Remplacement de chaudière : comment faire ?

Votre chaudière actuelle rend l’âme ? Il est temps de la remplacer par un système plus performant, économique et écologique ! Voici tous nos conseils pour un remplacement de chaudière réussi et à moindre frais.

Le remplacement de chaudière en bref

  • Au bout de 15 à 20 ans, il est souvent nécessaire de remplacer sa chaudière.
  • Il est préférable de délaisser les chaudières classiques pour des chaudières à haute performance énergétique (chaudière à granulés, chaudière à condensation).
  • Les travaux de remplacement de chaudière sont éligibles aux primes énergie dès lors qu’ils contribuent à l’amélioration des performances énergétiques du logement.

Remplacement chaudière : à quel moment ?

Une chaudière a une durée de vie moyenne de 10 à 20 ans. Passée cette période, l’équipement peut devenir vétuste et être dépassé par les technologies plus actuelles, au détriment de l’efficacité énergétique du logement. Conséquence : une installation de chauffage énergivore et des dépenses qui n’en finissent pas d’augmenter !

Certains signes ne trompent pas, et permettent d’identifier rapidement un équipement devant être remplacé ou modernisé. Il est préférable de remplacer une chaudière si :

  • elle a plus de 20 ans ;
  • elle tombe souvent en panne et nécessite des interventions fréquentes de la part de votre chauffagiste ;
  • elle est source de bruits anormaux tels que des claquements ou des sifflements ;
  • elle consomme beaucoup d’énergie et est source de dépenses trop importantes ;
  • elle fonctionne à l’aide d’une énergie fossile ou d’un combustible particulièrement polluant ;
  • elle n’est plus aux normes ;
  • les radiateurs de l’habitation restent tièdes même lorsqu’elle fonctionne à plein régime.

Comment augmenter l’espérance de vie d’une chaudière ?

Le secret d’une chaudière performante sur le long-terme réside surtout dans la qualité de son entretien. Ne négligez donc pas l’entretien annuel obligatoire de votre appareil. Par ailleurs, notez qu’il est souhaitable de ne pas utiliser sa chaudière à pleine puissance.

Quel est le prix d’un remplacement de chaudière ?

Le prix d’une chaudière dépend de sa marque, de son combustible, de sa technologie et de son rendement. Ainsi, en fonction du modèle choisi, les tarifs d’achat de la chaudière peuvent vite passer du simple au double ! À titre informatif, voici un tableau présentant le prix de divers types de chaudières :

🔥 Type de chaudière

💸 Prix d'achat en € (TTC)

Chaudière électrique

1 000 € à 8 000 €

Chaudière au gaz

1 000 € à 6 000 €

Chaudière au fioul

1 700 € à 10 000 €

Chaudière au bois

2 000 € à 20 000 €

Chaudière classique

2 000 € à 6 000 €

Chaudière à condensation

1 300 € à 8 000 €

Chaudière basse température

2 500 € à 5 000 €

Bien sûr, comme pour une première installation de chaudière, le coût de la main-d'œuvre s'ajoute à celui de la chaudière seule. Pour davantage de sécurité, il est également possible de souscrire une garantie commerciale, payante chez la majorité des fabricants de chaudière.

PAC air-eau rentable

Quelles sont les aides pour le remplacement de sa chaudière ?

Qu’elle soit destinée à alimenter les radiateurs ou à chauffer l’eau sanitaire, le remplacement d’une chaudière est généralement source d’importantes dépenses. Cependant, de nombreuses aides et subventions sont disponibles pour financer un changement de chaudière

Cela est l’heureuse conséquence des objectifs du gouvernement en termes de transition énergétique : ces aides ont en effet pour but d’encourager les français à entamer des travaux de rénovation énergétique.

Pour bénéficier de ces aides, il faut toutefois s’engager à installer une chaudière dont l’efficacité énergétique saisonnière (ETAS) est supérieure à 90 %. De plus, les travaux de rénovation doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE, Reconnu Garant de l’Environnement.

Comparez et trouvez le meilleur tarif

Au même titre qu’il faut comparer les fournisseurs d’électricité et de gaz, il est souhaitable de comparer les devis des artisans chauffagistes. Cela vous permettra de trouver l’offre de remplacement chaudière la moins chère du moment !

La prime à la conversion pour le remplacement de votre chaudière

La prime à la conversion fait partie du dispositif des Certificats d’Économie d'Énergie (CEE) et de l’opération “Coup de Pouce Chauffage”. À l’aide de cette prime, accessible à tous les ménages, il est possible de remplacer une chaudière au gaz, au charbon ou au fioul.

