Tout savoir sur les panneaux solaires

Comment se passe le raccordement des panneaux solaires au réseau ?

Le raccordement des panneaux solaires au réseau de distribution d’Enedis est la dernière étape avant de pouvoir profiter pleinement de son installation. La demande de raccordement nécessite une démarche administrative précise dont les modalités dépendent du type d’installation pour lequel vous …

Le raccordement des panneaux solaires au réseau de distribution d’Enedis est la dernière étape avant de pouvoir profiter pleinement de son installation. …

Le raccordement des panneaux solaires au réseau de distribution d’Enedis est la dernière étape avant de pouvoir profiter pleinement de son installation. La demande de raccordement nécessite une démarche administrative précise dont les modalités dépendent du type d’installation pour lequel vous avez opté.

🔌Raccordement des panneaux solaires en autoconsommation avec revente du surplus

Qu’est-ce que l’autoconsommation avec revente du surplus ? 

L'autoconsommation avec revente du surplus concerne la plupart des installations photovoltaïques raccordées au réseau de distribution d’Enedis. Les panneaux solaires thermiques ne sont, en effet, pas raccordés au réseau Enedis. L’autoconsommation avec vente du surplus implique que vous consommiez une partie de l’électricité produite par vos panneaux solaires, et que vous revendiez l’autre partie à EDF OA Solaire. Il s’agit aujourd’hui de l’option la plus avantageuse financièrement car elle permet de valoriser le surplus non consommé en le vendant à un fournisseur. Comme votre consommation est en partie satisfaite par votre propre production et que vous dépendez moins du réseau public d’électricité, vous faites des économies importantes sur votre facture d’électricité.

Choisir l'autoconsommation photovoltaïque

Renseignez-vous sur l'autoconsommation, montez votre projet solaire et devenez indépendant du réseau !

Je demande un devis gratuit

En choisissant l’autoconsommation partielle vous pouvez donc vendre le surplus d’électricité à un tarif préférentiel bloqué pendant une période de 20 ans, vous garantissant des revenus fixes chaque année. L’arrêté du 9 mai 2017, qui fixe les tarifs de rachat en autoconsommation avec revente du surplus, dispose également que les particuliers qui choisissent ce mode de consommation sont éligibles à la prime à l’investissement pour l’autoconsommation. Cette prime est versée annuellement pendant les 5 premières années du contrat avec EDF OA (qui s’étend sur 20 ans) et améliore encore la rentabilité de l’investissement. La condition pour pouvoir bénéficier de ces deux dispositifs : la puissance de l’installation raccordée doit être inférieure à 100 kWc et les panneaux solaires ne doivent pas être posés au sol.

Puissance (kWc)

Prime à l’autoconsommation par kWc

≤ 3 kWc

380 € / kWc

≤ 9 kWc

280 € / kWc

≤ 36 kWc

160 € / kWc

≤100 kWc

80 € / kWc

>100 kWc

0

Par exemple, si vous installez 7 kWc en autoconsommation avec vente en surplus, vous recevez : 7 x 280  = 1 960 €. La somme totale est versée en 5 fois : chaque année, EDF OA vous verse alors 392 €.

En quoi consiste le branchement des panneaux solaires ? 

En autoconsommation avec vente du surplus, le raccordement de l’installation doit permettre d’injecter sur le réseau l’électricité produite par vos panneaux solaires. Ainsi, l’installation électrique de votre logement doit être en mesure de recevoir des flux d’électricité (lorsque vous panneaux solaires ne produisent pas d’électricité la nuit ou les jours de mauvais temps) et d’en émettre lorsque vous produisez plus que vous ne consommez. Comme nous allons le voir, selon les situations, le raccordement n’implique pas les mêmes démarches ni les mêmes opérations. Dans certains cas, un technicien Enedis devra effectuer des travaux de raccordement alors que dans d'autres, une simple mise en service pourra être effectuée à distance via le compteur Linky. A noter que vous pouvez choisir l’autoconsommation totale avec un kit solaire, et ainsi ne pas raccorder votre installation au réseau. C’est le cas d’une maison autonome en autoconsommation totale, équipée d’un système de stockage.

☑️Le raccordement d'une installation en autoconsommation étape par étape

Etape 0 : définir son projet

Avant de contacter Enedis pour la demande de raccordement, une série de démarches importantes doit être réalisée. 

