Ce qu'il faut savoir de l'autoconsommation photovoltaïque

Notre sélection de panneaux solaires photovoltaïques
Maxeon 5 AC  - 415 W
SunPower
Matériel + pose à partir de
9 200 €
Performance 3 BLK - 375 W
SunPower
Matériel + pose à partir de
8 500 €
Maxeon 5 AC  - 400 W
SunPower
Matériel + pose à partir de
9 500 €
Flash Shingle Black - 375 W
DualSun
Matériel + pose à partir de
8 500 €
Matériel + pose à partir de
8 300 €
Matériel + pose à partir de
8 300 €
Smart module - 375 W
SolarEdge
Matériel + pose à partir de
8 000 €
Matériel + pose à partir de
8 300 €

Consommer l’électricité produite par ses panneaux solaires permet de faire jusqu’à 40 % d’économies sur sa facture d’énergie : c’est ce qu’on appelle l’autoconsommation. Ce type d’installation séduit de plus en plus de Français, alors pourquoi pas vous ?

En résumé

  • Grâce à l’installation de panneaux solaires sur toiture, plus de 100 000 Français produisent et consomment leur propre électricité.
  • L’autoconsommation est aujourd’hui le mode de consommation le plus rentable pour les particuliers, car il permet de réaliser des économies non négligeables sur votre facture énergétique.
  • En effet, grâce à cette dernière, vous réduisez également votre dépendance auprès de votre fournisseur d’énergie.

Qu'est ce que l'autoconsommation photovoltaïque ?

Autoconsommation : définition

Les panneaux solaires photovoltaïques - à ne pas confondre avec les panneaux solaires thermiques - produisent de l’électricité à partir des rayonnements du soleil.

L’autoconsommation photovoltaïque est, comme son nom l’indique, le simple fait de consommer l’électricité produite par sa propre installation solaire. Il existe deux types d’autoconsommation : l’autoconsommation partielle avec vente du surplus et l’autoconsommation totale.

Au cours de votre projet d’installation de panneaux solaires, vous devrez effectuer votre choix d’injection de votre électricité solaire. Attention, toute décision est définitive, vous ne pourrez pas revenir dessus après avoir déclaré votre situation.

Alors pour vous permettre d’y voir plus clair et de vous assurer de faire le meilleur choix de panneaux solaires pour votre foyer, nous vous détaillons dans cet article toutes les informations essentielles à connaître avant de devenir producteur d’électricité solaire.

Retour sur les 3 types de valorisation de l'énergie solaire

L’autoconsommation avec vente du surplus

Qu’est-ce que l’autonomie partielle ?

Les panneaux solaires en autoconsommation avec vente du surplus (aussi appelée vente partielle), permettent de consommer votre production d’énergie et de vendre le surplus au fournisseur historique EDF (grâce à EDF obligation d’achat) ou à un fournisseur alternatif - par exemple Enercoop ou ekWateur.

Grâce à cette configuration, vous restez connecté au réseau de distribution d’électricité du gestionnaire Enedis. En fonction du moment de la journée (faible ensoleillement ou la nuit par exemple), le réseau public prendra le relais.

infographie consommation vs production d'électricité solaire

Dans l’exemple ci-dessus, on observe que les besoins en électricité (en bleu) ne correspondent pas avec exactitude à la production de vos panneaux solaires journalière (en jaune). C’est pour cela que 3 cas de figure se présentent avec un système de panneaux photovoltaïques en autoconsommation :

  • situation d’autoconsommation : le soleil brille et vous avez simultanément besoin d’électricité. Vos appareils électriques peuvent donc être alimentés par vos panneaux solaires ;
  • le soutirage : la nuit ou lorsque le soleil se cache derrière les nuages, votre production photovoltaïque peut ne pas suffire à alimenter vos besoins. Vous pouvez alors faire appel à votre fournisseur d’énergie ;
  • la vente du surplus : lorsque vous vous absentez ou que la production de votre installation dépasse vos besoins électriques, le surplus non consommé est vendu et injecté sur le réseau électrique.

Comme évoqué précédemment, l’autoconsommation partielle (mais également en situation d’autoconsommation totale) ne permet pas d’être à 100 % indépendant du réseau. Toutefois, elle donne l’avantage de tirer pleinement parti de sa production, soit par l’autoconsommation, soit par la vente du surplus.

