Le guide complet pour bien choisir son type de chaudière

L’installation d’une nouvelle chaudière représente un investissement conséquent. Pour éviter de regretter son choix, il convient de choisir son type de chaudière avec soin. Découvrez ici quel équipement choisir en fonction de ses caractéristiques et de vos besoins !

Les types de chaudière en un coup d’oeil

Aujourd’hui, il existe de nombreux modèles de chaudières. On distingue notamment :

  • les chaudières mixtes, électriques, au fioul, au gaz et au bois ;
  • les chaudières traditionnelles, basse température, à condensation et à cogénération.

Quels sont les différents types de chaudières ?

La chaudière est un élément incontournable de l’habitation des particuliers. C’est elle, en effet, qui permet généralement d’alimenter les radiateurs et/ou de chauffer l’eau sanitaire. Il est possible de classer et comparer les chaudières selon quatre catégories :

  • la source d’énergie ou le combustible utilisé ;
  • leur technologie ;
  • leur méthode d’installation (murale, au sol) ;
  • leur système d’évacuation (shunt, VMC, ventouse).

Ci-dessous, vous retrouverez un descriptif détaillé des différentes technologies de chaudières commercialisées sur le marché ainsi qu’une présentation des diverses sources d’énergie pouvant servir à les alimenter.

Choisir sa chaudière en fonction de sa source d’énergie

Les chaudières au gaz

Les chaudières au gaz figurent très certainement parmi les appareils de chauffage les plus répandus en France. Celles-ci génèrent de la chaleur à travers la combustion de gaz de ville ou de gaz propane.

Pour utiliser une chaudière au gaz naturel, il convient toutefois d’être relié au réseau de distribution de gaz naturel, géré par la société GRDF. Dans certains cas, cette liaison est impossible, obligeant les particuliers à utiliser le gaz propane comme alternative. Son utilisation impose néanmoins la mise en place d’une cuve de GPL sur son terrain.

Les chaudières au gaz sont faciles d’installation et d’entretien, et globalement moins coûteuses que les chaudières à l’électricité. Par ailleurs, elles produisent une chaleur thermique douce et homogène.

En revanche, le gaz est une énergie fossile pouvant entraîner divers accidents domestiques. L’entretien des chaudières doit donc être réalisé avec soin et leur installation doit obligatoirement être certifiée par une attestation de conformité.

La chaudière au fioul

Le fioul est une énergie fossile encore assez répandue en France. La chaudière au fioul fonctionne grâce à la combustion, sur le même principe que la chaudière au gaz.

Les chaudières au fioul sont connues pour produire de la chaleur rapidement mais il faut savoir que ce combustible peut dégager une odeur assez nauséabonde. Enfin, l’impact environnemental du fioul est non-négligeable ! Il figure en effet parmi les combustibles les plus polluants.

Le saviez-vous ?

Polluantes et peu économiques, les chaudières au fioul seront retirées du marché sous peu. Si vous êtes propriétaire d’un tel équipement, c’est peut-être l’occasion de le remplacer !

La chaudière électrique

La chaudière électrique n’a pas besoin d’être raccordée au réseau de gaz et ne nécessite pas d’espace de stockage conséquent pour le combustible. Cela la rend pratique et facile d’installation, tout en faisant diminuer son prix d’achat.

Cependant, l’électricité est une énergie particulièrement chère ! L’utilisation d’une chaudière électrique peut donc rapidement faire grimper les factures d’énergie. Autrement dit : la chaudière électrique, c’est un peu une “fausse bonne idée”.

La chaudière au bois

La chaudière biomasse a la particularité de fonctionner grâce à la combustion d’une énergie renouvelable : le bois. Cela la rend donc plus écologique que ses cousines la chaudière électrique ou la chaudière à gaz. Elle peut être alimentée par des bûches de bois mais aussi par des granulés de bois, également appelés pellets.