  1. En premier lieu, vous devez déterminer quel type d’installation vous souhaitez : autoconsommation avec vente du surplus ou vente totale. Cette décision doit être prise sur la base d’une étude fine de votre consommation et des caractéristiques de votre logement. C’est à l’installateur solaire que vous avez choisi de vous accompagner dans cette démarche. 
  2. Vous pouvez ensuite déléguer à un tiers l’exécution des démarches nécessaires à la demande de raccordement. Pour cela, vous pouvez mandater votre installateur solaire.
  3. La troisième étape consiste à obtenir une autorisation d’urbanisme auprès de votre commune. Dans le cas d’un bâtiment neuf, il s’agit alors du permis de construire auquel il faut obligatoirement intégrer l’installation photovoltaïque. Si l’installation concerne un bâtiment existant, une déclaration préalable sera suffisante. Dans les deux cas, l’objectif est de déterminer si l’installation ne contrevient pas au cahier des charges architecturale de la commune et / ou ne se situe pas dans une zone classée, près d’un monument historique par exemple. A l’issue de cette demande, la mairie doit vous fournir un certificat de non-opposition, qui devra être délivré lors de la demande de raccordement. 

Etape 1 : votre demande de raccordement 

Une fois que vous avez réalisé vos démarches auprès de l’administration, vous saisissez en ligne votre demande ou vous transmettez à Enedis le formulaire de demande de raccordement rempli, accompagné de :  

  • l’autorisation d’urbanisme ;
  • un plan de situation et un plan de masse de votre projet de production, accompagnés si possible de photographies de votre branchement actuel ou du site d’implantation prévu ;
  • si vous avez choisi de revendre votre électricité à EDF OA  : le titre de propriété du bâtiment d'implantation et un certificat attestant de la qualification professionnelle de l'installateur.

Une fois votre demande complète, Enedis vous confirme sa prise en compte, avec la date d’entrée de votre demande en file d’attente. Si vous souhaitez procéder à la revente de votre électricité, Enedis transmet à EDF OA  les éléments nécessaires à l’établissement du contrat d’achat.

Etape 2 : la proposition de raccordement d’Enedis

Si votre raccordement ne nécessite pas de travaux d’extension du réseau, Enedis vous adresse la Proposition De Raccordement (PDR) au plus tard six semaines après que vous lui ayez fait parvenir votre demande de raccordement. La PDR se présente sous la forme d’un devis. Dans le cas contraire, ce délai est de trois mois

La PDR précise le délai indicatif de raccordement et la liste des travaux à votre charge. La PDR est valide pendant trois mois.  

Une fois que vous avez reçu la PDR, vous renvoyez à Enedis les pièces suivantes qui constituent votre accord de principe à la proposition : 

  • les conditions particulières (les éventuels travaux à votre charge) de la PDR signées, avec le paiement de la contribution demandée par Enedis ; 
  • le certificat de non-opposition à déclaration préalable fourni par votre mairie ; 
  • la date à laquelle les éventuels travaux à votre charge seront terminés. 

Enedis revient alors vers vous avec un délai de raccordement sur lequel il s’engage.

Etape 3 : les travaux de raccordement

Certains travaux de raccordement sont à votre charge. Par exemple, des travaux d’aménagement préalables au branchement de votre installation de production par Enedis peuvent être nécessaires. La liste de ces travaux sera détaillée dans la proposition de raccordement d’Enedis mais à titre d’exemple il peut vous être demandé de : 

  • préparer le panneaux de comptage ;
  • réaliser un passage pour le câble de branchement ;
  • creuser une tranchée sur votre terrain et y poser un fourreau pour le câble de branchement ;
  • aménager l’emplacement du coffret ou de la borne de branchement.

Gardez à l’esprit que tous les éventuels travaux de reprise sur votre installation qu’Enedis devra réaliser pour raccorder votre système sont à votre charge.  

Toutefois, l’essentiel des travaux est pris en charge entièrement par Enedis. Pour une installation en autoconsommation, si vous n’êtes pas équipés d’un compteur Linky, le gestionnaire de réseau devra remplacer votre ancien compteur par un Linky qui permet la collecte instantanée de vos données de consommation. C’est Enedis qui prend en charge les coûts d’installation du Linky. 