Le saviez-vous ?

Le rendement d’un panneau - c'est-à-dire la quantité d’énergie produite par jour - varie selon plusieurs critères, et entre autres son orientation, son inclinaison, sa marque ou encore votre région.

Pourquoi choisir l’autoconsommation avec vente du surplus ?

Réaliser des économies sur votre facture d’électricité

En autoconsommation avec vente du surplus, les kWh que vous autoconsommez sont valorisés au prix de l’électricité pratiqué par les fournisseurs d’énergie ! Et si vous optimisez au maximum votre autoconsommation en déplaçant vos consommations au moment où vos panneaux produisent de l’électricité, vous gagnerez en autonomie et la rentabilité de l’installation n’en sera que meilleure.

L’électricité que vous revendez est généralement rachetée à un tarif fixé sur une période de 20 ans, ce qui vous permet de générer des revenus pendant toute la durée de vie des panneaux photovoltaïques. Autoconsommer sa propre électricité est donc très profitable, à la fois du point de vue économique et écologique

Une solution valorisée par le gouvernement

Les panneaux solaires en autoconsommation avec vente du surplus sont une option qui est valorisée par les pouvoirs publics puisque plusieurs aides ont été mises en place afin de soutenir les Français dans leur investissement.

C’est tout naturellement que le nombre de panneaux solaires en autoconsommation avec vente du surplus a fortement augmenté ces dernières années.

Choisir l'autoconsommation photovoltaïque

Renseignez-vous sur l'autoconsommation, montez votre projet solaire et devenez indépendant du réseau !

Je demande un devis gratuit

Panneaux solaires en autoconsommation totale

Qu’est-ce que l'autoconsommation totale ?

Comme son nom l’indique, l’autoconsommation totale consiste à consommer l’intégralité de la production électrique de votre installation solaire photovoltaïque. Elle est particulièrement répandue parmi les utilisateurs de kits solaires à monter soi-même et qui sont de faible puissance.

Mais attention, autoconsommation totale ne veut pas dire indépendance du réseau ! L’autoconsommation totale n’implique pas forcément que vous autoproduisiez toute votre consommation.

Quelle est la différence entre autoconsommation et autonomie ?

Lorsqu’il est question d’autonomie, vos panneaux solaires assurent l’intégralité de vos besoins en électricité.

En d’autres termes, l’autoconsommation tend à vous rendre plus autonome.

De cette manière, à moins que votre logement ne soit situé en site isolé et que vous disposiez d’une batterie de stockage, vous aurez toujours besoin du réseau pour prendre le relais des panneaux solaires pendant la nuit ou les jours de mauvais temps. Il est très difficile d’atteindre une autonomie de 100 % avec des panneaux solaires en autoconsommation totale.

Lorsque vous faites une demande de raccordement au réseau, dans le cas de l’autoconsommation totale, il vous est demandé de remplir et de fournir à Enedis la Convention d’Autoconsommation Sans Injection de surplus (CACSI). Ce document atteste que vous respectez bien les conditions liées à l’autoconsommation sans injection.

Autoconsommation ou vente totale ?

Troisième possibilité d’utilisation de votre production d’électricité : la vente totale. La vente totale. Lorsque l’installation n’est ni en autoconsommation totale ni en autoconsommation partielle, alors elle réinjecte l’électricité produite en totalité : on parle donc de vente totale. Pendant longtemps, c’était la pratique d’usage.

En effet, le tarif d’achat de l’électricité d’EDF OA Solaire est resté tellement élevé durant plusieurs années, qu’il était plus intéressant financièrement de vendre toute sa production que d’en consommer une partie.

Aujourd’hui, comme les tarifs de rachat d’EDF OA Solaire sont en baisse et que les prix de l’électricité ne cessent d’augmenter, l’autoconsommation s’impose comme une alternative économiquement viable.

La vente totale d’électricité est alors principalement destinée aux plus grandes installations destinées aux hangars ou autre type de bâtiment photovoltaïque.

Que devient le surplus ?

Dans le cas où la production dépasse vos besoins, le surplus est réinjecté dans le réseau pour alimenter les habitations autour de chez vous.

Rentabilité : comment choisir son type d’autoconsommation ?