Néanmoins, en fonction du modèle choisi, elle peut nécessiter d’être rechargée manuellement, un travail quelque peu contraignant. Par ailleurs, il s’agit d’un équipement occupant beaucoup de place et pouvant aussi requérir un espace de stockage important.

Les chaudières mixtes

Les chaudières mixtes sont composées de deux chambres de combustion, leur permettant ainsi de basculer d’un combustible principal à un combustible secondaire, ou “de secours”. Grâce à elles, les particuliers peuvent mieux gérer leur budget mais aussi leurs stocks de combustible en période de grand froid.

On trouve toutes sortes de chaudières hybrides, par exemple :

  • bois-fioul ;
  • bois-granulés ;
  • charbon-gaz.

Avantageuses pour chauffer les logements anciens ou les maisons rurales, ces chaudières occupent cependant beaucoup d’espace et doivent souvent être rechargées manuellement.

Quel type de technologie pour ma chaudière ?

La chaudière classique

Les chaudières traditionnelles fonctionnent grâce à la combustion d’une source d’énergie fossile ou renouvelable. La chaleur produite au moment de la combustion permet de chauffer un fluide caloporteur (ou de l’eau) qui circule ensuite à travers le circuit de chauffage et diffuse de la chaleur au sein du logement. 

Il s’agit là d’un fonctionnement en circuit fermé : une fois refroidi, le fluide caloporteur est renvoyé vers la chaudière pour être chauffé une nouvelle fois.

La chaudière basse température

Les chaudières basse température utilisent la même technologie que les chaudières standard, à une différence près : leur température de chauffe. Alors que les chaudières classiques chauffent à hauteur de 90°C ou plus, les chaudières basse température chauffent à une température oscillant entre 40 et 50°C.

De cette façon, la chaudière consomme moins de combustible et permet de réaliser des économies d’énergie à hauteur de 15 %.

Optimisez le rendement de votre chaudière

Pour un fonctionnement optimal de votre chaudière basse température, il est conseillé de coupler son utilisation avec celle d’un plancher chauffant ou de radiateurs basse température.

Les chaudières à condensation

La chaudière à condensation est une chaudière à haute performance énergétique. Son fonctionnement, plus optimisé que celui de la chaudière standard, permet aux ménages de faire jusqu’à 30 % d’économies

Comment ? Les fumées issues de la combustion de l’énergie ne sont pas rejetées mais réutilisées pour contribuer, elles aussi, à la production de chaleur. Pour faire simple, la vapeur d’eau de ces fumées est condensée afin de dégager une chaleur dite latente. Grâce à ce mode de fonctionnement, les chaudières à condensation peuvent atteindre des taux de rendement supérieurs à 90 %.

Zoom sur la cogénération

L’écogénérateur est un système pouvant être couplé aux chaudières à condensation. Celles-ci sont alors dotées d’un moteur pouvant produire de l’électricité, elle-même utilisée pour faire fonctionner les appareils électriques du logement. Enfin, l’énergie thermique qu’elle dégage peut aussi servir à chauffer le logement. Un tel procédé permet de réaliser des économies considérables !

La chaudière hybride

La chaudière hybride n’est pas une chaudière comme les autres : elle est couplée à une pompe à chaleur pour un rendement optimal. Généralement, lorsque les températures sont douces, la PAC fonctionne en priorité, puis la chaudière prend le relais en cas de baisse des températures.

La pose d’une chaudière hybride est relativement onéreuse mais elle permet de faire le plein d’économies en profitant des avantages de la PAC et de la chaudière à condensation.

Pour résumer, et pour les plus pressés, voici ce qu’il faut retenir des différents types de chaudières :

Type de chaudière

Logement adapté

Rendement

Economies réalisables*

Prix moyen (hors installation et entretien)

Éligible aux primes énergie ?