La prime, versée sous diverses formes (chèque, virement, avoir), dispose d’un montant variable en fonction des conditions de revenu des foyers. Elle peut ainsi s’élever jusqu’à 4 000 € pour les foyers modestes, et jusqu’à 2 500 € pour les autres :

Type de chaudière

Prime en euros pour les ménages modestes

Prime en euros pour les autres ménages

Chaudière biomasse performante

4 000 €

2 500 €

Pompe à chaleur air/eau

4 000 €

2 500 €

Pompe à chaleur eau/eau

4 000 €

2 500 €

Pompe à chaleur hybride

4 000 €

2 500 €

Système solaire combiné

4 000 €

2 500 €

Chaudière au gaz à très haute performance énergétique

1 200 €

600 €

Raccordement à un réseau de chaleur EnR&R

700 €

450 €

Source : Ministère de l’économie des finances et de la relance

La fin de la prime Coup de Pouce Chauffage

Les dispositifs d’aides gouvernementaux évoluent fréquemment. La prime Coup de Pouce Chauffage sera supprimée à la fin de l’année 2021, alors hâtez-vous de faire votre demande !

Remplacer sa chaudière avec les aides de l’Anah

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une aide versée par l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) et remplaçant les aides suivantes :

  • la subvention “Habiter Mieux Agilité” ;
  • le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

L’aide MaPrimeRénov’ est ouverte à tous les propriétaires, peu importe leur revenu. Les montants attribués varient toutefois en fonction des ressources des ménages, et les plafonds de ressources sont catégorisés selon quatre couleurs : bleu, pour les plus modestes, jaune, violet et rose.

En fonction du revenu et des travaux à réaliser, il est possible d’obtenir jusqu’à 10 000 euros de prime pour l’installation d’une chaudière économe et/ou écologique (chaudière à granulés, chaudière à gaz à très haute performance, etc.) :

Travaux et équipements éligibles à la prime

Montant de l'aide MaPrimeRénov'Bleu

Montant de l'aide MaPrimeRénov'Jaune

Montant de l'aide MaPrimeRénov'Violet

Chaudière à granulés

10000

8000

4000

Chaudière à bûches

8000

6500

3000

Chaudière à gaz à très haute performance

1200

800

-

Pompe à chaleur air/eau

4000

3000

2000

Pompe à chaleur géothermique ou solarothermique

10000

8000

4000

Source : Anah (Agence Nationale de l’Habitat)

Attention ! Contrairement à d’autres primes énergie, attribuées après la réalisation des travaux, il est nécessaire de déposer son dossier MaPrimeRénov’ avant la mise en œuvre des travaux de rénovation.

L’aide Habiter Mieux Sérénité

En plus de MaPrimeRénov’, l’Anah peut financer le remplacement de chaudière à travers son aide “Habiter Mieux Sérénité”, sous condition que l’équipement apporte un gain énergétique au logement d’au moins 25 %.

Cette aide, accordée aux ménages modestes et très modestes, peut subventionner 35 à 50 % du coût total des travaux éligibles (HT), dans la limite de 18 000 euros. Pour en profiter, il faudra déposer un dossier directement auprès de l’organisme.

Installer une nouvelle chaudière

Bénéficiez des aides de l'État pour financer l'installation d'une nouvelle chaudière performante.

Mon devis gratuit

L’éco-prêt à taux zéro 

L’éco-PTZ permet de financer l’installation de votre nouvel équipement, à l’aide d’un prêt à taux d’intérêt nul. Selon les travaux réalisés, il est possible d’obtenir entre 7 000 € et 30 000 € d’aide. Aucune condition de ressource n’est nécessaire pour bénéficier de ce prêt. 

La fin de l’éco-PTZ ?

L’attribution de l’éco-PTZ devait prendre fin à l’issue de l’année 2021. Cependant, Emmanuelle Wargon (Ministre du logement) a annoncé sa possible prolongation jusqu’en 2023.

La TVA à 5,5%

En plus de l’obtention d’un prêt à taux intéressant auprès de votre banque, vous pouvez également bénéficier de la TVA à taux réduit pour le financement de vos travaux de rénovation énergétique. Mais attention, cette réduction ne sera applicable que si vos travaux et équipements vous sont facturés par une entreprise.

Le chèque énergie

Le chèque énergie, destiné à alléger les factures d’électricité et de gaz naturel des foyers les plus modestes, peut également servir à financer divers travaux d’économie d’énergie. Pour cela, il suffit de le convertir en “chèque travaux” et de le remettre à l’artisan responsable du chantier.

Remplacer sa chaudière pour 1 €, c’est possible ?

Les dispositifs d’aides à 1 € mis en place par l’État ont été supprimés pour éviter de trop nombreuses dérives et arnaques aux consommateurs. Cependant, en cumulant les aides, il reste possible de financer bien plus de la moitié de son remplacement chaudière.

Remplacement chaudière : quel système choisir ?

Il est possible de classer les chaudières selon de nombreux critères : leur prix, leur marque, leur système d’évacuation (VMC, shunt, ventouse), leur mode de fixation (murale, au sol), etc. Néanmoins, deux critères se distinguent particulièrement parmi ceux-là :

  • le type de combustible ;
  • la technologie de la chaudière.