Maintenant que nous avons défini ensemble les différents types d’utilisation de votre production d’électricité solaire, voyons comment choisir celui qui vous conviendrait le mieux.

Revente du surplus : rentabiliser son investissement

Les particuliers se tournent majoritairement vers l’autoconsommation avec vente du surplus : elle représente aujourd’hui 80 % des installations françaises. Cela vous permet de :

  • réduire votre facture d’électricité et votre dépendance à votre fournisseur d’énergie ;
  • consommer mieux votre électricité en journée ;
  • générer un revenu avec le surplus produit ;
  • une rentabilité atteinte plus rapidement ;
  • vous devenez éligible aux aides pour l’installation de panneaux photovoltaïques.

Par exemple, une installation de 3 kWc permet ainsi de générer entre 15 000 et plus de 23 000 € d’économies sur 25 ans, en fonction de la quantité d’énergie solaire dont elle bénéficie.

Le retour sur investissement, lui, est atteint entre 11 et 16 ans, la différence d’une installation à l’autre se faisant principalement au niveau du taux d’ensoleillement et de la performance du panneau utilisé.

infographie revenus autoconsommation panneaux solaires

Autoconsommation solaire totale : réduire ses factures

Deuxième possibilité pour consommer votre électricité solaire, l’autoconsommation totale. En consommant la totalité de votre production, vous ne bénéficierez pas d’aides, ce qui peut rallonger la durée de votre retour sur investissement.

En général, seules les plus petites puissances - par exemple, un kit solaire 3 kWc - choisissent ce type de consommation. En effet, la quantité d’électricité produite par les panneaux étant toujours inférieure aux besoins de votre logement, vos panneaux ne produisent quasiment pas de surplus.

L’autoconsommation totale est de cette manière réservée aux personnes ayant besoin d’un appoint ou encore aux logements en sites isolés.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à contacter un spécialiste pour calculer le retour sur investissement de votre installation. Chez Hello Watt, nos experts vous accompagnent dans votre projet solaire pour vous proposer un équipement rentable et au meilleur prix. N’attendez plus pour contacter nos conseillers !

Ne vous faites pas rouler !

Hello Watt sélectionne des artisans qualifiés pour l'installation de vos panneaux solaires.

Je veux un devis !

Les aides pour passer à l’autoconsommation solaire

La prime à l’autoconsommation et le tarif d’achat

Vous souhaitez vous tourner vers l’autoconsommation avec vente du surplus ? Bonne nouvelle, vous pouvez bénéficier d’aides financières pour réduire votre reste à charge !

La prime à l’investissement pour les panneaux solaires en autoconsommation, comme en dispose l’arrêté du 9 mai 2017, est une mesure incitative de l'État pour encourager les particuliers et les entreprises qui souhaitent se lancer dans l’aventure du renouvelable et produire leur propre électricité.

Cette prime est versée aux propriétaires de l'installation photovoltaïque par EDF OA Solaire afin d’amortir le coût d’acquisition des panneaux solaires, de l’onduleur, de la main d'œuvre, etc. Elle est applicable aux installations dont la puissance n'excède pas 100 kWc.

En revanche, depuis l'arrêté du 6 octobre 2021, les tarifs de rachats sont, quant à eux, désormais étendus aux installations solaires jusqu'à 500 kWc. EDF OA vous permet de bénéficier d’un tarif de revente du kWh à prix fixe. Les tarifs de revente de l’électricité en autoconsommation avec revente du surplus et les montants de la prime à l’autoconsommation sont les suivants :

Puissance

Prime à

l'autoconsommation*

Tarif de rachat EDF OA

Vente du surplus*

≤ 3 kWc

430 €/kWc

0,10 €/kWh

≤ 9 kWc

320 €/kWc

0,10 €/kWh

≤ 36 kWc

180 €/kWc

0,06 €/kWh

≤ 100 kWc

90 €/kWc

0,06 €/kWh

≤ 500 kWc

Non éligible

0,1107 €/kWh**

*Tarifs valables au 3e semestre 2022, du 1er août au 31 octobre

**Dans la limite de 1 100 kWh/kWc puis 0,04 €/kWh

Par exemple, si vous installez 8 kWc de panneaux solaires en autoconsommation avec vente du surplus, vous recevez : 8 (kWc) x 320 (€) = 2 560 €.