Etape 4 : La mise en service  

Dès que les travaux d’Enedis sont terminés (changement de compteur, installation d’un disjoncteur…), que vos panneaux solaires ont bien été reliés à votre tableau de répartition électrique dans le cas de l’autoconsommation et que vous vous êtes acquitté des éventuels frais de raccordement, votre installation est prête pour la mise en service. Pour demander la mise en service, vous pouvez vous rendre sur la plateforme du gestionnaire de réseau Enedis-Connect. Si vous ne l’aviez pas encore fait, il vous faudra fournir l’attestation de conformité Consuel. Enedis organise alors la mise en service de votre installation sous 10 jours ouvrés après votre demande. Une fois la mise en service effectuée, vous pouvez enfin profiter de votre installation solaire pendant toute sa durée de vie.

💸Combien coûte le raccordement de vos panneaux solaires ? 

Raccordement d'une installation en autoconsommation avec vente du surplus

Depuis le 1er janvier 2017, les nouvelles installations photovoltaïques sont automatiquement  équipées du compteur Linky. Ce compteur intelligent permet la transmission des informations de consommation au gestionnaire de réseau (Enedis) sans l’intervention physique d’un technicien. Dans le cas d’une installation solaire en autoconsommation avec revente du surplus, Linky se charge automatiquement de calculer la part d'énergie solaire consommée et la part injectée sur le réseau. Grâce à cette simplification de récolte d’informations, Enedis a procédé, en septembre 2016, à une révision de son barème de facturation pour le raccordement des installations photovoltaïques.

Depuis cette révision, vous êtes exonérés des coûts de raccordement si vous pratiquez l’autoconsommation avec revente du surplus ! Enedis ne facture en effet plus le raccordement aux particuliers qui choisissent ce mode de consommation. La dernière révision du barème de facturation de raccordement a eu lieu en juillet 2018, sur recommandation de la CRE. Elle simplifie encore plus le système de facturation et revoit à la baisse les tarifs du raccordement pour les installations en revente totale de l’électricité produite. L’intervention d’Enedis pour le raccordement des installations en autoconsommation reste gratuite.  

 

Attention ! Cela ne signifie pas que le raccordement ne vous coûtera rien. Les travaux demandés par Enedis sur la PDR, ainsi que les frais de mise en service de 49,31 € pour un raccordement nouveau et de 21,23 € pour une installation existante, vous incombent. De plus, comme nous l’avons vu, certains travaux, nécessaires au raccordement, peuvent être à votre charge.

Raccordement d'une installation solaire en vente totale

Bien que les installations en autoconsommation concernent aujourd’hui la plupart des raccordements Enedis, vous pouvez choisir la vente totale de l’électricité produite par vos panneaux solaires. En effet, si vous êtes dans une logique de rentabilité pure et que vous ne souhaitez pas faire l’autoconsommation de votre électricité photovoltaïque, vous pouvez aussi valoriser votre production en procédant à sa revente totale à EDF OA. Ce type d’installations concerne aujourd’hui les résidences secondaires ne pouvant pas pratiquer l’autoconsommation ou les grosses installations comme les hangars photovoltaïques. Au début de l’essor du photovoltaïque, les particuliers ne consommaient pas leur production. Les tarifs de rachat de l’électricité étaient si élevés qu’il était plus rentable de procéder à la revente totale de son énergie verte que de consommer une partie de sa production. Aujourd’hui, les tarifs de rachat de l’électricité sont revus chaque trimestre à la baisse par la CRE. Parallèlement, les prix de l’électricité subissent de fréquentes hausses. Par exemple, au 2e trimestre 2011, le prix de rachat du kWh était fixé à 0,46€ pour des installations de 9 kWh. Au dernier trimestre 2018, EDF rachète le kWh à 0,1580€ pour les installations de même puissance. D’un autre côté, en 2018, le tarif réglementé de vente de l’électricité n’a baissé que 2 fois et a connu une hausse particulièrement importante en juillet 2018 de 7,5%. Avec des tarifs de rachat de l’électricité en baisse et un prix de l’électricité en hausse, la vente totale perd aujourd’hui de sa superbe au profit de l'autoconsommation avec revente du surplus. D’autant plus que le prix des panneaux solaires a largement chuté ces dernières années.