Chaudière classique

Logement bien isolé

environ 90 %

0

2 000 €

Chaudière basse température

Petit appartement

> 90%

12 à 15 %

4 000 €

✔️

Chaudière à condensation

Grande habitation

> 100%

15 à 20 %

5 500 €

✔️

Eco-générateur

Logement à forte consommation énergétique

> 100%

< 60 %

15 000 €

✔️

Chaudière hybride

Logement en région ensoleillée

> 100%

< 40 %

6 300 €

✔️

*en comparaison avec une chaudière traditionnelle

Cheminée, ventouse, VMC ou shunt ?

Ne vous méprenez pas ! Ces termes font référence au système d’évacuation des fumées de la chaudière, et non à sa technologie. Ils peuvent aussi bien être installés sur des chaudières classiques que sur des appareils basse température ou à condensation. N’hésitez pas à demander conseil à votre artisan pour déterminer le système le mieux adapté à votre chaudière et votre habitation.

Pourquoi changer de chaudière ?

Le choix d’une chaudière ne se fait pas à la légère car cet équipement vous accompagnera pendant plusieurs années. Il dépend de nombreux critères tels que l’espace dont vous disposez chez vous, votre budget, vos appareils de chauffe ou vos habitudes de consommation.

Mais avant toute chose, pourquoi changer de chaudière ? En général, un remplacement a lieu lorsque l’un des cas de figure suivants se présente :

  • votre chaudière est vieillissante ;
  • votre chaudière tombe en panne et la garantie ne permet pas de la réparer à moindre frais ;
  • vous souhaitez réaliser la transition énergétique de votre logement et acquérir des appareils présentant un meilleur rendement.

Votre chaudière est vieillissante

En moyenne, la durée de vie d’une chaudière s’élève à 15 ans, bien que certaines puissent atteindre les 25 ans de longévité. Cependant, au-delà d’une certaine durée de vie, il peut être intéressant de changer de chaudière, surtout si votre équipement actuel n’est plus adapté aux dernières innovations du marché. Cela pourrait en effet se répercuter sur la consommation d’énergie de votre logement et sur vos factures annuelles.

Votre chaudière tombe en panne 

Qu’elles soient récentes ou anciennes, les pannes de chaudière sont courantes ! Généralement, les premières années suivant son installation, la chaudière est sous garantie. Ainsi, il est possible de la réparer ou de remplacer des pièces défectueuses à moindres frais.

Cependant, au fur et à mesure que sa durée de vie s’allonge, la chaudière est davantage susceptible de tomber en panne et, dans certains cas, il se peut que la réparation soit particulièrement chère. Une telle situation représente souvent l’opportunité idéale pour remplacer sa vieille chaudière par un équipement plus récent.

Ne négligez pas l’entretien chaudière

Les chaudières doivent être entretenues annuellement. Cette responsabilité incombe à la personne occupant le logement, que vous en soyez propriétaire ou locataire. Cette démarche obligatoire vous aidera à prévenir les pannes et à rallonger la durée de vie de votre installation !

Choisir un type de chaudière moins polluant

Depuis quelques années déjà, l’Europe et la France se sont fixé de nombreux objectifs pour diminuer leur consommation d’énergies fossiles et réduire leurs émissions polluantes. Des aspirations qui n’ont pas échappé aux fabricants de chaudières, qui se sont alors lancés dans le développement de systèmes plus respectueux de l’environnement.

Ainsi, les ménages français peuvent désormais abandonner des installations telles que le chauffage au fioul pour adopter des chaudières à hautes performances énergétiques. Ces systèmes innovants rejettent moins de CO2, mais aussi moins de dioxyde de soufre et d’azote dans l’atmosphère. Un réel plus pour le bien-être de la planète !

Par ailleurs, les particuliers souhaitant consommer plus intelligemment sont éligibles à diverses aides financières pour la réalisation de leurs travaux de rénovation énergétique. L’achat et la pose d’une chaudière écologique figurent par exemple parmi les travaux éligibles aux primes énergie (aides de l’ANAH, éco-prêt à taux zéro, etc.). Alors, qu’attendez-vous ?

Demandez votre Prime Énergie !