Toutefois, l’octroi de la prime à l’investissement pour l’autoconsommation dépend de certaines conditions :

  • choisir l’autoconsommation avec vente du surplus ;
  • vos panneaux solaires doivent être placés parallèlement à votre toit, sur une toiture plate, ou remplir l’une des fonctions suivantes : garde-corps, bardage, brise-soleil, pergolas, mur-rideau, allège ou ombrière ;
  • l’arrêté de mai 2017 dispose que l’installation (panneaux, onduleur) doit être réalisée par une société labellisée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) respectant les certifications suivantes : QualiPV module Elec, certifié Qualibat 5911-ENR Photovoltaïque ou Qualifélec SP1 ou SP2, comme le rappelle Enedis dans un communiqué.

Pour obtenir la prime, vos démarches administratives débutent au moment de la demande de raccordement au réseau public d’électricité d’Enedis, en précisant que vous prévoyez la vente partielle de votre électricité. Par ailleurs, et suivant les dispositions de l’arrêté de mai 2017, le contrat d’achat qui lie le propriétaire à EDF OA solaire s’étend sur une durée de 20 ans.

Un encadrement réglementaire qui suggère la volonté des pouvoirs publics d’assurer une rémunération durable aux propriétaires de panneaux solaires souhaitant jouer le jeu de l’autoconsommation.

MaPrimeRénov’ et CEE

En remplacement du Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE), le gouvernement a lancé en 2020 MaPrimeRénov’ pour aider les Français à réaliser la rénovation énergétique de leur maison ou appartement.

Si une installation photovoltaïque standard n’est pas éligible à cette prime, les systèmes hybrides, capables de produire de l’électricité mais aussi de la chaleur (on parle de panneau solaire hybride à eau ou aérovoltaïque) sont bien concernés. 

Modulée selon les revenus, cette aide peut prendre en charge une partie non négligeable des frais. En étant couplée aux CEE (Certificats d’Économies d’Énergie), le reste à charge peut alors être négligeable pour les ménages aux ressources modestes.

À noter que la prime CEE est versée par les fournisseurs d’énergie, contraints par le gouvernement de compenser l’impact négatif de leurs activités en incitant les particuliers à réaliser des travaux d’économies d’énergie.

Les montants versés aux ménages varient selon vos revenus, la situation géographique de votre logement ainsi que du projet de rénovation énergétique en question. Découvrez dans le tableau suivant une idée des montants versés lors de l’achat d’appareils complémentaires à vos panneaux solaires :

Équipement

MaPrimeRenov'

Estimations CEE

Chauffage solaire

De 5 000 à 11 000 €

De 2 730 à 4 360 €

Chauffe-eau solaire

De 2 000 à 4 000 €

140 €

Équipement solaire hybride

De 1 000 à 2 500 €

130 €

Réduire sa consommation d’énergie grâce aux appareils domotiques

Comme nous l’avons vu, pour améliorer son taux d’autoconsommation, il est possible d’utiliser des gestionnaires d’énergie, que l’on appelle aussi appareils domotiques. Cette technologie permet d’avoir une plus grande maîtrise de ses installations électriques, et ainsi, un meilleur contrôle de sa consommation énergétique afin d'accroître la quantité d’énergie autoconsommée.

Et la bonne nouvelle, c’est que les systèmes de domotiques sont parfaitement intégrables à une installation de panneaux solaires en autoconsommation. En fonction de l’activité solaire, le système calcule l’intérêt de faire fonctionner un, deux ou trois appareils électriques durant la journée quand votre installation produit le plus d’électricité.

Les appareils énergivores (lave-linge, sèche-linge, etc.) sont priorisés, le but étant de valoriser au maximum l’énergie produite par les panneaux solaires. Pour installer un dispositif de gestion d’énergie et améliorer l’efficacité de vos panneaux solaires en autoconsommation, le taux de TVA est réduit à 10 % pour les équipements dont la puissance est inférieure ou égale à 3 kWc.

Zoom sur les aides locales

Pour faciliter l’investissement dans des panneaux photovoltaïques, vous pouvez vous renseigner sur le site de l’Anil pour découvrir les aides en provenance de vos collectivités locales. Attention, ces aides ne sont pas cumulables avec la prime à l’autoconsommation.

