Les huit conseils d’Hello Watt pour se lancer dans le solaire en 2024

Écrit par Juliette Mariani, Journaliste énergie et rénovation le 2 avril 2024 à 09:35 | Modifié le 4 avril 2024 à 10:16
Temps de lecture : 3 min

L’année 2024 s’annonce prometteuse pour le solaire : les prix de l’électricité atteignent des sommets tandis que le coût du matériel solaire (panneaux et onduleurs) est au plus bas. Cette conjoncture entraîne une forte augmentation de la demande de la part des particuliers désireux d’équiper leur toiture.

Nous vous proposons huit conseils pour éviter les écueils et profiter d’une installation de qualité pendant plusieurs décennies. 

En résumé : 

  • La demande est forte et le marché accueille beaucoup de nouveaux entrants : comparez les devis, méfiez-vous des démarcheurs et vérifiez la fiabilité des installateurs
  • Demandez une étude de rentabilité fiable et détaillée. 
  • Anticipez vos futurs besoins d’électricité (véhicule électrique, batteries…). 
  • L’autoconsommation avec revente du surplus reste la solution la plus avantageuse pour la majorité des particuliers. 

1. Évitez la vente en salon et la vente en porte-à-porte

Le démarchage à domicile vous expose à des risques d'escroquerie et de pratiques commerciales abusives. Il n’est pas rare que des escrocs se fassent passer pour des partenaires d’entreprises réputées comme EDF, et vendent des panneaux solaires à des prix excessifs ou en proposant des conditions financières trompeuses. Certains escrocs proposent des installations de 3 kWc à 15 000, 20 000, ou même 40 000 € ! Chez Hello Watt, nous proposons des installations de 3 kWc dès 8 000 €. 

2. Demandez plusieurs devis

Le matériel solaire a connu une importante baisse de prix, mais tous les installateurs ne répercutent pas la baisse des coûts sur leurs devis. C’est pourquoi il est important de demander plusieurs devis pour comparer les prix. 

De plus, la forte hausse de la demande et le faible coût d’approvisionnement attirent de nouveaux entrants sur le marché, dont la qualité de pose est inégale. Nous vous conseillons donc de comparer le dimensionnement et le matériel proposés, l’expertise des entreprises et leur historique de pose, ainsi que les hypothèses de taux d'autoconsommation utilisées pour déterminer la rentabilité de l'installation.

3. Vérifiez la fiabilité de l’installateur 

La certification RGE (reconnu garant de l’environnement) n’est parfois pas toujours suffisante pour garantir la qualité des travaux. Des certifications supplémentaires telles que QualiPV, délivrée par Qualit’EnR, peuvent être pertinentes. 

Pour sélectionner les techniciens certifiés de son réseau, Hello Watt vérifie leurs chantiers passés et prend des références auprès d’au moins trois anciens clients. Nous vérifions également l’historique des sociétés, leur registre de sinistralité (qui consigne les accidents survenus) et leur solidité financière.

Il est également important de consulter le nombre d’avis et les notes reçues par une entreprise de pose, ainsi que la qualité des documents reçus. Vérifiez notamment si toutes les mentions obligatoires figurent bien sur le devis

4. Privilégiez l’autoconsommation avec revente du surplus 

Sauf pour les maisons isolées non connectées au réseau, l’autoconsommation avec revente de surplus est la solution la plus avantageuse pour les particuliers, car elle vous permet de rentabiliser chaque kilowattheure produit. Elle donne droit à la prime à l’autoconsommation et à un complément de rémunération : l’électricité que vous n’autoconsommez pas n’est pas perdue, mais rachetée et injectée sur le réseau. 

5. Vérifiez que votre entreprise gère les démarches administratives 

Certaines démarches administratives préalables à l’installation de panneaux solaires peuvent être complexes :

  • autorisation d’urbanisme ;
  • demande de raccordement ;
  • attestation de conformité ;
  • contrat d’achat.

Elles sont cependant obligatoires. Assurez-vous de les effectuer correctement, ou faites appel à un professionnel comme Hello Watt pour les réaliser en votre nom.

6. Anticipez vos besoins futurs

Lors du dimensionnement de vos panneaux solaires, prenez en compte la taille, l’orientation et l’inclinaison de votre toiture, mais aussi vos besoins en électricité actuels et futurs. La durée de vie des panneaux solaires dépassant aujourd’hui 30 ans, il est probable que les propriétaires de maisons individuelles acquièrent dans les prochaines décennies un véhicule électrique ou une pompe à chaleur

7. Laissez-vous la possibilité d’installer une batterie plus tard 

Nous vous conseillons d’attendre avant d’investir dans des batteries, étant donné que leur durée de vie est actuellement limitée et qu'elles sont encore coûteuses et peu rentables. Néanmoins, dans les années à venir, les solutions de stockage deviendront beaucoup plus performantes et seront très attractives pour les particuliers. 