Et pour cause, s’il ne sera facturé aucune contribution pour le raccordement d’une installation en autoconsommation avec revente du surplus, il n’en va pas de même pour les systèmes photovoltaïques en vente totale.  Ainsi, dans un projet d’installation en vente totale, il faudra prendre en compte le raccordement et le branchement dans le coût des panneaux solaires. Selon le nouveau barème de Enedis entrée en vigueur le 26 juillet 2018, les tarifs pour le raccordement d’installations nécessitant la création d’un branchement en vente totale  sont le suivants :

Tarif pour le raccordement d’installations nécessitant la création d’un branchement en vente totale - chapitre 8 du barème

Zone

Puissance de raccordement

€HT

€TTC

ZFA

monophasée ≤ 6kVA

1716

2059,20

ZFB

triphasée ≤ 36 kVA

1796

2155,2

ZFA

monophasée ≤ 6kVA

1830

2196

ZFB

triphasée ≤ 36 kVA

1930

2316

ZFA : Communes rurales et petites agglomérations (≤ 100 000 habitants)

ZFB : Grandes agglomérations et grandes villes (>100 000 habitants) 

S'il s'agit d'un raccordement effectué sur un branchement existant, alors les tarifs divergent, comme vous pouvez le voir dans le tableaux ci-dessous :

Tarif pour le raccordement d’installation à partir d’un branchement existant en vente totale  - chapitre 9 du barème 

Puissance de raccordement

€HT

€TTC

monophasée ≤ 6kVA

844

1012,8

triphasée ≤ 36 kVA

1013

1215,6

FAQ : vos questions sur le raccordement des panneaux solaires

Qu’est-ce que le raccordement au réseau d’électricité ?

Le raccordement de votre installation au réseau est une étape indispensable - sauf si vous choisissez de ne pas être raccordé. Dans les autres cas - autoconsommation partielle avec vente du surplus ou vente totale - il est absolument nécessaire d’être raccordé au réseau. Grâce au raccordement de votre installation vous pourrez vendre l’électricité produite par vos panneaux solaires à un fournisseur d’énergie, via le dispositif EDF Obligation d’Achat par exemple, en l’envoyant sur le réseau électrique.

Combien coûte le raccordement ?

Le coût du raccordement des panneaux photovoltaïques au réseau varie en fonction de l’emplacement de votre logement ainsi que de la puissance de l’installation. Le raccordement de l’installation au réseau peut être constitué de deux parties : le branchement et l’extension. On considère que le prix d’un raccordement est généralement compris entre 0 % et 25 % du coût total de l’installation. Pour une installation de 10 000 €, ce dernier peut donc aller jusqu’à 2 500 €. Néanmoins, si votre installation est située à moins de 250 mètres du transformateur public, que le raccordement ne nécessite pas de travaux d’extension et que vous souscrivez à une faible puissance de raccordement, le coût sera largement inférieur. De plus, sachez que pour une installation en autoconsommation, vous pouvez bénéficier des aides de l’Etat comme la prime à l’autoconsommation ou les tarifs de rachat EDF OA.

Qui s’occupe du raccordement des panneaux solaires photovoltaïques ?

C’est le gestionnaire de réseau qui s’occupe du raccordement des panneaux solaires pour votre maison au réseau de distribution. Il s’agit en règle général d’ENEDIS mais il peut s’agir d’une entreprise locale de distribution. Le gestionnaire de réseau vous formule une offre de raccordement en se basant sur une étude de la situation. Cette proposition de raccordement doit être retournée dans les 3 mois. Viennent ensuite les travaux de raccordement et la mise en service de votre installation - une fois que cette dernière a fait l’objet d’une attestation de conformité visée par le CONSUEL. Vous êtes perdu ? Pas de panique, la plupart des installateurs solaires qui s’occupent de vos panneaux photovoltaïque vous accompagneront dans vos démarches administratives.

Béatrice

Béatrice

Rédactrice web

Rédactrice chez Hello Watt, Béatrice est une ancienne journaliste. Elle aborde les sujets autour de l’énergie solaire et est très concernée par les sujets environnementaux. Elle souhaite partager des articles généraux et plus spécifiques autour de l’énergie solaire afin de briser quelques idées reçues !