Quel est l’impact du compteur Linky sur la santé ?

Depuis le début de son déploiement en France fin 2015 par Enedis, le compteur Linky a été au centre de nombreuses polémiques. Certains utilisateurs s’inquiètent des effets qu’il pourrait avoir sur leur santé, notamment à cause des ondes électromagnétiques qu’il émet.

Les ondes électromagnétiques du compteur Linky, source d’inquiétude pour la santé des utilisateurs

Comment fonctionne le compteur Linky ?

La nouvelle génération de compteurs électriques, incarnée par le boîtier vert Linky d’Enedis, possède une particularité que n’ont pas les anciens compteurs (électroniques et électromécaniques). À l'instar du compteur Gazpar de GRDF pour le gaz, Linky, gratuit et obligatoire en France, communique les données de consommation des utilisateurs au gestionnaire du réseau de distribution de l’électricité. Cela a plusieurs objectifs :

  • permettre à l'utilisateur de suivre et maîtriser sa consommation, et donc de réaliser des économies sur sa facture d’électricité ;
  • assurer un meilleur équilibre entre l’offre et la demande sur le réseau électrique de façon à éviter les coupures de courant autant que le gaspillage d’électricité ;
  • mettre le compteur en service, effectuer le relevé de son index et détecter les éventuelles pannes à distance. Plus besoin de l’intervention d’un technicien Enedis !

Pour pouvoir être communicant, le compteur Linky émet des ondes électromagnétiques et utilise la technologie CPL (Courant Porteur de Ligne), qui en émet elle aussi. Ni le compteur ni le CPL n’émettent d’ondes électromagnétiques en permanence, mais le temps total d’émission dans une journée peut atteindre plusieurs heures.

Le saviez-vous ? 

Le courant porteur de ligne, ou CPL, utilise le réseau électrique filaire d’un logement. C’est la technologie CPL qui permet de piloter le chauffage ou l’éclairage, par exemple.

Les offres spéciales Linky

Comparez gratuitement les meilleurs offres d'électricité pour votre compteur Linky.

C'est parti !

Quelles sont les craintes des utilisateurs du compteur Linky pour leur santé ?

En France, certains utilisateurs de Linky voient d’un très mauvais œil l’arrivée du compteur, notamment par rapport à l’impact que pourrait avoir le boîtier vert sur leur santé. En effet, de nombreux consommateurs, se décrivant parfois comme électrosensibles, se sont plaints de maux de tête, d’insomnies, de vertiges, attribuant ces problèmes au changement de compteur et à l’exposition aux ondes. 

Des consommateurs sont allés jusqu’à refuser le compteur communicant, porter plainte contre Enedis ou à s’organiser en associations et collectifs anti-Linky. Outre les craintes pour leur santé, les revendications des anti-Linky portent aussi sur : 

Les ondes électromagnétiques sont-elles dangereuses pour la santé ?

En France comme partout ailleurs, nous sommes en permanence traversés par les ondes électromagnétiques, énergies invisibles qui permettent notamment à nos smartphones, box internet, télévisions ou fours à micro-ondes de fonctionner. Les ondes électromagnétiques, qu’elles soient émises par un compteur Linky ou tout autre type d’appareil, sont potentiellement dangereuses pour la santé : plus leur fréquence est élevée, plus elles sont absorbées par les tissus biologiques, et donc plus elles sont dangereuses.

Selon le rapport de l’Anses (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, de l’Alimentation de l’Environnement et du Travail) publié en 2016, les ondes électromagnétiques émises par le compteur Linky sont caractérisées comme “peut-être cancérogènes” pour l’humain.

image-linky-edf-sante

Le compteur Linky, certifié sans risque pour la santé

Les ondes radiofréquences du compteur Linky, émises en trop faibles quantités pour nuire à la santé

Le compteur Linky émet certes des ondes électromagnétiques lors des communications CPL, mais en trop faible quantité pour que ces dernières soient nocives pour la santé. Si le niveau de champ magnétique mesuré à 30 cm du compteur Linky est légèrement supérieur à celui des anciens compteurs (électromécaniques et électroniques), il reste comparable à celui d’un écran de télévision ou à l’alimentation d’un PC en charge, selon une étude réalisée en 2016 par l’ANFR.

Qu’est-ce que l’ANFR ?

L’Agence Nationale des Fréquences est un établissement administratif public créé par la loi de réglementation des télécommunications de 1996, qui gère le spectre radioélectrique en France et contrôle l’utilisation des fréquences et le respect des règles.

