Quelles solutions suite à l’interdiction de la chaudière fioul ?

Dès juillet 2022, il ne sera plus possible de faire installer une chaudière au fioul dans son logement. Qui cette interdiction concerne-t-elle et quelles solutions y apporter ? Explications !

En résumé

❌ Les chaudières au fioul seront interdites dès juillet 2022. Celles-ci rejettent de nombreuses substances nocives et ont ainsi été jugées trop polluantes par les pouvoirs publics.

L’interdiction de la chaudière au fioul programmée pour 2022

En France, plus de 3 millions de logements se chauffent encore par le biais d’une chaudière au fioul. Malgré les avancées techniques réalisées sur ce type de chaudières, et particulièrement celle à condensation, le combustible utilisé reste une énergie fossile polluante et non-renouvelable. Des mesures ont donc été prises pour limiter l’impact environnemental de ces équipements.

Pourquoi interdire le fioul ?

C’est par souci environnemental que l’interdiction des chaudières au fioul a été votée par le gouvernement. L’État souhaite en effet soutenir la transition énergétique et encourager les Français à passer aux énergies renouvelables.

Le fioul, c’est fini !

Profitez-en pour passer au chauffage à granulés : économique, écologique et éligible aux aides de l’État.

Je calcule mes aides

Que dit la loi ?

C’est en 2019 qu’il a été question pour la première fois de supprimer les chaudières au fioul en France. Les pouvoirs publics avaient alors suggéré de supprimer tous les appareils de chauffage fonctionnant au fioul d’ici 10 ans (en 2029, donc).

Pour autant, ce n’est que le 27 juillet 2020, lors du 5ème Conseil de défense écologique, que l’interdiction de l’installation de nouveaux appareils au fioul a réellement été décidée. Au programme : l’imposition d’un niveau d’émissions de gaz à effet de serre maximal pour les équipements de chauffage, et l’impossibilité d’installer une chaudière au fioul (ou au charbon) après le 1er janvier 2022

Pour pouvoir être installé dans un bâtiment, y compris en remplacement d’un équipement existant, un équipement de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire respecte le seuil minimal environnemental suivant : le niveau des émissions de gaz à effet de serre de l’équipement est inférieur à 300 g CO2eq / kWh.
Extrait du décret n°2022-8 du 5 janvier 2022

Comme énoncé dans le Journal Officiel du 6 janvier 2022, cette mesure a ensuite été repoussée de 6 mois pour ne s’appliquer que le 1er juillet 2022.

Le saviez-vous ?

La France n’est pas plus en avance que ses voisins européens ! La Norvège, par exemple,  a déjà interdit le chauffage au fioul au début de l’année 2020, afin de réduire considérablement ses émissions de gaz à effet de serre.

Les particuliers ont-ils l’obligation de remplacer leur chaudière au fioul ?

Rassurez-vous, vous n’avez pas l’obligation de remplacer votre chaudière au fioul par une technologie moins polluante. Tant que votre appareil de chauffage fonctionne, vous pouvez :

En revanche, si votre chaudière au fioul tombe en panne et que vous n’avez pas d’autre choix que de la remplacer, vous devrez alors choisir une autre énergie pour votre chauffage et votre eau chaude sanitaire (ECS).

Interdiction de la chaudière au fioul : quelles sont vos alternatives ?

Que vous soyez équipé d’une chaudière au fioul classique, basse température ou à condensation, arrivera tôt ou tard le moment de la remplacer. Cela peut sembler contraignant, mais notez que cela vous permettra certainement de réaliser des économies d’énergie tout en contribuant à la protection de l’environnement. Découvrez-vos alternatives !

Quelles sont les alternatives au fioul ?

Le saviez-vous ?

La filière du fioul s’adapte ! Elle a travaillé sur le développement du biofioul, une énergie plus respectueuse de l’environnement car composée, en partie, d’ester méthylique de colza.

La pompe à chaleur (PAC)

Si vous souhaitez vous débarrasser de votre chaudière au fioul ainsi que de votre cuve de stockage, vous pouvez aussi faire le choix de la pompe à chaleur, moins encombrante ! Sachant que vous possédez probablement déjà un système de chauffage central, le plus judicieux serait de porter votre choix sur une PAC air-eau.

Si ce système fait fureur en ce moment, c’est parce qu’il présente plusieurs avantages :

  • malgré la nécessité d’un raccordement à l’électricité, qui fait office de relais lorsque les températures sont trop basse, la PAC permet de diviser les factures par 3 ou par 4 ;
  • les PAC ne génèrent pas de fumées nocives ;
  • les pompes à chaleur aérothermiques (air-air, air-eau) transforment les calories présentes dans l’air en énergie. Elles tirent donc partie d’une source d’énergie 100 % gratuite et renouvelable !

