Poêle à bois : quel est le coût du matériel et de la pose ?

Vous souhaitez savoir le prix d’un poêle à bois avant d'en faire l’acquisition ? Découvrez dès à présent son coût total, du matériel à la pose.

Coût complet du prix d'un poêle à bois et de son installation : on vous dit tout !

  • le prix moyen, hors pose, d’un poêle à bois se situe entre 350 et 5 000 euros, selon le type et le modèle de ce dernier ;
  • vous devez aussi prendre en compte le coût de l'installation : 500 € et 1 000 € en fonction du type de poêle et de la complexité de la prestation. Avec l'ajout d'un conduit de fumée si besoin, comptez en plus 1 500 à 3 000 € et 40 à 80 € TTC de frais de chauffagiste ;
  • divers critères sont à prendre en compte dans le prix de votre poêle à bois : son esthétique, sa performance, le matériau utilisé pour son revêtement, ses finitions, les options supplémentaires. 

Combien coûte un poêle à bois ?

Prix moyen d’un poêle à bois 

Le poêle à bois, s’il n’est pas le système de chauffage qui coûte le plus cher, possède malgré tout un certain coût. 

Il est ainsi estimé que le prix moyen, hors pose, d’un poêle à bois peut aller de 350 à plus de 5 000 euros, selon le type et le modèle. On vous détaille sans attendre le prix selon les différents modèles :

Prix par types de poêles à bois

Type de poêle à bois

Prix (hors pose)

Poêle à bois suspendu ou encastrable

500 à 5 000 euros

Poêle à bois en fonte

400 à 5 000 euros

Poêle à bois à double combustion

350 à 3 000 euros

Poêle à granulés

4 000 à 6 000 euros

Le chauffage au bois vous intéresse ?

Découvrez le poêle à granulés, un système de chauffage moins cher et plus écologique.

Obtenir mon devis gratuit

Poêle à bois : les critères qui déterminent son prix 

Le poêle à bois est un dispositif de chauffage de plus en plus en plus plébiscité en France, dont le prix varie selon plusieurs critères. Les voici : 

  • son système de chauffe ;
  • sa performance et sa puissance (capacité à chauffer l'intérieur de la demeure) ;
  • son pourcentage de rendement calorifique (une bonne performance est jugée supérieure à 75 %) ;
  • son esthétique et le modèle choisi : en fonte, suspendu, encastrable, et bien d’autres encore ;
  • les matériaux utilisés pour son revêtement : entre autres, acier, bois, béton ;
  • les options ou fonctionnalités en plus : intégration de technologie turbo ou ajout d’un four par exemple ;
  • les finitions (qui diffèrent d’une marque à l’autre) et les services après vente ;
  • le coût d'installation du poêle à bois va varier, lui, en fonction des éléments à prévoir pour l'évacuation des fumées et la diffusion de la chaleur.

Installer son poêle à bois : coût et processus 

Installation de son poêle à bois : le coût de la pose

Les prix moyens de pose se situent entre 500 € et 1 000 € en fonction du type de poêle et de la complexité de la prestation. 

L’installation d’un poêle à bois nécessite un conduit de fumée. Si votre logement n'en possède pas, il faudra donc, comme nous l’avons vu plus haut, en faire installer un. 

Attention !

Faites bien attention au prix de l’ajout d’un conduit de fumée, car il est bien plus élevé que celui de la pose seule du poêle ! C’est un service qui se facture en effet entre 1 500 et 3 000 €. 

Les éléments qui doivent apparaître sur le devis 

Le coût de l'installation d'un poêle à bois doit apparaître clairement sur le devis. Voici les critères qui doivent être notifiés :

  • les éléments à monter ;
  • les opérations à réaliser ;
  • le tarif horaire de l'installateur ;
  • la TVA à appliquer ;
  • le modèle du poêle ;
  • s’il est Flamme verte 7*, ou à défaut, ses performances énergétiques
  • l’identité de l’artisan (nom de l’entreprise, contact, SIRET, RGE…) ;
  • l’identité du particulier (nom et prénom, contact, adresse de facturation)
  • l’adresse des travaux ;

Si votre maison dispose déjà d’une cheminée et que vous souhaitez vous en débarrasser pour la remplacer par un poêle à bois, quelques tâches supplémentaires devront apparaître sur le devis.

  • le prix du poêle ;
  • des éléments du conduit de fumée ;
  • des accessoires de raccordement ;
  • les travaux préparatoires à l'installation ;
  • les produits de type enduit ou joint d'étanchéité ;
  • les frais retenus par l'artisan pour la main d'œuvre ;
  • les déplacements ;
  • le transport du matériel.

Faire installer son poêle à bois : le coût du chauffagiste

Il vous faut également vérifier le tarif horaire du chauffagiste. Ce poste clé peut largement faire augmenter le montant total de la facture. 