Découvrez le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre pour vos travaux de rénovation énergétique.

Obtenir ma Prime Énergie

Selon quels critères faut-il choisir son type de chaudière ?

Chaque consommateur est unique et a des besoins énergétiques différents. Ainsi, le type de chaudière idéal ne sera pas le même pour tout le monde ! Afin de vous aider à choisir votre nouvel appareil, voici une liste de critères à prendre en compte lors de votre achat :

  • le type de chaudière : comme nous l’avons vu précédemment, chaque chaudière a ses spécificités, ses avantages et ses inconvénients. À vous de peser le pour et le contre, et de définir quels critères vous importent le plus ;
  • le type de combustible : gaz naturel, électricité, propane, fioul ou bois, le choix est large. Il peut se faire en fonction de vos convictions environnementales mais aussi de votre situation géographique, certaines énergies étant plus facilement accessibles que d’autres ;
  • la puissance : elle correspond à la quantité d’énergie fournie par la chaudière. Celle-ci peut varier de 10 kW à 140 kW (chauffage collectif) et doit être choisie en fonction de la taille de votre habitation, de la qualité de son isolation ou encore du nombre de ses occupants ;
  • le stockage : les chaudières à l’électricité ou au gaz naturel ne nécessitent pas que vous disposiez d’un gros espace de stockage. En revanche, opter pour une chaudière au GPL ou au bois implique que vous ayez suffisamment d’espace pour stocker le combustible. Cela pourrait par exemple poser problème en appartement ;
  • le rendement : la chaudière utilise-t-elle toute l’énergie qu’elle génère ? Permet-elle de faire des économies considérables ?
  • l’impact écologique de l’installation : les anciennes chaudières émettent beaucoup de CO2. Si vous en avez les moyens, opter pour une chaudière à haute performance serait un choix judicieux ;
  • le prix : il peut être tentant d’acheter une chaudière premier prix ou un appareil d’occasion, surtout si l’on dispose d’un budget restreint ! Néanmoins, pensez qu’il s’agit-là d’un investissement qui se répercutera aussi sur vos factures d’énergie, et qu’il est possible d’amortir à l’issue de quelques années ;
  • le contrat d’entretien et la garantie : avant d’acheter votre chaudière, n’hésitez pas à vous renseigner sur les tarifs des contrats d’entretien et des garanties chez les différents fabricants de chaudière. Vous pourrez comparer les marques et choisir celle qui vous convient le mieux, que ce soit en termes de suivi ou de prix.

FAQ : vos questions sur les types de chaudières

Quels sont les types de chaudières ?

Il est possible de classer les chaudières selon leur technologie, leur mode d’installation ou la source d’énergie qu’elles utilisent. Dans le commerce, il est possible d’acquérir une chaudière classique, à haute performance énergétique (condensation, basse température) ou même hybride. Celles-ci peuvent alors fonctionner au gaz, à l’électricité, au fioul ou au bois.

Quel type de chaudière est le plus économique ?

À l’achat, la chaudière électrique est très certainement la plus abordable. Mais cela ne signifie pas qu’il s’agit de l’équipement le plus économique ! Du fait de son fonctionnement classique et du prix élevé de l’électricité, elle peut vite coûter très cher.

Les chaudières basse température et à condensation coûtent, elles, un peu plus cher, mais sont davantage rentables sur le long terme.

Quel type de chaudière est le plus écologique ?

Les chaudières écologiques sont celles qui fonctionnent aux énergies renouvelables (bûches, pellets) ou qui offrent un excellent rendement, telles que la chaudière basse température et la chaudière à condensation.

Madeleine Toumazet

Madeleine Toumazet

Rédactrice experte énergie et rénovation énergétique

Après un Master en Management Européen, Madeleine rejoint Hello Watt en 2020, en tant que rédactrice, pour informer les consommateurs sur le marché européen de l'énergie. Elle est spécialiste des sujets liés au gaz et aux compteurs communicants Linky et Gazpar.