Sur le graphique ci-dessous, sont visibles les niveaux de champ magnétiques à 30 cm de divers appareils électroniques domestiques - dont le compteur Linky - par rapport à la limite autorisée en France :

Les fréquences utilisées par le compteur Linky sont courantes et le niveau d’émission est bien inférieur à la limite imposée en France. En effet, le niveau de champ magnétique autorisé par la loi à 30 cm d’un appareil est de 6,25 μt (microtesla, unité de mesure d'induction magnétique), alors qu’il n’est que de 0,0007 μt pour le compteur Linky. Selon plusieurs mesures effectuées par l’ANFR, à 50 centimètres, un compteur Linky émettrait 5 fois moins d’ondes électromagnétiques qu’un ordinateur portable, et 36 fois moins qu’une ampoule basse consommation ! La technologie CPL est même utilisée pour les babyphones, car elle est justement réputée pour limiter les ondes à proximité des bébés.

Aucune étude ne prouve le risque du compteur Linky pour la santé

Plusieurs scientifiques et professionnels de la santé, indépendants ou membres d’organisations tels que l’Anses et l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) ont affirmé qu’aucune étude solide ne permettait d’établir de lien entre l’exposition aux champs électromagnétiques et les symptômes tels les maux de tête, les insomnies et les vertiges ressentis par certains opposants au compteur Linky en France. Les médecins qui se sont penchés sur la question estiment que la dimension psychologique joue certainement un rôle.

La réponse d’Enedis aux anti-Linky

Face aux collectifs et associations anti-Linky qui se sont dressés contre le déploiement du boîtier vert dans les foyers français ces dernières années, Enedis a démenti toute implication du compteur dans les problèmes de santé des consommateurs. Le gestionnaire du réseau de distribution de l’électricité dénonce de fausses informations en s’appuyant sur les études et rapports réalisés par l’ANFR et l’Anses en 2016.

Par ailleurs, Enedis conteste la responsabilité de Linky dans les départs de feu qui ont été recensés en France après l’installation du compteur. En effet, après étude des diverses situations de sinistres, il s’avère que ces derniers n’auraient par pour origine le compteur lui-même, mais son installation. Dans le domaine de l’électricité, des soudures ou des serrages mal effectués peuvent provoquer des étincelles, et c’est ce type de situation qui a engendré des incendies après le changement de compteur Linky. Il faut aussi noter que ce type de cas est extrêmement rare.

Les compteurs électriques Linky peuvent-ils réellement être à l’origine d’incendies ?

La réponse d’Enedis, après étude des sinistres survenus en France : “Nous n'avons pas recensé de cas où un compteur Linky soit directement à l'origine d'un incendie”.

Enfin, face aux avis et aux craintes des consommateurs pour la protection de leurs données personnelles, Enedis a pris plusieurs mesures en accord avec le RGPD (Règlement général sur la protection des données) : 

  • les données ne peuvent être collectées qu’avec le consentement explicite et éclairé des consommateurs ;
  • les données collectées par le compteur Linky, chiffrées, et le processus de transmission, validé par l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information), garantissent l’anonymat et le respect de la vie privée des consommateurs.

Foire aux questions (FAQ)

Le compteur Linky est-il dangereux pour la santé ?

Aucune étude ne permet de constater un éventuel risque pour la santé du compteur Linky. Ce dernier, comme d’autres appareils domestiques, émet des ondes radiofréquences, mais en trop faible quantité et à une fréquence trop basse pour qu’elles aient un quelconque impact sur la santé des consommateurs.

Maux de tête, insomnies, vertiges : le compteur Linky peut-il provoquer des problèmes de santé ?

L’installation d’un compteur Linky ne peut être à l’origine de symptômes tels que les maux de tête, les insomnies et les vertiges. En effet, en l’absence d’étude solide démontrant le contraire, l’Anses (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, de l’Alimentation de l’Environnement et du Travail) et l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) affirment qu’il ne peut y avoir de lien entre la pose d’un compteur Linky et des problèmes de santé.

Quelles sont les conséquences des ondes électromagnétiques du compteur Linky sur la santé ?

Les ondes électromagnétiques émises par le compteur Linky ne sont pas dangereuses pour la santé. En effet, il s’agit d’ondes radiofréquences, qui sont non ionisantes, et leur émission est largement en dessous de la limite autorisée en France.

Quelle offre d’électricité choisir avec un compteur Linky ?

Si vous avez un compteur Linky (qu’il soit monophasé ou triphasé, peu importe sa puissance), vous pouvez souscrire à une offre d’électricité spécialement conçue pour vous. EDF et TotalEnergies proposent à leurs clients des abonnements d’énergie qui permettent aux clients de déplacer leur consommation en heures creuses, où le prix au kWh est le moins élevé.

Eloïse Chanvry

Eloïse Chanvry

Rédactrice experte énergie

Diplômée d'un Master en Management International, Éloïse rejoint Hello Watt en tant que rédactrice. Spécialiste du marché de l'énergie, des sujets d'écologie et du déménagement, elle vous aide à en comprendre tous les tenants et les aboutissants !