Autoconsommation d'énergie solaire

Pose professionnelle vs kit solaire

En fonction des attentes que vous avez de votre installation solaire en autoconsommation, vous allez devoir choisir entre une installation réalisée par un professionnel certifié ou un kit solaire que vous monterez vous-même.

Ces deux types d’installations diffèrent par l’usage qu’elles impliquent ainsi que par la taille et la puissance du dispositif. Voici ce qui oppose ces deux types d’installation :

Caractéristiques

Panneaux solaires installés

par un installateur RGE

Kit solaire

Vente surplus à EDF OA

Oui

Oui - dans la limite de 3 kWc

Prime à l'autoconsommation

Oui

Non

Raccordement au réseau

Oui

Pas obligatoire - possibilité

de brancher l'installation sur une prise

Investissement initial

Assez conséquent

Différentes gammes de prix

Démarches administratives

Importantes

Simple déclaration

Si vous souhaitez sauter à pieds joints dans l’univers du solaire et changer drastiquement votre mode de consommation énergétique, choisir un installateur de panneaux solaires RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est indispensable.

Si vous préférez procéder à votre transition énergétique de manière progressive, commencer par une installation en kit à monter soi-même est préférable. Un kit solaire est un dispositif simplifié qui permet aux petits bricoleurs de monter eux-mêmes leur installation solaire. De plus, vous avez la possibilité de les installer directement au sol.

Des accessoires à la fixation en passant par la pose de l’onduleur, tout est pensé pour que l’installation soit la plus simple et sécurisée possible. Par ailleurs, le prix d’une installation photovoltaïque classique est plus élevé que celui d’un kit solaire, car le coût de la main-d'œuvre est bien entendu plus important.

Pourquoi choisir des panneaux solaires en autoconsommation : les avantages et les inconvénients

Faire le choix d’installer des panneaux solaires en vue de faire de l’autoconsommation électrique est une démarche d'envergure qui demande une analyse non biaisée des “pour” et des “contre”. Toutefois, soyez rassurés, investir dans des panneaux solaires pour passer à l’autoconsommation comporte bien plus d’avantages que d’inconvénients ! Voici les principaux avis.

Les avantages d'un équipement photovoltaïque en autoconsommation

  • des factures d’électricité moins élevées ;
  • un investissement rentable sur la durée de vie des panneaux (de 25 ans en moyenne) ;
  • une plus grande indépendance du réseau ;
  • l’éligibilité aux aides pour l’autoconsommation ;
  • la production et consommation d’énergie verte ;
  • la possibilité d’obtenir un prêt auprès de son établissement bancaire.

Les inconvénients de l’autoconsommation

  • adapté aux résidences munies d'un chauffe-eau, d'un chauffage électrique ou d'une piscine où des économies importantes sur la facture d'électricité peuvent être réalisées, mais moins adapté aux logements ayant l’eau chaude et le chauffage au gaz, qui préféreront des projets solaires en vente totale ; 
  • nécessité de changer ses habitudes afin d’améliorer son taux d’autoconsommation ;
  • coûts élevés des systèmes de stockage.

Passer à l’autoconsommation avec Hello Watt

Vous souhaitez passer au solaire et autoconsommer votre production d’électricité ? Rien de plus simple avec Hello Watt ! Voici les étapes à suivre pour poser les panneaux solaires les moins chers en toute tranquillité :

  1. évaluez la faisabilité de votre projet en remplissant notre formulaire en ligne ;
  2. discutez de votre projet par téléphone avec l’un de nos experts solaires ;
  3. recevez un devis détaillé et au meilleur prix avec des installateurs compétents et certifiés RGE ;
  4. engagez les démarches administratives (déclaration préalable en mairie et demande de raccordement au réseau) ;
  5. l’installateur se déplace chez vous pour réaliser vos travaux (comptez moins d’une journée pour du 3 kWc) ;
  6. laissez le Consuel vérifier la conformité électrique de votre installation et les techniciens d’Enedis assurer le raccordement ;
  7. vous pouvez maintenant profiter de votre nouvel équipement et réaliser des économies !

