Le compteur Linky est-il vraiment synonyme de dangers ?

Selon la directive européenne 2009/72/CE, 80 % des compteurs Linky devront être communicants d’ici à 2020 dans les foyers. C’est une obligation que la directive européenne confie à Enedis afin de dispatcher petit à petit les compteurs sur le territoire français. Ce qui devait être un pas …

Selon la directive européenne 2009/72/CE, 80 % des compteurs Linky devront être communicants d’ici à 2020 dans les foyers. C’est une …

Selon la directive européenne 2009/72/CE, 80 % des compteurs Linky devront être communicants d’ici à 2020 dans les foyers. C’est une obligation que la directive européenne confie à Enedis afin de dispatcher petit à petit les compteurs sur le territoire français. Ce qui devait être un pas en avant pour le monde connecté de demain, a cependant suscité une révolte chez certains français. A en croire les associations de consommateurs anti-Linky, le compteur Linky provoquerait des incendies, serait générateur d’ondes dangereuses pour la santé, vous épierait à partir d’une caméra posée sur l’appareil, bref, un instrument dangereux que l’État français aurait délibérément choisit d’installer dans tous les ménages de l’Hexagone. Cela fait beaucoup pour un seul petit compteur vous ne trouvez pas ? Si Enedis essaie de communiquer à l’encontre de ces opposants, leur voix ne se fait pas entendre assez fort. Vous ne savez plus quoi penser ? Pour vous aider à y voir plus clair démêlons ensemble le vrai du faux !

 
Linky dangers vrai ou faux ?

Est-il possible que le compteur Linky prenne feu ?

Des incendies en France, quel rapport avec Linky ?

Les compteurs Linky sont accusés de provoquer des incendies chez les personnes chez qui ils sont installés. Sur Internet, de nombreux articles démontrent que de nombreux foyers français ont subi un incendie à leur domicile depuis l’installation de leur compteur Linky. Selon les “anti-Linky”, le problème majeur viendrait d’une mauvaise installation du compteur. Le consommateur demanderait une augmentation de la puissance de l’appareil, chose que Enedis ferait à distance sans procéder à une vérification de la conformité des installations. C’est là qu’une défaillance ne serait pas relevée et que l’incendie se déclencherait. Ce n’est pas au gestionnaire du réseau de procéder à cette vérification mais bien au consommateur de faire venir un installateur électricien qualifié afin de vérifier que l’appareil puisse bien supporter toute augmentation de puissance.

Une installation contrôlée par les techniciens formés d’Enedis

Enedis reconnaît que pendant la phase d’expérimentation qui s’est déroulée à Lyon et dans la région de Tours en mars 2010 et mars 2011, huit incendies ont été recensés. Le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité explique que si quelques problèmes techniques ont été rencontrés dans cette phase de mise en place, les techniciens sont désormais “tous équipés d’un tournevis dynamométrique qui permet de réaliser un serrage parfait”. Depuis ces incidents en 2011, rien ne montre que les incendies aient prouvés un lien entre le compteur et l’origine du feu. Bernard Lassus, directeur du programme Linky chez Enedis, affirme d’ailleurs que “le nombre d’incendies n’a pas augmenté depuis la pose des Linky [par rapport aux] compteurs d’ancienne génération” (source : capital.fr). D’autant plus qu’Enedis veille à dispenser une formation spécifique aux installateurs du compteur. Que ce soit au sein de la structure ou auprès de structures partenaires, le gestionnaire du réseau choisit soigneusement ses partenaires de qualité et “effectue des contrôles sur les poses de Linky qui ont été réalisées” rappellent Bernard Lassus.

Le compteur Linky serait vecteur d'ondes cancérigènes...

