Quelles sont les aides allouées pour l’installation d’une clim réversible ?

Utilisée pour chauffer ou pour rafraichir un logement, la climatisation réversible présente de nombreux avantages. Celui d’un confort thermique optimal, quelle que soit la saison, mais aussi d’un mode de chauffage plus économe en énergie que les radiateurs électriques. Quelles sont donc les aides disponibles à l’installation des climatiseurs réversibles au sein de votre logement ?

À retenir :

  • Le prix d’une climatisation réversible varie entre 3 000 € et 13 000 € selon le modèle, la puissance et la superficie à chauffer et à climatiser.
  • Seuls les certificats d’économies d’énergie (CEE) permettent d’aider à financer l’installation d’un climatiseur.
  • Dans le cas où vous réalisez un bouquet de travaux énergétiques comprenant l’installation d’une clim réversible, alors vous pouvez prétendre aux aides de l’État.

💸 Quelles sont les aides allouées pour l’installation d’un climatiseur réversible ?

Pourquoi la clim réversible ne bénéficie que de peu d’aides financières ?

Aussi appelés pompes à chaleur (PAC) air-air, les climatiseurs réversibles profitent d’un bon rendement et d’une bonne performance énergétique. Plus économiques qu’un chauffage électrique en hiver, ces appareils permettent également de rafraîchir les logements l’été grâce à leur fonction climatisation.

Malheureusement, c’est cette même fonction de climatisation qui prive la PAC air-air des nombreuses aides financières habituellement proposées pour les travaux de rénovation énergétique, dont la pose d'une PAC. Les maisons climatisées profitent en effet davantage d’une amélioration de confort plutôt que d’une amélioration de performances énergétiques.

Là où les autres modèles de pompe à chaleur, comme la PAC air-eau ou la PAC géothermique, ne tournent qu’en hiver pour le chauffage, les PAC air-air, elles, tournent aussi en été, dans le but de climatiser les logements. Elles sont alors considérées comme des appareils énergivores.

De ce fait, leur consommation énergétique, bien que réduite en hiver comparé à un chauffage à l’électricité, ne rentre pas dans les critères d’éligibilité des aides financières proposées par l’État, comme MaPrimeRenov’ ou l’éco-prêt à taux zéro.

En revanche, les climatiseurs convertibles, grâce à leur faible consommation énergétique en période de chauffe, peuvent se voir accorder certaines aides à l’installation. Il faudra pour cela se tourner vers les certificats d’économies d’énergie, aussi appelés primes CEE ou primes Énergie.

Les certificats d’économie d’énergies

Les primes CEE ont étés mises en place dans le but d’atteindre les objectifs du protocole de Kyoto. Elles sont distribuées depuis 2005 dans le cadre d’un dispositif mis en place par l’État afin de réduire la consommation énergétique de la France.

Du fait de leur statut de pollueurs, les producteurs et distributeurs d’énergie sont qualifiés d’“obligés” qui doivent accomplir une action d’efficacité énergétique garantissant un gain d’énergie au pays.

Plus concrètement, les obligés sont tenus d’atteindre un objectif d’économie d’énergie sur une période donnée (comptée en plusieurs années). Si cet objectif n’est pas atteint, alors ils font face à des sanctions.

Afin d’obtenir les certificats d’économie d’énergie, les obligés peuvent donc par exemple financer les travaux de rénovation énergétique des particuliers, qui touchent de leur côté des primes CEE.

Les certificats d’économie d’énergie sont des documents délivrés pas l’État en échange d’une économie d’énergie. Chaque certificat équivaut à une économie d’énergie de l’ordre de 1 kWh cumac.  

Qu’est-ce que le kWh cumac ?

Le cumac (Cumulée et Actualisés) est l'unité de mesure utilisée pour calculer les primes Énergie. Elle correspond à l'unité de qualification d'un kWh pour calculer les CEE.

Les primes CEE ne sont pas versées par l’État, mais par des entreprises privées. C’est pour cette raison que l’installation d’un système de chauffage et de climatisation réversible permet d’accéder aux primes Énergie .

Le montant des primes CEE

Pour l’installation d’une climatisation réversible, le montant des primes CEE que vous recevrez variera entre 30 € et 900 €. Plusieurs critères font varier les montants perçus grâce aux primes CEE :

  • le type de logement et sa superficie ;
  • la puissance et les performances de l’appareil : les primes CEE ne sont allouées que pour les équipements d’une puissance inférieure ou égale à 12 kW et au COP supérieur ou égal à 3,9 ;
  • la zone géographique : 3 zones thermiques sont répertoriées en France et déterminent des besoins en chauffage pour les appartements et maisons ;
  • l’entreprise qui verse la prime.

