à la hausse des prix, l’État a mis en place des aides spécifiques qui fonctionnent sur le même principe. Selon la taille de l’entreprise et les difficultés qu’elle rencontre, les professionnels peuvent bénéficier d’un prix spécifique du mWh, de reports d'impôts et de cotisation ainsi que de l’étalement des factures.

Que faire si je perds mon chèque énergie ?

Dans le cas d’une perte ou d’un vol de votre chèque énergie, vous devez faire une déclaration de perte par téléphone ou sur internet. Appelez le 08 05 20 48 05 du lundi au vendredi de 08h à 20h pour déclarer votre chèque perdu par téléphone.

Sinon, rendez-vous sur le site gouvernemental dédié et cliquez sur "déclarer la non-réception ou la perte/vol de mon chèque énergie".

Puis-je céder mon chèque énergie à une tierce personne ?

Le chèque énergie est une aide nominative qui est calculée en fonction de votre niveau de revenu. Il est donc impossible de le céder à une tierce personne. Son utilisation est encadrée et seul le bénéficiaire peut l’utiliser.

Par ailleurs, le chèque énergie est valable un an et n’est donc pas cumulable avec un second chèque.

Simon Desimpel
Simon Desimpel

Rédacteur expert énergie

Après une première vie dans l’audiovisuel, Simon a pris le chemin de la rédaction web et rejoint Hello Watt en 2023. Sensible aux thématiques du développement durable, il vous informe au mieux pour réaliser des économies tout en réduisant votre empreinte carbone.