Tout savoir sur le gaz naturel

Simulation de votre facture

Déménagement : Que faire avec son contrat gaz ?

Vous avez trouvé un nouveau nid idéal ou vous bien vous changez de ville ou de région ? Arrive le moment de quitter votre ancienne habitation, pour laquelle vous aviez un contrat d’alimentation en gaz, énergie que vous souhaitez conserver (vous avez raison, elle est propre !). Comment faire pour résilier …

Vous avez trouvé un nouveau nid idéal ou vous bien vous changez de ville ou de région ? Arrive le moment de quitter votre ancienne habitation, pour …

Vous avez trouvé un nouveau nid idéal ou vous bien vous changez de ville ou de région ? Arrive le moment de quitter votre ancienne habitation, pour laquelle vous aviez un contrat d’alimentation en gaz, énergie que vous souhaitez conserver (vous avez raison, elle est propre !). Comment faire pour résilier votre ancien contrat et en souscrire un nouveau, à un tarif avantageux ? Pour vous aidez dans votre déménagement, voici un guide des démarches à effectuer pour vos contrats de gaz naturel.

Les démarches déménagement pour le gaz naturel

Anticipez : Souscrivez votre nouveau contrat gaz avant le déménagement !

Avant de prendre un nouvel abonnement de gaz, vous devez d’abord considérer plusieurs points. Votre nouveau logement est-il neuf ? La question est importante. Car, si le promoteur ne l’a pas demandé, le raccordement au réseau n’est probablement pas encore existant : ce sera à vous de faire les démarches. Cette demande se fait directement auprès du gestionnaire de réseau (GRDF), ou bien par l’intermédiaire d’un fournisseur. Celui-ci étudiera la faisabilité de votre demande et vous soumettra éventuellement un devis si des frais devaient être à votre charge. Attention : l’opération peut prendre un certain temps (plusieurs semaines) ! Anticipez donc bien sur votre date d’emménagement afin d’être raccordé quand vous prendrez possession des lieux. Vous devrez également fournir un certificat de conformité de votre installation intérieure avant d’obtenir le raccordement. Ce certificat vous sera fourni par le professionnel qui aura réalisé les travaux et qui l’aura fait valider par un organisme agréé. C’est une obligation qui assure votre sécurité : si votre installation de gaz est défectueuse, vous le saurez avant d’entrer dans les lieux et de vous exposer à des risques.

Choisir un nouveau contrat de gaz pour votre déménagement

Avant la mise en service (toujours payante - mais plus ou moins chère selon le délai d’intervention demandé), et quelle que soit votre situation (logement neuf, habitation ancienne, appartement), vous devrez choisir votre nouveau fournisseur de gaz. Pas évident de s’y retrouver au milieu de l’offre pléthorique (environ une vingtaine à ce jour, depuis l’ouverture du marché à la concurrence). Pour y voir plus clair, vous pouvez utiliser le comparateur d'énergie. Cela ne vous prendra que quelques minutes et vous permettra de trouver le tarif le plus avantageux pour votre nouveau logement. Sinon, vous pouvez contacter le 09 75 18 60 60, un conseiller est disponible du lundi au vendredi de 8h30 à 20h et le samedi de 9h30 à 18h30 afin de trouver avec vous le meilleur tarif. Votre conseiller peut également se charger gratuitement de toutes vos démarches pour la souscription à votre nouveau contrat.