… Ou pas ! Enfin presque pas. On vous explique. Les ondes électromagnétiques sont présentes dans de nombreux de nos objets du quotidien : téléphone portable, micro-ondes, réfrigérateur, ordinateur, télévision, radio-réveil, babyphone dans la chambre de bébé. Doit-on compter le compteur Linky parmi ces appareils ? Oui. Est-il dangereux pour notre santé pour autant ? Non. A titre d’exemple, un four à micro-ondes à pareille puissance émet 3,1 V/m et une box wifi s’élève à 2,8 V/m selon l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences). Le compteur Linky, lui, émet moins de 1 V/m soit quasiment la même chose que les anciens compteurs. Ce faible niveau s’explique par le fait que le compteur envoie ses informations à un concentrateur situé dans les transformateurs des communes via les courants électriques et non par des ondes radioélectriques comme les téléphones portables ou la connexion wifi. En plus, ce niveau décroît au fur et à mesure qu’on s’éloigne du compteur.

Souriez, vous êtes filmés !

Ce que dit la rumeur

Vous avez un compteur Linky chez vous ? Regardez bien en haut du boitier, il se trouve un petit rond noir. Beaucoup de consommateurs “anti-Linky” ont déclaré qu’il s’agissait d’une caméra qui filmait tous vos faits et gestes dès que vous vous approchez du compteur. Mais détrompez-vous, il s’agit bel et bien d’une idée reçue. A l’origine c’est le site parodique Scienceinfo.fr qui assure dans un article que le compteur Linky dissimule une caméra espion “grand angle, pouvant envoyer sur le réseau du fournisseur d’énergie toutes les images recueillies dans le logement où l’appareil est installé”. Depuis, la rumeur s’est propagée rapidement et le doute persiste encore aujourd’hui dans les demeures. Ce qui était censé simplement faire rire au départ a tourné en véritable polémique. Mais alors à quoi correspond le voyant situé sous l’inscription Linky à l’avant du compteur ?

La vérité sur la soi-disante caméra espion sur le compteur Linky

En réalité, le voyant lumineux n’est pas une caméra infrarouge mais une diode électroluminescente LED (c’est moins drôle vous en conviendrez). Cette diode est protégée par un cache en plastique transparent. En fait, le voyant lumineux clignote dès qu’il y a une consommation électrique depuis n’importe quel appareil dans votre logement. Plus la consommation est importante, plus le voyant clignote vite. Tout simplement.

Beaucoup de fausses rumeurs : mais pourquoi ?

Si ces idées reçues sont si ancrées dans l’opinion des français, c’est que la mise en place des nouveaux compteurs au départ s’est mal passée. Difficile de revenir en arrière après les premiers incidents qui ont eu lieu en 2010 lors de la phase d’expérimentation du compteur Linky. Des avis négatifs en ont découlé et les mentalités sont restées sur leurs à priori. Et ce, malgré les efforts qu’Enedis emploie pour défendre bec et ongles que les compteurs Linky ne sont pas à l’origine des incendies qu’on leur reproche. En effet, Enedis ne nie pas les huit incendies de la phase d’expérimentation et rappelle à juste titre, qu’ils sont à mettre en perspective avec les 300 000 compteurs installés pendant cette période ! En fait, les associations anti-Linky comme Robin des Toits ou Next-up ont continué à semer le doute dans l’esprit des français. Selon l’analyse de la sociologue Aude Danieli, “[...] les opposants au Linky qui diffusent de fausses informations à son sujet n’y croient pas forcément. Ce à quoi ils adhèrent, c’est à l’indignation. Faire croire, par exemple, qu’une caméra est cachée dans le compteur permet de poser de façon efficace et spectaculaire la question de la protection de la vie privée. Idem avec les supposés incendies que le boîtier déclencherait : cela permet d’accroître la défiance des gens à peu de frais.”- capital.fr. Le plus étonnant reste que les autres pays européens ne rencontrent aucune difficulté à installer le compteur Linky : pas de peur de la protection des données personnelles, pas de plainte concernant les factures trop salées, pas de vague d’électrosensibilité, bref, tout se passe bien. Alors, râleurs les français ? Voilà qui est étonnant…!

Si vous souhaitez savoir quand le nouveau compteur Linky arrivera chez vous, vous pouvez contacter nos conseillers Hello Watt. Nos experts de l’énergie sont également disponibles pour répondre à toutes vos questions au 09 75 18 60 60 du lundi au vendredi de 8h30 à 20h et le samedi de 9h30 à 18h, votre appel ne sera pas surtaxé.