Les panneaux solaires en autoconsommation s'imposent comme une réelle étape dans l’accès des citoyens français à l’autonomie énergétique. Si l’indépendance du réseau est encore loin d’être une réalité, nous en sommes aujourd’hui plus proches que jamais.

Tout comme consommer local et de saison, la consommation d’une électricité verte, directement produite chez soi est une aspiration de nombreux Français, de plus en plus soucieux d’agir en faveur de la transition énergétique. Et vous, êtes-vous prêts à passer au solaire ?

Lancez votre projet solaire !

Besoin d’aide pour lancer votre projet solaire ? Remplissez notre formulaire en ligne pour être conseillé gratuitement par des experts de l’énergie solaire !

Simuler mon projet

Foire aux questions

Qu’est-ce que l’autoconsommation avec vente du surplus ?

L’autoconsommation avec vente du surplus signifie que le propriétaire de l’installation consomme une partie de sa production d’énergie et vend le surplus non consommé à EDF Obligation d’Achat Solaire (EDF OA).

C’est le mode de consommation le plus répandu parmi les nouveaux projets photovoltaïques car il est encore compliqué de stocker l'énergie produite sans avoir à débourser beaucoup d’argent dans des batteries de stockages.

Lorsque vous êtes chez vous, vous allez donc privilégier l’autoconsommation, mais lorsque vous êtes absent, l'électricité produite n’est pas perdue, elle est injectée sur le réseau et vendue à EDF OA ou à un fournisseur alternatif.

Qu’est-ce que l’autoconsommation totale ?

L’autoconsommation totale est la deuxième façon de consommer l'électricité que l’on produit. Comme son nom l’indique, cela signifie que l’électricité produite par vos panneaux est entièrement consommée : il n’y a aucun surplus.

Cependant, l’autoconsommation totale ne signifie pas être indépendant du réseau car celui-ci prend le relais lorsque la production d’électricité est très faible comme la nuit. Toutefois, les installations en autoconsommation totale sont rarement raccordées au réseau. Il leur faut être munies de batteries afin de stocker l’électricité non consommée sur le moment. Cela concerne principalement les maisons autonomes situées en sites isolés.

L’autoconsommation solaire permet-elle de subvenir à l’intégralité des besoins en électricité ?

Il est courant de penser que les panneaux solaires en autoconsommation permettront de couvrir l’intégralité de vos besoins en énergie. Néanmoins, les panneaux solaires seuls ne peuvent pas subvenir à l’intégralité de votre consommation. C’est pourquoi on parle d’autoconsommation (consommer sa propre production d’électricité) et non d’autonomie

Un plus grand pourcentage d’autoconsommation peut être atteint dans le cas où vous disposeriez d’une batterie de stockage.

Que signifie la vente totale de sa production d’électricité ?

La vente totale est l’exact opposé de l’autoconsommation totale. Elle consiste à vendre en totalité la production électrique de ses panneaux solaires. Pendant plusieurs années, les tarifs d’achats de l’électricité par EDF OA étaient tellement élevés qu’il était plus intéressant financièrement de vendre toute sa production. Aujourd’hui, avec la hausse des tarifs de l’électricité et la baisse du tarif de rachat d’EDF OA, la vente totale est devenue de moins en moins intéressante.

Quelles sont les aides disponibles pour des panneaux solaires en autoconsommation ?

L’État a mis en place différentes aides pour l’installation de panneaux solaires afin d’inciter les propriétaires à autoconsommer une partie de leur électricité. La prime à l’autoconsommation, par exemple, permet de recevoir une allocation calculée selon la puissance de votre installation.

Si vous choisissez l’autoconsommation avec vente du surplus, vous pouvez également bénéficier du tarif d’achat subventionné : subvention sous la forme d’un tarif de revente du kWh à prix fixe pendant 20 ans.

Les autres types de panneaux solaires (autres que photovoltaïques) comme les panneaux hybrides sont quant à eux compatibles avec d’autres aides financières comme MaPrimeRenov’ ou les CEE.

Béatrice Pitre

Béatrice Pitre

Rédactrice web & SEO

Rédactrice chez Hello Watt, Béatrice est une ancienne journaliste. Elle aborde les sujets autour de l’énergie solaire et est très concernée par les sujets environnementaux. Elle souhaite partager des articles généraux et plus spécifiques autour de l’énergie solaire afin de briser quelques idées reçues !