En effet, la stratégie la plus économique pour un particulier est de consommer sa propre électricité, plutôt que de la revendre à des tarifs inférieurs au prix de l’électricité. En stockant votre surplus pour le consommer au moment où vos panneaux ne produisent pas, vous pourrez maximiser votre taux d’autoconsommation et vos économies d’énergie. Choisissez donc un équipement capable d’accueillir une batterie dans quelques années. 

8. Lancez-vous maintenant 

Il n’a jamais été aussi avantageux de produire votre propre électricité photovoltaïque, car les prix de l’électricité sont à un niveau record tandis que ceux des panneaux solaires sont au plus bas. En effet, le prix de l’électricité a augmenté de 38 % en un an, entre février 2023 et février 2024. Quant aux prix du matériel (panneaux et onduleurs), ils ont chuté de 25 % depuis janvier 2023. 

Calculez la rentabilité

Découvrez combien d'années seront nécessaires pour que votre projet photovoltaïque soit rentabilisé.

Je demande un devis gratuit

Juliette Mariani
Juliette Mariani

Journaliste énergie et rénovation

Juliette a rejoint Hello Watt en 2024 après des études de lettres et de marketing. Sa mission : vous tenir informés des dernières actualités du secteur de l’énergie dans les articles du blog Hello Watt.

Commentaires
Vincent Bléher
 - 12 avril 2024

Bonjour,

Vous préconisez systématiquement un contrat d'autoconsomation avec vente du surplus.

Il me semble que dans de nombreux cas , par ex une maison secondaire peu consommatrice, la vente en totalité me semble plus rentable, même sans aide de l'état, compte tenu du tarif d'achat supérieur par EDF OA.

Juliette
Juliette
 - 22 avril 2024

Bonjour, 

Nous préconisons en effet un contrat d'autoconsommation avec revente du surplus pour les particuliers installant des panneaux d'une puissance inférieure à 9 kWc. Dans la majorité des cas, c'est la solution la plus rentable s'ils sont raccordés au réseau :

1) Un kilowattheure autoconsommé permet d'économiser 25 centimes d'€ (prix de l'électricité en avril 2024), tandis qu'un kilowattheure vendu à EDF OA ne rapporte que 13 centimes en revente du surplus, et 16,6 centimes (si installation inférieure à 3 kWc) ou 14 centimes (inférieure à 9 kWc) dans le cas d'une revente totale. 

2) Le contrat avec autoconsommation et revente du surplus est éligible à la prime à l'autoconsommation, contrairement au contrat en revente totale. 

3) Les frais de raccordement dans le cadre d'un contrat avec autoconsommation et revente du surplus sont pris en charge par Enedis, tandis qu'ils incombent au propriétaire des panneaux dans le cadre d'un contrat de revente totale (plus de 1000 € si la configuration est complexe). 

Mais comme vous le dites, dans certains cas, la vente totale peut-être plus avantageuse. C'est en effet le cas quand vous installez des panneaux sur le toit d'une résidence secondaire, puisque vous autoconsommerez peu d'énergie. Dans ce cas, la démarche est différente. Vous ne cherchez pas à économiser de l'argent en consommant votre propre électricité (et en dépendant moins de votre fournisseur d'électricité). Vous créez une centrale de production qui vous rapportera de l'argent en vendant à EDF OA. 

Le calcul doit être fait en fonction de la taille de votre installation, de votre logement, et de vos besoins de consommation. 

BECOUZE Denis
 - 15 avril 2024

Dans la dernière version de l'aide pour l'installation des panneaux ,solaires , j'ai pris note que les tranches du revenu fiscale de référence avaient augmenté. J'ai fait installé des panneaux solaires en mars 2024 et dans cette réforme, les dispositions de février prévoient que les dossiers de demandes seront disponibles à compter d'avril . Dans ce cadre puis-je prétendre à une aide, mon installateur (conseillé par vos soin) répond à tous les critères.

A quel organisme je dois m'adresser?

Merci pour votre réponse

Juliette
Juliette
 - 22 avril 2024

Bonjour, 

Vous faites bien référence à la réforme récente de MaPrimeRénov' ? Celle-ci inclut subventionne en effet l'installation de panneaux solaires thermiques. Je vous invite à retrouver toutes les informations sur le montant des aides et la constitution d'un dossier pour l'installation de panneaux solaires thermiques dans le cadre de MaPrimeRénov' sur cette page

Nevert
 - 16 avril 2024

Bonjour

Merci pour vos informations très utiles

Cordialement

Nevert Alain

treboz
 - 17 avril 2024

Merci!! j'aime bcp les bonnes nouvelles

Ecrire un commentaire