La chaudière à granulés

Si vous avez un peu d’espace de stockage chez vous, vous pouvez aussi opter pour l’installation d’une chaudière à granulés de bois. En plus d’être peu chers, les granulés de bois sont un combustible naturel et neutre en carbone ; vous agissez donc pour l’environnement en abandonnant votre chaudière au fioul pour une chaudière à granulés !

En plus d’être écologique, il faut aussi noter que la chaudière à granulés est économique : il présente un haut rendement énergétique et permet généralement de réaliser jusqu’à 30 % d’économies sur votre facture.

La chaudière gaz à condensation

Moins cher que le fioul pour le moment, le gaz naturel est une solution de chauffage idéale pour les particuliers pouvant être raccordés au réseau de gaz naturel. La chaudière gaz à condensation est réputée pour son rendement supérieur à 100 %, permettant généralement de réaliser d’importantes économies d’énergie.

De plus, les chaudières au gaz sont connues pour conférer un confort de chauffe optimal, et diffuser une chaleur douce et homogène.

Notez toutefois que le gaz naturel reste une énergie fossile : les ressources sur terre sont limitées et sa combustion génère des gaz toxiques ainsi que polluants. Comme la chaudière au fioul, elle émet par exemple du monoxyde de carbone. Elle nécessite donc un entretien annuel, afin de pallier tout accident domestique.

Fatigué des factures qui flambent ?

Passez du fioul au gaz naturel et réduisez le montant de vos factures !

Je change d’énergie

bois alternative a interdiction chaudiere fioul

Quelles sont les aides financières pour remplacer une chaudière fioul ?

Avez-vous déjà entendu parler des aides à la rénovation énergétique ? Des primes énergie ? Il s’agit là d’aides financières destinées à encourager la transition énergétique des Français. Mises en place par les pouvoirs publics, ces subventions sont versées par des organismes d’État mais aussi par des banques ou des entreprises polluantes, telles que les fournisseurs d’énergie.

Le remplacement d’un système de chauffage obsolète, comme une chaudière au fioul, est éligible à l’obtention de plusieurs de ces aides à la rénovation. En faisant appel à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour la réalisation de vos travaux, vous pourrez bénéficier de :

  • MaPrimeRénov’, une aide de l’Anah ;
  • MaPrimeRénov’ Sérénité ;
  • les primes CEE ;
  • l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ;
  • la TVA à taux réduit de 5,5 % ;
  • les aides de certaines collectivités locales.

Grâce à une telle prime (ou plusieurs, car elles sont cumulables entre elles), vous pourrez réduire considérablement le prix de vos travaux de rénovation !

Vos questions sur l’interdiction de la chaudière fioul

La chaudière au fioul est-elle interdite en France ?

Comme inscrit dans le décret n°2022-8 du 5 janvier 2022, les pouvoirs publics ont voté la mise en place d’un seuil maximal d’émissions autorisé pour les appareils de chauffage à combustion. Les appareils émettant plus de 300 g de CO2 par kWh n’ont plus le droit d’être installés. La chaudière au fioul, particulièrement polluante, est directement concernée par cette mesure.

Cette interdiction pour les ménages français entrera en vigueur au mois de juillet 2022, et non en janvier 2022 comme prévu précédemment.

Quelles sont les alternatives à la chaudière au fioul ?

En dehors du gaz propane, qui se stocke aussi en citerne mais n’est pas des moins chers, il existe de nombreuses alternatives à la chaudière au fioul. Voici quelques-unes des alternatives les plus écologiques et économiques, qui vous rendront éligible à une prime énergie :

  • la chaudière à granulés ;
  • la pompe à chaleur (PAC) ;
  • la chaudière gaz à condensation.

Est-ce obligatoire de remplacer sa chaudière au fioul ?

Si vous suivez les actualités, il ne vous a sûrement pas échappé que l’installation de chaudière au fioul va être interdite. Néanmoins, cela ne signifie pas que vous serez forcé de remplacer votre chaudière au fioul ! Un remplacement de chaudière représente effectivement un coût important, et il serait par ailleurs contre-productif de se débarrasser d’un système tout à fait fonctionnel.

Les ménages équipés de chaudières au fioul pourront donc continuer à se faire livrer en combustible, à entretenir leur système de chauffage ou à le faire réparer par un professionnel.

Madeleine Toumazet

Madeleine Toumazet

Rédactrice experte énergie et rénovation énergétique

Après un Master en Management Européen, Madeleine rejoint Hello Watt en 2020, en tant que rédactrice, pour informer les consommateurs sur le marché européen de l'énergie. Elle est spécialiste des sujets liés au gaz et aux compteurs communicants Linky et Gazpar.