Ces éléments influencent directement les performances de la chaudière, son rendement et son impact environnemental !

Quel combustible choisir pour ma chaudière ?

Les équipements de chauffage peuvent fonctionner à l’aide d'énergies fossiles plus ou moins polluantes, ou d’énergies renouvelables. Lors du remplacement d’une chaudière, il est important de considérer le combustible qui permettra de faire fonctionner la nouvelle installation.

Pour des raisons environnementales, nous déconseillons le charbon et le fioul, des énergies particulièrement polluantes. Sans compter que l’installation de chaudières au fioul sera interdite sous peu !

Vous pouvez toutefois continuer à utiliser du gaz, par exemple en installant une chaudière à condensation, plus écologique qu’une chaudière à gaz classique. Notez par ailleurs qu’il existe désormais du gaz vert, et même du biopropane pour les maisons ne pouvant être reliées au réseau de distribution du gaz naturel.

Enfin, il est possible d’utiliser des combustibles comme le bois ou la biomasse, des énergies économiques et écologiques !

Quelles sont les chaudières à haute performance énergétique ?

La chaudière à bois

Le bois est une source d’énergie écologique en plein essor en France. Les bûches, pellets ou granulés de bois génèrent moins de fumées que des énergies comme le charbon et le fioul, tout en garantissant un bon rendement de la chaudière. De plus, force est de constater que le bois est un combustible abordable comparé au gaz naturel et à l’électricité.

Vous souhaitez changer de chauffage ?

Installez un poêle à bois, un système de chauffage moins cher et plus écologique.

Obtenir mon devis gratuit

La chaudière à condensation

La chaudière à condensation, c’est comme une chaudière classique, mais en mieux ! Elle réutilise en effet la chaleur des fumées issues de la combustion pour chauffer le fluide caloporteur du circuit de chauffage. Ainsi, ce système est plus économique qu’un système standard, mais en étant tout aussi performant.

Avec un rendement de 100 % (contre 92 % pour une chaudière traditionnelle), la chaudière à condensation vous permettra de faire de belles économies d’énergie.

Quelle différence avec la chaudière basse température ?

La chaudière basse température ne réutilise pas les fumées de la combustion, à l’inverse de la chaudière à condensation. De plus, elle n’est pas systématiquement éligible aux primes énergie. Néanmoins, un système basse température peut s’avérer plus économique et plus écologique qu’une chaudière classique.

La chaudière hybride

Il est également possible d'optimiser sa consommation énergétique en faisant poser un système hybride, alliant la chaudière à condensation avec une pompe à chaleur (PAC). Grâce à cette technologie, il est possible de faire des économies de combustible mais aussi de faire baisser ses factures d’énergie !

FAQ : vos questions sur le remplacement de chaudière

Quand remplacer une chaudière ?

Lorsque les chaudières vieillissent, elles montrent quelques signes de fatigue :

  • elles tombent plus facilement en panne ;
  • elles sont plus bruyantes ou émettent des bruits anormaux ;
  • elles consomment davantage.

Dans ces cas de figure, il est préférable de faire appel aux services d’un artisan chauffagiste pour remplacer sa chaudière. Il sera en mesure de formuler un avis professionnel et de proposer des solutions adaptées aux problématiques de chaque foyer.

Quelles aides sont disponibles pour remplacer sa chaudière ?

Selon les revenus des particuliers, et sous certaines conditions d’éligibilité, il est possible d’obtenir des aides financières pour la mise en œuvre de travaux de rénovation énergétique. Par exemple, pour le remplacement d’une chaudière, vous pouvez bénéficier des aides de l’Anah, de l’éco-PTZ ou de la TVA à taux réduit (5,5 %).

Quelle technologie choisir pour remplacer une chaudière classique ?

Ces dernières années, les fabricants ont innové en matière de chauffage et de chaudières ! Vous pouvez désormais remplacer votre vieil équipement par des systèmes plus performants et moins polluants :

  • la chaudière à condensation (au gaz) ;
  • la chaudière à granulés ;
  • la pompe à chaleur ou la chaudière hybride.

Comment remplacer son contrat d’entretien chaudière ?

Lors du remplacement de votre chaudière, il conviendra de résilier votre ancien contrat d’entretien chaudière auprès de votre chauffagiste, sous peine de continuer à en régler le montant. Ensuite, vous n’aurez qu’à souscrire un nouveau contrat auprès du professionnel de votre choix !

Madeleine Toumazet

Madeleine Toumazet

Rédactrice experte énergie et rénovation énergétique

Après un Master en Management Européen, Madeleine rejoint Hello Watt en 2020, en tant que rédactrice, pour informer les consommateurs sur le marché européen de l'énergie. Elle est spécialiste des sujets liés au gaz et aux compteurs communicants Linky et Gazpar.