Bon à savoir

Le Coefficient de Performance (COP) est l’indice qui sert à mesurer le rapport entre l’énergie produite et l’énergie consommée. Afin de bénéficier d’une efficacité énergétique élevée, l’Ademe conseille de faire installer chez soi une pompe à chaleur avec un COP supérieur ou égal à 3.

La prime Énergie peut être versée sous forme de chèque, de virement bancaire ou vous être remise sous la forme d’un bon d’achat ou d’un coupon de réduction à dépenser dans les magasins de l’enseigne. Il est également possible qu’elle soit directement versée à l’artisan RGE qui s’occupe de l’installation de votre système de climatisation.

Les critères d’éligibilité aux primes CEE

Si les primes CEE sont disponibles pour tous les ménages, sans condition de revenus, il convient tout de même de respecter certaines conditions pour les recevoir :

  • faire installer votre PAC air-air dans un logement vieux d’au moins 2 ans ;
  • être locataire ou propriétaire du logement à équiper ;
  • faire appel à un artisan RGE pour les travaux d’installation de votre climatisation ;
  • choisir une clim réversible d’une puissance inférieure ou égale à 12 kW et au COP supérieur ou égal à 3,9 ;
  • faire la demande avant d’avoir signé un devis ;
  • envoyer la facture des travaux à l’organisme dans les 6 mois suivant l’achèvement des travaux.

👨‍🔧 Pourquoi faire appel à un artisan RGE ?

Dans le cas où vous souhaiteriez bénéficier d’aides financières dans le cadre de travaux énergétiques, vous devrez obligatoirement faire appel à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Cette norme de qualité est attribuée aux installateurs reconnus par l’État comme étant spécialisés dans les installations écologiques, en lien avec le développement durable.

Comment faire une demande de prime CEE ?

L’obtention d’une prime CEE se fait en plusieurs étapes :

  1. Commencez par déposer une demande avant la signature d’un quelconque devis. Si vous effectuez cette étape après avoir signé, alors votre demande sera automatiquement refusée.
  2. Choisissez un artisan RGE qui vous présentera toutes les primes disponibles. Une fois votre choix effectué, confiez lui votre dossier pour qu’il en fasse le dépôt.
  3. Une fois la demande de prime CEE acceptée, signez le devis de votre installateur.
  4. À la fin des travaux, envoyez les factures et l’attestation du professionnel RGE à l’organisme que vous avez sélectionné dans un délai de 3 à 6 mois.

Quel prix pour une clim réversible ?

💰 Combien coûte un système de climatisation réversible ?

Le prix des clims réversibles

Le prix des climatiseurs réversibles dépend de plusieurs facteurs. Premièrement, le prix de votre climatisation réversible dépendra de la superficie à chauffer ou climatiser. On estime que l’installation d’une climatisation coûte entre 60 € et 90 € par m² à climatiser.

Le type de climatiseur que vous choisirez influe également sur le coût de l’appareil. On distingue 4 modèles de climatisation réversible :

  1. La clim monobloc : adapté aux petits logements ainsi qu’aux petits budgets, le monobloc peut être mobile. Il ne comprend qu’une unité intérieure et aucune unité extérieure. L’air extérieur est donc récupéré et restitué par l’intermédiaire d’un tuyau.
  2. La clim monosplit : un système monosplit compte une unité externe ainsi qu’une unité interne (aussi appelée split). Une seule pièce est alors climatisée et/ou chauffée, ce qui peut tout à fait convenir pour les petits logements. Les deux unités sont reliées par une gaine.
  3. La clim multisplit : les équipements multisplit sont constitués de plusieurs splits, qui permettent de climatiser plusieurs pièces et/ou zones de votre logement (1 split par pièce). Chaque unité est reliée individuellement à l’unité extérieure par une goulotte.
  4. La clim gainable : Le système de climatisation gainable est le plus silencieux, mais aussi le plus esthétique puisqu’il est installé dans les combles des habitations. L’air est alors restitué par des diffuseurs installés dans les pièces, pour climatiser votre appartement.

Astuce

Si le monobloc est le climatiseur le plus abordable, il ne s’agit pas du plus efficace. Il est alors conseillé, pour les petits budgets, de privilégier le monosplit, dont les prix sont quasiment identiques à ceux du monobloc et dont la performance énergétique est bien meilleure.