De nombreux tarifs cohabitent : l’état impose à Engie (le fournisseur historique) et à quelques acteurs locaux un tarif réglementé, susceptible d’évoluer à la hausse ou à la baisse selon les fluctuations des cours (approvisionnement, coût du transport, prix de gros du marché). Les autres fournisseurs établissent librement leurs tarifs en fonction du prix du marché : soit en version fixe valable pendant un à quatre ans, soit en version indexée suivant l’évolution du tarif réglementé. Dans ce dernier cas, le tarif évoluera de la même façon que le tarif réglementé, à la hausse ou à la baisse, tout en conservant le même écart. Par ailleurs, si vous consommez plus de 6 000 kWh par an, vous serez alors automatiquement affecté à une zone, de la 1 (la moins chère), à la 6 (la plus chère). Ces zones varient selon les fournisseurs, qui dessinent souvent leur propre découpage. Elles sont définies en fonction de la distance entre le point de stockage du gaz et le lieu de consommation : la plus chère étant la plus éloignée, les coûts d’acheminement sont plus élevés. C’est un point d’attention à étudier avant de faire votre choix, car il peut réserver de mauvaises surprises sur la facture. Et en plus du prix au kWh, les fournisseurs vous facturent un abonnement, qui lui aussi peut varier. Prenez ce tarif en compte, car il va avoir des conséquences sur la facture finale.

Il est conseillé de souscrire votre nouveau contrat au moins quinze jours avant d’emménager, pour être sûr de trouver le gaz en service à votre arrivée.

Le jour du déménagement: Le relevé des compteurs

Hormis dans le cas du logement neuf, le jour de votre arrivée à votre nouveau domicile, pensez à relever le compteur et à communiquer cette information à votre nouveau fournisseur. N’oubliez pas de relever également le compteur de votre ancien logement et d’indiquer l’index à votre précédent fournisseur.

Que faire pour son contrat de gaz naturel quand on déménage ?

Comment relever son compteur de gaz ?

Si GRDF (gestionnaire du réseau) n’envoie pas un agent pour le faire ou que vous n’êtes pas équipé d’un compteur communiquant à relève automatisée, vous devrez alors vous occuper de relever votre compteur. Ces informations vous seront en effet demandées par votre ancien fournisseur au moment de la résiliation de votre contrat.

Rassurez-vous, c’est très simple ! Votre compteur se situe le plus souvent à l’extérieur de votre domicile, dans un boîtier marqué du logo du fournisseur (Engie - ex GDF) ou de celui du gestionnaire du réseau de distribution (GRDF par exemple). On peut aussi le trouver à l’intérieur de l’habitation (c’est surtout le cas dans les appartements) : les endroits les plus utilisés sont l’entrée, la cuisine, le garage ou la cave - le compteur étant souvent installé dans un placard.

Une fois le compteur localisé, regardez le cadran : seuls les cinq premiers chiffres sur fond clair ou noir sont à noter, ce sont eux qui indiquent votre consommation et qu’on appelle “index”. Par exemple, si les chiffres suivants sont affichés : 02013, cela veut dire que la consommation de gaz du logement est de 2 013 m3 (à convertir si vous souhaitez obtenir le résultat en kWh). Le fournisseur fera ensuite la différence entre ces chiffres et ceux précédemment relevés, pour calculer votre consommation moyenne. Ne tenez pas compte des derniers chiffres sur fond rouge, ils correspondent au numéro du compteur.

Résilier un contrat de gaz lors d’un déménagement

Une fois la date de votre déménagement connue, vous pouvez lancer les démarches de résiliation de votre contrat actuel.Certains fournisseurs demandent jusqu’à trente jours de préavis : vérifiez les clauses de votre contrat. Première étape : contactez votre fournisseur d’énergie pour lui indiquer le jour de votre départ - c’est à cette date que votre contrat prendra fin. Ses coordonnées figurent sur votre facture ou dans votre espace client internet. Certains fournisseurs pourront, sans frais, convenir avec vous d’un rendez-vous de résiliation. Cela leur permettra de relever le compteur et de mettre l’alimentation en gaz sous sécurité avant l’arrivée des prochains habitants. Attention : soyez bien présent lors du rendez-vous, car sinon, le deuxième déplacement vous sera facturé. De même, si vous décalez la date de votre déménagement, pensez à prévenir votre fournisseur pour reporter le rendez-vous. Sous quatre semaines, vous recevrez votre avis de résiliation et votre facture de régularisation.

A retenir : Résilier son contrat est indispensable : dans le cas contraire, vous continuerez à payer votre abonnement, et ce jusqu’à ce que le futur locataire est souscrit à un contrat à son nom.