Il est compris entre 40 et 80 € TTC. Comptez environ 35 € supplémentaires pour les déplacements et parfois un peu plus pour le transport du poêle à bois et du tubage.

  • le prix d'installation d'un poêle à bois avec tubage, est estimé entre 500 € TTC et 1 500 € TTC ;
  • le prix d'installation d'un poêle à bois sans conduit existant peut revenir à plus de 2 000 € TTC.

Exemples :

Le prix d'installation d'un poêle design se monte à 500 € TTC en moyenne. Le prix d’installation d’un poêle à bois en fonte est aux alentours de 400 € TTC. Cependant, certains modèles ne sont disponibles qu'à partir de 10 000 € TTC (tels les poêles de masse, dont une à deux flambées doivent chauffer en douceur la maison durant 24h). 

Installer un poêle à bois : le processus 

L'installation d'un poêle à bois est assez facile. Le raccordement à un conduit de fumée s'effectue rapidement. Le professionnel chauffagiste peut également créer le conduit si ce dernier n’existe pas déjà

Sachez que si le conduit n’existe pas, le prix sera nécessairement plus élevé que le prix d'installation d'un poêle à bois sur conduit existant.

S’il s’agit d’une toute nouvelle installation, le processus de pose du poêle à bois sera plus complexe. 

En effet, il faudra créer une arrivée d'air frais qui va garantir que l'appareil dispose de suffisamment d'air pour fonctionner de façon optimale. 

Ensuite, le mur où sera adossé le poêle devra être préparé et une installation garantissant sa protection posée . 

Il en sera fait de même au niveau du sol. Si un conduit de fumée en bonne condition existe déjà, le professionnel réalise une installation de poêle à bois sans conduit existant et met en place un tubage ou un chemisage (pose d'un enduit sur les parois intérieures du conduit). Le but ? L’adapter aux dimensions nécessaires, renforcer l'isolation et l'étanchéité

Si aucun conduit n'existe, la seule solution est de la créer. 

Le poêle est ensuite positionné à l'emplacement prévu avant d'être raccordé au conduit de fumée. 

Dans le cas d'un remplacement, l'artisan comptabilise également sur son devis la dépose de l'ancien appareil et son évacuation. 

Bon à savoir : 

Dans le cadre d’une installation d'un poêle à bois avec tubage, le prix est défini par la difficulté de pose des différents éléments et les travaux complémentaires à prévoir.

Qu’est-ce que le tubage ? C’est le fait de positionner un conduit de fumée dans un conduit de cheminée préalablement existant. 

Le conduit de cheminée existant est souvent constitué de boisseaux superposés, en terre cuite. On vient généralement y insérer un tube d’évacuation flexible.

Installation de son poêle à bois : les aides disponibles 

Afin de vous permettre de faire l’acquisition de votre poêle à bois les yeux fermés, diverses aides sont disponibles. 

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une aide à la rénovation énergétique mises en place par l’État pour encourager les ménages à engager des travaux de rénovation énergétique. Elle remplace le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) depuis le 1er janvier 2021

On distingue quatre catégories délimitées entre elles par un plafond de revenus par ménage :

  1. MaPrimeRénov’ Bleu (ménages aux revenus très modestes) ;
  2. MaPrimeRénov’ Jaune (ménages aux revenus modestes) ;
  3. MaPrimeRénov’ Violet (ménages aux revenus intermédiaires) ;
  4. MaPrimeRénov’ Rose (ménages aux revenus élevés) ;

Les Primes CEE

Les Primes CEE (Certificats d'Économie d’Énergie) sont une aide fournie par des entreprises du secteur privé telles que : 

  • un fournisseur d’énergie ;
  • une grande surface alimentaire ;
  • un magasin de bricolage ou un acteur spécialisé dans cette activité. 

Des artisans peuvent aussi vous proposer des CEE sous la forme d'une réduction sur le devis

Deux autres dispositifs sont disponibles pour vous aider dans l’achat de votre poêle à bois. 

Cependant, aucun versement ne vous sera fait car ces aides existent avant tout pour vous inciter à remplacer votre système de chauffage et sont sans conditions de ressources

La TVA à taux réduit de 5,5 % 

Il s’agit d’une TVA à 5,5 % qui concerne la fourniture et la pose du matériel. Ce type de TVA s’applique directement sur le devis, sans aucune démarche à effectuer. 

Elle ne s’applique pas si vous achetez votre poêle pour réaliser la pose vous-même.

Éco-prêt à taux zéro 

L’éco-PTZ est un prêt avantageux dont les intérêts sont payés par l’État. Le montant peut aller jusqu’à 50 000 € pour financer vos travaux de rénovation énergétique. 

Il permet de bénéficier d’une trésorerie sans forcément avoir d’apport initial. 