Type de climatisation

Prix moyen

Clim monobloc

Entre 1 000 € et 1 500 €

Clim monosplit

Entre 2 000 € et 3 000 €

Clim multisplit

Entre 3 000 € et 13 000 €

Clim gainable

Entre 10 000 € et 15 000 €

Vous souhaitez installer une clim réversible ?

Demandez un devis gratuit pour profiter d'un logement aux températures idéales, été comme hiver !

Je demande mon devis gratuit

Le coût d’installation d’une clim réversible

L’intervention d’un installateur de climatisation professionnel est nécessaire pour la pose de ce type d’appareil. Pour rappel, si vous souhaitez toucher des aides financières, il faudra faire appel à un artisan RGE.

Les prix d’installation pour les PAC air-air sont généralement compris entre 3 000 € et 13 000 € et varient en fonction du type d’appareil à installer.

En effet, il reviendra toujours moins cher d’installer un système monobloc ou monosplit, plutôt que multisplit. De la même manière, le prix d’une installation multisplit dépendra du nombre de split à poser.

Bon à savoir

Il est possible de demander un devis gratuit et sans engagement à un installateur afin de prendre en compte tous les coûts nécessaires à l’achat et à l’installation d’un climatiseur réversible.

Il est d’ailleurs conseillé de faire au moins 3 demande de devis auprès d’artisans différents pour une installation au meilleur rapport qualité/prix.

Le prix d’entretien d’une clim réversible

L’entretien d’une climatisation réversible est à réaliser obligatoirement tous les deux ans.

Il est cependant conseillé de faire une révision annuelle, afin d’utiliser votre clim en toute sécurité.

En effet, les climatiseurs réversibles renferment du fluide frigorigène dans leur circuit fermé, un élément chimique considéré comme dangereux et émetteur de gaz à effets de serre.

Qu’est-ce que le fluide frigorigène ?

Le fluide frigorigène est utilisé pour les appareils qui produisent du chaud ou du froid, comme les réfrigérateurs. Ce fluide est capable d’absorber et de restituer les calories énergétiques en changeant d’état (liquide ou gazeux).

Lentretien d’un système de climatisation réversible coûte environ 150 €. Il est également possible de souscrire un contrat d’entretien, dont le prix oscille entre 200 € et 300 €. Ce type de contrat permet aussi bien de réaliser l’entretien obligatoire de votre climatiseur que de bénéficier d’un service d’interventions rapides en cas de problème.

❔ Foire aux questions

Y a-t-il d’autres aides financières que les primes CEE pour la pose d’une clim réversible ?

Seules les primes CEE permettent d’aider au financement de l’installation d’une climatisation réversible. Vous pouvez toutefois prétendre à certaines autres aides, à la condition de réaliser un bouquet de travaux d’amélioration de performance énergétique.

Plus concrètement, vous avez vos chances :

  • du côté du dispositif MaPrimeRenov’ Serénité, qui s’applique pour 2 chantiers minimum, avec l’assurance de réduire d’au moins 35 % les consommations énergétiques du logement rénové ;
  • auprès de l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), un emprunt bancaire sans taux d’intérêt. Même rengaine que pour MaPrimeRenov’ : vous devez réaliser plusieurs travaux énergétiques pour en bénéficier.

Dans le cas où vous ne souhaitez qu’installer un climatiseur réversible sans réaliser d’autres travaux de rénovation énergétique, vous ne serez pas éligible à ces aides.

Puis-je faire une demande d’aide auprès des collectivités locales ?

La réponse est non. Les aides financières proposées par les collectivités locales s’adressent aux travaux de rénovation énergétique. Puisque l’installation d’un climatiseur réversible n’est pas considérée comme tel, vous ne pouvez pas prétendre aux aides locales et départementales.

Comment fonctionne un climatiseur réversible ?

Le fonctionnement d’un climatiseur réversible est relativement simple. L’unité placée en extérieur est chargée de récupérer les calories énergétiques contenues dans l’air ambiant et les splits, placés en intérieur, s’occupent de restituer l’air refroidi ou réchauffé à l’intérieur du logement.

Quelles sont les meilleures marques de climatiseurs réversibles ?

De nombreuses marques qui commercialisent des systèmes de climatisation réversible. Parmi les marques les plus reconnues, on peut notamment citer Daikin et Mitsubishi.

Pour des appareils performants milieu de gamme, vous pouvez vous tourner vers Hitachi, Toshiba et Atlantic.

Camille Grau

Camille Grau

Rédactrice experte énergie

Après un Master en Rédaction Professionnelle, Camille rejoint Hello Watt en 2022. Sensible aux sujets écologiques, elle vous aide à vous tourner vers une consommation responsable qui fait du bien au portefeuille et à la planète !