Le montant emprunté doit être remboursé sous 20 ans, sachant que ce dernier diffère selon le nombre de travaux à mener : 

  • 15 000 € maximum pour une une action menée ;
  • 25 000 € maximum pour 2 travaux ;
  • 50 000 € maximum pour 3 travaux ou plus.

Il suffit de se rendre chez son banquier muni du formulaire emprunteur (lien vers le site du service public sur lequel vous trouverez également des informations supplémentaires sur l'Éco Prêt à Taux Zéro).

Le chauffage au bois vous intéresse ?

Découvrez le poêle à granulés, un système de chauffage moins cher et plus écologique.

Obtenir mon devis gratuit

Les foyers fermés performants, c'est-à-dire émettant moins de 16 mg/m³ de particules fines, sont autorisés comme chauffage principal, à condition d'être ramonés régulièrement et également de respecter les règles de copropriété.

Pourquoi choisir un poêle à bois ?

Les avantages du poêle à bois 

Le poêle à bois est un système de chauffage à la fois économique et écologique. Avec lui, c’est l’assurance d’une facture d'énergie réduite et d’un logement bien chauffé. De plus, le poêle à bois prend généralement moins de place que l’insert cheminée, qui lui nécessite d’avoir une cheminée. 

De plus, les différents types de poêles à bois vous permettent d’embellir votre maison. 

Les différents types de poêles à bois : zoom rapide 

  • le poêle d'angle est ainsi conçu pour s'insérer dans un coin de la pièce.Tout en étant décoratif, il prendra peu de place. ;
  • le poêle suspendu ne possède pas de socle et revêt une apparence très design ;
  • le poêle encastrable, comme son nom l’indique, est lui encastrable dans un mur et ne sera donc pas très encombrant. 

Poêle à bois : la réglementation

L’utilisation des poêles et cheminées est soumise à réglementation. En effet, l’arrêté de mars 2013 était inclus dans le cadre du Plan de la Protection de l'Atmosphère et interdisait les feux de cheminée en région parisienne.  

Depuis, la loi s'est toutefois assouplie et autorise à présent l'utilisation des cheminées en Île-de-France sous certaines conditions.

Les cheminées à foyer ouvert sont interdites en tant que chauffage principal de l'habitation dans de nombreuses localités de la région parisienne, localités où la pollution sévit. Elles peuvent toutefois servir occasionnellement si les règles de la copropriété le permettent.

Vous avez des questions sur le prix d’un poêle à bois et de son installation ?

Combien coûte l’installation d’un poêle à bois ?

Le prix d'installation d’un poêle à bois est situé entre 500 € et 1 000 € en fonction du type de poêle et de la complexité de la prestation. 

De plus, si un conduit de fumée doit être rajouté, il vous faudra compter environ 1 500 à 3 000 € de plus. 

Enfin, n’oubliez pas le coût du chauffagiste ! Le prix sera compris entre 40 et 80 € TTC

Ajoutez 35 € supplémentaires pour les déplacements et parfois un peu plus pour le transport du poêle à bois et du tubage.

Quel est le prix moyen d’un poêle à bois ?

Le prix moyen d’un poêle à bois s’élève de 350 à plus de 5 000 euros, selon le type et le modèle.

Quels critères entrent en compte dans le prix d’un poêle à bois ? 

De nombreux critères entrent en compte : le modèle de votre poêle à bois (encastré, suspendu par exemple), son esthétique, sa performance et sa puissance, ou encore le matériau choisi pour son revêtement

Puis-je bénéficier d’aides pour faire installer mon poêle à bois ? 

Oui, vous pouvez tout à fait bénéficier d’aides telles : 

  • MaPrimeRénov’, aide créée par l’État dans le cadre de la transition écologique et économique. On distingue quatre catégories délimitées entre elles par un plafond de revenus par ménage : MaPrimeRénov’ Bleu (ménages aux revenus très modestes), MaPrimeRénov’ Jaune (ménages aux revenus modestes) ; MaPrimeRénov’ Violet (ménages aux revenus intermédiaires) et MaPrimeRénov’ Rose (ménages à revenus élevés). 
  • l’éco-PTZ, aussi appelé éco-prêt à taux zéro, une aide dont les intérêts sont remboursés par l’État ;
  • la TVA à taux réduit de 5,5 % ;
  • les Primes CEE (Certificats d'Économie d’Énergie), qui sont une aide fournie par des entreprises du secteur privé.
Aliénor Guibert

Aliénor Guibert

Rédactrice experte en rénovation énergétique

Après une classe préparatoire de lettres, Aliénor se tourne vers le commerce puis le numérique. Elle rejoint ensuite l'aventure Hello Watt en tant que rédactrice spécialisée dans la rénovation énergétique.